ÉLECTION 2016, MISE A JOUR DU 28 AOÛT

Par Edith Hathaway, USA, © 2016

Traduction française de Patricia Depasse, Belgique, © 2016

TRUMP ENCORE ET TOUJOURS À L’ÉPICENTRE

Donald Trump se maintient à l’épicentre de l’élection US 2016. Bien qu’il se situe actuellement environ à 6% de points derrière Clinton dans les sondages nationaux, aucun autre candidat ne peut se comparer à lui en matière de pur spectacle. Il sait comment garder les projecteurs braqués sur lui, fût-ce en positif ou en négatif. Nous parlerons bientôt de sa progression depuis sa position de chouchou des médias à celle de candidat, qu’à présent, bon nombre d’agences de presse souhaitent enterrer. Mais quand il a annoncé sa candidature à la présidence, le 16 juin 2015, avec tambours et trompettes depuis le Trump Plaza à New York, et un jour seulement après que le favori du GOP[1], Jeb Bush, ait annoncé la sienne, l’expert Ian Bremmer l’a publié en gros titre ainsi : “Comment Donald Trump a volé la Une à Jeb Bush”. C’était à la fois exact et clairvoyant. Dans une foule qui s’est montée jusqu’à 17 concurrents, Donald Trump a sans cesse vaincu tous ses adversaires du GOP et volé leur effet d’annonce – jusqu’à la Convention du GOP, qui finissait le 21 juillet 2016, ce qui officiellement l’a promu au rang de candidat élu du GOP. L’attention de l’industrie des médias s’est concentrée sur Trump à l’exclusion de la plupart des autres candidats, y compris toute attention soutenue pour Hillary Clinton. À présent, tout le monde retient son souffle en anticipant à quel point et quand Trump ne va pas tarder à fondre sur Clinton.

Dans le système védique, les hommes politiques sont guidés par Vénus, planète de l’attirance et du magnétisme. Dans le mythe védique, Vénus, alias Shukra, passe pour être l’inventeur de la science politique et pour avoir composé le Shukraniti, le célèbre code du comportement et de la politique en littérature védique. Le charisme de Trump peut se décrire, astrologiquement parlant, de deux manières au moins : 1) la puissante Pleine Lune de son thème natal et le timing par rapport à elle ; 2) la transformation commerciale de l’industrie de la presse à l’heure actuelle, c.-à-d. que l’information devient un produit qui se vend, que le contenu en soit effectivement exact, non biaisé ou digne d’une attention sérieuse, ou non. Le mot-clé, c’est le Profit, non le Bien public, bien qu’il en revête les apparences. Et si les médias déforment les faits, doit-on être surpris si les candidats leur emboîtent le pas ?

Dès décembre 2015, j’ai dit : “La presse grand public joue un rôle plus important que jamais dans le déroulement de la campagne présidentielle américaine 2016”. Cf. http://edithhathaway.com/trump-it-up/#more-625  Je décris comment ceci se produit sur le long terme avec l’affaiblissement de Jupiter (journalisme, éducation, États-nations) et le pouvoir accru de Saturne (business, entreprises, industrie de l’armement) durant la période de TERRE, où les conjonctions Jupiter-Saturne prédominent dans les signes sidéraux de TERRE. La Période de Mutation FEU->TERRE va de 1901 à 1961 ; la période post-Mutation : de 1961 à 2199. Les triples conjonctions en Vierge de 1980-81 furent aussi des déclencheurs majeurs à la fois en accélérant et en plaçant l’ère de l’information sous la griffe des grandes entreprises. Si on passe en revue la période 2015-16, on remarque les effets de Jupiter (journalisme) et de Rahu (renégat, hérétique) conjoints en Lion, du 9 janvier jusqu’au 11 août 2016, et de Jupiter en Lion 13 mois durant : du 14 juillet 2015 au 11 août 2016.

À cause de son puissant Ascendant Lion dans son thème natal, et profitant aussi du transit de Jupiter à travers le Lion, j’ai prédit en décembre 2015 que Trump serait le candidat pressenti du GOP. La célèbre société de sondages de Nate Silver donnait 2% de chances à Trump (août 2015), 5% (septembre 2015), 6% en novembre 2015, 7% début décembre 2015 et 12 à 13% début janvier 2016. Silver n’était guère le seul à faire ces estimations. En décembre 2015, j’ai dit aussi que le timing favorable de Trump connaîtrait un ralentissement une fois que Jupiter serait sorti du Lion et qu’il approcherait de la fin de sa période de 18 ans du Dasha de Rahu, le 16 novembre 2016. Ceci demeure d’actualité avec le thème anti-Establishment qui prévaut pendant toute la saison des primaires. Le thème du dernier carré JUP-SAT en mai 2016 indiquait aussi la possibilité du parti au pouvoir qui conserverait la Maison-Blanche, et nous voyons comment le Président Obama joue un rôle majeur dans le soutien apporté à Clinton et les attaques menées contre Trump.

LE RÔLE DES ENTREPRISES DES MÉDIAS DANS L’ÉLECTION 2016

Quand l’information devient une marchandise, et les nouvelles du spectacle, les entreprises prospèrent en affichant des scores et des profits supérieurs pour l’industrie des médias, mais aussi en créant un genre de scène politique où Donald Trump rafle toutes les auditions. Et quand vous êtes davantage amuseur public qu’homme politique, vous pouvez échapper au jugement strict qu’on porte sur un politicien. Trump est ou bien un pionnier ou bien une anomalie à cet égard, et aussi dans sa façon de s’adjuger l’un des deux partis politiques majeurs, en lui imposant sa marque, avec effet d’amplification par lui-même et sa famille. À sa façon, Hillary Clinton est devenue, elle aussi, LE Parti démocrate. Ce qui fut confirmé avec la fuite des emails orchestrée par Wikileaks, venant du DNC (Democratic National Committee), et qui montraient à quel point celui-ci est devenu l’ailier virtuel de la campagne de Clinton à bien des niveaux, violant ainsi la propre régulation du DNC qui se doit d’agir en gardien impartial du parti. Ceci rendit toute compétition tellement impossible que quand en fait, Bernie Sanders gagna en réalité, beaucoup, beaucoup de primaires d’États, des tas de gens, agissant en faveur de la campagne de Clinton, sont allés plus loin et ont volé les voix de Sanders de toutes les manières possibles. Pour davantage d’information, cf. http://edithhathaway.com/election-update-june-27-2016/#more-1307.

Avec des poursuites judiciaires en suspens, nous avons à présent un contexte surréaliste où un candidat apparaît comme illégitime (Clinton), bien que les sociétés de presse maintiennent un mutisme complet sur le sujet ; alors que l’autre (Trump) est déjà occupé à mettre en garde contre une manipulation des votes lors de l’élection générale – et il n’a pas tort, étant donné ce qui est arrivé à Bernie Sanders. Les candidats des 3e et 4e partis vont, on l’espère, recueillir davantage de votes, étant donné le désamour et la méfiance qui prévalent à la fois à l’égard de Clinton et de Trump.

En dessous de tout ceci, il y a la tendance prononcée des sociétés de presse de pratiquer une censure par omission et déformation, en ramenant les questions politiques importantes et les enquêtes au syndrome de la course hippique/lutte des personnalités, en mettant l’accent sur des attaques et insultes réciproques des candidats, et en censurant ou limitant la discussion de problèmes cruciaux ou la remise en question d’un candidat favori (en général, Clinton). Depuis son statut de chouchou des médias en 2015, Trump est de plus en plus dénigré par les médias depuis ces derniers mois, en grande partie à cause de ses déclarations fantasques, téméraires et par moments outrageusement fausses, bien dans la tradition de Fox News et de ses nombreux homologues, où à présent la propagande remplace souvent le journalisme. Cet état de choses n’est pas étranger au fait que les partis et les électeurs soient fortement polarisés les uns contre les autres, ce qui n’a fait qu’augmenter depuis la fin des années 1980. Cependant, il existe des journalistes d’une rare intégrité qui n’ont pas peur d’aller contre ceux qui sont au pouvoir en leur demandant des comptes. Malheureusement, de nos jours, ceci amène le risque de se faire censurer, de perdre son job, sa liberté ou même sa propre vie. Donc quand Trump attaque les journalistes en les traitant de propagandistes bien biaisés, ou quand il se plaint de fraude électorale, il met le doigt sur des vérités majeures. La fraude électorale aux USA a atteint récemment des niveaux scandaleux lors de la course aux primaires démocrates, et puisqu’il n’y a aucun organe de presse pour couvrir le sujet, on est en droit de se demander : où est le scandale ?

Clinton est la candidate néolibérale sponsorisée par les banques et ceux qui profitent de la guerre, et elle est soutenue inconditionnellement par les médias de l’élite libérale (CNN, MSNBC, NPR, Associated Press, The New York Times, The Washington Post, BBC, et The Guardian). Le groupe au cœur des médias de l’élite libérale appartient à The Media Consortium, qui travaille en tandem avec Edison Research, une société de sondages recueillis à la sortie des urnes, et à l’heure actuelle, l’accusé dans un procès majeur pour fraude électorale. (Pour les détails, cf. mon article Election 2016 : Mise à jour du 27 juin, dont j’ai déjà parlé ci-dessus.)

Trump est le candidat néofasciste qui veut écraser la contestation avec une force policière accrue. Il est habituellement supporté par Fox News, mais quelques médias de tendance de Droite, comme The Wall St. Journal ont critiqué son comportement. Trump suit la politique du GOP en éludant les inquiétudes sur le changement climatique et en limitant les régulations fédérales de l’environnement, et c’est pourquoi les États rouges ont davantage de déchets toxiques que tous les autres. Trump a l’intention de relancer l’industrie du charbon, alors que Clinton veut la démanteler et soutenir davantage les énergies alternatives. Mais elle aussi reçoit un fort soutien de la part des industries de l’énergie fossile, et son équipe de transition est chapeautée par l’avocat pro fracturation (gaz de schiste), Ken Salazar. Donc alors que les Démocrates reconnaissent la science du climat, leurs législateurs sont toujours étroitement liés aux industries des énergies fossiles.

Le White Nationalism[2] a été une circonscription moins dominante du Parti républicain, mais il est incarné à présent par Trump, qui le relaie et le renie en même temps. Avec son mélange unique de charme et d’un côté abrupt, il vise les non-Blancs, du coup, il enhardit les autres. À la mi-août 2016, Trump a engagé Stephen Bannon de Breitbart News, comme directeur de campagne, qui regroupe donc essentiellement les plus extrêmes nationalistes blancs, parmi les médias conservateurs. Auparavant, Trump a fait l’article pour le “birther movement[3] ”, qui jette un doute sur la naissance d’Obama sur le sol américain. Plus récemment, Trump a dit qu’Obama “a fondé l’EI ” et que “Hillary Clinton en était la co-fondatrice”. (Vérification des faits : suite à l’invasion en Irak en mars 2003, le Président George W. Bush, son chargé de mission en Irak, Paul Bremer, et son secrétaire à la Défense, Donald Rumsfeld, ont ordonné le démantèlement de l’armée iraquienne tout entière, constituant ainsi le noyau dur de l’EI.) Bush a permis à Bremer de diriger l’Irak par décret.) Trump dit aussi : “Ne serait-ce pas une riche idée que de nous entendre avec la Russie ?” et “Je pense que nous pouvons rendre notre défense bien plus forte [et] dépenser un peu moins d’argent”. Il parle aussi de la torture, en déclarant qu’il l’utiliserait pour autant qu’elle soit nécessaire, y compris par noyade simulée.

LA NOUVELLE GUERRE FROIDE AVEC LA RUSSIE

Mais la position pacifiste de Trump envers la Russie a fait retentir des sirènes d’alarme aux USA et en GB, où les thèmes anti-Poutine et anti-Russie vont crescendo. Pour l’élite de l’establishment corporatiste/militaire, Trump répugne simplement trop à une nouvelle Guerre froide avec la Russie. Paul Krugman du New York Times l’appelle “le candidat de la Sibérie” parce que “il est à la solde de Poutine”, au point de faire retirer les expéditions d’armes américaines en Ukraine de la plateforme des Républicains. Le journaliste John Pilger décrit la situation dans Telesur, le 23 août 2016 :

“Ce qu’il y a de plus remarquable avec la vague de propagande de guerre qui monte à présent, c’est l’absurdité patente et la familiarité … [comme dans] les années 1950 quand diplomates, fonctionnaires et journalistes étaient victimes d’une chasse aux sorcières et réduits à néant par le sénateur Joe McCarthy, pour avoir défié les mensonges et la paranoïa sur l’Union soviétique et sur la Chine. Comme une tumeur récidivante, le culte anti-Russie est de retour.

C’est pourquoi l’establishment libéral belliciste de l’Amérique le déteste [Trump. Son] racisme et sa démagogie tonitruante n’ont rien à voir … La CIA a demandé que Trump ne soit pas élu. Les généraux du Pentagone ont demandé qu’il ne soit pas élu. Le belliciste New York Times – qui reprend son souffle après avoir bassement calomnié Poutine sans discontinuer exige qu’il ne soit pas élu. Il se passe quelque chose. Ces tribuns de la “guerre à outrance” sont terrifiés à l’idée que le business de la guerre, qui pèse plusieurs milliards de dollars, grâce à quoi les USA maintiennent leur hégémonie, ne soit compromis si Trump fait affaire avec Poutine, ensuite avec Xi Jinping en Chine. Leur panique à l’éventualité que les grandes puissances du monde se mettent à parler de paix – bien que ce soit improbable – serait la blague la plus décalée si les problèmes n’étaient pas aussi terribles.”

La candidate démocrate, Hillary Clinton, d’autre part, est inébranlablement anti-Russie et une championne néoconservatrice du changement de régime et de l’interventionnisme. Elle est le président rêvé corporatiste/militariste, et donc fortement soutenue par toutes les factions citées, qui désirent instamment la défaite de Trump. Voici qui bouscule la position traditionnelle du GOP, le Parti de la Guerre, avec nombre de Républicains haut placés et même les Néoconservateurs du GOP, qui soutiennent à présent ouvertement Clinton. Victoria Nuland, l’épouse du leader néoconservateur Robert Kagan, a été représentante du Département d’État, de mai 2011 à février 2013, et Secrétaire d’État assistante pour l’Europe et l’Eurasie, de septembre 2013 à ce jour. Certains l’appellent “le faucon posé sur le poing” de Clinton. En même temps, Clinton a promis d’être plus agressive qu’Obama en Syrie, pile au moment où elle a poussé un Obama qui y répugnait, dans l’invasion de la Libye. Elle a un long passé de politiques et d’actions bellicistes, et elle a défendu le changement de régime dans nombre de pays : Irak, Libye, Honduras entre autres. Avec la fin de la Convention démocrate, Clinton a moins besoin, à présent, d’apaiser l’aile anti-guerre du Parti démocrate, et elle se concentre davantage à courtiser les Républicains mécontents de Trump. Nous examinerons sous peu comment la position de Mars et du Soleil dans leurs thèmes respectifs reflète leurs politiques militaristes et leurs styles de campagnes.

CANDIDATS DU TROISIÈME ET DU QUATRIÈME PARTI

Les candidats à la présidence du 3e et du 4e parti, Gary Johnson du Parti libertarien, et Jill Stein du Parti des Verts, ont décidément des visions moins militaristes. Ceci diminue automatiquement leurs chances d’être élus dans une époque où les grandes sociétés de presse célèbrent le militarisme US et préfèrent des candidats bellicistes. Après tout, un budget militaire massif apporte un accroissement exponentiel dans les profits des entreprises. (Cette année marque le 15e anniversaire de guerre continuelle menée par les USA, avec 54% du budget discrétionnaire US alloué aux dépenses militaires. Les USA ont plus de 800 bases militaires de par le monde, alors que tous les autres pays réunis ont un total de 30 bases militaires. Les USA vendent aussi des armes pour des milliards de dollars à des pays qui causent le plus de troubles au Moyen-Orient.) Gary Johnson veut bien moins d’action militaire US, surtout quand il n’y a pas de menace à l’encontre de la sécurité américaine, disant en janvier 2016 : “Nous ne sommes pas plus en sécurité après des années de reconstruction de nations défaillantes à l’étranger.” Le 17 août 2016, au Green Party Town Hall, Jill Stein a dit :

Nous avons dépensé 6 trillions de dollars depuis 2001 dans nos guerres, et ceci inclut les frais médicaux pour les soins des vétérans. Qu’avons-nous en regard de tout ceci ? Des États qui ont fait défaut, des migrations massives de réfugiés, et des menaces terroristes à répétition qui empirent à chaque cycle. L’EI a poussé sur la catastrophe de [l’invasion menée par les USA en] Irak.

Tous deux, Johnson et Stein sont nés avec un Jupiter natal en opposition de Saturne, une combinaison planétaire qui tend à remettre le statu quo en question, comme le fait le carré JUP-SAT, qui fut exact par 2 fois en 2016 (en mars et en mai) et qui reflète les puissants thèmes anti-Establishment de la campagne 2015-16. Ces thèmes ont commencé à s’étioler une fois Jupiter sorti du Lion, le 11 août 2016, brisant en même temps le schéma du carré JUP-SAT et de la conjonction Jupiter-Rahu en Lion. Dans l’analyse que j’ai menée sur les thèmes du carré JUP-SAT sur une période de 100 ans (de 1916 à 2016), il y a une tendance nette à ce que le parti au pouvoir conserve la Maison-Blanche sous certaines conditions. Ces conditions sont réunies en 2016. Cf. http://edithhathaway.com/u-s-presidential-election-2016/#more-1036

Gary Johnson est né le 1er janvier 1953 à Minot, North Dakota, pas d’heure de naissance disponible. Il a Jupiter rétrograde en Bélier, à l’opposition d’un Saturne exalté en Balance. Jill Stein est née le 14 mai 1950 à Chicago, Illinois, pas d’heure de naissance disponible. Son Jupiter se trouve en Verseau, à l’opposition de Saturne (et Mars) en Lion. La Lune natale se trouve en Bélier. En septembre 2015, Johnson et Stein ont entamé une action en justice conjointe contre la CPD (Commission on Presidential Debate), pour requérir le droit de participer aux débats. Leur cas fut classé sans suite le 5 août 2016. Le CPD est un organisme privé, conduit par le Parti démocrate et le Parti républicain, et qui a contrôlé les débats présidentiels depuis 1988. Un candidat du 3e parti ne peut participer au débat que s’il récolte au moins 15% des intentions de vote dans 5 sondages au niveau national, différents et prédéterminés. À l’heure actuelle, Johnson avoisine les 10% dans les sondages nationaux, et Stein environ 5%. En 1992, Ross Perot et son Parti réformiste a gagné 19% dans les sondages et aussi dans les intentions de vote au niveau national. Il fut le candidat du 3e parti à avoir le plus de succès depuis 1912. Coïncidence : tout comme Johnson et Stein, Ross Perot a une opposition Jupiter-Saturne. Il est né le 27 juin 1930, à Texakarna, Texas, à 05 h 43 CST (données classées AA). Son Ascendant, Soleil, Lune et Jupiter sont en Gémeaux, à l’opposition de Saturne rétrograde en Sagittaire.

Johnson et Stein ont fait vœu de continuer à combattre le CPD, que le LWV (League of Women Voters[4]) appelle “une supercherie”. Officiellement, une organisation non partisane avec des tendances progressistes, le LWV fut fondé en 1920. Il a mené les débats présidentiels en 1976, 1980 et 1984, mais s’est désisté en guise de protestation en octobre 1988, quand le CPD a pris le dessus. Coïncidence : 1988 est la première élection présidentielle US pour laquelle le mathématicien et spécialiste en fraude électorale, Richard Charnin, fait état de fraude électorale systémique perpétrée par la manipulation de machines à voter électroniques, à l’époque largement utilisées aux USA.

Clinton et Trump sont au programme de débats à trois occasions en automne 2016 : le 26 septembre, le 9 octobre et le 19 octobre. Mais Trump a fait objection pour le mauvais timing de la plupart des débats en nocturne, et il s’est engagé à participer, “mais à certaines conditions”. On ne sait pas encore si toutes ces conditions ont été obtenues, et il existe des précédents où il n’y eut pas de débat du tout dans une élection générale. C’était en 1964, 1968 et 1972. Après le drame des débats Nixon-Kennedy en 1960, le premier à être retransmis par la télévision lors d’une élection générale, Nixon a refusé de débattre à nouveau quand il a concouru en 1968 et 1972. Le stratège du GOP, Roger Ailes (qui est devenu par la suite fondateur et PDG de Fox News) conseilla à Nixon de les éviter tous les deux. À présent, Roger Ailes fait partie des conseillers de Trump, coach d’un candidat non conventionnel dont le charisme naturel et l’expérience de star de télévision font de lui un formidable adversaire dans le débat pour Hillary Clinton. (Pour davantage de détails sur mon analyse au sujet de Roger Ailes et Donald Trump, cf. http://edithhathaway.com/1391-2/#more-1391.)

Si le débat se passe comme prévu, tous deux vont avoir besoin de spontanéité et de stratégie, comme Kennedy, qui a montré qu’il pouvait convaincre les téléspectateurs mieux que Richard Nixon, plus expérimenté. L’acteur/le candidat Ronald Reagan a fait de même, dans l’un de ses débats télévisés, le 28 octobre 1980, avec Jimmy Carter, qui était le président en titre. Tous deux ont fait mieux que leur adversaire et l’ont roulé en s’appropriant par avance les notes d’informations du débat. Ce fait n’a été connu qu’en juin 1983 et a mené à une controverse du nom de “Debategate”. Quoique ce ne fût jamais tranché, Carter impute toujours sa défaite au vol de ces papiers. En 2016, Clinton, la politicienne plus expérimentée, fait face à une ancienne star de la télévision. Mais son timing astrologique est meilleur que celui de Trump ; et son thème montre des tas d’opportunités de le manœuvrer au besoin à l’aide de tricheries. Elle et/ou sa campagne et le DNC l’ont déjà montré avec Sanders. En outre, les planètes dont elle a le plus grand besoin dans la lutte du débat (Soleil et Mars) sont toutes deux fortes et sans pitié.

LE FACTEUR MARS

Mars est la planète guerrière et gouverne sur les guerres et les compétitions. Le thème natal d’Hillary Clinton contient Mars en Digbala situé en Maison 10. Ceci signifie que Mars est dans son angularité la plus forte possible, à compter de l’Ascendant. Il gagne encore de la force supplémentaire en étant en nakshatra Ashlesha, gouverné par Mercure, un grand et bon ami du Maître de l’Ascendant, Vénus. Mars est aussi dans un Neecha Bhanga Raja yoga ; c.-à-d. qu’en tant que planète débilitée, il bénéficie d’une correction grâce à sa conjonction avec Saturne dans le signe du Cancer. (Saturne gouverne le Capricorne, où Mars est exalté.) Mars est la planète la plus forte dans son thème selon le score Shadbala, et il s’en va à son signe d’exaltation en Capricorne en Maison 8 de Navamsha, à la conjonction de Rahu.

hillary-clinton-1947-chiCliquez ici pour un bref rappel sur la lecture des cartes du Nord et du Sud de l’Inde

SOURCE : http://www.astro.com/astro-databank/Clinton,_Hillary AstroDataBank donne une note DD (Données douteuses) pour des heures de naissance aux alentours de 08 h ou 20 h CST, bien que plusieurs sources chez Astrodatabank correspondent bien à une heure proche de 8 h CST. J’ai utilisé mon heure rectifiée de 07 h 56 CST pour le travail exhaustif que j’ai fait sur l’élection présidentielle US 2008, où j’ai prédit la victoire d’Obama, 10 mois à l’avance.

En Neecha Bhanga, Mars démarre souvent d’une position plus faible et il peut être bien plus compétitif et combatif que Mars exalté ou dans son propre signe, où il a son confort. Mars en Digbala exige d’être aux commandes, et quand ce facteur est combiné avec un Mars en Neecha Bhanga Raja yoga, il rassemble son énergie pour défaire ses compétiteurs et ses ennemis. De plus, l’autre planète ignée masculine du thème, le Soleil, est aussi en Neecha Bhanga Raja yoga. Situé à l’Ascendant Balance, le Soleil est corrigé par sa conjonction avec Vénus, maître de la Balance. Avec la planète de l’agressivité (Mars) et du commandement (Soleil) toutes deux en Neecha Bhanga et aussi en maisons angulaires, voici qui en rajoute à la propension à partir au combat depuis une position initialement faible.

Ces deux planètes expliquent peut-être mieux que toute autre pourquoi Clinton n’accepte pas la défaite facilement et pourquoi elle fera n’importe quoi pour atteindre ses desseins politiques, peu importe que ce soit acceptable en vertu des règles établies voire même des lois, ou non. Elle n’accepte pas facilement l’autorité ou l’opinion des autres, quoiqu’elle puisse masquer ceci facilement grâce à Vénus et Mercure à l’Ascendant Vierge, ce qui donne un certain charme. Mercure réalise un Budha Aditya yoga et il est en Digbala. Ceci confère un ton de commandement et le don de s’exprimer clairement. Les composants dénués de scrupules s’invitent avec des planètes Gandanta dans un signe d’Eau et en Sarpa Drekkana, ce dont nous allons bientôt parler. Notez aussi que le Nadi yoga entre Soleil et Rahu chez Clinton (échange de maîtres de nakshatra entre Soleil et Rahu) lui apporte un désir irrépressible (Rahu) de commander et d’une position élevée (Soleil), mais ceci lui crée des problèmes, puisque Soleil et Rahu sont dans une relation tendue de type Maisons 6-8. Pendant ce temps, Trump a une conjonction Soleil-Rahu en Maison 10 du statut, où le Soleil est en Digbala, et Rahu conjoint au Soleil possède le même effet, mais il le donne presque comme un droit de naissance, non pas comme une chose qui doit être récupérée en faisant des pieds et des mains.

Mars, en conjonction de Saturne dans le signe d’Eau du Cancer, est plus émotif qu’il n’y paraît, spécialement en ce cas, avec Saturne et la Lune qui échangent leurs signes : un Parivartana yoga. Saturne en Cancer, possédé par la Lune, échange de l’énergie avec la Lune en Verseau, possédé par Saturne. L’idéalisme émotionnel de la Lune en Verseau se fusionne avec la discipline de Saturne en Cancer, déterminé à faire fonctionner correctement la famille. D’une part, ceci crée un Raja (faiseur de rois) yoga entre les maîtres des Maisons 5 et 10 comptées de l’Ascendant Balance, ce qui apporte le succès et le rang social. D’autre part, avec Saturne à 28.11 Cancer, il y a une composante de tricherie et de tromperie, due à la position de Saturne dans le dernier drekkana (troisième partie) du signe du Cancer, connue sous le nom de Sarpa Drekkana (secteur à caractère de serpent). Une planète ou une position clé en Sarpa Drekkana peut être volatile, imprévisible, et trompeuse. Cette zone est aussi Gandanta (les derniers 3.20 degrés d’un signe d’Eau ; les premiers 3.20 degrés d’un signe de Feu), avec une vulnérabilité particulière à la fin de l’Eau et une propension notoire à la duperie, associée aux derniers 3.20 degrés du Scorpion. Mars aussi est en Sarpa Drekkana, puisque le second et le troisième drekkana du Cancer sont Sarpa Drekkana, vu que la cuspide de Maison 10 est à 27.50 Cancer (même en utilisant les signes entiers), avec mon heure rectifiée de 07 h 56 CDT et un Ascendant à 27.50 Balance.

En sus du pouvoir de la planète guerrière, Mars, située en haut du thème, voici la potentialité d’être calculateur et impitoyable quand il est en Sarpa Drekkana : le politicien parfaitement classique. Clinton peut très bien ne pas aimer le job de faire campagne, mais elle montre la volonté de faire tout ce qu’il faut pour être élue.

donald-trump-queensCliquez ici pour un bref rappel sur la lecture des cartes du Nord et du Sud de l’Inde

SOURCE : http://www.astro.com/astro-databank/Trump,_Donald AstroDataBank donne 10 h 54 EDT comme classé AA et Jamaica, NY, comme lieu de naissance (long. 73 O 48, Lat. 40 N 41). L’astrologue Joni Patry utilise Queen’s Village, NY (Long. 73 O 48, lat. 40 N 44), ce qui fait une différence minime en latitude.

Trump a un Mars dominant en Lion dans son Ascendant, et Soleil – planète du commandement – est en Digbala (le meilleur angle possible pour le Soleil) en Maison 10 avec Rahu. Avec son heure de naissance confirmée, nous pouvons être sûrs de l’endroit où se trouvent les planètes à la fois dans son thème natal et dans son thème Navamsha. Mars s’en va à la Maison 12 en Taureau dans la carte Navamsha, ce qui produit un Viparita Raja yoga. En tant que yoga protecteur vis-à-vis des adversaires, y compris financièrement, ceci procure des avantages. Ce yoga se produit quand le maître d’une maison Dusthana (Maisons 6, 8 ou 12) réside dans sa propre maison ou dans une autre maison Dusthana. En ce cas, en tant que Maître de 6 de Navamsha, Mars réside en Maison 12 de Navamsha. D’autres facteurs de protection pour Trump comprennent un aspect de trigone de Jupiter au Soleil, Maître de l’Ascendant, dans le thème natal et un Shubha Kartari yoga à l’Ascendant Lion. Ceci se produit quand des planètes bénéfiques classiques entourent l’Ascendant, en Maisons 12 et 2. Vénus est la dernière planète en Maison 12 et Jupiter la première en Maison 2. Les planètes bénéfiques classiques accordent bienfaits et protection, y compris pour le corps physique. Elles facilitent considérablement le chemin dans la vie. Cependant, les planètes maléfiques classiques enserrent l’Ascendant de Navamsha (un Papakartari yoga), donc ce yoga n’est pas amplifié par sa répétition en Navamsha.

Et bien que Mars soit protecteur en cette position en Navamsha, il perd de la force en matière de domination en se trouvant en maison non-angulaire ou trigonale, comptée de la Lune ou de l’Ascendant. D’un emplacement en maison angulaire dans le thème natal, il se retrouve en maison Dusthana en thème Navamsha. Pendant ce temps, le tandem Lune-Ketu et Soleil-Rahu de Navamsha conservent leurs positions en maison angulaire. Ceci confirme pourquoi nous avons vu l’ascension de Trump depuis novembre 1975, quand il est entré dans son Dasha du Soleil d’une durée de 6 ans (système Vimshottari). Avant son Dasha du Soleil, Trump se trouvait dans son Dasha de Vénus d’une durée de 20 ans, et Vénus se trouve en Maison 12 dans le thème natal. Le Soleil est aussi en nakshatra Mrigashira, possédé par Mars, un grand ami planétaire, un Raja yogakaraka en tant que Maître de 9, et fortement placé à l’Ascendant Lion. Ceci amplifie le pouvoir igné du Soleil, comme le fait le maître de Dasha, Rahu, en conjonction du Soleil dans la Maison 10 du rang social et de la visibilité. En outre, Rahu est exalté en Taureau.

Alors que Clinton a son Saturne natal Gandanta en Cancer, Trump possède deux planètes Gandanta (la Lune à 28.05 Scorpion, Ketu à 27.39 scorpion), et l’une d’elles est aussi débilitée : Lune en Scorpion, gouverné par Mars. Puisque Mars est en maison angulaire comptée à la fois de la Lune et de l’Ascendant, cette Lune aussi accomplit un Neecha Bhanga Raja yoga. C’est une Pleine Lune spectaculaire, approchant une éclipse totale de Lune, qui doit se produire dans à peine 4 heures. Les éclipses totales ont une intensité supérieure, mais la difficulté à contrôler ses émotions profite d’une stabilité accrue grâce à la correction de Mars et de la Lune en Digbala (la Lune en la meilleure maison angulaire possible). Nous voyons bien ceci dans les bases de Trump, sa famille et ses maisons splendides (toutes deux la Maison 4). Mais puisque cette Pleine Lune et Ketu sont tous deux gandanta, en leur emplacement le plus trompeur en signe d’Eau (Scorpion), et à l’approche d’une éclipse totale de Lune, ceci lui donne une allure exagérément dramatique, volatilité et un caractère imprévisible, d’autant plus que cela dépend des planètes en transit et de sa séquence de Dasha.

LE RALENTISSEMENT DE TRUMP

Les années 2015 et 2016 renferment en effet une période remarquable où l’axe des signes fixes (Taureau, Lion, Scorpion, Verseau) est activé dans le thème natal de Trump :

  • Saturne transitant le Scorpion (Maison 4) : du 2 novembre 2014 au 27 janvier 2017 (aspecte l’Ascendant Lion et 5 planètes).
  • Jupiter transitant le Lion (Ascendant) : du 14 juillet 2015 au 11 août 2016.
  • Rahu transitant le Lion (Ascendant) : du 9 janvier 2016 au 15 septembre 2017.
  • Mars et Saturne transitant le Scorpion (Maison 4) : du 20 février au 17 septembre 2016, avec une pause en juin.
  • Jupiter et Rahu transitant le Lion (Ascendant) : du 9 janvier au 11 août 2016 (à peine plus de 7 mois)
  • Sous -période de Mars du Dasha de Rahu : du 29 octobre 2015 au 16 novembre 2016 (dernière sous-période du Dasha de Rahu, d’une durée de 18 ans, amplifiée par le transit de Rahu conjoint à Mars natal, tout au long de 2016, et par Mars en transit en opposition de Rahu natal pendant 6 mois en 2016, jusqu’au 17 septembre).

Sur cet axe fixe dans le thème natal de Trump, est branché aussi un Kala Sarpa yoga virtuel (littéralement “yoga du Serpent du Temps”), quand toutes les planètes sont contenues entre Rahu et Ketu, l’axe de l’éclipse. Un Kala Sarpa yoga montre que la vie est plus marquée par le destin et moins dictée par la propre volonté de l’individu. Avec la présence d’autres yogas positifs, comme en ce cas, le Kala Sarpa yoga permet à la personne de jouer un rôle majeur en changeant la société où il/elle vit. La Pleine Lune de Trump au travers de l’axe Taureau-Scorpion se trouve à 26’ d’orbe (moins d’un demi-degré) de Rahu et Ketu : Soleil-Rahu en Taureau en Maison 10 à l’opposition de Lune-Ketu en Scorpion. La Pleine Lune est au plus visible et galvanisante, et Mars à l’Ascendant Lion amplifie en plus le côté dramatique de cette existence.

 

Comme on le voit, tout continue à tourner autour de Trump. Il a gagné les primaires du GOP quand peu d’experts (y compris Nate Silver) s’attendaient à ce qu’il survive à l’automne 2015. Mais début novembre 2015, il devint le candidat favori du GOP et reçut la protection des services secrets. Quoi qu’il en soit, les experts accordèrent peu d’attention à la taille énorme de ses meetings à compter de l’été 2015 (quand Jupiter a commencé à transiter le Lion), tout comme ils ont ignoré les meetings encore même plus courus de Bernie Sanders, qui avoisinaient un total de 1,5 million de personnes. En comparaison, les meetings de Clinton et son audience étaient beaucoup plus réduits, avec bien moins de participants.

Si on suit la progression de Trump tout au long de la campagne, j’ai dit que plus il s’enfoncerait dans le Dasha Rahu-Mars (du 29 octobre 2015 au 16 novembre 2016), plus il serait susceptible d’enregistrer des revers et des pertes. En effet, le ralentissement majeur de Trump dans les sondages a commencé quelque temps après la DNC (Democratic National Convention) qui s’est terminée le 28 juillet. Hillary Clinton a reçu alors le classique rebond dans les sondages, mais Trump n’a jamais récupéré le terrain à la suite de son propre rebond après la Convention. Cette tendance baissière s’est produite dans les deux semaines après que Jupiter ait quitté le Lion le 11 août. Jupiter en transit avait joué ce rôle important pour Trump depuis le 14 juillet 2015. La présence de Jupiter en Lion était significative parce qu’il lui accordait protection et expansion, et on l’a vu réussir à être élu lors de la Convention Nationale Républicaine du 18 au 21 juillet 2016.

À présent, Jupiter transite la Vierge du 12 août 2016 au 13 septembre 2017. Alors que Jupiter en Vierge bénéficie aux finances de Trump, et que c’est aussi un retour de Jupiter sur sa position natale (chose remarquable, dans son degré de Station avant retour à la Direction, en même temps que d’autres Dhana yogas de prospérité), Jupiter en transit en Maison 2 n’est pas en position angulaire ni dans le thème natal ni dans le thème Navamsha. Donc il a moins de pouvoir pour l’aider dans sa recherche d’un poste de commandement des plus forts au niveau mondial, y compris en tant que maître de Dasha d’une durée de 16 ans, qui commence le 16 novembre 2016. Une personne qui a une vie publique bénéficie plus directement d’une bénéfique classique (ou d’un maître de Dasha) dans une maison angulaire, les deux bénéfiques classiques majeures étant Vénus et Jupiter. Pour une personne d’Ascendant Lion (Trump), Jupiter est la meilleure bénéfique, puisque Vénus est une ennemie du maître de l’Ascendant, le Soleil. Mais pour une personne d’Ascendant Balance (Clinton), Vénus gouverne la Balance et est de loin la meilleure bénéfique. Pour eux, Jupiter est une planète neutre, mais elle peut causer des problèmes en tant que Maître de 6 des problèmes de santé et des soucis légaux, de vol, de conflits et d’accidents. Dès lors, Clinton a été bien moins affectée par le mouvement de Jupiter vis-à-vis de son Ascendant Balance, bien qu’il projette un aspect de 180 degrés sur sa Lune en Verseau.

Entretemps, comme on l’a déjà dit, le caractère imprévisible de Trump et son impulsivité peuvent être à la fois une force et une faiblesse. Jouer de l’effet de surprise peut très bien fonctionner pour le spectacle et pour attirer l’attention des médias, mais un politicien doit apparaître fiable et raisonnablement constant. Ce qui est bien constant, en revanche, c’est qu’il connaît la portée de ce qu’il dit, qu’il le dise de façon directe ou indirecte. Cf : http://www.commondreams.org/views/2016/08/24/understanding-trumps-use-language

Ces éléments convergent tous de façon à rendre les deux derniers mois avant l’élection générale quelque peu paradoxaux. C’est à la fois prévisible – Trump doit entamer son déclin dans les derniers mois du Dasha de Rahu, mais c’est aussi imprévisible – à cause de sa personnalité spectaculaire et de ses nombreux tours et détours. Il peut encore créer la surprise et encaisser encore quelques gains inattendus, grâce à ses fervents supporters. Certains sondages ont suggéré qu’il devrait gagner au moins 20 à 25 États. Et étant donné les faibles ratios en faveur de Trump et de Clinton, les candidats des 3e et 4e partis pourraient bien engranger des gains inattendus, surtout avec plus de 43% des électeurs US enregistrés comme Indépendants. Jadis parfaitement positionnés pour bénéficier à la candidature de Sanders, les Indépendants pourraient prendre d’autres directions, non liés qu’ils sont aux partis majeurs et souvent exclus des courses aux primaires – une autre façon du duopole Républicains-Démocrates de conserver le contrôle politique aux USA.

Trump a un Dasha potentiellement lucratif qui commence huit jours après le jour de l’élection, et il pourrait bien engranger du profit sur un chapitre nouveau et même encore plus profitable de sa vie. Il demeurera un fier adversaire jusqu’à la fin, quel que soit le résultat. Et il a déjà mis en garde ses supporters à l’encontre de la fraude électorale, ce qui n’est en aucun cas un avertissement à la légère. Il se peut que la fraude électorale soit devenue une constante des élections US, mais qu’on puisse y être davantage exposé en 2016, surtout avec les différentes poursuites engagées pour fraude électorale, actuellement en suspens, à propos des primaires démocrates, où une fraude électorale massive s’est produite, croit-on, à travers tous les États, et au moins 12 États sont contestés par les avocats spécialisés en fraude électorale, qui auraient été gagnés par Bernie Sanders, et non par Hillary Clinton.

LES DÉMOCRATES CONSERVENT LA MAISON-BLANCHE

Les carrés Jupiter-Saturne se produisent tous les 20 ans. Mon analyse de ces thèmes couvrant une période de 100 ans (1916 à 2016) donne une perspective historique à cette élection 2016. Cf. http://edithhathaway.com/u-s-presidential-election-2016/#more-1036. Je montre comment, à chaque fois où un carré s’est produit en signes fixes, il a indiqué que le candidat sortant gagnait l’élection. On a analysé les thèmes un à un, y compris celui du carré JUP-SAT en signes fixes du 26 mai 2016, qui montre la victoire probable du parti au pouvoir, bien que j’aie pensé que ce serait le candidat “insurgent[5]” (Bernie Sanders) qui en fait gagnerait, mais il fut contraint d’apporter son soutien à Clinton. C’est la première fois sur cette période de 100 ans qu’un parti déjà en place est susceptible de gagner alors que le président actuellement sortant ne se présente pas aux élections. Obama aura atteint le terme de son mandat après être resté 8 ans en poste, mais il ne fait aucun secret de son souhait d’avoir Hillary Clinton comme successeur, afin de conserver son héritage. Il a joué un rôle protecteur au sein des enquêtes pour crime grave menées par le FBI. Avant cela, il l’avait nommée Secrétaire d’État, de 2009 à 2013. Elle donna alors sa démission afin de préparer sa course à la présidentielle, et elle annonça sa candidature le 12 avril 2015.

J’ai discuté les forces et les faiblesses du thème natal de Clinton auparavant dans cet article, comme dans mon article de décembre (Trump it Up) et dans mon article de mai 2015 sur Clinton. Elle se trouve actuellement dans un Dasha Soleil-Rahu. Ensemble, ils forment un Nadi yoga : un échange de maîtres de nakshatra entre Soleil et Rahu. Dans un Nadi Jyotisha, le maître de nakshatra est considéré comme un maître de rang supérieur par rapport au maître du signe. Et quand les maîtres de nakshatra sont combinés avec des planètes, il y a une très puissante influence mutuelle entre ces planètes. Comme on l’a déjà dit, le Nadi yoga de Clinton lui apporte un désir irrépressible (Rahu) d’avoir le commandement et le rang social (Soleil), mais ceci lui crée des problèmes puisque Soleil et Rahu sont en relation tendue de type Maisons 6-8. Le Soleil est aussi un ennemi planétaire du maître de l’Ascendant, Vénus.

Ce puissant Nadi yoga s’active durant son Dasha Soleil-Rahu, du 9 mai 2016 au 2 avril 2017. Ceci couvre la période finale des courses aux primaires, dont la controversée primaire de Californie, la DNC, l’élection générale et l’intronisation du président le 20 janvier 2017. Avant cela, Hillary était dans un Dasha Soleil-Mars, du 2 janvier au 9 mai 2016. Cette sous-période active les deux planètes masculines du Neecha Bhanga Raja yoga de son thème. Nous avons déjà évoqué comment Mars et le Soleil en maisons angulaires, avec Mars en Digbala (la meilleure maison angulaire possible pour Mars) ET le Neecha Bhanga pouvait apporter une capacité peut-être même supérieure à se battre, et à faire le nécessaire pour gagner le prix. Quand Clinton a annoncé sa candidature le 12 avril 2015, elle venait tout juste d’entrer dans son Dasha du Soleil, d’une durée de 6 ans, le 15 mars 2015.

Bien que ce fût l’élection où les candidats anti-Establishment Trump et Sanders aient reçu, et de loin, l’audience la plus large et le support le plus fort, et que ceci fût reflété dans les carrés JUP-SAT de mars et de mai 2016, ceux-ci vont toucher à leur fin le 11 août. Le désir d’Hillary Clinton de concourir pour la présidence, demeuré au stade d’intention durant des dizaines d’années, allait trouver son accomplissement, même s’il doit être réalisé par la fraude. Elle ne serait pas la première à gagner la présidence par fraude, et elle ne sera pas la dernière. Les héritiers des grandes entreprises et les oligarques au pouvoir peuvent passer outre le fait qu’elle soit indigne de confiance, puisqu’ils comprennent qu’elle leur promet une chose mais qu’elle doit en dire une autre aux électeurs dans leur ensemble. C’est une autre raison qui explique pourquoi ses conversations bien gardées avec Goldman Sachs ne peuvent pas être révélées. Elle et elle seule a accès à ces transcriptions, qu’elle a facturées à 1 000 jusqu’à 245 000 dollars par discours, à cette condition que personne d’autre n’aurait aucun enregistrement ou transcription d’aucune sorte. Quand on l’a interrogée à ce sujet à Town Hall[6], elle a dit “qu’elle verrait”. Donc nous pouvons nous attendre à quelque chose du même tonneau de la part d’Hillary Clinton, plus à donner à l’élite des entreprises ce qu’ils veulent aux dépens du Bien public. Avec son audace, sa détermination et sa tricherie, voici ce que promet une victoire de Clinton en novembre.

On voit comment le duopole des partis républicain et démocrate se maintient par un contrôle strict du processus du débat présidentiel, entre autres choses, quoique ces deux partis majeurs politiques aient été ébranlés en 2016 par Trump du côté du GOP, et du côté démocrate, par les découvertes de la complicité du DNC avec la campagne de Clinton, la candidature inédite de Bernie Sanders, et sans doute les candidats des 3e et 4e partis, Gary Johnson et Jill Stein. Sanders eut la malchance de lancer sa Révolution politique au sein d’un parti contre-révolutionnaire, ainsi que le fait remarquer la candidate du Parti des Verts, Jill Stein. Le temps dira si la révolution qu’a inspirée Sanders possède beaucoup d’élan en dehors de l’appréciable capacité à commander et à diriger de Sanders. Quand il s’est rangé pour soutenir Clinton le 12 juillet 2016, il semble qu’il ait prouvé que le Parti démocrate ne différait que très peu du Parti républicain dans leur façon de chercher à faire plaisir à leurs maîtres, les grosses entreprises.

LE MODÈLE DE 160 ANS DES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES US : DE 1940 À 2100

Les membres de partis politiques sont plus polarisés que jamais les uns contre les autres, avec les deux partis majeurs qui vont même un peu plus loin vers la droite depuis environ 1980. Mais nous pouvons toujours voir un modèle de 160 ans, qui court de 1940 à 2100, et qui montre comment les élections US seront gagnées, du moins qui gagnera la Maison-Blanche. Ma recherche originelle de ce pattern, qui remonte aux années 2000, est présentée dans mon livre In Search of Destiny, 2012, pp. 40-41. D’après mes recherches et mon étude, en utilisant l’étroite corrélation entre les conjonctions JUP-SAT et les élections présidentielles US et/ou l’intronisation, et les orbites planétaires de Jupiter et de Saturne à l’intérieur de ces cycles, les patterns se sont répétés à la perfection depuis 1940 jusqu’en 2008. Ceci signifie que peu importe le président élu en 2016, quoique je m’attende à ce que ce soit un Démocrate, un Démocrate devrait être élu président en 2020.

C’est alors que commence un nouveau cycle de 28 ans de présidences démocrates, interrompues uniquement au signal des 12 ans (l’orbite de Jupiter) par 8 années de présidence républicaine. Puisque le Parti républicain s’est porté tellement à droite et qu’il s’est éclaté en tant de factions extrêmes, incarné en partie par Donald Trump, qui à son tour est éjecté aussi sec par nombre de fidèles partisans du GOP, nous pouvons voir comment cela pourrait prendre au parti plusieurs années pour se retrouver tel qu’en lui-même et pour remettre leur programme sur pied. Entretemps, avec suffisamment de sièges au Congrès, ils peuvent continuer à faire de l’obstruction aux Démocrates, comme c’est déjà arrivé tout au long des années Obama, de janvier 2009 jusqu’à présent. Mais les lobbyistes de l’industrie continuent à dicter ce que font les gouvernements, et ils ont le contrôle sur nombre de législateurs républicains et démocrates. Les grandes entreprises ont gagné du pouvoir sur les États-nations durant la période de TERRE, et maintenant, ceux qui désirent défier ce statu quo ont besoin de prendre force à la fois au niveau du gouvernement de l’État et du gouvernement fédéral.

Le cycle de 28 ans des élections présidentielles US, qui démarre en 2020, sera le premier en 80 ans de cette période de 160 ans qui court jusqu’en 2100, à ne pas coïncider avec les triples conjonctions de Jupiter et de Saturne, ce qui est relativement rare. Une raison possible, c’est que ce modèle de 160 ans puisse faire défaut s’il ne fonctionne seulement qu’avec les triples conjonctions de Jupiter et de Saturne. Cependant, la conjonction JUP-SAT de 2020 se produit au solstice d’hiver, à un mois de l’intronisation, et six semaines après l’élection présidentielle. Quand la conjonction JUP-SAT remplit ces critères, (c.-à-d. à quelques mois de distance seulement de l’un ou l’autre événement, et plus ils en sont proches, plus l’impact est puissant), il y a possibilité que démarre un nouveau cycle de 28 ans (Saturne) de domination d’un parti à la Maison-Blanche, avec une pause uniquement au signal des 12 ans (Jupiter). L’orbite de Saturne est d’environ 29,5 ans et celle de Jupiter de 11,9 ans. Si on arrondit à 28 et 12 ans environ, c’est parfait pour les deux et cela coïncide étroitement avec le cycle des élections présidentielles US. En revanche, cela coïncide aussi étroitement avec les conjonctions JUP-SAT pour toute une période de 160 ans : de 1940 à 2100. Aussi, puisque Saturne demeure dans un signe 2,3 ans en moyenne, et Jupiter un an en moyenne, nous pouvons dire avec certitude qu’au signal des 12 ans, Jupiter va revenir dans le même signe zodiacal, et Saturne dans le même signe zodiacal au terme de 28 ans au moins. Puisque Jupiter est la planète védique du Dharma et Saturne celle du Karma, l’interaction de ces deux planètes est de la plus extrême importance pour les domaines sociaux, culturels, économiques et politiques.

La première série de 28 ans de présidence démocrate a commencé avec l’élection de Franklin D. Roosevelt en 1940, coïncidant avec les triples conjonctions en Bélier sidéral. À dater de 1940, les Démocrates ont gardé la Maison-Blanche jusqu’en 1968, mais ils étaient vulnérables au parti d’opposition qui prenait le contrôle à certains points prévisibles : 1) au signal des 12 ans (retour de Jupiter), avec le début d’une période de 8 ans où la Maison-Blanche est allée aux mains de l’autre parti ; et 2) quand l’élection a coïncidé avec la conjonction suivante JUP-SAT du cycle de 28 ans. Ceci s’est produit au signal des 20 ans en 1960, et à partir du cycle de 28 ans qui débuta en 1980, c’était en 2000. Donc en 1960 et encore en 2000, ces deux élections ont été soit âprement contestées (2000) ou elles devaient l’être (1960) quand John F. Kennedy a gagné d’un cheveu. Les votes en Illinois, surtout dans le comté de Cook, et du Texas, demeurent officiellement non résolus et impossibles à solutionner. Mais des rapports, longtemps tenus secrets, de la surveillance électronique du FBI indiquent que le père de Kennedy, Joe Kennedy, a fait affaire avec la Mafia et les patrons de syndicats pour qu’ils votent en faveur de son fils dans plusieurs États clés, dont l’Illinois.

L’une des caractéristiques majeures de la période de TERRE (période post-Mutation, de 1961 à 2199), c’est que Jupiter est affaibli vis-à-vis de Saturne, surtout avec la conjonction JUP-SAT en Capricorne, quand les résultats des élections peuvent être achetés. C’est pourquoi la conjonction JUP-SAT de départ, du 18 février 1961, est si importante pour donner le ton de la période de TERRE, et pourquoi nous pouvons voir les quatre conjonctions JUP-SAT subséquentes en signes de Terre avec quelque inquiétude, quand on en vient à contrer le contrôle des entreprises (Saturne) sur les États-nations (Jupiter). Il faudra des efforts considérables de la part des citoyens pour équilibrer ces tendances des Profits dominant sur le Bien public. Les prochaines conjonctions JUP-SAT en TERRE nous emmènent en 2100, avant que le moule ne se brise avec une conjonction JUP-SAT en AIR sidéral (0.16 Balance), le 18 septembre 2100.

  • 21 décembre 2020, conjonction JUP-SAT à 06.20 Capricorne (Uttarashada)
  • 31 octobre 2040, conjonction JUP-SAT à 23.30 Vierge (Chitra)
  • 17 avril 2060, conjonction JUP-SAT à 06.04 Taureau (Krittika)
  • 14 mars 2080, conjonction JUP-SAT à 16.54 Capricorne (Shravana)

*******

RÉFÉRENCES

[Cet article paraît dans le numéro de septembre 2016 d’Astrologic magazine et dans le numéro d’automne de CVA Journal. CVA correspond à Council of Vedic Astrology.]

Copyright © 2016, Edith Hathaway. Tous droits réservés.

[1] NdT : Great Old Parti, les Républicains

[2] NdT : Idéologie en faveur d’une définition raciale de l’identité nationale.  Aux USA, le Naturalization Act de 1790 a donné les premières règles à suivre en vue d’obtenir la nationalité américaine (être blanc, homme libre, de bonne moralité). La réglementation a énormément évolué, mais au début des années 1960, le White Nationalism s’est développé sous forme d’un mouvement conservateur au sein de la société traditionnelle. (D’après Wikipedia)

[3] NdT : “les Birthers  se consacrent au renouveau de notre gouvernement constitutionnel, en s’assurant pour commencer que le Président et Commandant en chef est un citoyen né sur le sol américain.” http://birthers.org/

[4] http://lwv.org/our-work

[5] http://www.new-york-lawyer.ws : quelqu’un qui est impliqué dans une insurrection. Il diffère du rebelle en ce sens que le rebelle se comprend toujours au sens négatif, ou bien c’est quelqu’un qui s’oppose à tort aux autorités en place. Un “insurgent” peut être quelqu’un qui s’oppose à raison à la tyrannie des autorités en place. Les colons qui se sont opposés à la tyrannie du gouvernement anglais étaient des insurgents, non pas des rebelles.

[6] L’hôtel de ville ou la mairie

ELECTION 2016, MISE A JOUR DU 28 JUILLET

Par Edith Hathaway, USA, © 2016

Traduction française de Patricia Depasse, Belgique, © 2016

 LA POLITIQUE DU VITRIOL

Le discours politique a atteint de nouveaux points d’ébullition au cours de la campagne électorale 2016. La haine intense, que nourrit le camp républicain à l’encontre d’Hillary Clinton, a trouvé son exacte contrepartie du côté des Démocrates, sous la forme d’une peur intense de voir arriver Donald Trump à la présidence. La différence, c’est qu’il est bien possible que les supporters de Trump aient à présent le dessus sur les supporters de Clinton, en matière de ferveur. Donald Trump, dans sa version du populisme autoritariste, les a persuadés qu’il pourrait résoudre tous leurs problèmes. Ses supporters croient aussi qu’on ne peut se fier à Clinton, qu’elle est coupable de crimes et qu’elle échappe à leurs graves conséquences, ce qui n’arriverait pas à d’autres – même pour des délits similaires. Il y a aussi des millions de supporters de Bernie Sanders, fichtrement mécontents (dont les électeurs indépendants) qui ont depuis longtemps suspecté une élection truquée et qui, à présent, voient leurs soupçons se confirmer un peu plus chaque jour, dont tout récemment le 22 juillet, à la faveur d’emails piratés et mis en ligne par Wikileaks. Ils montrent que le Democratic National Committee (DNC) a effectivement et amplement saboté la campagne de Sanders, en violation de ses propres règlements, faisant en sorte depuis le début, de le discréditer et de provoquer son échec. En retour, des dizaines de milliers de supporters de Sanders ont participé à une manifestation à Philadelphie, à l’extérieur du hall de réunion et des centaines d’entre eux, qui étaient à l’intérieur même du bâtiment, ont quitté la salle après le vote nominatif qui donna la victoire à Clinton, le soir du mardi 26 juillet. Les manifestations se sont poursuivies tout au long de la semaine qu’a duré la Convention démocrate.

Tout ceci en sus de preuves de plus en plus nombreuses, avec des poursuites en justice et des allégations d’électeurs à travers tout le pays, de fraude ou de vol massif de voix lors des primaires démocrates de 2016, avec des voix qui semblent avoir été annulées et/ou volées, dans un État après l’autre, au vainqueur réel, Bernie Sanders.

Cf. http://justiceserved.org/ et http://trustvote.org/

Et aussi http://edithhathaway.com/election-update-june-27-2016/#more-1307

Les emails de Wikileaks montraient aussi comment le DNC s’est livré à un blanchiment d’argent bien commode, afin d’aider Clinton et de contourner les lois sur le financement de la campagne. Un “Hillary Victory Fund” fut mis en place pour assister les commissions démocrates aux niveaux local et étatique, quoique seulement 0,56% des 142 millions levés sur 10 mois, de septembre 2015 à juin 2016, aient effectivement été gardés par les commissions d’État. Déposé là brièvement, l’argent fut alors reversé principalement pour la campagne de Clinton, et aussi pour les comptes du DNC, protégeant ainsi des donateurs qui avaient déjà versé le maximum à la campagne de Clinton. Le 2 mai 2016, un article du Politico dévoila l’opération, mais le monde des médias ignora l’affaire, tout en minimisant les enquêtes criminelles du FBI sur Clinton, qui le 5 juin, comme prévu, la dégagea de l’une d’entre elles. On parle rarement de l’autre.

Astrologiquement, nous regardons à la fois les deux configurations planétaires, le long terme et le court terme, qui expliquent pourquoi pareils scandales et tant de vitriol ont atteint un maximum en 2016, surtout au printemps et en été. Dans des articles précédents, j’ai parlé du pouvoir du cycle Jupiter-Saturne, en ce cas c’est la proximité du carré Jupiter-Saturne qui joue : il montre que le parti au pouvoir peut sans doute garder la Maison-Blanche, bien que j’aie dit qu’un candidat insurgent[1] fût favorisé. (Les gens ont, en fait, favorisé Sanders, mais pas les oligarques, justement).

Cf. http://edithhathaway.com/u-s-presidential-election-2016/#more-1036

Dans le court terme, nous voyons Mars et Saturne tous deux en transit en Scorpion (zodiaque sidéral) pendant la majeure partie de l’année, jusqu’au 17 septembre 2016, avec Saturne en Scorpion jusqu’au 27 janvier 2017. Du 26 décembre 2016 jusqu’au 27 janvier 2017, Saturne transite les sinistres degrés gandanta du Scorpion (les 3 derniers degrés et 20 minutes). Et durant l’été 2016, Mars et Saturne arrivent à leur conjonction exacte le 23 août, à 15.47 Scorpion. Auparavant, il y aura la Station et le retour à la Direction de Saturne, le 13 août, à 15.42 Scorpion, ce qui le rend d’autant plus puissant que ceci se produit à moins de 1 degré de la précédente Station de Mars avant sa Rétrogradation, survenue à 14.49 Scorpion, le 17 avril 2016. Une planète n’est jamais aussi forte dans sa nature intrinsèque que quand elle se trouve en sa Station, et ce degré ainsi mis en évidence, joue le rôle d’un puissant déclencheur.

En retour, tous ces événements reçoivent une plus grande attention du fait qu’ils sont Vargottama, un mot sanscrit signifiant “la meilleure division”. En astrologie védique, cela fait référence à la répétition de la région zodiacale dans d’autres thèmes divisionnels, notamment le thème Navamsha (9e harmonique). Dans les signes fixes, ceci se produit entre 13.20 et 16.40 degrés du Taureau, Lion, Scorpion ou Verseau. Une planète Vargottama en Scorpion gagne un surplus de force additionnelle et d’importance dans le signe du Scorpion gouverné par Mars et dans le nakshatra d’Anuradha gouverné par Saturne (03.20 à 16.40 Scorpion). En outre, quand le maître du signe, Mars, est situé dans cette région en compagnie d’une autre planète maléfique classique (en ce cas, le maître du nakshatra, Saturne), cela amplifie l’agressivité potentielle dans l’action sous le coup des émotions, puisque le Scorpion est un signe fixe d’Eau.

Mars est aussi Mangala (action de bon augure), mais nous savons que l’influence débridée des planètes maléfiques classiques ne peut pas mener toujours à une action auspicieuse, et pour la majeure partie de 2016, Mars et Saturne en transit sont conjoints avec l’axe des signes fixes, avec Jupiter et Rahu en Lion et Ketu en Verseau. Donc, quand d’autres planètes, que ce soit en transit ou en natal, les rejoignent sur l’axe des signes fixes, ou si l’Ascendant tombe dans un signe fixe (comme pour Donald Trump, avec son Ascendant Lion et cinq planètes en signes fixes, dont la Pleine Lune en Scorpion et Mars en Lion), nous voyons l’effet amplifié de Mars et Saturne transitant le Scorpion. Le vice-président de Trump, Mike Pence, possède aussi trois planètes en signes fixes : Soleil et Mercure en Taureau, Jupiter en Scorpion. Il est né le 7 juin 1959, à Colombus dans l’Indiana (heure inconnue). Pour en savoir davantage sur les thèmes de Trump, Clinton et Sanders, cf. http://edithhathaway.com/trump-it-up/#more-625

En même temps, Hillary Clinton possède Mars et Saturne en Cancer au natal, un autre signe d’Eau, en Maison 10 ; et bien que Mars-Saturne puisse faire figure de combinaison révolutionnaire, Clinton est l’antithèse de la révolutionnaire, concourant sous les couleurs de l’Establishment pour essayer d’attirer les électeurs, en ayant l’air d’être “celle qui apporte le changement”, face à “l’insurgence” de Trump. Les supporters de Sanders et de Trump partageaient la même opposition à Clinton. Et à présent, les supporters de Sanders sont en colère contre un Establishment démocrate qui a dépouillé leur candidat de la nomination, croient-ils, et ils se méfient d’un élu corporatiste, alors que les Républicains en veulent aux immigrants et aux traités commerciaux comme le NAFTA et le TPP qu’ils voient comme responsables de la perte de leur pouvoir et de leur sécurité, à la fois économique et physique. Tout ceci sur fond de terrorisme ou d’événements apparentés à du terrorisme, qui se produisent de plus en plus fréquemment, à la fois au plan national et au plan mondial. Mars est le guerrier, la police. Trump promet une militarisation accrue afin de garder le contrôle sur de potentiels terroristes et des immigrés illégaux, entre autres, bien que Clinton aussi – en dépit de ses discours – ait un passé fortement militariste, et qu’elle semble susceptible d’appuyer le TPP (Trans-Pacific Partnership), un accord commercial auquel elle s’est opposée durant la campagne contre Sanders. Quoi qu’il en soit, il y a bien trop de grandes entreprises qui la soutiennent à le promouvoir, et l’insider[2] de Clinton, Terry McAuliffe, a dit le 26 juillet qu’elle le soutiendrait sans doute.

Comme on l’a déjà dit, le Scorpion est un signe fixe, et le mot sanscrit sthira signifie aussi stationnaire ou immobile – une antithèse du Scorpion – souvent caractérisé comme une source d’énergie volcanique quand il est prédominant. Cette énergie peut entrer en éruption soudainement, après être restée pendant longtemps au stade de lave en fusion ; et en termes humains, une telle éruption peut ne pas mener forcément à la clarté et à l’éveil, mais à davantage de confusion et à de véritables préjudices, à de nombreux niveaux. Donc, avec le Scorpion, nous devrions faire très attention à ce qui se cache ou n’est pas reconnu.

Ainsi, tout comme la lave en fusion qui menace de déferler, ce scénario planétaire et de la vie réelle reflète-t-il l’image d’un chaudron qui bouillonne. L’Establishment et ses laquais dans l’industrie des médias tentent de garder étroitement à l’œil tout sujet qui menacerait de torpiller le statu quo, dont les procès pour fraude électorale qui se profilent et la collusion entre le DNC, la campagne de Clinton et ses substituts médiatiques. Mais des informations importantes en sont sorties, surtout grâce aux emails de la DNC qui ont été piratés, et Julian Assange de Wikileaks en promet davantage pour très bientôt. Les emails ont créé du scandale, avec un blâme officiel et une attention qui va d’abord aux hackers (sans doute russes), plutôt qu’au contenu des emails embarrassants. La DNC espère que des excuses faites publiquement à Bernie Sanders et une brève poignée de main avec la présidente du DNC vont atténuer le véritable “Coup d’État” (sic) qui s’est produit. Mais à ce jour, très peu de choses ont changé. La présidente du DNC assume à présent le rôle qu’elle a essentiellement tenu tout au long de 2015-2016 : présidente honoraire de la campagne de Clinton dans les 50 États.

Le théoricien politique Sheldon Wolin (1922-2015) appelle le système US “un totalitarisme inversé” : c’est un système où le pouvoir des grandes sociétés s’est emparé de tous les leviers de commande. Nous l’avons vu passer à l’action en force durant 2016, avec la question de la fraude électorale massive, et pas un seul organe de presse pour en parler, jusqu’ici. Nous notons aussi qu’Hillary Clinton a choisi Tim Kaine comme vice-président, le candidat corporatiste/militariste qui s’est opposé à la plupart des politiques économiques progressistes, dont l’augmentation de l’imposition des millionnaires. Donald Trump a fait vœu de combattre l’Establishment au nom de la classe ouvrière, mais sa façon d’agir tout au long de sa carrière de businessman semble en contradiction avec ce discours. Il aurait davantage de chances dans cette élection comme l’unique candidat du parti anti-Establishment en titre, mais son timing astrologique pour après la mi-août 2016 ne favorise pas sa victoire dans la course à la présidence. Pour en savoir davantage, cf. mon article “ Trump it Up” cité ci-dessus.

LA CONVENTION NATIONALE DÉMOCRATE DE 2016

À la grande surprise de ceux qui s’attendaient au chaos lors de la Convention Nationale Républicaine, et à l’unisson à la Convention Nationale Démocrate, la GOP[3] Convention eut lieu en douceur, toutes proportions gardées. Il n’y eut que des remous vraiment minimes dans le hall de la Convention et un tout petit nombre de manifestants à l’extérieur, dont douze seulement furent arrêtés. La police locale et fédérale connut quelques jours de calme relatif, du 18 au 21 juillet. Le contexte planétaire semble bon pour le début de la GOP Convention, le lundi 18 juillet. La Vierge se lève, avec la Lune en Sagittaire qui reçoit un aspect bénéfique de Jupiter en Lion. La Lune en Maison 4 est aussi Digbala, dans le meilleur angle possible, et donc elle se trouve ainsi très bien placée. Mars et Saturne sont dans la maison qui précède, en Scorpion, et donc la Lune n’est pas isolée.nat-dem-2016-01En comparaison, la Convention Nationale Démocrate, qui a débuté aussi un lundi (jour gouverné par la Lune) possède une Lune isolée en Poissons. C’est ce qui s’appelle un Kema Druma Yoga et qui se produit quand aucune planète physique ne se situe en angle à compter de la Lune, ou en maison adjacente. Une Lune Kema Druma est l’une des conditions les plus malchanceuses dans un thème natal, vu qu’il est difficile de réaliser une connexion ou des relations véritables avec d’autres personnes, et on éprouve le sentiment profond de n’être pas soutenu. La Lune se trouvait en Poissons pour toute la durée du 1er jour de la Convention démocrate, jusqu’à 1 h 37 EDT du mardi 26 juillet. Le 1er jour comportait le discours de Bernie Sanders en fin de soirée, avec quelques minutes de standing ovation lors de son entrée et beaucoup d’émotion de la part de ses supporters, qui ont aussi hué avec force à chaque fois qu’il a mentionné le nom d’Hillary Clinton ou qu’il a enjoint ses supporters à voter pour elle. Comme on pouvait s’y attendre, The New York Times (l’éternelle machine à propagande d’Hillary Clinton) a couvert cette partie de la Convention avec un article intitulé “Bernie Sanders Booed in Philadelphia” (Bernie Sanders hué à Philadelphie).

Étant donné la piètre position de la Lune et vu que c’était un lundi, nous pourrions en inférer que, si on excepte les supporters inconditionnels d’Hillary et les bailleurs de fonds, une grande tranche de la population se sent écartée de cette manifestation et de son but supposé : nominer Clinton et Kaine. Ils n’ont aucun moyen de participer à ce qui se passe. Bien que Sanders ait demandé à ses supporters de ne causer ni troubles ni remous, ils ont tout de même quitté la salle en masse durant la séance de nomination de Clinton, le mardi. La sortie des supporters de Sanders n’a pas semblé causer d’interruption indue, mais fut néanmoins bien ressentie. Une fois à l’extérieur du hall, nombre d’entre eux furent contrés par les services de sécurité, mais réussirent tout de même à organiser un sit-in au pavillon de la presse. Beaucoup s’étaient scotché la bouche avec du ruban adhésif, signifiant qu’ils étaient muselés (on y lisait “Silenced”) et portaient des banderoles comme “Voici à quoi ressemble une élection volée – Demexit[4] ”. Des manifestations bien plus importantes eurent lieu dans les terrains avoisinant le Convention Center. Le lundi 25 juillet, plus de 50 manifestants furent arrêtés, certains portaient des banderoles disant “CESSEZ DE NOUS VOLER LES ÉLECTIONS” (STOP STEALING OUR ELECTIONS) et “NON À L’OLIGARCHIE” (NO OLIGARCHY).

Un élément positif concernant la Lune en ce thème : elle est en Maison 5, une maison trigonale, considérée comme un emplacement chanceux. La plupart des manifestants sont restés pacifiques et personne n’a été blessé. On aurait pu s’attendre à des interpellations ou des arrestations, mais les participants n’avaient prévu que des manifestations pacifistes. Nombre de manifestants portaient des T-shirts disant “Printemps démocrate” (Democracy Spring) et les journalistes commencèrent à appeler les manifestations de la Convention “Le Printemps démocrate”. Avec la Lune et Mercure tous deux dans les signes émotionnels d’Eau, on s’attendrait à des torrents de larmes et à des réactions émotives. Ce fut le fait non pas seulement des cohortes des supporters déçus de Sanders, mais des supporters euphoriques de Clinton, frissonnant de voir leur candidate nominée, surtout en tant que première femme à briguer la présidence dans l’histoire des USA.

Avec le Scorpion qui se lève et les planètes maléfiques classiques, Mars et Saturne, à l’Ascendant, on sait que la Convention Nationale Démocrate aura un départ chahuté, pour le moins, avec des manifestations acerbes et des nerfs surchauffés, surtout des sentiments comme déconnectés du but de la réunion (Lune isolée). En effet, certains dirent qu’il y avait davantage de démocratie exprimée EN DEHORS du hall de la Convention qu’à l’intérieur. L’Ascendant Scorpion indique qu’il pourrait demeurer pas mal de choses cachées sous la surface de cet événement.

Le vote à l’unanimité en faveur de Clinton eut lieu à 18 h 55 EDT le mardi 26 juillet 2016, à Philadelphie. L’Ascendant est à 17.47 Sagittaire, avec la Lune à 10.13 Bélier. Jupiter aspecte à la fois l’Ascendant et la Lune, ce qui est bien plus favorable que le thème d’ouverture de la Convention, mais difficile à lire en tant que moment hyper-significatif astrologique, si ce n’est pour indiquer que le protocole pour l’élection allait se dérouler dans le calme. Le mari, Bill Clinton, prit la parole à    22 h 11 EDT le mardi 26 juillet, avec le degré d’Ascendant à 23.27 Verseau et Ketu tout proche. Avec l’influence de Ketu qui pousse à s’effacer, il s’est mis spontanément en retrait et son épouse à l’avant-plan, soulignant leur relation personnelle, leurs 40 ans de mariage, et leurs forces vu que c’est lui qui les connaît le mieux.

Un astrologue serait d’accord avec le choix de la nuit du lundi et une Lune en Poissons, le signe du sacrifice (c’est aussi la Lune natale de Sanders) pour le discours du candidat dont beaucoup pensent qu’il a réellement gagné, mais fut forcé de s’incliner. Chacun s’est accordé à dire que Sanders s’est comporté avec dignité et élégance, et que le mardi s’est mieux passé que le lundi. Le mardi, la Lune en Bélier recevait un aspect positif et optimiste de Jupiter, quoique de nombreuses manifestations se soient poursuivies au-dehors du hall de la Convention et tout au long de la semaine. Cette humeur viendrait du thème de l’ouverture de la Convention, le 25 juillet, avec le Scorpion au lever. La Lune demeure en Bélier mardi et mercredi, mais le jeudi 28 juillet, le jour où Clinton a accepté la nomination et a fait son discours de réception, la Lune transitant le Taureau, était à l’opposition de Mars et de Saturne. Cette configuration indique qu’elle tiendrait sans doute un discours fougueux, pour montrer sa nature de guerrière, prête au combat. Quoique cet ensemble d’aspects ne soit pas idéal pour pareil discours, prononcé par la première candidate à la présidence US, elle est déjà placée dans un rôle combattif face à Trump et affronte une opposition féroce. Son discours débuta à 22 h 39 EDT, avec un Ascendant à 04.39 Poissons, un emplacement qui ne montre aucune planète en angle, et la Lune est en Maison 3. Toute vêtue de blanc, elle essaya de prendre un ton autoritaire et élégant, mais elle n’est pas une oratrice dynamique, c’est plutôt une bosseuse en politique. Sans aucune planète angulaire et sans aspect planétaire à l’Ascendant, elle ne reçoit pas d’aide supplémentaire des planètes. Mais avec la Lune opposée à Mars et à Saturne, elle attaqua son adversaire à de nombreuses reprises dans son discours, tout comme lui l’avait aussi attaquée à plusieurs reprises lors de son propre discours de réception, et comme il continue à le faire chaque jour. Les manifestants sortirent du hall de la Convention durant son discours, et plusieurs centaines de personnes les ont rejoints pour manifester dehors durant son speech.

Lors de son élection à l’unanimité dans la nuit de mardi, le Soleil, Mercure et Vénus en Cancer étaient en transit dans la Maison 10 natale de Clinton, une excellente indication d’un statut d’éminence en matière de carrière. Trump fut aussi nominé avec un Ascendant Sagittaire et à 4’ d’orbe de la Pleine Lune exacte en Capricorne. Tous deux, Trump et Clinton, ont atteint leur élection respective à l’unanimité sans aspect étroit de la Lune, si ce n’est un carré exact séparant au Soleil de Clinton, et une Pleine Lune presque exacte pour Trump, qui fait écho à son thème natal. De bien des façons, on considère que Trump a pris rapidement la tête du Parti républicain ; et pour Hillary Clinton, grâce aux emails révélés par Wikileaks, nous savons toute la portée de sa prise de contrôle sur le Parti démocrate, avec la pleine coopération de la DNC et de la structure du parti, ainsi que celle de l’industrie des médias. Voici qui nous ramène à la Politique du Vitriol.

LE PRINCIPE D’IMPARTIALITÉ ou FAIRNESS DOCTRINE

Quand donc ont commencé toutes ces engueulades ? Quand ce manque relatif de civilité dans le discours politique est-il devenu plus commun dans le public US ? Et quelle est l’expression convenable du scandale quand des politiciens ou notre gouvernement commet des actes répréhensibles ? Les cycles planétaires combinés avec divers événements importants semblent pointer vers 1987-1988, un cycle de Saturne complet avant 2016. (Saturne est retourné en Scorpion sidéral le 2 novembre 2014, et il y restera jusqu’au 17 janvier 2017.) En 1987-1988, on retrouve divers événements majeurs reliés non seulement à la façon dont la politique et les médias s’entrecroisent, mais aussi par des niveaux encore plus sophistiqués même de fraude électorale, rendue possible par le vote électronique. Pour les cycles de long terme, nous regardons la montée en puissance du rôle des médias, qui aident à façonner l’opinion publique. Nous examinons spécialement Le Principe d’Impartialité, ou The Fairness Doctrine, une politique publique instaurée en 1949 par la Federal Communications Commission (FCC) et qui exige que les titulaires d’une licence de diffusion “apportent à chacun une chance raisonnable de discuter de visions opposées sur des problèmes d’importance publique”.

L’administration Reagan (1981-1989) repoussa le principe et mit fin à sa traduction dans la loi quand le président Reagan opposa son veto à la note, le 21 juin 1987. Les Démocrates étaient furieux, et essayèrent de ramener ce principe, plusieurs années durant. Ensuite, le 5 août 1987, le FCC abolit la Doctrine. Alors, l’année suivante, celle des élections présidentielles (1988), nous avons assisté à des tactiques de campagne agressives, absolument inédites, menées en ce cas par les stratèges républicains Roger Ailes et Lee Atwater. Leurs spots de campagne de dénigrement contre le candidat démocrate à la présidence, Michael Dukakis, eurent un effet dévastateur sur sa candidature. Après être monté jusqu’à 17 points d’avance, après la Convention Nationale Démocrate, il perdit face à George H.W. Bush de 8 points, alors que Bush prenait 40 États contre ses 10, plus le District de Columbia. Roger Ailes est à présent considéré comme l’unique et le plus talentueux opérateur de médias républicain des 50 dernières années, menant de front les mondes des médias et de la politique, et dans la foulée, révolutionnant les deux domaines, surtout en tant que fondateur et PDG de Fox News, de 1996 à 2016. Cependant, d’autres sentent que son influence a été surtout très destructrice pour le journalisme, même si elle a apporté des profits sans précédent à l’industrie journalistique. (Nous discuterons d’Ailes plus en détail par la suite.)

L’année 1988 a pu aussi donner le départ de la fraude électorale systémique dans les élections US, dues aux machines à voter électroniques, à ce que dit le mathématicien et auteur sur la fraude électorale, Richard Charnin. On perfectionna la technique en dehors des USA quand, d’après un Church Committee Report[5] de 1975, “La CIA a reconnu qu’elle avait déjà manipulé un nombre incalculable de fois les élections dans le tiers-monde afin de protéger les intérêts de grosses sociétés commerciales US et la sécurité nationale.” http://freepress.org/article/killing-democracy-thousand-cuts

Aussi au début de 1988, le journaliste de télévision Peter Jennings (1938-2005) a observé que le ton du “débat national” aux USA était trop souvent “un match à celui qui engueulerait l’autre le plus fort…et la plupart du temps, à celui qui cracherait le plus de venin”.

Notre système moderne de communication et autres technologies ont augmenté le volume des diatribes publiques jusqu’à atteindre un vacarme contre-nature. Nos débats nationaux donnent parfois un sentiment d’appauvrissement en conséquence. La courtoisie ne fait pas que respecter les convenances ; elle mène aussi à des échanges d’idées plus équitables et à de plus grandes chances de trouver des solutions praticables pour les problèmes auxquels nous devons faire face. 

Peter Jennings: A Reporter’s Life, publié par Kate Darnton, Kayce Freed Jennings, & Lynn Sherr, 2007, p. 124.

Classiquement, les astrologues accordent une plus grande importance au point de départ d’un événement plutôt qu’à son point final ; mais en ce cas, la fin du Principe d’Impartialité fonctionne comme un thème de lancement, vu qu’il a donné une légitimité immédiate au monde déjà en bourgeonnement des talk-shows de droite. Cherchant une alternative à leurs propres moyens d’expression dans une époque perçue comme dominée par “le biais libéral des médias”, ils n’eurent aucun complexe à attiser les feux de la haine et de la colère parmi les auditeurs. C’était juste une question de temps avant que ceci ne se diffuse à bien d’autres niveaux du discours public, y compris la télévision.

La fin de la Doctrine d’Impartialité marqua un tournant crucial dans le développement de la marchandisation de l’information, un trait fort de l’Age de l’Information, qui a débuté avec les triples conjonctions Jupiter-Saturne de 1980-81 dans le signe de Mercure de la Vierge, au sein de la période de TERRE plus longue, notamment de 1961 à 2199, à la suite de la période de Mutation du FEU à la TERRE, 1901-1961. La période de TERRE est définie par les conjonctions de Jupiter et de Saturne qui tombent principalement dans des signes de TERRE (en zodiaque sidéral). Elle se focalise sur la sécurité matérielle et favorise la technologie et une plus grande accessibilité à une technologie plus avancée. À cause de Jupiter qui est bien plus faible en signe de TERRE, notamment dans la conjonction initiale JUP-SAT en Capricorne en février 1961, et parce que Saturne domine sur Jupiter durant cette période, on voit que les États-nations (Jupiter) sont plus enclins à être dépassés par des entreprises (Saturne), et que le mouvement s’accélère chez les gens, dans l’argent, et les biens, qui échappent au contrôle des États-nations individuels ou de leurs citoyens. Ce qui ne fait pas grande différence avec le potentiel contournement des lois par les multinationales, et leur fréquent mépris pour l’environnement ou pour les gens qui produisent ou consomment leurs produits. (Cf. le livre de l’auteure In Search of Destiny, 2012, Chapter 1. The EARTH, AIR, FIRE and WATER periods plus 1000 years of history and culture, including extensive tables, both annotated and unannotated.)

fin-de-fairness-01La carte de la fin de la Fairness Doctrine est datée du mercredi 5 août 1987, Washington, D.C., midi EDT, vu que l’heure est inconnue. Voyez comme cette carte évoque l’émotivité et l’intensité qui provient de présentations unilatérales, en guise de propagande, de l’information. Toutes les planètes physiques sont dans les émotifs signes d’Eau (Cancer et Scorpion), avec une exception (Jupiter en Bélier) et toutes les planètes physiques sont réparties dans 3 maisons seulement, ce qui constitue un Sankhya Shoola yoga. Shoola signifie “épine” en sanscrit et est associé avec la lutte et l’idée de “l’épine dans le pied”. Dans un thème natal, ce yoga donne une vie très intense, avec certains retournements majeurs et des opportunités, tout dépend de la maison et de l’emplacement en signe des planètes. Pour un thème d’événement tel que celui-ci, nous pouvons tirer quelques-unes des mêmes conclusions, reflétées dans l’intensité obsessionnelle qui par moments, peut aussi impliquer des thèmes de victimisation.

Les deux planètes mentales, la Lune et Mercure, sont toutes deux en signes d’Eau, tout juste comme pour le thème de la Convention Nationale Démocrate 2016, ce qui montre la tendance à accentuer la charge émotive, et en ce cas sexuelle aussi, avec la Lune en Scorpion. La Lune et Mars sont en échange mutuel, un Parivartana yoga (Mars est en Cancer, régi par la Lune ; la Lune est en Scorpion, régi par Mars). Ceci crée aussi deux Neecha Bhanga Raja yogas, puisque la Lune est débilitée en Scorpion et Mars en Cancer, mais puisqu’ils sont en Parivartana yoga, il y a correction de la débilitation, et la puissance émotionnelle de la Lune et de Mars s’en trouve renforcée. C’est un jour planétaire de Mercure (mercredi) qui gouverne les communications. Situé dans le signe de la Lune du Cancer, un signe d’Eau, Mercure est bien plus émotionnellement orienté qu’à l’accoutumée, surtout quand il est conjoint avec deux planètes ignées (Soleil et Mars), mais il n’est pas non plus dénué de charme, vu qu’il est proche de Vénus. Donc le but habituel de Mercure, discrimination et exactitude, cède la place au pouvoir des émotions et à l’inventivité, cachés derrière le message. Il est bien moins possible de respecter la neutralité dans la diffusion du message, surtout avec une forte recherche du pouvoir, montrée par Vénus et Mars conjoints dans le même signe/la même maison.

Cependant, la diffusion réussie d’un message partisan, plus émotionnel, avec de potentiels sous-entendus fortement sexuels, est montrée par quatre planètes en Maison 9 des voyages longue distance et des télécommunications, ainsi qu’on le voit d’un Chandra Lagna, c.-à-d. la Lune comme Ascendant, avec en ce cas, la Lune en Scorpion conjointe à un puissant Saturne proche du degré de sa Station avant retour à la Direction (20.51 Scorpion, le 19 août 1987). Un Sarpa Drekkana rentre en jeu ici, avec le 2e et le 3e drekkanas (tiers) du Cancer en Sarpa Drekkana. (Les deux premiers drekkanas du Scorpion, de 00.00 à 10.00 et de 10.01 à 20.00 Scorpion, sont aussi des Sarpa Drekkanas ; mais la Lune et Saturne sont ici dans le 3e drekkana. Les Sarpa Drekkanas ne se produisent que dans les signes d’Eau.) Ces secteurs ont la qualité du serpent. Les planètes natales ou en transit situées dans cette zone peuvent être volatiles et imprévisibles, et sarpa peut apporter de la supercherie.

Des années plus tard, en août 2011, le FCC retira officiellement tout texte mettant la Fairness Doctrine en pratique. Ainsi, à dater du 5 août 1987, aux USA, la voie était libre pour que soient diffusées davantage d’opinions extrémistes dans les émissions publiques, sans avoir à donner la parole à la contrepartie. Ceci en retour accentua les accusations portées sur les médias qu’on disait biaisés, sur les inexactitudes dans les reportages et sur l’établissement d’ordres du jour, et donc la création de machines de propagande puissantes pour des intérêts particuliers.

Quand la Fairness Doctrine prit fin, le nombre des organismes de presse s’effondra rapidement aussi, à cause de la politique de l’administration Reagan, qui permettait de plus en plus de fusions d’entreprises et de moins en moins de régulation. En 1983, il y avait 50 agences de presse qui fournissaient 90% des informations diffusées à grande échelle. Dans les années 1950, elles étaient des centaines. Mais pour ce qui est de 2011, 90% des agences de presse US sont aux mains de six sociétés : Comcast, News Corp., Viacom, Disney, Time Warner et CBS. Le président démocrate Bill Clinton (1993-2001) poussa plus loin encore le processus de dérégulation. Avec cette consolidation des conglomérats de médias, et bien moins de dépenses pour des reportages d’investigation sérieux, les probabilités sont en faveur d’informations qui tiennent de la propagande, même pour des sociétés médiatiques soi-disant plus libérales et plus éclairées comme The New York TimesThe Washington Post, la BBC et The Guardian, dont les omissions et les distorsions sont bien plus susceptibles d’être acceptées inconditionnellement par leurs lecteurs. Alors que c’est lucratif pour les sociétés, le problème c’est que la plupart des citoyens ne sont pas au courant de ce qui arrive, et supposent que les informations qu’ils voient sont “objectives”, puisqu’ils vivent dans un pays démocratique. En Russie, par exemple, ils savent qu’ils regardent une télévision d’État et que l’information peut être biaisée.

LE FONDATEUR ET PDG DE FOX NEWS OBLIGÉ DE DÉMISSIONNER

En tant que planète de la Vérité et du Jugement, Saturne est aussi la planète du Karma par excellence. Quand il termine une révolution de 28-29 ans à partir d’un événement important, nous voyons d’ordinaire les fruits karmiques d’un événement ou d’une décision qui a été prise quand Saturne était en cette position orbitale dans le passé. (Son orbite avoisine les 29 ans et demi.) De même, dans la vie d’une personne, la 28e et/ou 29e année peut être un tournant crucial, un moment où on se rend compte si on a bien pris ou non les bonnes décisions pour les éléments importants de son existence en matière de carrière, de mariage, de l’endroit où on habite, de santé, etc., ou si des traits ou des habitudes personnelles ont été bénéfiques ou préjudiciables. En 2016, c’est le retour de Saturne sur la disparition de la Fairness Doctrine, ou pour le dire familièrement – quand ont commencé les engueulades, avec la frénésie et l’exagération des médias, tout en négligeant souvent la réalité des faits.

En sus de la déchéance de Roger Ailes, maître es politique et médias du XXe siècle et créateur de Fox News (que nous détaillerons après), voici une revue de quelques-uns des événements majeurs de 2016 qui correspondent à un retour de Saturne sur août 1987 et sur la fin de la Fairness Doctrine :

  1. Nombre de plaintes pour fraude électorale ont été déposées à travers les USA en 2016, suite à des allégations de fraude électorale, perpétrée lors des primaires démocrates. Ceci se voit de multiples manières, y compris d’impossibles différences dans les sondages à la sortie du scrutin et des manipulations dans les listes d’électeurs. Le 11 juillet, une plainte est constituée contre Edison Research, une société de sondage qui travaille avec un consortium de médias regroupant toutes les agences de presse majeures US. Ils ont 60 jours pour répondre, au terme de quoi les autorités fédérales vont saisir les documents de vote qu’elles demandent, s’ils ne leur ont pas été présentés avant. À la fin juillet 2016, aucun média n’évoque ce sujet, si ce n’est pour discréditer les sondages.
    https://richardcharnin.wordpress.com/2016/06/28/response-to-nate-cohn-of-the-ny-times/
  2. Avec bien moins de journalistes d’investigation, ce sont les pirates informatiques et les leakers[6] qui nous approvisionnent à présent, avec leurs histoires et informations les plus importantes. Wikileaks a accumulé plus de 20 000 pages de mails piratés en provenance de la DNC, et les a rendus accessibles au public le vendredi 22 juillet 2016, durant les heures où Hillary Clinton annonçait son choix d’un vice-président, et quelques jours avant le départ de la Convention démocrate. Les emails révèlent l’ampleur des efforts incessants déployés par la DNC afin d’affaiblir et de provoquer la défaite de Bernie Sanders, le plus sérieux adversaire de Clinton dans les primaires. Quoique nombre d’administrateurs de haut rang soient représentés dans les mails, la présidente de la DNC, Debbie Wasserman-Schultz est à l’évidence la numéro 1 à cet égard. Le dimanche 24 juillet, elle annonce sa démission effective dès le 28 juillet et n’apparaît pas à la Convention, en quelque rôle officiel que ce soit. Mais elle continue en tant que présidente honoraire de la campagne d’Hillary Clinton. Les emails révèlent que la DNC, dans ses efforts pour évincer Sanders, a sollicité l’aide de leurs nombreux affidés dans le journalisme de télévision, dont Chuck Todd de NBC et Jake Tapper de CNN. (Tim Kaine ; né le 26 février 1958, 07 h 59 CST, St. Paul, MN)
  3. Les agences de renseignements US affirment que ce sont des hackers russes qui se sont introduits dans les mails de la DNC et qu’ils essayent d’influencer les élections US et de causer préjudice à Clinton. Julian Assange de Wikileaks et d’autres disent qu’il n’y a aucune preuve que les renseignements russes soient impliqués, et d’autres encore disent que la campagne de Clinton est trop rapide à blâmer les Russes et à distraire l’attention qui se portait sur les emails. De toute façon, les USA ont depuis longtemps espionné les autres nations, et les nations, classiquement, s’espionnent mutuellement. Mais ceci a mis à la une des journaux les guerres et la sécurité informatiques. Les experts en cyber sécurité, dont Edward Snowden, disent que la NSA possède les moyens d’identifier le pirate, mais que peut-être, ils ne veulent pas révéler son identité. Dans une telle situation, de fausses rumeurs peuvent se répandre afin de susciter davantage de sentiments antirusses, dont on sait que c’est un point de vue partagé par Clinton. À la fin juillet 2016, Assange promet de diffuser davantage d’emails avec des révélations encore plus énormes sur Hillary Clinton et/ou en relation avec l’élection présidentielle US 2016. Il se peut que ce soit relié à ses deux enquêtes criminelles menées par le FBI.
  4. Roger Ailes est contraint de mettre fin à un règne de 20 ans en tant que PDG de Fox News, renversé par un procès qui l’accuse de harcèlement sexuel à l’encontre de l’une de ses employées. D’autres confirment que cette atmosphère sexiste est endémique chez Fox News, et qu’il l’encourageait, à la fois sur antenne et sur les lieux de travail à proximité.

Même si le tempo des informations peut monter et chuter d’une minute à l’autre, il semble que nul de ces autres événements n’ait fait les gros titres avec autant d’impact que les informations sur Roger Ailes et sa déchéance abrupte et étonnante du poste de PDG chez Fox News. L’annonce fut faite à la cloche de fermeture de Wall Street (16 h EDT) le jeudi 21 juillet 2016, et au milieu des 3 semaines où Jupiter (journalisme) a quitté le signe du Lion, où il s’était trouvé 13 mois durant, conjoint avec Rahu (l’outsider, le rebelle). Nous nous attendrions à voir une secousse dans les médias pendant que Jupiter se conjoint à Rahu.

ailes-demis-01Source : http://www.politico.com/blogs/on-media/2016/07/draft-its-official-roger-ailes-to-step-down-at-fox-news-225886

En 1970-71, Roger Ailes était un tacticien républicain, travaillant pour Richard Nixon, et le tout premier à avoir été “conseiller en communication” (media adviser) de Nixon, un terme qu’Ailes inventa en 1968, pour aider Nixon à gagner les élections de 1968. Ailes rêvait d’établir une source d’information qui ne donnerait que des nouvelles de droite, conservatrices. C’était 17 ans avant l’abolition de la Fairness Doctrine et 26 ans avant que le magnat Rupert Murdoch ne l’approche pour le placer à la direction de Fox News. Comme on l’a déjà dit, l’année qui suivit l’abolition de la Fairness Doctrine, Roger Ailes et Lee Atwater lancèrent des spots d’attaques politiques d’un tout nouveau niveau, permettant au républicain George H.W. Bush de gagner la présidence en 1988. Ensuite, en 1996, Rupert Murdoch voulut entrer en compétition avec CNN, le premier réseau de télévision câblée au monde à émettre 24 h sur 24, à partir du 1er juin 1980. Fox News fit ses débuts le 7 octobre 1966, et non seulement entra en compétition avec CNN, mais le dépassa dès 2002. Depuis lors, Fox News est devenu le premier réseau de télévision et le produit-phare de Murdoch au sein de News Corporation.

Fox News est connu pour son style effronté et décapant, un peu comme l’homme qui a mis le réseau sur pied : Roger Ailes. Une biographie de 2014, par Gabriel Sherman, décrit de façon succincte à la fois Roger Ailes et Fox News : The Loudest Voice in the Room: How the Brilliant, Bombastic Roger Ailes Built Fox News—And Divided a Country[7]. Ailes disait : “J’ai construit ce réseau à partir de mon expérience pratique de la vie”. En retour, Fox News révolutionna la politique et les médias. On les connaît comme “la machine à propagande la plus rentable de l’histoire”. (Rolling Stone, 25 mai 2011).

Le pouvoir immense que Roger Ailes s’acquit chez Fox News et dans le monde de la télédiffusion l’avait toujours protégé de toute situation épineuse comme le harcèlement sexuel, dont il fut accusé de nombreuses fois au cours des années précédentes. Une biographie présente à elle seule six femmes dans ce cas, mais aucune d’elles n’a eu assez d’influence pour faire tomber Ailes. Quelques collègues célèbrent ses réalisations, d’autres font état du préjudice qu’il a causé au journalisme :

J’observe, avec la plus grande satisfaction, la chute de Roger Ailes, un homme qui à lui tout seul, a causé plus de dommages au journalisme et au rôle que joue celui-ci dans une saine démocratie, que presque n’importe quel individu à qui je puisse penser (OK, peut-être Rupert Murdoch lui tient-il compagnie). Sous sa direction qui a duré 20 ans, le fondateur, président et PDG de Fox News fut l’instrument de la création de ce golem politique qu’est Donald Trump … Personne, qui se soucie de la véracité de l’information et de l’honnêteté du discours, ne regrettera la disparition de l’ère de Roger Ailes de la domination médiatique.

David Schrieberg, Forbes, 28 juillet 2016 http://readersupportednews.org/opinion2/277-75/38270-good-riddance-roger-ailes-you-were-a-disaster-for-america-journalism-and-the-truth

Si nous surveillons les mouvements de Mars et Saturne au printemps 2016, nous remarquons que Saturne est devenu Stationnaire avant Rétrogradation le 25 mars à 22.20 Scorpion ; et que Mars est devenu Stationnaire avant la Rétrogradation le 17 avril à 14.49 Scorpion, ce qui leur donne davantage de pouvoir près de leur point de stationnement. Depuis le début de l’année et depuis l’automne 2015, Ailes était en négociation des contrats de la présentatrice-vedette de la Fox, Gretchen Carlson. Il l’avait rétrogradée plusieurs fois pour finalement la licencier le 25 juin 2016. Peu après, le 6 juillet, elle porta plainte contre Ailes et Fox News, affirmant que suite à son harcèlement sexuel incessant, elle avait perdu son poste et qu’elle avait été virée de Fox News. Ailes contre-attaqua, mais il y avait bien trop d’autres femmes à se manifester (25), y compris, et c’était la plus importante, Megyn Kelley, une journaliste-vedette de la télévision à Fox News, à laquelle Ailes était marié depuis 2005. Cependant, elle aussi avait fait les frais du harcèlement sexuel d’Ailes, et la société-mère, Fox Corporation, fut prompte à réagir, en donnant à Roger Ailes le choix de démissionner ou d’être viré dès le 1er août 2016. Les portes du QG de Fox News, situé en plein Manhattan, lui furent fermées dès le mercredi 20 juillet, et sa démission de Fox News fut annoncée l’après-midi qui suivit.

Notez comment, une fois encore, comme avec le thème précédent, il existe de multiples planètes en signes d’Eau : Mars et Saturne en Scorpion ; Soleil, Vénus et Mercure en Cancer. Excepté le mouvement plus rapide de la Lune, toutes les planètes demeurent en ces signes tout au long de la Convention Nationale Républicaine, du 18 au 21 juillet 2016, et durant la Convention Nationale Démocrate du 25 au 28 juillet. La Lune a vite fait de quitter sa position en signe de la Pleine Lune ; et c’est à peine 6 heures plus tard que fut annoncée la démission de Roger Ailes, et que Donald Trump fit son discours de réception à la Convention Nationale Républicaine, qui débuta à 10 h 08 EDT à Cleveland, Ohio. L’Ascendant est à 02.58 Verseau et la Lune est près de se lever à 02.14 Verseau. Ceci fait écho au thème natal de Trump avec son Ascendant Lion et cinq planètes en signes fixes. C’était un timing chanceux pour lui que d’avoir un Jupiter en aspect à la fois à la Lune et à l’Ascendant. Son discours fut bien accueilli par ses supporters, surtout quand il dit : “Je suis votre voix”. Du point de vue de ses opposants et critiques, le discours de Trump fut qualifié de “dark speech”, l’un qui avertit de nombreux dangers que lui seul peut maîtriser. L’ancien maire de NY, Michael Bloomberg, appelait Trump “un dangereux démagogue”, ranimant leur querelle.

Le lendemain, 22 juillet, Wikileaks dévoilait sa grande trouvaille, des emails piratés de la DNC, ce qui faisait plus de 20 000 pages. En conséquence, la structure du Parti démocrate, à 3 jours à peine de sa Convention nationale et du jour où le vice-président est annoncé, se rua pour se couvrir, en blâmant les hackers russes afin de détourner l’attention des emails. Des accusations de guerre technologique parcoururent les gros titres. Tous ces événements dramatiques, dont certains ont fait évoquer immédiatement des théories conspirationnistes, arrivèrent quand Mars et Saturne en Scorpion approchaient des degrés où Saturne faisait sa Station avant retour à la Direction (13 août) et du point de la conjonction Mars-Saturne (23 août). Pendant ce temps, dans la plupart des sociétés d’information, il ne fut fait aucune mention de la fraude électorale massive qui se produisit durant la course des primaires démocrates, changeant le résultat de Sanders en Clinton, notamment les niveaux historiques de fraude électorale en Californie. Mais avec des planètes-clés en Scorpion, quelques intrigues secrètes et des luttes de pouvoir stagnent juste sous la surface, et d’autres seront divulguées, en ce cas dans un esprit de vengeance.

ROGER AILES ET DONALD TRUMP

roger-ailes-fr-01Roger Ailes est né le mercredi 15 mai 1940 à Warren, Ohio, pas d’heure disponible. Le fait le plus saillant de ce thème, c’est la combinaison de trois planètes en Maison 9 comptée de la Lune natale en Lion : Jupiter, Saturne et Mercure en Bélier, dans cet ordre, avec Mercure comme Atmakaraka, la planète avec le plus haut degré de longitude céleste, et par là renforcé et devenant prédominant. Mercure est aussi le gouverneur du jour (mercredi), ce qui lui fait gagner encore davantage d’importance. Ensemble, les trois planètes forment un Raja et un Dhana yogas pour le succès, la célébrité et l’aisance financière. En prenant la Lune pour Ascendant, ceci vient de ce que Mercure possède deux maisons des finances (Maisons 2 et 11), alors que Jupiter possède une maison trigonale (Maison 5) et Saturne une maison angulaire (Maison 7). Ailes est né au milieu des triples conjonctions JUP-SAT en Bélier, en 1940-41, toujours un significateur majeur pour l’époque, et en ce cas, un marqueur du début de l’ère atomique. Il est né et a vécu dans l’un des siècles à l’accélération la plus intense dans l’histoire moderne, et qui contient deux jeux de triples conjonctions JUP-SAT sur 40 ans. Pour mémoire, les triples conjonctions JUP-SAT en 1980-81, dans le signe de la Vierge gouverné par Mercure, lanceraient l’ère informatique. Avec cette Lune bien située eu égard à Jupiter et Saturne, afin de tirer profit de la période, il a aussi le Soleil en Taureau en Maison 10 (de la carrière et du statut social) comptée de la Lune, et Vénus et Mars conjoints en Gémeaux, une combinaison qui apporte la quête du pouvoir. Et en Gémeaux, cette quête peut être à la fois politique et/ou sexuelle – et ironie du sort, c’est bien ce qui a entraîné sa chute.

Enfin, Roger Ailes a un Kala Sarpa yoga (littéralement un yoga du serpent du temps), qui se produit quand toutes les planètes sont contenues entre Rahu et Ketu, l’axe de l’éclipse. Un Kala Sarpa yoga indique que la vie est plus marquée par le destin et moins dictée par le libre-arbitre de l’individu. Avec la présence d’autres yogas positifs, comme en ce cas, le Kala Sarpa yoga permet à la personne de jouer un rôle majeur en changeant la société où il/elle vit. Donald Trump aussi a un thème avec un Kala Sarpa yoga virtuel. Sa Pleine Lune le long de l’axe Taureau-Scorpion se trouve à 26 minutes d’orbe (moins d’un demi-degré) de Rahu et Ketu : Soleil-Rahu en Taureau en Maison 10 opposé à Lune-Ketu en Scorpion.

Roger Ailes et le candidat du Great Old Party à la présidence, Donald Trump, sont de bons amis, comme c’est étrange, quoiqu’ils aient eu leurs prises de bec, notamment quand Trump refusa d’assister au second débat du GOP chez Fox News. Ailes a été taxé de “parrain idéologique” de Trump. Ils se conseillent mutuellement et Trump a parlé avec compassion de la déchéance d’Ailes, témoignant de son bon fond et déplorant sa disgrâce, se plaignant de ce que les femmes dont il avait assuré la promotion se soient retournées contre lui. De cette manière, les deux hommes sont semblables dans la position qu’ils prennent ostensiblement vis-à-vis des femmes, avec leur sexisme et leur misogynie, même si l’épouse et les filles de Trump en disent le contraire.

Le discours de réception de Trump s’est tenu dans les six heures de l’annonce de la disgrâce d’Ailes – une coïncidence spectaculaire, surtout quand nombre de gens considèrent que le style très acerbe des médias d’Ailes a permis, ou en fait a même créé, l’apparition du phénomène Donald Trump. Sans doute une forte influence du Lion y aura-t-elle contribué, et c’est bien ce que nous voyons avec la Lune d’Ailes en Lion et l’Ascendant de Trump et son Mars en Lion, aussi sa puissante combinaison de planètes, toutes en angles fixes, y compris une Pleine Lune, et le Soleil en Maison 10 de la visibilité maximum. Trump utilise de nombreuses formes de médias de façon très efficace, fascinant ses supporters et le monde dans son ensemble avec le génie d’un connaisseur qui peut combiner l’intuition avec un jugement correct des médias. Il a eu aussi son propre show télévisé (The Apprentice) durant 14 saisons, à compter de janvier 2004.

Il n’y a absolument aucun précédent pour ce genre de savoir-faire médiatique parmi les GOP (ou n’importe lequel des candidats à la présidence), donc peut-être pourrait-on dire que Roger Ailes “a passé le relais” à Donald Trump le jeudi 21 juillet, de la même façon que le président Barack Obama “a passé le relais” à Hillary Clinton, le soir du mercredi 27 juillet. Malheureusement, cette dernière n’a fait que renforcer les reproches républicains d’un 3e mandat à Obama, et a rabaissé son image de “faiseuse de changement” (c’est la description que fit son mari, Bill Clinton, lors de son discours du 26 juillet). Quand Richard Nixon a dit à Ailes en 1968 qu’il considérait la télévision comme “un gadget”, Ailes lui répondit qu’il perdrait l’élection de 1968 s’il n’apprenait pas à la maîtriser. À présent, nous vivons dans une époque où la télévision est encore cruciale, mais où les candidats politiques doivent trouver des moyens d’atteindre le public au travers d’une étendue de plateformes médiatiques à donner le vertige.

LE FAUX-SEMBLANT DE LA DÉMOCRATIE AUX USA

Comme je l’ai fait remarquer dans ma précédente mise à jour du 27 juin, l’intensité de 2016, surtout durant l’été et l’automne, montrera soit que les schémas directeurs de la période de TERRE (1961-2199) ne peuvent être brisés à ce jour et qu’ils se consolideront davantage, soit que certaines mesures énergiques peuvent être prises à ce moment pour contrer les tendances lourdement matérialistes et le contrôle des entreprises sur le fonctionnement du gouvernement. Le sujet des allégations de fraude électorale/vol massif de Bernie Sanders durant les primaires 2016 n’a pas encore été couvert par l’industrie médiatique, quoique la nouvelle ait éclaté lors de manifestations et de réunions publiques à l’intérieur et à l’extérieur de la Convention Nationale Démocrate, du 25 au 28 juillet 2016.

Mais puisque Hillary Clinton est à présent nominée, il n’y a plus qu’une mince possibilité de changer la trajectoire électorale. Et puisque les majors de l’information continuent à censurer par omission cette importante histoire, il semble assuré que l’oligarchie se tienne fermement aux commandes, et que les tendances actuelles de la période de TERRE soient profondément enracinées et susceptibles de continuer à protéger les oligarques aux dépens de quiconque. En retour, ils espèrent que le peuple restera dans l’ignorance et qu’il sera distrait, de façon à pouvoir garder le pouvoir. Leur représentant officiel élu (Clinton en ce cas) sera nommé à la fonction, cependant il peut y avoir des arrangements. Pendant ce temps, tous les efforts seront faits pour garder l’apparence d’une démocratie qui fonctionne. Son thème natal a montré de nombreuses occasions où elle devait perdre son rang de favorite. Mais à chaque fois, elle est passée outre. Il se peut qu’apparaisse qu’elle ait aussi bénéficié de l’aide de nombreux agents et vote fixers[8] pour l’aider à défaire son adversaire démocrate. Les emails de la DNC diffusés par Wikileaks montrent la collusion de façon très claire. Les poursuites pour fraude électorale vont révéler le reste.

Les structures du Parti démocrate semblent avoir monté de toutes pièces – pour le compte d’Hillary Clinton, un “coup d’État” qui a réussi, avec un trucage du vote inédit dans l’histoire des USA, notamment dans une course aux primaires. Donc c’est avec une superbe hypocrisie qu’Hillary Clinton a annoncé le mercredi 27 juillet : “Rendons le vote plus facile, pas plus difficile”, tout en promettant la nuit suivante de s’occuper des droits de vote dans les cent premiers jours de sa fonction. Pas étonnant que les supporters de Bernie Sanders et les délégués aient continué leurs sorties de protestation tout au long de la Convention, en sachant comment les voix avaient été volées à Sanders, État après État.

La fulgurante vitesse et le confort de notre moderne technologie de l’information durant la période de TERRE (1961-2199), surtout depuis 1980-81 (les triples conjonctions JUP-SAT en Vierge), changent profondément nos élections parce que, avec des informations qui se multiplient de façon exponentielle, disponibles par voie digitale et aisément documentées, un candidat et sa campagne peut d’autant mieux changer les faits à tout moment, retournant la situation instantanément à son avantage et au désavantage de son adversaire. Ceci peut comporter surveillance, piratage informatique et trucage des votes, comme on l’a exposé. Cela semble en contradiction avec ce qui doit arriver si vous avez des preuves d’inexactitudes ou de méfaits, mais dans un autre domaine, nous avons vu les nombreux exemples où ceux qui documentent la violence policière contre des citoyens non-armés, sont harcelés et passent pour des criminels simplement pour avoir rapporté les incidents.

En outre, les 20 ans de règne de Fox News, sous l’administration de Roger Ailes, ont favorisé la vitesse et le glamour bien plus que l’exactitude des faits et la collecte d’informations sérieuses, et cette pratique s’est étendue à d’autres agences de presse. Un candidat politique ou un politicien peut mentir à répétition, comme le font Clinton et Trump, mais la vitesse de rotation des médias de l’information est tellement incessante que les politiciens comptent dessus pour passer rapidement au nouveau cycle d’information et faire rentrer l’autre dans l’ombre. Dans un monde pareil, il peut devenir difficile de distinguer entre désinformation et information réelle. Dès lors, ceux qui sont au pouvoir peuvent se cacher derrière de nombreux écrans de fumée.

Gagner la coopération du public deviendrait, chose étonnante, plus aisée, même dans des démocraties, grâce à la consolidation des médias. Celle-ci a augmenté de façon dramatique dans la période de TERRE, et même davantage encore après la rapide accélération de la technologie de l’information à partir de 1980-81, ouvrant la route vers le contrôle des médias et du message. 

L’auteure, In Search of Destiny, 2012, p. 26)

Même si Ailes est à présent à la porte de Fox News, il semble improbable que le style médiatique qu’ils ont débridé en 1996, disparaisse soudainement, après avoir tiré profit à son tour de la fin de la Fairness Doctrine en 1987. Il semble aussi improbable que le cybermonde perde sa mainmise sur le peuple – à moins qu’il n’y ait, comme on dit, un “Black Swan event”, un événement naturel ou causé par l’homme qui provoque une extinction massive des médias. Peut-être que ceci seulement apporterait une refonte complète de nos habitudes et de nos façons de consommer les médias, notre vie dans le cyberespace. Nous rencontrons tout ceci dans les quatre dernières années qui mènent à la conjonction Jupiter-Saturne en Capricorne, le 21 décembre 2020. Elle sera puissante, tombant sur le solstice d’hiver dans l’hémisphère nord. Et rien de ce que nous avons vu jusqu’ici n’indique que les nations de la terre soient significativement capables de réfréner leurs capitaines d’industrie dans leur recherche du pouvoir et des profits aux dépens du Bien public. (Leurs public-relations peuvent bien dire le contraire, évidemment.) Nombre d’entre eux, surtout ceux qui sont à droite, ne reconnaissent pas la science du changement climatique, ou ce qui menace l’accumulation des profits, à l’exclusion de toute autre chose. C’est le monde du matérialisme qui traite l’information comme un objet et l’utilise pour manipuler l’opinion publique.

La première conjonction JUP-SAT dans un signe de TERRE durant le XXe siècle, s’est produite le 9 septembre 1921, en Vierge. Et même s’il s’agissait encore de la période de mutation du Feu à la TERRE (1901-1961), c’était un marqueur de la première campagne majeure de propagande aux USA. Le pionnier de l’industrie des public-relations fut Edward Bernays (1891-1995). Il croyait que la manipulation de l’opinion publique était nécessaire, spécialement dans une démocratie ; il créa de “fausses réalités” qui devinrent des “événements de l’information”, un modèle souvent copié tout au long de la période de TERRE, mais surtout après les triples conjonctions JUP-SAT en Vierge, en 1980-81. Bernays travailla pour des gouvernements et de grosses sociétés, afin d’assurer la promotion de leurs produits, campagnes, ou guerres (par exemple, l’entrée en guerre des USA lors du premier conflit mondial). Il s’opposait aux “muckrakers[9] ” (journalistes réformistes), en les traitant d’antipatriotes, et son œuvre contribua grandement à leur élimination après la Première Guerre mondiale. Il rebaptisa le massacre de la Première guerre sous l’estampille “nécessaire et noble”. Son livre Propaganda fut publié en 1928.

Donc en bien des façons, Bernays fut un important précurseur du plus effronté Roger Ailes, qui avait bien davantage de technologie à sa disposition, grâce à quoi le règne de Fox News démarra l’année qui suivit le décès de Bernays. Mais Bernays accomplit de grandes choses et il savait qu’il était rentable de semer le doute, comme ce fut le cas durant des dizaines d’années avec l’industrie du tabac, et c’est ce qui arrive à présent avec la climatologie.

Malheureusement, ainsi que le savent les médias modernes qui réussissent le mieux, et ainsi qu’Ailes et Fox News ont entraîné le reste des agences de presse, plus l’information est rapide et plus son impact est émotionnel/sexuel, plus le contenu est susceptible d’attirer des audiences de plus en plus larges et nombreuses, même si le contenu est insignifiant ou inexact. Les masses sont plus sensibles au magnétisme du sensationnel et non au sérieux du contenu.

Pour une élection aussi étroitement empêtrée avec les médias, à la fois ceux des grosses sociétés et les indépendants, ce retour de Saturne de la fin de la Fairness Doctrine a de nombreuses répercussions en 2016. Il semble improbable qu’on se trouve à un moment de reconnaissance ou de retenue, comme on l’a déjà dit, à moins qu’un événement n’oblige à changer notre opinion du tout au tout. Mais ceci changerait-il l’attitude qui consiste à traiter l’information comme un objet ? Peut-être est-ce trop intimement incrusté au sein de cette période de TERRE, et nous le voyons se produire avec l’incessante privatisation de l’éducation, entre autres choses, et dans un monde qui semble-t-il, valorise “le business de l’info” (Saturne) plutôt que la connaissance plus profonde et plus vraie (Jupiter) qui n’est pas utilisée comme propagande et qui contribue à la morale et à l’humanisme. Dans une époque pareille, aux USA, nous nous trouvons sur le point d’élire Hillary Clinton comme présidente. Pour l’instant, elle est menacée dans les sondages par Donald Trump, qui fait de bons scores. Mais nous devons savoir maintenant que l’oligarchie la veut. Et le timing de Trump se détériore après le 12 août 2016, alors que Jupiter sort du Lion (à son Ascendant) et entre en Vierge, sa Maison 2.

*****

[Mise à jour (6 septembre 2016) : Aujourd’hui, Fox News fait état des poursuites pour harcèlement sexuel lancées par l’ancienne journaliste-vedette de la Fox, Gretchen Carlson, à l’encontre du fondateur et ancien PDG de la Fox, Roger Ailes. Elle reçoit un versement de 20 millions de dollars et des excuses publiques : “Nous regrettons sincèrement et nous nous excusons de ce que Gretchen ne fût pas traitée avec le respect et la dignité qu’elle mérite, elle ainsi que toutes nos collègues”. Fox mentionne aussi deux autres femmes, qui ont porté plainte auprès des enquêteurs engagés par la 21st Century Fox, afin de confirmer les accusations à l’encontre de Roger Ailes.]

RÉFÉRENCES

 

Remerciements en particulier à Lynn Bootes pour son aide dans la recherche sur la date/l’heure de l’annonce de la démission de Roger Ailes, et aussi de diverses dates/heures des Conventions Nationales, démocrate et républicaine, de juillet 2016.

[Cet article est publié dans le numéro d’août 2016 d’Astrologic magazine, une revue électronique.]

Edith Hathaway, copyright © 2016. Tous droits réservés.

[1] http://www.new-york-lawyer.ws : quelqu’un qui est impliqué dans une insurrection. Il diffère du rebelle en ce sens que le rebelle se comprend toujours au sens négatif, ou bien c’est quelqu’un qui s’oppose à tort aux autorités en place. Un “insurgent” peut être quelqu’un qui s’oppose à raison à la tyrannie des autorités en place. Les colons qui se sont opposés à la tyrannie du gouvernement anglais étaient des insurgents, non pas des rebelles.

[2] NdT : Une personne qui fait partie d’un groupe fermé, d’une entreprise etc. et qui connaît les choses “de l’intérieur”. Il est à la source d’informations pratiques, qui vont à l’encontre des avis officiels ou les plus répandus, et qui font figure de “tuyaux”. L’insider sait ce qui se passe en coulisses, et donc ses avis sont souvent opposés à ceux d’experts extérieurs (outsiders). (D’après Wikipedia)

[3] NdT : GOP, le Great Old Party, les Républicains

[4] NdT : Pour Democrats Exit, sortir du Parti démocrate.

[5] Church Comittee : c’est une commission désignée par le sénat, qui se propose d’étudier les agissements du gouvernement en matière d’activités de surveillance. Le premier président en était le sénateur F. Church, en 1975 (d’après Wikipedia)

[6] NdT : Des gens qui laissent fuiter des informations, de leak (fuite, brèche)

[7] La voix qui porte le plus dans le studio : comment le brillant, le pompeux Roger Ailes a bâti Fox News – et divisé un pays

[8] Ce sont des manipulateurs du scrutin : avec plus de 3 000 comtés et 50 États, où les règles électorales sont toutes différentes, et avec l’emploi de machines à voter, leur tâche est devenue bien plus aisée et ils sont difficiles à détecter. Cf. How to: Do Election Fraud, Steal Elections or Fix a Vote

http://www.tc.umn.edu/~hause011/article/Vote2.html

[9] NdT : Ce sont les journalistes d’investigation du début du XXe siècle, qui dénonçaient les malaises sociaux et la corruption au sein des grosses sociétés et du gouvernement. C’est le Président Roosevelt qui a consacré le terme dans une allocution en 1906 : “Les gens qui remuent la boue sont souvent indispensables au bien-être de la société ; mais uniquement s’ils savent quand s’arrêter…” (d’après Wikipedia). De muck (boue), et raker (rateau).

[10] NdT : proprietary : La “machine” ou hardware est vendue à l’usager, mais les logiciels (softwares, comme Windows) demeurent la propriété du concepteur (Microsoft par exemple), suite au Copyright Act de 1976. L’usager achète donc une patente ou licence pour pouvoir exploiter le logiciel. Le code source n’est pas révélé au client. Les gouvernements ont craint, du coup, que ne soient installés à leur insu, des malwares qui fausseraient les résultats du computer. À l’inverse, certains gouvernements ont eux-mêmes installé des cryptages ou malwares. Selon des documents diffusés par Edward Snowden, la NSA aurait conclu des accords secrets avec des sociétés d’informatique en ce sens. (D’après Wikipedia)

[11] Note de l’auteur : quand des votes sont victimes d’un “strip”, cela signifie en général que les listes électorales ont été “épluchées”, purgées de certains électeurs. Ce fut le cas dans les primaires démocrates 2016, où la cible classique était les électeurs Indépendants, les électeurs nouvellement inscrits sur les listes, les électeurs entre 18 et 30 ans, et aussi tous ceux qui figuraient sur les listes de supporters de Bernie Sanders (celles-ci ont été piratées). Ceux-ci découvrent qu’ils ne peuvent voter alors qu’ils viennent de se rendre au bureau de vote, ce qui crée une belle pagaille.

Les votes victimes d’un “flip” sont des votes qui ont été basculés d’un élu sur l’autre, par simple programmation frauduleuse au niveau de la machine à voter. Ou alors on peut programmer une fraction de voix pour tel candidat versus une voix entière pour tel autre.

ÉLECTION 2016, MISE A JOUR DU 27 JUIN

Par Edith Hathaway, USA, © 2016

Traduction française de Patricia Depasse, Belgique, © 2016

LA VÉRITABLE HISTOIRE, QUE VOUS NE VERREZ PAS DANS LES GROS TITRES

La fraude électorale à l’échelle nationale, qui s’est produite durant la saison des élections US 2016 à ce jour, pourrait surpasser tout ce qu’on avait pu voir dans l’histoire des USA. Pourtant, ce sujet brûlant est éminemment absent des unes de l’industrie médiatique, même si de nombreuses “irrégularités” dans les votes ont été rapportées dans de nombreux États. La fraude s’est produite, pense-t-on, tout au long des primaires démocrates, où – dans un État après l’autre – le détournement allégué des voix s’est opéré systématiquement dans le sens Bernie Sanders vers Hillary Clinton, alors que Sanders aurait dû être le réel vainqueur des primaires.

Selon les avocats Cliff Arnebeck et Bob Fitrakis, experts en fraude électorale, un “Coup d’État” s’est produit en Californie le 7 juin, et la fraude s’est déroulée dans la plupart des États durant les primaires démocrates 2016. Des poursuites pour racket[1] sont engagées pour dénoncer la fraude électorale et “les voleurs de voix en série”. Arnebeck dit : “Hillary Clinton a servi à saborder la campagne présidentielle de Bernie Sanders”. Les analyses des experts en sécurité informatique concordent avec celles des mathématiciens, des reporters indépendants, et celles de The Institute for American Democracy and Election Integrity, entre autres. L’action engagée par Arnebeck exige que les médias cessent de supprimer les résultats des Exit Polls[2] de 24 États, puisqu’il croit qu’ils apportent la preuve d’une activité criminelle. Comme tel, le média est “complice du crime…et complice par assistance”. (Cf. les statistiques des sondages Edison Research ci-dessous). Depuis 2003, Edison Research a été l’unique pourvoyeur d’information sur les sondages pour ABC, CBS, CNN, FOX, NBC et Associated Press, autrement dit toute l’industrie des médias US.

Le prochain défi, c’est de pénétrer au cœur de l’occultation et de la désinformation que l’industrie des médias a imposées sur ce sujet, et l’apparente réticence des politiciens et des officiels des partis d’admettre que peut-être, quelque chose va sérieusement de travers dans les élections US, et que ce n’est pas le fait d’approuver la réforme du financement de la campagne par un simple hochement de tête. Nous nous plongerons sur quelques faits de l’arrière-plan, puisqu’on n’en a pas fait grande publicité. Et nous verrons après quelques schémas planétaires, à la fois à plus grande et à plus petite échelle, qui donnent un peu de contexte à cette situation, et pourquoi ce doit être si spectaculaire cette année.

Le mathématicien et expert en fraude électorale, Richard Charnin, rapporte un tripatouillage systémique des machines à voter dans tous les États, en 2016, jusqu’à ce jour, et un basculement des voix dans de nombreux États, dont la Californie, où il dit que 15% des machines ont basculé les votes de Sanders vers Clinton, et où 2,6 millions de votes ne sont toujours pas comptabilisés, deux semaines après le scrutin. Au 24 juin, 605 000 bulletins doivent encore être dépouillés, mais jusqu’ici, l’augmentation des voix en faveur de Sanders lui donne dès à présent la victoire sur Clinton dans 28 comtés, avec un ex aequo dans un comté. Parmi les nombreuses invraisemblances statistiques qui favorisent Clinton, le comptage manuel des voix pour Sanders est toujours supérieur à ce que lui donnent les votes électroniques. Aussi, Clinton mène de même par des pourcentages supérieurs dans les États qui font usage des DREs (direct recording electronic devices) autrement dit, des machines à voter, invérifiables et piratables, à présent bannies en Europe et dans certains États US.

Un schéma frauduleux s’est révélé partout dans la nation, où des millions de votes ont disparu, sans être comptés, ou ont été éliminés, principalement ceux qui étaient en faveur de Bernie Sanders. Au moins 13 États ne satisfont pas aux critères internationaux de certification. Selon ces standards, des sondages scientifiques non ajustés sont utilisés aux fins de comparaison avec les comptes-rendus officiels donnés aux nouvelles du lendemain. S’il y a un écart de 2% ou plus entre les deux, l’élection est considérée comme justiciable d’une enquête pour fraude, et elle n’est pas validée. Les avocats Arnebeck et Fitrakis sont parmi les plus expérimentés en procès contre la fraude électorale, pour avoir poursuivi le cas de fraude électorale perpétré en Ohio lors de l’élection présidentielle 2004. Fitrakis dit que “C’est du crime organisé”.

“Je répugne à dire que [la saison des primaires présidentielles 2016] est “une élection” parce qu’elle semble être – en matière de totaux – l’une des plus vastes éliminations d’électeurs ou fraude électorale dans l’histoire de cette nation…Ce fut un Coup d’État en Californie. Ce devrait être des lieux du crime… Au moins 13 États et d’autres lieux, comme le District de Columbia et Porto Rico, doivent être considérés comme des lieux du crime…Tout ce que vous voyez maintenant sur une plus grande échelle est arrivé en Ohio en 2004 [où John Kerry a gagné, mais les machines ont été trafiquées pour reporter les voix sur George W. Bush]. C’est un vol notoire et un ciblage systématique d’un candidat [Bernie Sanders dans ce cas] et c’est une violation du Voting Rights Act de 1965… C’est en fait du crime organisé.” Bob Fitrakis, 18 juin 2016. (Avocat expert en fraude électorale, Professeur de Sciences Politiques, auteur de six ouvrages et de nombreux articles). https://electionfraud2016.wordpress.com/

“Les preuves s’entassent jusqu’à constituer une montagne de la taille de l’Everest, alors que le blackout de l’industrie des médias perdure”, dit un porte-parole de la Stanford University le 17 juin 2016, confirmant la fraude électorale des Démocrates. Arnebeck et Fitrakis citent comment la fraude électorale avec les machines à voter et l’effacement des électeurs a augmenté aux USA depuis l’an 2000, quand la fraude électorale en Floride a volé cette élection au profit de George W. Bush. Les sondages non ajustés en 2000 ont montré que Gore gagnait sur Bush, par 52% contre 47%, mais ils furent “ajustés” par après afin de donner Bush vainqueur par 51% contre 48%.

Le mathématicien Richard Charnin va plus loin. En examinant les statistiques du vote aux élections US de 1988 à 2008, notamment le fait historique des données des Exit Polls non ajustées, il a trouvé une fraude systémique tout au long des 20 ans de cette période, avec un basculement des votes d’une moyenne de 8% en faveur du candidat républicain : “Les sondages à la sortie des bureaux de vote reflètent toujours forcément l’esprit du vote effectivement enregistré. Les sondeurs reconnaissent que c’est une procédure standard.” Mais Charnin dit que l’élection 2016 “vous explose à la figure” – la fraude électorale à l’échelon national étant si flagrante. Cela va au-delà de ce qu’il a vu jusqu’ici dans son étude sur la période 1988-2008 des données électorales, qu’il n’a eu à sa disposition qu’en 2010.

state_table_2016_electionDonnées des Exit Polls d’Edison Research pour les primaires 2016 du Parti démocrate ; résultats réels = décompte des voix enregistrées. Les sondages pour l’Arizona ont été réalisés par un journal local, non pas par Edison Research. Les avocats commis à la fraude électorale, Cliff Arnebeck et Bob Fitrakis, ont requis les enregistrements des sondages d’Edison Research pour tous les États pour le procès, mais ER a répondu début juin en annulant ses sondages pour toutes les primaires sortantes : six États le 7 juin dont la Californie et le New Jersey, et le District de Columbia le 14 juin. ER n’a fourni aucune explication. Cf. aussi le tableau du TDMS Research : Sondages versus Décompte des voix, Élection primaire démocrate.

https://richardcharnin.wordpress.com/2016/06/24/smoking-gun-approximately-15-of-bernies-votes-were-flipped-to-clinton-in-california/

CYCLES JUPITER-SATURNE, 1961-2199 : LA PÉRIODE DE TERRE

L’astrologie peut-elle nous aider à comprendre pourquoi personne au gouvernement US ne parle de ce problème crucial ? Et pourquoi le silence de l’industrie des médias ? En fait, le mutisme des médias à ce sujet dure depuis plusieurs dizaines d’années. Nous pouvons faire remonter le début du problème actuel au début des années 1980, qui ont coïncidé avec le début de l’ère de l’information en 1980-81 et les triples conjonctions Jupiter-Saturne en Vierge (en zodiaque sidéral), signe gouverné par Mercure, planète de la communication et par extension : la technologie de l’information. Les triples conjonctions ont lieu plus rarement, et donnent une accélération et une intensité supplémentaires. Combinez ceci aux triples conjonctions JUP-SAT en FEU en 1940-41, qui marquèrent le début d’une nouvelle ère militaire : l’ère atomique. L’Internet est issu d’un projet militaire remontant à 1969, et a connu une expansion cruciale à partir de 1981.

En outre, en dépit de leurs profits évidents, les avancées dans la technologie des computers et l’augmentation de l’accessibilité de l’information apportent aussi des usages malheureux de métadonnées sophistiquées : exagération de la surveillance, diffusion de la désinformation, bidouillage systématique de machines de vote électroniques et des décomptes des voix ; donc si on ne vérifie pas – la fraude électorale et le vol de voix à un niveau massif. Les machines DRE sont devenues disponibles d’abord au milieu des années 1980 et elles ont été plus largement utilisées depuis les années 1990. Les experts en fraude électorale considèrent à présent qu’elles sont le problème n°1 dans la tricherie électorale, et ceci en corrélation avec l’étude conduite par Charnin de données des élections US, de 1988 à 2008, et avec le début de l’ère de l’information, en 1980-81. Même si de nombreuses voix de l’élite et de l’establishment objectent que les USA sont au-dessus de telles pratiques, en fait, les USA sont classés au plus bas dans la liste de l’intégrité électorale – 47e sur 47 démocraties depuis longtemps en place, selon l’Electoral Integrity Project, conduit conjointement par le Dept. of Government and International Relations de l’Université de Sydney et par la John F. Kennedy School of Government de l’Université d’Harvard.

Mais la raison la plus profonde peut résider dans le pouvoir de la période sidérale de TERRE, qui va de 1961 à 2199, alors que les cycles des conjonctions Jupiter-Saturne prédominent en signes de Terre. (Ces conjonctions se produisent une ou plusieurs fois tous les 20 ans, et se reproduisent principalement dans un seul Élément – Feu, Terre, Air ou Eau – pendant une période moyenne de 243 ans.) Les significations de Jupiter sont affaiblies durant la période de TERRE, alors que celles de Saturne montent en puissance. Saturne gouverne les intérêts des affaires et les grandes entreprises, alors que Jupiter gouverne les États-nations et les problèmes humanitaires, comme l’éthique et l’intégrité du vote. Donc durant la période de TERRE, nous avons vu une domination croissante des conglomérats d’entreprises sur les États-nations, et le triomphe du Profit sur le Bien public. Dans le cas de poursuites pour racket à l’encontre des médias, nous voyons comment tout ceci se tient. L’industrie des médias protège ses chefs d’entreprises, alors que les gouvernements et les politiques ne peuvent agir sur une fraude électorale connue parce qu’elle leur donne l’avantage qu’ils recherchent. Le vernis de la démocratie se maintient donc aussi longtemps que le vote n’est pas contesté et que les citoyens ne sont pas au courant.

Pendant des mois, je me suis documentée sur la façon dont l’industrie des médias a dicté plutôt que rapporté les informations sur l’élection 2016, si c’était au travers d’omission, de désinformation ou de focalisation continue des médias sur Donald Trump – le chouchou des médias de 2015-16, qui leur apporte la plus grande part de leurs profits. Journalisme et journalistes sont symbolisés astrologiquement par Jupiter, ainsi au travers de la description :

“Puisque Jupiter représente les journalistes et le journalisme, sa relative faiblesse au cours des périodes à dominante de TERRE réduit le pouvoir des journalistes à documenter les guerres et les conflits, et à maintenir l’équilibre du pouvoir entre les citoyens et leur gouvernement. Les journalistes, de leur côté, sont de plus en plus influencés par l’accès au pouvoir plutôt que par le souci de rendre responsables et de demander des comptes à ceux qui sont au pouvoir.”

Edith Hathaway, In Search of Destiny: Biography, History & Culture As Told Through Vedic Astrology, 2012, p. 38.

Puisque Jupiter gouverne l’éthique et les soucis humanitaires, dont le Bien public, nous voyons un déclin constant qui peut être documenté en politique US et dans ses partis politiques. Le parti qui, traditionnellement, a protégé la classe ouvrière et la classe moyenne aux USA, c’était le Parti démocrate, mais depuis le début des années 1970, ceci a sensiblement décliné si bien que du temps de la présidence de Bill Clinton, de 1993 à 2001, la plupart de ses politiques avaient l’apparence de celles des Républicains conservateurs et du précédent président issu du GOP[3], en ôtant les protections des classes moyennes et ouvrières, surtout celles des syndicats ouvriers et des minorités. Tout ceci aurait été impensable à l’ère du New Deal. En même temps, de plus en plus d’avantages fiscaux étaient attribués aux riches et aux entreprises, favorisant les banquiers et les technocrates, et par là augmentant davantage l’inégalité des salaires aux USA, qui commença à se faire jour avec la politique de Reagan, au début des années 1980.

revenue_2016Aujourd’hui, le 1/10e supérieur du 1% des Américains du haut de l’échelle (les 20 familles les plus riches) possèdent autant que les 90% des Américains du bas de l’échelle. “Ce n’est pas une économie morale”, ainsi que le dit Bernie Sanders. Les lobbyistes représentant les intérêts commerciaux dépassent de loin le nombre des législateurs à proprement parler. Les citoyens US se sont soulevés en 2016 pour contester un gouvernement qui ne les représente plus, ce qui a alimenté les campagnes à la fois de Trump et de Sanders en particulier. Tous deux avaient des foules bien  plus nombreuses et bien plus enthousiastes que n’importe quel candidat, Sanders avec un record de 1,5 million de gens durant le cours de sa campagne. Cette réalité anti-establishment se répand aussi largement en GB, où le vote en faveur du Brexit, le 23 juin, fut perçu comme un mandat contre la privatisation et contre le consensus de l’Élite de l’oligarchie du business, de la banque et des médias. Peu après le vote du Brexit, le Premier ministre, David Cameron, a démissionné.

Les cycles Jupiter-Saturne s’identifient par des conjonctions (tous les 20 ans) et des oppositions (tous les 20 ans, ou les 10-11 ans après les conjonctions), mais dans une année électorale qui coïncide avec le carré Jupiter-Saturne, il y a aussi certaines implications importantes. Cela peut dégager de l’énergie explosive, surtout comme en ce cas, où Mars, Rahu et Ketu sont aussi impliqués dans le carré, et où Mars demeure conjoint avec Saturne en Scorpion pendant quelque six mois en 2016 (du 20 février au 17 juin ; du 12 juillet au 17 septembre). Mars et Saturne sont aussi tous deux rétrogrades en juin 2016, avec Mars très fort, près de sa Station avant retour à la Direction le 29 juin.

Les grands événements de juin 2016 ont été précédés de près par ce carré Jupiter-Saturne le 26 mai. J’ai discuté ce modèle en longueur, y compris sous un point de vue historique en matière d’élections US sur plus de 100 ans, de 1916 à 2016. Cf. l’article http://edithhathaway.com/u-s-presidential-election-2016/#more-1036. En général, le pattern qui émerge, c’est que celui qui est au pouvoir demeure à la Maison-Blanche si le carré Jupiter-Saturne a lieu en signes fixes (en zodiaque sidéral). Mais puisqu’il n’y a pas de candidat déjà en place qui concoure pour le poste cette fois, nous pouvons en déduire que le parti au pouvoir (le Parti démocrate) est susceptible de garder la Maison-Blanche et en outre – qu’un Démocrate aussi prendra la Maison-Blanche en 2020, selon le modèle électoral US de 160 ans, de 1940 à 2100, que j’ai découvert environ vers 2001.

La plus longue période que j’aie identifiée comme période de TERRE (1961-2199) s’est révélée d’elle-même, dans une certaine mesure, dans le système politique US qui comporte deux partis, avec une alternance et des partis qui luttent comme au tir à la corde. Au cours de la décennie qui a suivi la conjonction JUP-SAT de 1961, nous avons été témoins de deux partis dominants historiquement (les Démocrates et les Républicains), qui sont devenus de plus en plus semblables dans leur façon de choyer l’oligarchie, les individus vraiment les plus nantis et les conglomérats d’entreprises, au détriment de la vaste majorité des citoyens. Ceci a causé un rapide collapsus de la classe moyenne US et ailleurs, avec de moins en moins de protection par les États-nations face au comportement de prédateur des entreprises. Si une population n’a pas le droit de renforcer ses propres lois, il y a une dégradation continuelle des droits des travailleurs et de l’environnement. Presque 60 000 usines ont fermé aux USA depuis 2001, surtout à cause des politiques commerciales et en partie, à cause de la robotisation. Avec une inégalité croissante des revenus qui se répand à travers le monde, 2016 a l’air d’un possible tournant (un peu comme l’effet de l’opposition JUP-SAT) où des forces opposées combattent la tendance dominante.

Durant la saison électorale 2016, de nombreux citoyens se sont emportés contre le statu quo et veulent un changement de politique. Il y a ceux qui prennent fait et cause pour la justice sociale, économique et environnementale ; et ceux qui font de même, mais qui ciblent d’autres races, groupes religieux, ou immigrants comme la source de leurs problèmes, alimentant des actions racistes et xénophobes, à la fois au plan national et global. Bernie Sanders correspond bien à la description du premier groupe, Donald Trump au second. Hillary Clinton tient le discours de Bernie Sanders, mais on s’attend à ce qu’elle donne à ses bailleurs de fonds et soutiens économiques l’image de la candidate de l’establishment. Jusqu’ici, les négociations sur la Plateforme du Parti démocrate n’indiquent rien d’autre, et elle a pas mal de supporters républicains qui attendent qu’elle agisse en leur sens, tout comme l’avait fait le Président Bill Clinton.

Donc en bref, l’intensité de 2016, surtout pendant l’été et l’automne, montrera soit que les schémas directeurs de la période de TERRE (1961-2199) ne peuvent être brisés à ce jour et qu’ils se consolideront davantage, soit que certaines mesures énergiques peuvent être prises à ce moment pour contrer les tendances lourdement matérialistes. Si Clinton parvient encore à devenir la candidate élue des Démocrates, en dépit du vol allégué des voix de Bernie Sanders, et si les Démocrates remportent la Maison-Blanche, elle aura encore beaucoup à faire, plus qu’elle ne l’a indiqué jusqu’à ce jour, pour renverser la vapeur contre la rapacité et l’appétit de pouvoir des oligarques. En même temps, qu’arrivera-t-il si ce vol majeur des votes est révélé ? Et s’il n’est pas révélé par l’industrie des médias ou s’il n’atteint pas un plus large public, alors nous pouvons avoir une autre indication que l’actuelle période de TERRE est profondément ancrée et qu’elle est susceptible de continuer à protéger les oligarques aux dépens de quiconque.

L’INTENSITÉ DE JUIN 2016

 Ce thème de la Nouvelle Lune du 4 juin est un résumé convenable des divers événements à remarquer en juin 2016, à la fois planétaires et autres : d’un point de vue des événements, il y eut les primaires de Californie le 7 juin (en même temps que dans 5 autres États), la fusillade d’Orlando du 12 juin, et le vote du Brexit le 23 juin (les Britanniques ont voté la sortie de l’UE). Avant ceci nous avions l’important carré Jupiter-Saturne à 19.36 Lion-Scorpion du 26 mai, comme mentionné ; et ensuite, nous avions la conjonction Jupiter-Rahu, exacte à 22.12 Lion le 24 juin ; et Mars stationnaire avant retour à la Direction le 29 juin.

nouvelle-lune-de2016Ce thème de Nouvelle Lune possède nombre de composants extrêmes. Toutes les planètes sont en signes fixes, à l’exception de Mercure à la fin du Bélier, et dans le thème Navamsha, toutes les planètes physiques sont en trois maisons seulement : un Sankhya Shula yoga, qui crée des expériences extrêmes et intenses, et par moments, des victimisations. Shula signifie “épine” comme dans “avoir une épine dans le pied”. Les planètes maléfiques classiques (Mars, Saturne, Rahu et Ketu) sont intrinsèquement impliquées dans la totalité de la combinaison, avec Saturne qui aspecte toutes ces planètes en signes fixes, sauf Ketu, avec lequel il partage les angles (kendras). Quand autant de planètes maléfiques classiques sont en interaction mutuelle, aussi bien qu’avec d’autres planètes, elles donnent le ton pour des événements rudes, potentiellement violents ou explosifs, qui sont le pendant de séismes, mais humains.

En outre, Mars et Saturne sont tous deux rétrogrades, ce qui leur donne encore davantage de force en tant que maléfiques, capables d’actions agressives, décisives et potentiellement cruelles. Ils apportent aussi une énergie séparatrice. Donc avec la conjonction Jupiter-Rahu en Lion, exacte le 24 juin, et le vote en faveur du Brexit en GB le 23 juin, la nation (Jupiter) se sépare de ce qu’elle est censée faire par convention, en ce cas, demeurer avec l’UE. Le Premier ministre conservateur avait enjoint de voter en faveur du “remain”, et quand il perdit avec une marge de 4%, il se dépêcha de démissionner. Rahu est le déclencheur, l’énergie qui met le feu aux poudres, et avec la conjonction de Jupiter aussi proche du vote du Brexit, c’est le symbole de la première nation majeure (GB) à se séparer des autres membres de l’UE, le bloc le plus grand et le plus riche au monde, alimentant les craintes que d’autres nations ne lui emboîtent le pas et ne menacent la viabilité de l’UE. La GB est restée membre de l’UE 43 ans durant.

Mars est fort dans son propre signe du Scorpion, conjoint à Saturne à 4 degrés de sa Station avant retour à la Direction le 29 juin ; la Lune est exaltée en Taureau ; Vénus est combuste du Soleil (29’ d’orbe), donc plus extrême dans sa condition et ses paramètres, comme Jupiter, qui est proche de sa conjonction exacte avec Rahu le 23 juin, et de son carré exact avec Saturne le 26 mai. Puisque Jupiter est dans le nakshatra Purva Phalguni gouverné par Vénus, il est impacté en juin 2016 par la condition extrême de Vénus combuste, qui est aussi touchée par l’opposition de Mars et Saturne en Scorpion. Mars et Vénus, en aspect mutuel, peuvent indiquer la recherche d’un pouvoir triomphal sur le monde, qui peut causer ou bien une sublimation ou bien un gaspillage de l’énergie sexuelle. Il y a un besoin exagéré de se battre et de gagner des batailles, fussent-elles militaires, sportives, politiques ou sociales, y compris les conquêtes sexuelles. Tout peut être sacrifié à cette fin.

Recalculée pour Londres, cette carte de Nouvelle Lune possède un Ascendant à 03.40 Taureau, avec 8 ou 9 planètes, toutes en angles, ce qui indique que les événements de cette période pour la GB sont pour la plupart bien visibles plutôt que secrets. Et même si les résultats en ont choqué beaucoup, il est apparu qu’il n’y avait rien à redire à l’intégrité du vote, peut-être grâce à l’usage de bulletins de vote papier.

Calculée pour les USA, la carte de Nouvelle Lune se produit en Maison 6, opposée à Mars et Saturne en Maison 12 des choses secrètes. Dans la carte Navamsha, quatre planètes se trouvent en Maison 8 en Cancer (Vénus, Soleil, Lune, Mars). La Maison 8 est l’emplacement le moins favorable pour la Lune. C’est une maison de souffrance et de domaines qui sont moins connus ou qui sont dissimulés, c.-à-d. une autre maison des choses secrètes – ce qui implique aussi l’argent partagé (Maison 8) et les affaires internationales (Maison 12). Le Brexit a créé le chaos dans les marchés internationaux, faisant plonger la livre britannique à son taux plancher de 30 ans, mais causant une montée du dollar US.

Cependant, avec les deux événements majeurs nationaux aux USA en juin 2016 – la fusillade d’Orlando (12 juin) et les sept dernières primaires (7 et 14 juin) – c’était des événements comportant une controverse, ou bien majeure ou qui s’active en coulisses. La fusillade d’Orlando fut  le plus violent meurtre de masse survenu dans l’histoire US à ce jour, pour ce qui est des tués et des blessés. Avec autant de planètes clés en Maisons 6 et 12, nous voyons là davantage le côté de la violence de guerre, les gens piégés à l’intérieur d’un nightclub, le débat sur les véritables motivations du tueur (si c’est par homophobie ou inspiré par l’EI), et comment ceci affecte les lois sur le port d’armes, l’armement, l’immigration et les droits LGBT. Le tireur était un citoyen US, mais une seconde génération d’Afghans, qui avait fait par deux fois, l’objet d’une enquête du FBI. La tuerie d’Orlando fut aussi fortement politisée par les candidats à la présidence, et le 22 juin, ce fut l’étincelle qui provoqua un sit-in sans précédent de 170 Démocrates en Convention qui protestaient contre l’inaction quant à la réforme des armes. Le sit-in dura jusqu’à 24 heures et bien qu’il n’en sortît aucune action en justice, les Démocrates ont fait vœu de continuer le combat après une pause en été, le 5 juillet.

Pour ce qui est des primaires en Californie et des primaires dans 5 autres États le 7 juin, les planètes maléfiques majeures le long de l’axe des Maisons 6-12, aident à décrire les actions préventives prises la nuit qui a précédé les dernières courses majeures aux primaires, deux d’entre elles étant de première importance du point de vue d’un délégué : la Californie et le New Jersey. Sanders comptait sur des victoires ou un score élevé dans ces États, il était donc crucial pour lui, comme candidat et l’un qui devait l’emporter sur Clinton, de rameuter ses supporters à elle et ses super délégués, un sujet controversé per se. Mais la nuit qui a précédé le Super-Tuesday, ignorant complètement protocole et éthique, Associated Press fit un rapide sondage auprès des super délégués et décida d’annoncer Hillary Clinton comme candidate démocrate élue présomptive. Ceci affecta négativement le taux de participation en de nombreux endroits, aussi bien au niveau local que pour les votes secondaires, c.-à-d. pour un autre État ou d’autres candidats locaux. Le message était clair : allez voter si vous le devez, mais nous avons décidé du vainqueur des primaires démocrates. On n’a pas besoin de votre participation.

La carte de la Nouvelle Lune de juin 2016, dressée pour la capitale US, montre pas mal d’activité en Maisons 6, 8 et/ou 12, entre les thèmes Rashi et Navamsha, donc de potentiels litiges, avec un effet de Maison 6, et davantage d’éléments cachés et plus extrêmes comportant du scandale avec la Lune de Navamsha et trois autres planètes en Maison 8, aussi bien qu’un Sankhya Shula yoga dans le Navamsha. Ce yoga est associé à la lutte et à des victimisations potentielles, comme on l’a déjà dit. Encore inconnue du grand public, cette action préventive de l’Associated Press du 6 juin fut considérablement amplifiée par un supposé détournement massif des votes, qui donna la victoire à Clinton dans tous les États à la suite, dont la Californie.

Avec la primaire de Californie et la fête de pré-couronnement de Clinton qui se produisait sous ces aspects planétaires, nous devons nous demander si – au cas où elle serait déclarée candidate en titre du Parti démocrate à la Convention de juillet – Clinton peut aller au-delà de l’illégitimité de sa nomination à la victoire ; car si des comptes-rendus indépendants et/ou des poursuites ne mettent pas les choses en lumière avant la convention, assurément, Trump et le GOP vont mettre le fait à profit contre elle, ainsi que d’autres munitions comme les enquêtes criminelles du FBI qui sont en cours actuellement. Jusqu’ici, Clinton a réussi à survivre en dépit de nombreuses faiblesses, dont certaines se reflètent dans le long transit de Mars en Scorpion dans sa Maison 2. Les tests suivants peuvent comporter Mars stationnaire puis direct exactement sur son Ascendant le 29 juin, et aussi Mars retournant en Scorpion du 12 juillet au 17 septembre, où il est coté zéro bindus et considéré comme très faible.

Pour l’heure, il ne reste que peu de temps avant les conventions des partis politiques en juillet et l’élection générale en novembre. Les poursuites pour malversations étant engagées par Arnebeck et Fitrakis vont devoir produire un impact très rapidement, pour affecter le processus de nomination démocrate. Un élément à leur avantage, c’est le retour de Jupiter de 2004. (L’orbite de Jupiter prend 11,9 ans.) Ces avocats ont commencé le procès pour fraude électorale avec l’élection de 2004 et avec les poursuites pour détournement qu’ils ont engagées contre les fraudes au vote électronique, qui ont volé, disent-ils, l’État de l’Ohio et donc l’élection présidentielle, à John Kerry. Vu que c’était un cycle entier de Jupiter avant l’élection de 2016, cette même équipe d’avocats peut, cette fois, parvenir à des avancées significatives. Bien des gens ont plaidé auprès de Bernie Sanders et de sa campagne pour qu’on agisse sur le problème de fraude/vol électoral, mais pour une raison quelconque, ils ont choisi de ne pas voter.

Ce qui est unique à ce stade du processus électoral, c’est que Sanders n’a pas encore renoncé à la compétition, et qu’il ne s’est pas non plus rallié à Clinton, quoiqu’il ait officieusement annoncé qu’il la soutenait, surtout pour faire front contre Trump. Ainsi fin juin, il dit que les campagnes de Sanders et Clinton sont “en négociations quasiment quotidiennes”. Donc, à part d’autres mesures que celles de la Plateforme démocrate de Sanders, qui ont été en grande partie rejetées à ce jour (avec de mauvaises nouvelles en ce qui concerne l’absence d’opposition au TPP – Trans-Pacific Trade Partnership), nous ne pouvons que spéculer sur ce qui exactement est en train de se négocier.

Un candidat de l’Establishment peut-il gagner dans un an, avec en même temps un sentiment anti-Establishment aussi solide, c’est encore à voir. En décembre 2015, j’ai prédit que Trump serait le candidat élu du GOP et qu’un Démocrate remporterait la Maison-Blanche, le plus probable étant un candidat “insurgent[4]” (Sanders). À l’heure actuelle, Clinton, la candidate de l’Establishment, règne, et le vice-président n’est pas encore connu. Et si le vol massif allégué des votes de Sanders devient un facteur significatif, ou si les médias en réalité en font état, de l’une ou l’autre façon, les schémas planétaires indiquent un combat électoral rude et malsain, avec des dépenses par milliards pour tenter de contrôler le résultat.

ÉVÉNEMENTS CLÉS : JUIN-JUILLET-AOÛT 2016

·         Nouvelle Lune à 20.48 Taureau Samedi 4 juin
Conjonction VE, opp MA-SAT, carré JUP-RA-KE
·         Conjonction Jupiter-Rahu à 22.12 Lion Vendredi 24 juin
Soleil natal de Bernie Sanders à 22.06 Lion
Carré JUP-SAT à 22.19 Lion le 23 mars
Carré JUP-SAT à 19.36 Lion le 26 mai
·         Mars stationnaire puis direct à 28.58 Bal Mercredi 29 juin
AS natal d’Hillary Clinton à 27.50 Balance
Mercure natal d’Hillary Clinton à 28.16 Balance
·         Nouvelle Lune à 18.48 Gémeaux Lundi 4 juillet
Jupiter des USA à 15.12 Gémeaux ; Soleil des USA à 22.38 Gémeaux
·         Mars fait sa rentrée en Scorpion Du 12 juillet au

17 septembre

·         Convention Nationale du GOP à Cleveland, OH 18-21 juillet
·         Convention Nationale Démocrate à Philadelphie, PA 25-28 juillet
·         Jupiter sort du Lion pour entrer en Vierge 11 août
·         Saturne est stationnaire puis direct à 15.42 Scorpion 13 août
Mars est stationnaire puis rétrograde à 14.49 Scorpion, le 18 avril
·         Conjonction MA-SAT à 15.47 Scorpion 23 août

*******

[Mise à jour : 12 juillet 2016 : Mars rentre à nouveau en Scorpion à 04 h 49 EDT (zone +5). Quelques heures plus tard, Bernie Sanders apparaît dans un meeting commun dans le New Hampshire et apporte son soutien à Hillary Clinton. La veille, l’avocat Bob Fitrakis lance des poursuites pour fraude électorale. Cf. http://trustvote.org/. La nuit du 12 juillet, l’avocat Cliff Arnebeck adresse une Lettre Ouverte à Bernie Sanders par email

https://electionfraud2016.wordpress.com/2016/07/12/cliff-arnebeck-open-letter-to-bernie-sanders-election-lawsuit-to-be-filed-by-end-of-week/

Des poursuites pour malversations à l’échelle nationale, engagées par Cliff Arnebeck et Bob Fitrakis, prouvent que Bernie Sanders a en fait reçu plus de voix qu’Hillary Clinton lors des primaires démocrates, gagnant avec une telle avance que le vote des super délégués serait inutile pour lui permettre d’être élu candidat du Parti démocrate. L’avocat Arnebeck et d’autres vont fournir des preuves d’une fraude électorale alléguée à http://justiceserved.org/ ainsi qu’aux délégués lors de la Convention Démocrate du 25 au 28 juillet.]

*******

SÉLECTION DE RÉFÉRENCES

LIVRES

  • Charnin, Richard,Matrix of Deceit: Forcing Pre-Election and Exit Polls to Match Fraudulent Vote Counts,  [Au rang des détracteurs de Charnin, figure le magnat Nate Silver, qui ne croit pas aux sondages à la sortie des urnes non ajustés et à leur fiabilité. Charnin réplique que Silver ignore leur efficacité en tant que standard international pour l’intégrité du vote, et aussi standard du True Vote Model. Charnin s’en tient à ces méthodes, en disant qu’elles sont “de l’analyse mathématique solide, non biaisée”.]
  • Charnin, RichardProving Election Fraud: Phantom Voters, Uncounted Votes, and the National Exit Poll, 2010.
  • Fitrakis, Bob and Harvey Wasserman,The Strip and Flip Selection of 2016: Five Jim Crows & Electronic Election Theft, 2016. [Les documents du dernier chapitre montrent en détail comment des vols ont été commis régulièrement depuis 2000. Les auteurs recommandent aussi des moyens de restaurer l’intégrité du vote : 1) bannir l’argent des entreprises du processus de campagne électorale ; 2) abolir l’Electoral College ; 3) mettre fin au découpage des circonscriptions électorales ; 4) fournir un accès public gratuit aux médias pour tous les candidats qui satisfont à certains critères de base universels ; 5) utiliser des bulletins de vote papier ; 6) fournir un enregistrement automatique ; 7) fournir un congé de 4 jours à l’occasion du jour des élections ; 8) bannir tout ce qui est électronique de partout, dès lors qu’on se trouve à proximité des bureaux de vote ; 9) employer des étudiants d’écoles supérieures et d’universités comme assesseurs des bureaux de vote, à un salaire de 15$ l’heure.]
  • Palast, Greg,The Best Democracy Money Can Buy: The Truth about Corporate Cons, Globalization, and High-Finance Fraudsters, 2002. [La version filmée du livre sera disponible à l’automne 2016.]
  • Palast, GregBillionaires and Ballot BanditsHow to Steal an Election in 9 Easy Steps, 2012.

LIENS

[Cet article paraît dans le numéro de juillet 2016 d’Astrologic magazine, un magazine électronique.]

Copyright © 2016 by Edith Hathaway. Tous droits réservés.

[1] Racketeering lawsuits : racketeering, c’est traditionnellement obtenir ou extorquer de l’argent illégalement ou mener des activités illégales ; d’ordinaire, ce sont des faits qui relèvent du Crime organisé. http://legal-dictionary.thefreedictionary.com/Racketeering

[2] Sondage effectué à la sortie des urnes

[3] Grand Old Party, les Républicains

[4] http://www.new-york-lawyer.ws : quelqu’un qui est impliqué dans une insurrection. Il diffère du rebelle en ce sens que le rebelle se comprend toujours au sens négatif, ou bien c’est quelqu’un qui s’oppose à tort aux autorités en place. Un “insurgent” peut être quelqu’un qui s’oppose à raison à la tyrannie des autorités en place. Les colons qui se sont opposés à la tyrannie du gouvernement anglais étaient des insurgents, non pas des rebelles.

EN HOMMAGE A SATGURU SIVANANDA MURTY, 1928-2015

Edith Hathaway, USA © 2016

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2016

vizak2 (9)

Sivananda Murty  

Pour d’autres photos de cette conférence et d’autres conférences, cf. http://edithhathaway.com/photos/.        

[Cet article est une version, légèrement retravaillée, de celle qui est parue en juin-juillet 2016 dans le numéro de Sapatha magazine, un bi-mensuel bilingue (anglais et Telugu) indien. Ce numéro est dédié à Satguru Sivananda Murty à l’occasion du premier anniversaire de sa mort, le 10 juin 2015 à l’âge de 87 ans. Sivananda Murty est un maître spirituel respecté qui compte de nombreux adeptes en Inde et de par le monde. L’astrologue védique K.N. Rao a écrit à son sujet, le 11 octobre 2005 :  Continue reading

ELECTION PRESIDENTIELLE US 2016

A LA LUMIERE DE L’HISTOIRE ET DES PLANETES

Edith Hathaway, USA © 2016

Traduction : Patricia Depasse, Belgique © 2016

CARRES JUP-SAT DANS LES ANNÉES D’ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES US

Le carré exact Jupiter-Saturne coïncide avec une année d’élection présidentielle US tous les 20 ans, et nous pouvons en tirer certaines observations sur ce que signifie cette configuration pour l’élection 2016 et pour les élections présidentielles précédentes. Pendant la majeure partie de l’année 2016, Jupiter et Saturne sont en carré mutuel, en ce cas, le dernier carré avant la conjonction JUP-SAT de décembre 2020. En 2016, il y a deux carrés exacts, le 23 mars et le 26 mai. Ce thème a déjà été présenté dans mon article “Trump it Up” (21 décembre 2015) :

http://edithhathaway.com/trump-it-up/#more-625.

Continue reading

ELECTIONS 2016, MISE A JOUR : 28 JANVIER 2016

Edith Hathaway, USA © 2016

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2016

IMPORTANTES INDICATIONS PLANETAIRES EN JANVIER 2016

Il y a QUATRE SIGNATURES PLANETAIRES MAJEURES trois semaines à peine avant les caucus[1] de l’Iowa du 1er février 2016. Cet événement, quant à lui, lance la saison des primaires (4 mois), qui doit décider des candidats désignés (nominees) pour représenter les deux partis politiques principaux dans la campagne présidentielle. Ces marqueurs planétaires indiquent ce qui doit arriver bientôt, dans la partie plus cruciale de la première période de la campagne présidentielle. En fait, ils montrent déjà leur influence dès le début janvier 2016.

Continue reading

Hillary Clinton – Campagne présidentielle 2016

Quelques premiers indices

Edith Hathaway, USA © 2015

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2016

Hillary-Clinton-FR-01

HILLARY SE LANCE DANS LA CAMPAGNE

Le dimanche 12 avril 2015, après des mois et des années de spéculation, Hillary Clinton a fini par se déclarer candidate aux élections présidentielles de novembre 2016. On ne sait pas quand exactement elle a fait son annonce sur Twitter, ni de quel fuseau horaire il s’agissait. L’heure et le lieu doivent être précis, si on veut conduire une analyse astrologique. Si c’est bien à 14 h 27, depuis Brooklyn (son QG de campagne), voici qui nous donne un Ascendant à 29.11 Cancer. Le dernier tronçon de 3.20 degrés des signes d’Eau est considéré comme vicié en astrologie védique. C’est aussi le lieu de résidence de son Saturne natal. Si cette heure est exacte, les témoignages sont résolument mitigés : un Ascendant à 29 degrés Cancer ne montre pas une campagne comme un long fleuve tranquille, en vue de la présidence des USA. Dans un Prashna (thème horaire), le degré 29 qui se lève indique en particulier une situation sur le point de changer d’objectif.

Cependant, Jupiter en transit en Cancer à l’Ascendant, est un excellent présage, très fort dans son signe d’exaltation (à 18.32 Cancer le jour du lancement) et il jouit d’une force supplémentaire car cela fait quatre jours qu’il est passé par la Station et son retour à la Direction. Hillary a lancé sa campagne un dimanche, gouverné par le Soleil, lequel se trouve bien placé en Maison 9 en Poissons, recevant un aspect de Jupiter. Le Soleil est sur l’axe de l’éclipse (avec Rahu et Ketu), mais il est renforcé du fait qu’il se trouve en une excellente maison, dans le signe de son ami planétaire, Jupiter, et aussi parce qu’il est Vargottama, c.-à-d. qu’il reproduit sa position en signe dans le thème Navamsha (9e harmonique). Tous des facteurs qui font la force du Soleil, planète du commandement.

En suivant les règles classiques du Prashna (l’horaire), la Lune en transit à 6.20 Capricorne est hors limite de l’orbe toléré Deeptamsha pour réaliser un aspect plein au Soleil ou à Jupiter en transit. Les deux aspects à venir sont positifs : un trigone à Vénus en Taureau (1 degré d’orbe) et un sextile à Saturne en Scorpion (4 degrés d’orbe). Ce qui montre une relative facilité dans les quatre premiers mois, en prenant pour unité de temps un mois par degré entre les planètes. Mais le dernier aspect de la Lune est un carré à Mars en transit à 14.49 Bélier dans la Maison 10 du statut, et n’est pas considéré comme un résultat positif, mais qui montre plutôt un obstacle/conflit important, qui pourrait survenir vers 8 mois et demi à compter de la date du lancement, autrement dit vers le 26 décembre 2015. Bien que cela paraisse improbable, si une unité de temps correspondait à une semaine, le résultat de la campagne d’Hillary serait visible non pas dans les 8 mois et demi, mais bien dans les 8 semaines et demi à compter du lancement, donc aux environs du 11 juin 2015. Mais encore une fois, il nous faut peser le degré de certitude d’un résultat tiré de ce seul thème, surtout quand l’heure précise et le fuseau horaire exact sont sujets à caution. De plus, il faudrait étudier les thèmes de toute la liste des candidats à la présidence, quand finalement tous se seront présentés.

Etant donné tous ces facteurs, je suis retournée au thème de naissance d’Hillary, à la recherche d’éléments valables pour l’élection, bien qu’il existe aussi une controverse au sujet de l’heure exacte de sa naissance, laquelle est officiellement notée DD (données douteuses). Cependant, je place une certaine confiance dans mon heure rectifiée préférée de 7 h 56 CST, le 26 octobre 1947, Chicago, IL.Hillary-Clinton-FR-02

THEME NATAL D’HILLARY

J’ai utilisé amplement cette heure de naissance rectifiée (7 h 56 CST) pour mes prédictions lors des présidentielles de 2008. Plusieurs sources chez AstroDatabank appuient aussi une heure aux environs de 8 h CST. Pour ma couverture de la campagne présidentielle et des élections 2008, je vous renvoie au lien ci-dessous (90 pages). Le thème d’Hillary y est discuté dans les sections intitulées “Récapitulation des thèmes des présidentiables” et plus loin sous “Thèmes astrologiques”, soit 14 thèmes. Il y a davantage de matière sur Hillary dans cette dernière section, thème 7.

http://29eagles.com/election/edith/edith7_feb08_early_talk.html

Début février 2008, j’ai fait une prédiction lors d’un exposé à San Diego, selon laquelle Hillary serait perdante dans les primaires démocrates face à Barack Obama, et que ceci se produirait lors de la 1e semaine de mai 2008. Ma prédiction était juste : Obama devint à l’évidence le vainqueur dès le 6 mai 2008, bien qu’Hillary ne lui concédât pas officiellement la victoire avant le 7 juin 2008. (Lors du même exposé, j’ai prédit aussi qu’Obama gagnerait l’Election Générale de novembre 2008.)

Ce thème natal pour 7 h 56 possède un Ascendant Balance. Vénus est le Maître de l’Ascendant et elle est forte, en son propre signe de la Balance, accompagnée de Mercure rétrograde et du Soleil, et tous ensemble créent un important Raja yoga favorable au succès et à la position sociale, et un Dhana yoga favorable à la fortune financière, venant à la fois de l’Ascendant Balance et de la Lune natale en Verseau. Hillary possède deux Neecha Bhanga Raja yogas dans son thème natal : Mars débilité en Cancer en Maison 10 et Soleil débilité en Balance à l’Ascendant. Chacun d’eux reçoit une correction par le contact soit du Maître du signe d’exaltation (Saturne, pour Mars en Cancer), soit du maître du signe de débilitation (Vénus, pour le Soleil en Balance). Voici qui relève le statut d’Hillary en dépit de premiers revers. Mars est doublement corrigé, vu qu’il passe en son signe d’exaltation dans le Navamsha, alors que le Soleil de Navamsha demeure fort en maison Kendra en Sagittaire, le signe d’un ami planétaire. Le Soleil et la Lune de Navamsha, tous deux en kendras (opposés l’un à l’autre) renforcent la puissance de Bill et Hillary en tant que couple reconnu. Mars natal appartient au mari Bill Clinton, vu que Mars régit la Maison 7 du conjoint et qu’il atteint un statut élevé en Maison 10 du thème natal. Mars est Digbala en Maison 10, autrement dit, il est en le meilleur angle possible à compter de l’Ascendant et il est karaka (significateur) de la vigueur physique.

Partageant aussi une maîtrise sur la santé physique et la vitalité, on retrouve son Maître de l’Ascendant Vénus, et son Soleil natal, tous deux en Balance à l’Ascendant. Avec Soleil natal et Mars natal tous deux en Neecha Bhanga Raja yogas, les deux planètes sont renforcées puisqu’elles se situent dans les angles du thème. Une planète Neecha Bhanga commence d’ordinaire en condition désavantagée et atteint un statut supérieur dans la vie, après avoir rencontré un tas d’obstacles. Ce Mars en Maître de Maison 7 correspond bien, c’est sûr, à l’élévation inattendue de Bill Clinton à partir de ses débuts relativement modestes. Dans le système Vimshottari Dasha, Hillary a terminé son Dasha de Vénus, d’une durée de 20 ans, le 16 mars 2015, pour entrer alors en son Dasha du Soleil, d’une durée de 6 ans. Un mois après, le dimanche 12 avril 2015, elle s’est officiellement déclarée candidate aux présidentielles de 2016.

Au cours de sa puissante période du Dasha de Vénus, d’une durée de 20 ans, du 16 mars 1995 au 16 mars 2015, Hillary aura été First Lady (du 20 janvier 1993 au 20 janvier 2001), a occupé un poste élevé en tant que Sénatrice (du 20 janvier 2001 au 20 janvier 2009) et a finalement officié comme Secrétaire d’Etat (du 20 janvier 2009 au 1er février 2013). Elle perdit sa candidature à la présidence 2008 durant son Dasha Vénus-Saturne, deux planètes qui forment le cœur de Raja yogas à compter d’un Ascendant Balance. Cependant, Saturne natal en Maison 10 à 28.11 Cancer peut aussi causer des problèmes, non seulement parce que Saturne en Maison 10 peut apporter une chute depuis une élévation, mais aussi parce que les derniers 3.20 degrés du Cancer sont problématiques et que les 10 derniers degrés du Cancer sont Drekkana Sarpa (comme le serpent). Ici les planètes peuvent être volatiles, imprévisibles, et/ou trompeuses. De plus, durant la majeure partie de la course aux primaires, Hillary avait un autre obstacle planétaire.
election-2016-FR-03

MARS A ZERO BINDU – GEMEAUX ET SCORPION

On fait spécialement attention à une planète notée zéro bindu dans le score Ashtavarga. “Sarva” signifie “tous” : donc le nombre total de bindus de chaque planète en chaque maison. Dans le thème natal d’Hillary, Mars est coté à zéro bindu à la fois en Gémeaux et en Scorpion. Les nombres d’Ashtavarga se nomment “bindus” et représentent le degré de force d’une planète en transit au travers d’un signe entier (et d’une maison) dans le thème natal. Ashta = 8, et Ashtavarga est une mesure de la force planétaire sur une échelle de 8. Le nombre de bindus le plus élevé est de 8 et le plus bas de zéro. Une planète sera moyennement efficace à un niveau moyen, à mi-chemin entre zéro et 8. Ce dernier score peut produire des résultats extraordinaires, alors qu’à zéro, une planète se conduit mal et ne coopère pas. Dans le cas d’Hillary, quand Mars transite les Gémeaux ou bien le Scorpion, il a tendance à lui créer des problèmes. Voici une histoire intéressante à suivre, même si elle est un peu dramatique par moments – comme on s’y attendrait d’une planète notée à zéro bindu. Evidemment, plus la planète transitante demeurera en ce signe, et plus longue sera la période où elle (Mars en ce cas) créera des conflits et/ou de la faiblesse.

Dans le thème à l’Ascendant Balance, Mars régit les Maisons 2 et 7. En tant que Maître de Maison 2, il gouverne le domaine des revenus financiers ; et en tant que Maître de Maison 7, il gouverne le domaine de son mari ou de ses concurrents ou de ses adversaires. Comme on l’a remarqué plus haut, Mars en tant que karaka (significateur), gouverne la force physique, la vigueur et la vitalité. Le Mars natal d’Hillary se situe au-dessus de la moyenne, avec un total de 5 bindus.

Voyons quelques périodes cruciales, passées et futures, où Mars transite soit les Gémeaux soit le Scorpion. Tous les deux ans, Mars va devenir rétrograde, et donc demeurer plus longuement dans le même signe, bien plus que les 7 à 8 semaines habituelles. Toutes les positions planétaires sont données en zodiaque sidéral, ayanamsha Lahiri.

Mars en Gémeaux

1992-1993 : 2 septembre – 3 novembre (jour des élections U.S.) ; 22 décembre 1992 – 14 avril 1993. Lors de sa première candidature à la présidentielle en novembre 1992, Bill Clinton gagna l’élection contre le vice-président de l’époque, George H.W. Bush. Le jour de l’élection, mardi 3 novembre 1992, Mars en transit était encore en Gémeaux, à zéro bindu pour Hillary, jusqu’à 13 h 48 EST pour Washington, D.C., quand il passa en position bien plus favorable en Cancer, au Milieu du Ciel de son thème natal ; c’était un retour de Mars.

A midi, lors de l’Inauguration Day de Bill Clinton en 1993, Mars en transit (qui le représente dans le thème d’Hillary) était rétrograde à 19.10 Gémeaux, en nakshatra Ardra, opposé à la Lune en transit. Mars en transit est demeuré en Gémeaux jusqu’à mi-avril 1993. Quand bien même de l’avis général, la présidence Clinton puisse être considérée comme la plus longue période d’expansion économique en temps de paix dans l’histoire des USA, Mars allait aussi amener quelques difficultés au début de sa présidence. En effet, selon les auteurs Joe Conason et Gene Lyons, dans leur livre The Hunting of the President: The Ten-Year Campaign to Destroy Bill and Hillary Clinton, publié le 3 février 2001, le Parti républicain a dépensé plus de 70 millions de dollars dans une croisade sans répit pour descendre en flammes Bill et Hillary Clinton. Les auteurs documentent la manœuvre avec force détails, peut-être est-ce un indice que Mars en transit en Gémeaux lors de l’intronisation avait une influence majeure.

Mars en Scorpion

1995 : 12 octobre – 22 novembre. Monica Lewinsky est devenue stagiaire à la Maison Blanche en juillet 1995 et débuta sa liaison avec le Président Bill Clinton en novembre 1995. Bien qu’elle fût transférée de la Maison Blanche au Pentagone en avril 1996, la liaison dura jusqu’en mars 1997. Elle devint publique en janvier 1998 après qu’une de ses collègues eût enregistré Lewinsky, fournissant des munitions au Parti républicain dans les auditions qui suivirent lors du long processus d’Empeachment à l’encontre de Bill Clinton, affaiblissant considérablement sa présidence et menaçant son mariage et sa vie de famille. Il fut acquitté le 12 février 1999 ; et peu après, Monica Lewinsky donna une interview T.V. avec Barbara Walters, le 3 mars 1999. On enregistra un record de 74 millions de vues, ce fut l’interview la plus importante jamais conduite par Walters sur sa carrière qui se compte en dizaines d’années. Mars en transit était en Balance, sur l’Ascendant d’Hillary du 12 janvier au 23 août 1999.

Mars en Gémeaux

2000 : 7 juin – 22 juillet. Ce transit de Mars s’est fait durant la campagne d’Hillary pour les sénatoriales de New York, là où les Clinton avaient acheté une maison en 1999. Hillary annonça sa candidature au Sénat le 7 février 2000, et fut la première First Lady de toute l’histoire U.S. à jamais briguer un poste alors qu’elle se trouvait toujours à la Maison Blanche. Elle gagna l’élection le 7 novembre 2000 et prêta serment le 20 janvier 2001, le jour même où prenait fin le second mandat de son mari à la présidence. Heureusement pour elle, la période où Mars transitait les Gémeaux vint après le 19 mai 2000, quand son adversaire le plus puissant, le maire de New York de l’époque, Rudy Giuliani, déclara qu’il se retirait de la course au Sénat à cause de problèmes de santé et de certaines révélations personnelles, dont une liaison extraconjugale et un divorce.

Mars en Gémeaux

2007-2008 : 16 septembre 2007 – 27 avril 2008. Hillary s’est déclarée candidate le 20 janvier 2007 pour les présidentielles de 2008 et fut considérée et de loin, comme la candidate la mieux placée du Parti démocrate pendant au moins un an. Mais sa campagne rencontra des problèmes financiers dès février 2008 ; et dès le 6 mai 2008, c’en était terminé en matière de votes de primaires dont elle avait besoin. Ce fut officiellement fini quand elle concéda la victoire à Barack Obama le 7 juin 2008, à la conclusion des primaires du Parti démocrate. Alors qu’il constituait d’ordinaire un puissant atout au cours de la campagne, le mari Bill Clinton fut plutôt tenu pour responsable de l’échec durant la majeure partie des primaires de 2008.

Mars en Gémeaux

2015 : 15 juin – 30 juillet. C’est une période à surveiller, pour le cas où l’unité de temps d’une semaine par degré fonctionne pour le thème de lancement de la campagne du 12 avril 2015. Ce qui pourrait nous amener aux environs du 11 juin 2015. Mais s’il s’agit d’une unité d’un mois, ainsi que je le suspecte, il ne se passe pas grand-chose en termes de campagne, et cette période pourrait s’écouler sans incident.

Mars en Scorpion

2016 : 20 février – 17 juin ; 12 juillet – 17 septembre. C’est un créneau bien plus crucial, qui couvre à la fois les primaires à la présidence et le Congrès national du Parti démocrate du 25 au 28 juillet 2016 à Philadelphie. Le Congrès du Parti républicain se tient du 18 au 21 juillet 2016, à Cleveland, Ohio.

Dans une certaine mesure, ce transit de Mars en Scorpion, d’une durée de 6 mois, fait écho à un transit de 7 mois de Mars en Gémeaux, durant les primaires démocrates en 2008 pour les présidentielles 2008, quand Hillary perdit face à Barack Obama. Ce transit de 2016 de Mars en Scorpion coïncide aussi en partie pendant 2 mois et demi avec le Dasha Soleil-Mars d’Hillary : du 2 janvier au 8 mai 2016, ce qui une fois encore, est une période décisive au cours des primaires. Nous avons discuté de la façon dont Soleil et Mars sont tous deux Neecha Bhanga dans le thème natal d’Hillary et devraient s’améliorer avec le temps. Mais le Mars de Navamsha, même s’il est exalté, se trouve dans la Maison 8 avec Rahu. Et avec Mars en transit en Scorpion, à zéro bindu, pour un moment aussi crucial, différents résultats sont possibles : 1) Sa propre santé et sa vigueur physique pourraient connaître un revers. 2) La santé de son mari Bill Clinton, et/ou sa position confortable en politique, pourrait connaître un revers, ce qui affecterait négativement Hillary. Ou 3) Son adversaire pourrait connaître un revers. Cependant, cette dernière option ne semble pas figurer jusqu’ici dans ses expériences d’un Mars en transit à zéro bindu, surtout quand on revoit les primaires démocrates en 2008. Va-t-il déterminer un résultat différent en 2016 ? On en saura davantage lorsque les autres candidats se seront déclarés et que la campagne se mettra en route, mais peut-être ces indices précoces vont-ils faire figure d’élément crucial après tout.

*********

[Cet article est paru dans le numéro de mai 2015 d’Astrologic magazine, une publication on-line, et aussi sous forme d’extraits dans diverses newsletters du NGCR, National Council of Geocosmic Research.]

Edith Hathaway est consultante de niveau international, pratiquant depuis 1980 ; auteure, enseignante et conférencière en astrologie védique, elle fait partie des rares astrologues contemporains formés et diplômés en astrologie aussi bien orientale qu’occidentale. Elle a été membre fondateur de l’American Council of Vedic Astrology et depuis 1992, elle remplit les fonctions de professeur et membre du conseil à la fois de l’American Council et de l’American College of Vedic Astrology. Elle a reçu de nombreux diplômes et récompenses d’organisations astrologiques majeures, dont le Jyotish Brihaspati, la plus haute récompense donnée par le Council of Vedic Astrology (CVA). Ses articles et conférences sont disponibles sur son site web www.edithhathaway.com, ainsi que des témoignages et des commentaires sur son tout dernier ouvrage, In Search of Destiny: Biography, History & Culture As Told Through Vedic Astrology, 2012. La version papier est en vente sur le site web et il existe une version papier et livre électronique Kindle chez Amazon USA, Amazon Europe et ailleurs. Cf. son site web pour les documents audio en mp3 qui accompagnent les dossiers en PDF.

In Search of Destiny est le vainqueur de la catégorie Nonfiction E-book, ayant reçu l’Eric Hoffer Book Awards pour les livres publiés en 2012. Le livre a été nominé car “[il fait comprendre] la science astrologique par l’explication et l’analyse, développée sous l’angle de l’époque et de la culture.” In Search of Destiny est aussi Finaliste du San Diego Book Awards pour les livres publiés en 2012 dans la catégorie Nonfiction : Spiritual and Inspirational.

Copyright © 2015, Edith Hathaway. Tous droits réservés.

Atout Trump

La campagne présidentielle américaine 2016[1]

 Edith Hathaway, USA © 2015

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2015

Actualités récréatives

Les médias principaux jouent un rôle plus important que jamais dans le déroulement de la campagne présidentielle US 2016, reflétant avec exactitude le monde de l’information-spectacle que produisent actuellement les grosses sociétés de l’industrie des médias, surtout depuis le début des années ’80, où il se produisit une concentration croissante des médias au niveau mondial ; ainsi par exemple, aux USA, des 50 sociétés les plus importantes à détenir 90% de toutes les éditions en 1983, on est passé à six sociétés principales à détenir 90% de toute l’industrie des médias en 2015. A la recherche de la rentabilité avant tout, les grosses sociétés ont fait de larges coupes sombres dans le budget du journalisme d’investigation et de la vérification des faits, pour se concentrer davantage sur la réactivité et le sensationnel.

D’un autre côté, voici qui reflète bien la réalité astrologique de la période de TERRE (de février 1961 à avril 2199), où les conjonctions Jupiter-Saturne prédominent dans les signes sidéraux de Terre (Taureau, Vierge, Capricorne), et que les domaines gouvernés par Saturne l’emportent sur ceux que gouverne Jupiter. Durant cette époque, nous avons déjà vu la domination croissante des grosses sociétés (Saturne) sur les Etats-nations (Jupiter). Le résultat fut la création globale d’oligarchies virtuelles, si bien qu’à partir de 2015, le 1% des plus riches détiennent à présent 50% de la richesse mondiale, selon le Crédit Suisse, avec davantage encore d’inégalités aux USA. A dater de 1980, le fossé des inégalités financières a commencé à atteindre des proportions extrêmes ; et en 2015, le 0,1% des Américains du haut de l’échelle possédaient presque autant que les 90% du bas de l’échelle.

A certains tournants de cette plus longue période de TERRE, nous pouvons aussi nous attendre à voir les citoyens des Etats-nations reprendre la lutte contre la domination des grosses sociétés. Pour ce faire, nous examinons d’autres segments du cycle JUP-SAT. A l’heure actuelle, on remarque les carrés JUP-SAT, le dernier en date et celui qui se prépare, en date du 3 août 2015 et du 26 mai 2016. Ce sont les dernières configurations JUP-SAT majeures, avant la prochaine conjonction JUP-SAT de décembre 2020, en Capricorne. Nous regarderons la carte de mai 2016 pour voir ce qui se produit en divers secteurs, dont le journalisme et les journalistes (Jupiter), qui tendent à se regrouper en masse au sein de grosses sociétés vu leur vulnérabilité à l’approche de Saturne en période de TERRE – ce qui veut dire qu’ils n’assurent plus vraiment un contre-pouvoir, mais qu’ils deviennent davantage une machine de propagande pour la corporation des médias.

Vu que Jupiter représente les journalistes et le journalisme, sa faiblesse relative durant les périodes à dominante TERRE, réduit fortement le pouvoir des journalistes à couvrir des guerres et des conflits, et à maintenir l’équilibre du pouvoir entre les citoyens et leur gouvernement. Les journalistes, de leur côté, se laissent de plus en plus influencer par l’accès au pouvoir plutôt que de tenir pour responsables ceux qui sont au pouvoir. Les résultats en sont potentiellement bien plus mortels pour l’entièreté du monde, comparés aux guerres des époques antérieures. Les citoyens doivent être de plus en plus vigilants sur leurs sources d’informations. Dans le cas contraire, ils sont des pions aux mains des plus riches et des plus puissants. Ils doivent apprendre comment augmenter leurs droits individuels grâce à la nouvelle technologie, et voici bien un défi en période de TERRE.

Edith Hathaway, In Search of Destiny: Biography, History & CultureAs Told Through Vedic Astrology, 2012, p. 38.

Vue sous l’angle de l’industrie des médias, on peut dès lors s’attendre à ce que la couverture de la campagne présidentielle US 2016 se focalise surtout sur des actualités à l’allure de divertissement et de feuilletons télévisés, distrayant le public des buts plus pressants des entreprises, comme les réductions d’impôts et la régulation des sociétés, ainsi que les limitations des droits des travailleurs et des syndicats, qui ont déjà été considérablement réduits dans la période de TERRE jusqu’à ce jour. Des guerres qui n’en finissent pas sont extrêmement lucratives pour les grosses industries de l’armement ; donc l’industrie des médias affectionne les candidats bellicistes. En conséquence, il faut persuader le citoyen moyen que ces choses sont dans son intérêt – ce que d’ordinaire, elles ne sont pas – et on soulève des questions sensibles afin de créer une diversion des inégalités réelles qui se produisent quand des entreprises et des individus aisés reçoivent le pouvoir sans limite d’influencer les élections et d’affecter la politique, comme avec la décision de mauvaise renommée de la Cour Suprême US, “Citizens United” du 21 janvier 2010. “L’argent noir” comme on l’appelle – quoique potentiellement traçable – est bien souvent passé sous silence, ou à tout le moins, il est très minimisé pour la plupart. Ce qui maintient la ploutocratie au pouvoir, fait peu pour changer les problèmes de l’inégalité, et mise sur les peurs, émotions, arrogance et ignorance des citoyens qui peuvent supposer que les nouvelles qu’ils reçoivent sont des faits réels, et non de la propagande.

Jusqu’à maintenant, en 2015, les sociétés de médias se sont pour la plupart pliées aux valeurs du divertissement plutôt qu’à une couverture sérieuse, avec des analyses à la manière des paris hippiques, et très peu de critique des discours haineux. Dans l’actuelle campagne présidentielle, ceci induit une violence accrue contre les Musulmans et tous les immigrants, surtout les non-Chrétiens. Cela provoque aussi une quasi exclusion sans précédent du candidat réformiste, le plus sérieux et le plus authentique, de l’un et l’autre parti : le Démocrate Bernie Sanders. L’industrie des médias n’ignore pas Ted Cruz ou Jeb Bush, qui récoltent bien moins d’intentions de vote que Sanders. Sanders, en même temps, est aussi le seul candidat démocrate à mener constamment dans les sondages, en comparaison de Donald Trump, et bien au-dessus des attentes pour Hillary Clinton.

Quoique Bernie Sanders ait constamment drainé les foules bien plus nombreuses et bien plus enthousiastes que n’importe quel candidat, surpassant souvent Donald Trump, ce fait est rarement mentionné dans l’industrie des médias. Il faut que ce soit LE rappel le plus sévère qu’en 2015, la démocratie n’est pas véritablement servie par l’élite des médias. Même si Sanders est un candidat contre le système en place, il est évident qu’il a touché la corde sensible d’une large frange de la population de tous les USA et que la réalité devrait s’en refléter dans les médias principaux, surtout la télévision. Au lieu de cela, il y a pour la plupart une extinction des actualités – ce qui fait que quand la campagne de Sanders désigne une “manipulation du système”, c’est encore plus prégnant, et rend Internet et les médias indépendants des plus cruciaux pour leur succès.

Ce que Bernie Sanders et Donald Trump ONT en commun, c’est que non seulement, ils attirent régulièrement 20 à 30% des intentions de vote aux primaires, mais qu’ils sont tous deux des candidats antisystème pour la bureaucratie de leurs partis respectifs, qui a l’air de vouloir n’importe qui sauf Trump comme candidat républicain, et personne d’autre que Clinton comme candidat démocrate. De leur côté, les candidats républicains font référence à Clinton seulement comme possible adversaire en novembre 2016, et jamais à Sanders. Ce seront des facteurs importants dans le carré JUP-SAT qui arrive, en mai 2016, ce dont on discutera sous peu.

L’industrie des médias adule Donald Trump en tant que célébrité médiatique, ou tout le monde apprécie celui qui peut apporter les meilleurs scores et semble très confiant dans les “faits”, même si leurs “faits” s’avèrent sujets à caution, pour ne pas dire pire. Il est leur candidat favori car il accroît leur rentabilité, peu importe son intégrité ou ses outrancières déclarations xénophobes sur les Mexicains, les Musulmans, et les immigrants, même quand il a répondu à l’attaque de San Bernardino en Californie, en prônant qu’on empêche tous les Musulmans d’entrer aux USA. En dépit de quoi, Trump est resté le favori du parti républicain, et il reçoit davantage de couverture sur le réseau de télévision que tout l’ensemble des candidats démocrates, avec 234 minutes d’apparition sur les écrans en 2015, en comparaison de 226 minutes pour l’ensemble des candidats démocrates (Tyndall Report). Bernie Sanders reçut une couverture de 10 minutes, et sur ABC News, de 30 secondes, en comparaison des 81 minutes de Donald Trump. Même le Vice-Président Joe Biden, qui n’est jamais rentré dans la course et qui a finalement décidé de ne pas concourir, a reçu une couverture bien plus importante, avec 56 minutes totalisées sur toutes les chaînes principales de télévision au cours de l’année, jusqu’à ce jour.

DONALD TRUMP

Le compliment le plus récent et le plus distingué, Trump l’a reçu du Président russe Vladimir Poutine, qui l’a qualifié “d’homme brillant et plein de talent”, ajoutant aussi “[Trump] est le favori incontesté de la course présidentielle”. Trump, en retour, a fait l’éloge de Poutine en tant que “leader”.trump-01

SOURCE : http://www.astro.com/astro-databank/Trump,_Donald AstroDataBank donne 10 h 54 EDT, avec une heure de naissance classifiée AA et Jamaïca, NY comme lieu de naissance (Long. 73O48, Lat. 40N41). L’astrologue Joni Patry utilise Queen’s Village, NY (Long. 73O48, Lat. 40N44), ce qui fait un très léger changement en latitude.

Astrologiquement, Trump possède le thème de naissance le plus puissant de tous les candidats, ce qui montre sa tendance à faire figure de favori dans la foule des candidats républicains, et l’unique candidat susceptible de dominer tout au long des primaires. Il possède un Ascendant Lion (le plus royal des signes de Feu), avec Mars près de se lever, ce qui lui donne la vitalité de la jeunesse et l’affirmation de soi. Puisque Mars est aussi Maître de Maison 9 et placé à l’Ascendant, ceci crée un Raja (faiseur de roi) yoga favorisant la chance et la réussite. Son Ascendant ainsi que cinq planètes, tous situés en signes fixes, lui donnent loyauté, constance, et une tendance à s’en tenir à une ligne bien établie dans sa façon de faire les choses.

L’Ascendant Lion donne souvent au natif un sens inné d’être spécial, de sentir qu’il a hérité d’une position unique dans l’existence, et donc il peut être poussé à occuper un poste de commandement ou à rechercher la reconnaissance de ses talents, qui résident souvent dans les arts du spectacle. Jusqu’à quel point (et dans quel domaine de l’existence), voici qui dépend de l’emplacement en signe et en maison du Soleil, maître planétaire de l’Ascendant. En ce cas, le Soleil de Trump est Digbala (la meilleure position angulaire possible) en Maison 10, au sommet du ciel, là où il donne le plus de lumière et de chaleur. Le Soleil, en retour, reçoit un aspect bénéfique de son grand ami planétaire, Jupiter – qui, quand il est placé dans la Maison 2 des revenus, est excellent pour la fortune financière de la personne d’Ascendant Lion, et c’est un Dhana yoga (yoga de prospérité). Il se crée un autre Dhana yoga quand Mercure (Maître de 2) se trouve dans la Maison 11 des gains financiers. Toutes les planètes sont réparties sur six maisons, ce qui apporte une vie prolifique.

Magha nakshatra se lève, qui signifie “la salle du trône”, et insiste davantage sur un sentiment de pouvoir royal et souvent patriarcal, alors que le père occupe d’ordinaire une place significative dans la vie. Ce qui amplifie encore l’Ascendant Lion et les caractéristiques du thème, c’est que Trump possède aussi un thème de Pleine Lune, avec Soleil et Rahu (nœud lunaire nord) en Taureau, au sommet du ciel (c.-à-d. dans la Maison 10 de la carrière et de la position sociale), à l’opposé de la Lune et de Ketu (nœud lunaire sud) en Scorpion, en Maison 4 (du lieu de résidence et de l’immobilier, entre autres choses). Une Pleine Lune, le long des Maisons 4 et 10, décrit une personne qui non seulement, se sent à l’aise sous les feux de la rampe, mais aussi les recherche, surtout avec le Soleil en Maison 10. Ce qui allait être bien visible, une fois atteint son Dasha (période planétaire) du Soleil, d’une durée de 6 ans, à la mi-novembre 1975. Auparavant, il a connu 27 ans de Dashas représentant des planètes qui se tiennent plutôt à l’arrière-plan, surtout Vénus, dans la Maison 12 de son thème. A partir de 1975, la séquence des Dashas l’a propulsé sous le feu des projecteurs, et pour plusieurs dizaines d’années.

Ajoutons à tout ceci que Donald Trump est né au moment d’une éclipse totale de Lune. Voici qui apporte davantage encore de sens théâtral et fatidique à l’existence. La Lune est Digbala en Maison 4, sa meilleure position angulaire. Toutefois, la Lune est débilitée en Scorpion, quoiqu’en ce cas, elle est aussi Neecha Bhanga Raja Yoga. Ce qui veut dire que la combinaison planétaire (avec en ce cas, Mars à l’Ascendant), corrige et qualifie le yoga en Raja yoga, après quelques revers initiaux, sans doute rendus bien visibles lors de son Dasha de la Lune, d’une durée de 10 ans, de novembre 1981 à novembre 1991. Sa Lune natale est à 28.05 Scorpion, et à un demi-degré de l’axe de l’éclipse à 29.38 Scorpion. C’est de loin le segment le plus retors du Scorpion (les 3.20 derniers degrés) et d’ordinaire, on ne peut s’y fier. Il est aussi hautement imprévisible, exactement comme Trump. Mais avec une naissance aussi proche d’une éclipse totale, il y a comme une nuance fatidique à sa vie, et cela va sans doute se jouer quand à la fois les transits et l’actuel Vimshottari Dasha (le système de Dasha le plus important) coïncideront pour produire un maximum d’intensité.

Pour savoir si ceci signifie pour lui une victoire ou une défaite dans la campagne présidentielle qui arrive et aux élections, nous considèrerons les facteurs de datation du thème natal. Il a déclaré sa candidature à la mi-juin 2015, et à la mi-juillet 2015, Jupiter fortuné est entré à son Ascendant Lion (du 14 juillet 2015 au 12 août 2016), ce qui marque aussi un retour de Jupiter sur sa position dans le thème de son dernier projet en date dans les médias, l’émission de télé-réalité “The Apprentice” et ensuite “The Celebrity Apprentice” – qu’il a créée, produite et animée durant 14 saisons. Elle a débuté le 8 janvier 2004 à 20 h 30 EST, Manhattan, NY, et lui a conféré une formidable formation en matière de présence médiatique sur les écrans. Astrologiquement, on note que le Lion se lève dans le thème du lancement (non représenté ici), en écho à l’Ascendant natal Lion de Trump, aussi avec Jupiter en transit en Lion à l’Ascendant. Le thème de lancement comporte aussi un échange mutuel (Parivartana yoga) entre Jupiter en Lion et Soleil en Sagittaire. Jupiter est la planète du Dharma, et son cycle d’une durée moyenne de 11,9 années est important, surtout quand il revient au signe zodiacal où il résidait lors d’un tournant important. Jupiter en transit est entré en Lion le 14 juillet 2015 et va y rester jusqu’au 12 août 2016.

En tant que planète du Dharma, le retour de Jupiter à sa position dans le thème d’une personne, d’un événement, etc. marque un retournement significatif dans le développement d’une entité, en ce cas l’exposition médiatique maximum de Donald Trump, bien au-delà de ce dont il jouissait en tant que célébrité médiatique dans “The Apprentice” et dans sa suite, “The Celebrity Apprentice”. Jupiter transitant le Lion, c’est excellent pour une personne d’Ascendant Lion et cela donne de l’amplitude à son existence. En même temps, Saturne transitant le Scorpion (du 2 novembre 2014 au 27 janvier 2017), est en opposition à son Soleil natal. Ceci montre une confrontation majeure, ce qui se vérifie à chaque fois que le Soleil est à l’opposition de Saturne. Mais Trump est particulièrement favorisé tout le temps du transit de Jupiter à travers le Lion, jusqu’au 12 août 2016. Ceci couvre la saison des primaires et la Convention Républicaine du 18 au 21 juillet 2016.

A l’heure actuelle, Trump se situe en Dasha de Rahu, d’une durée de 18 ans, ce qui est caractéristique d’une période qui accroît le désir et le pouvoir de quelqu’un, au niveau matériel, d’autant que chez Trump, Rahu et Mars se trouvent en maisons angulaires comptées de la Lune et aussi de l’Ascendant. Mais vers la fin du Dasha, en période Rahu-Mars, il se produit habituellement une défaite majeure. John F. Kennedy entama sa présidence durant sa période Rahu-Mars (du 20 août 1960 au 28 août 1961), alors que Trump se trouve dans sa période Mars-Rahu du 29 octobre 2015 au 16 novembre 2016. Depuis novembre 2015, notoirement après les attaques terroristes à Paris (13 novembre) et à San Bernardino, CA (2 décembre), sa rhétorique est devenue encore plus discutable, cette fois par son biais antimusulman. Parallèlement, de violents événements antimusulmans et des crimes haineux ont augmenté rapidement à travers le pays, déjà connu pour sa violence liée aux armes à feu, mais aussi là où des tueries de masse ont été perpétrées, non par des Musulmans, mais bien par des hommes blancs surtout – soit mentalement instables et/ou des racistes. En tout cas, ce qui s’arrête, c’est sa période Rahu-Mars, avec son Dasha de Rahu d’une durée de 18 ans, qui prend fin le 16 novembre 2016, exactement 8 jours après la prochaine élection présidentielle US, le 8 novembre 2016.

Le Dasha de Jupiter de Trump commence le 16 novembre 2016, et pour lui, Jupiter n’est pas près d’être aussi puissant que Rahu, en partie parce que c’est une planète bénéfique rétrograde, et de l’autre, parce qu’elle n’est pas située en maison angulaire comptée de l’Ascendant ou de la Lune. En outre, nous avons dit qu’il est caractéristique de subir une perte à la fin d’un Dasha de Rahu, et il est bien plus proche de la fin du Dasha que ne l’était John F. Kennedy quand il concourait pour la présidence, et vit son mandat présidentiel amputé par son assassinat en novembre 1963. Dès lors, aussi invincible qu’apparaisse Trump à la fin décembre 2015, il vient tout juste d’entrer dans une période beaucoup plus vulnérable, et sa personne peut même se trouver en danger, avec à la fois le transit de Mars et celui de Saturne en Scorpion, à l’aspect de cinq de ses planètes (Ascendant y compris) pendant une période de six mois en 2016 : du 20 février au 17 juin ; du 12 juillet au 17 septembre 2016. Pour lui, c’est galvanisant, mais cela l’expose aussi au danger, surtout vu son discours enflammé et sa position dominante comme candidat à la présidence. Jupiter protège bien un peu avec son transit à l’Ascendant, mais une fois qu’il en sera sorti, le 12 août 2016, il ne demeurera plus que Rahu en transit sur son Ascendant natal, au contact de Mars natal, tous deux en aspect de Saturne en transit. Prenant place à la toute fin de la période Mars-Rahu, avec l’empreinte natale d’une éclipse totale de Lune à 29 degrés Scorpion, ce tableau planétaire ne ressemble pas à une victoire aux élections, mais bien plutôt à une chute spectaculaire ou une fin dramatique, d’une manière ou d’une autre. Et plus il prend de risques avec son discours, plus cela devient périlleux pour sa personne. Si Trump est élu, et il y a de bonnes raisons de croire qu’il va remporter la nomination chez les Républicains, y compris astrologiquement, ses mois les plus dangereux sont août et septembre 2016, mais on ne peut non plus exclure la période d’octobre jusque mi-novembre 2016.

Hillary Clinton trump-02

SOURCE : http://www.astro.com/astro-databank/Clinton,_Hillary AstroDataBank donne une note DD (Données Douteuses) pour l’heure de naissance proche de 8 h ou de 20 h CST, quoique plusieurs sources de chez AstroDataBank supportent aussi une heure aux environs de 8 h CST. J’ai utilisé mon heure rectifiée de 7 h 56 CST pour le travail in extenso que j’ai réalisé lors des élections présidentielles US 2008, pour lesquelles j’ai prédit la victoire d’Obama 10 mois avant le scrutin.

Pour mon analyse précédente sur Hillary Clinton en tant que candidate à la présidentielle US 2016 : http://edithhathaway.com/hillary-clinton-2016-u-s-presidential-campaign-some-early-clues/#more-59

Dans mon analyse ci-dessus datant de mai 2015, on a déjà noté son puissant Ascendant Balance, avec Soleil, Vénus et Mercure rétrograde en Balance, et les divers Rajas et Dhana yogas pour sa condition sociale et son aisance financière. On a discuté la force de son Dasha de Vénus d’une durée de 20 ans, de mars 1995 à mars 2015, avec la force relative de son actuel Dasha du Soleil, d’une durée de 6 ans, du 15 mars 2015 au 15 mars 2021, et ses diverses sous-périodes en 2016. Ses deux planètes débilitées (Soleil et Mars) sont toutes deux Neecha Bhanga Raja yoga, recevant une correction et gagnant de la force au départ de conditions désavantageuses. Elle entre dans une période Soleil-Mars du 2 janvier 2016 au 9 mai. Parallèlement à cette période, Mars transite le Scorpion dans sa Maison 2, pendant six mois, du 20 février au 17 juin ; et du 12 juillet au 17 septembre 2016. Puisque Mars reçoit zéro (sur un total de 8) bindus lors du transit de cette maison dans son thème, il se conduit piètrement, et peut créer du conflit et/ou de la faiblesse. Et il faut noter qu’elle avait Mars en transit en Gémeaux (aussi à zéro bindus) du 16 septembre 2007 au 27 avril 2008. Durant cette période, elle a perdu la course aux primaires face à Barack Obama ; et en cet exemple-là tout comme en celui-ci, elle était le fer de lance des Démocrates et la plus connue des deux candidats.

En mai 2015, j’ai relevé trois possibilités qui pourraient arriver à Clinton du fait du transit de Mars en Scorpion, en gardant à l’esprit tous les significateurs potentiels de Mars, aussi bien que de la Maison 2 : 1) sa santé propre et sa vigueur physique pourraient subir un revers ; 2) la santé de son mari, Bill Clinton, et/ou son aisance politique pourraient connaître un revers, ce qui aurait une influence néfaste sur Hillary. Ou 3) son adversaire pourrait connaître un revers, et c’est peu probable, ainsi que je l’ai suggéré dernièrement – étant donné les précédents. En outre, j’ajouterais à présent, qu’étant donné que la Maison 2 est une maison du discours, il est possible que les communications d’Hillary, ou son discours, ne lui causent de gros problèmes dans la campagne qui s’annonce et dans la période électorale. Comme Trump, elle possède une planète dans les tout derniers degrés d’un signe d’Eau (Saturne natal en Maison 10 à 28.11 Cancer), qu’on nomme Gandanta, et même si ce n’est pas une transition aussi dangereuse que du Scorpion au Sagittaire, les derniers 3.20 degrés de tous les signes d’Eau sont considérés comme potentiellement dangereux et cruciaux, puisque tous deux, le signe et le nakshatra, se terminent à la fin de signes d’Eau.

Etant donné que j’ai rectifié le degré d’Ascendant de Clinton à 27.50 Balance, la position exacte de la cuspide de la Maison 10 (27.50 Cancer) indiquant la carrière et le statut, serait très proche de ce Saturne natal à 28.11 Cancer, et pourrait signifier symboliquement une perte de pouvoir. En outre, on peut, par les transits et le Dasha, définir si cela se passe avant ou après avoir pris sa fonction. Au moment où elle pourrait être nominée pour la présidence et/ou être élue, elle sera en période Soleil-Rahu : du 9 mai 2016 au 2 avril 2017.

Hillary Clinton possède un Nadi yoga Soleil-Rahu, où le Soleil est situé en Swati nakshatra, possédé par Rahu, et Rahu est situé en Krittika nakshatra, possédé par le Soleil. Dans l’administration planétaire, le Soleil est le chef, le père, le dominant ; Rahu est l’étranger, exotique, manipulateur, qui désire les profits terrestres. Rahu est une planète non-physique, qui représente l’éclipse (de Lune). Il est comme le serpent, imprévisible, et considéré comme saturnien. Soleil et Saturne sont des ennemis planétaires. Donc la lumière du Soleil et l’ombre et les ténèbres de Saturne et de Rahu ont leurs énergies entremêlées d’une certaine manière, peut-être parce que ces gens ont étroitement affaire aux pouvoirs à la fois des ténèbres et de la lumière dans le monde. En fait, les trois candidats sur qui nous nous concentrons ici, possèdent des combinaisons Soleil-Rahu : Donald Trump possède Soleil et Rahu en Taureau en Maison 10 ; Bernie Sanders possède Soleil-Rahu en Lion en Maison 3 (mon thème rectifié).

Pour voir plus finement comment le Soleil et Rahu opèrent de concert dans le thème, nous examinons l’emplacement en signe zodiacal et en maison du maître de nakshatra. Mais est-ce un ami de cet Ascendant ? Le Soleil natal de Donald Trump, ainsi que Rahu, sont tous deux placés en Taureau, en nakshatras gouvernés par Mars, et Mars est bien placé, voire hyper-agressif en son Ascendant Lion. Mars est aussi Raja yogakaraka pour un Ascendant Lion, gouvernant à la fois la maison trigonale et la maison angulaire. Le Soleil natal de Bernie Sanders et Rahu natal sont placés tous deux en Lion. Son Soleil est dans un nakshatra gouverné par Vénus (Purva Phalguni) tandis que Vénus est débilitée en Vierge, mais elle regagne de la force et de l’élévation grâce au Neecha Bhanga Raja yoga. Vénus à 28.42 Vierge est à peu de chose près à l’opposition du degré maximum d’exaltation la plus extrême. Etant donné mon Ascendant rectifié en Gémeaux, c’est excellent, puisque Vénus est la meilleure planète pour un Ascendant Gémeaux et qu’elle est Nadi yogakaraka. Son Rahu est en Uttara Phalguni nakshatra, gouverné par le Soleil, qui est bien placé en son propre signe du Lion.

Le Soleil de Hillary Clinton en Balance est en Swati nakshatra (gouverné par Rahu), et Rahu est en Taureau en Maison 8, en Krittika nakshatra gouverné par le Soleil. Ce qui lui donne un Nadi yoga, un échange mutuel des maîtres de nakshatras, et met en lumière cette combinaison, surtout durant cette sous-période planétaire. Ceci se produit entre le 9 mai 2016 et le 2 avril 2017. Un Nadi yoga est peut-être encore plus fort en matière de lien qu’un contact mutuel au sein du même signe. Et bien que cela puisse paraître étrange, c’est parce que le Nadi Jyotisha considère que les maîtres de nakshatras ont une grande force. Donc on pourrait s’attendre à voir un grand changement pour elle durant sa période Soleil-Rahu, à cause de l’emplacement de Rahu en Maison 8 (des transitions majeures) à compter du Soleil à l’Ascendant Balance. Cependant, les premières indications devraient arriver à partir du 20 février 2016, quand Mars entrera en Scorpion et opèrera à zéro bindus dans le thème natal de Clinton.

Vu que les deux cavaliers de tête, Trump et Clinton, font face à de potentiels retournements majeurs en 2016, que pouvons-nous apprendre du cycle Jupiter-Saturne ?

Carré Jupiter-Saturne 2016 trump-03

Le second et dernier carré Jupiter-Saturne avant la prochaine conjonction JUP-SAT (décembre 2020), se produit le 26 mai 2016, avec Jupiter à 19.36 Lion et Saturne rétrograde à 19.36 Scorpion. C’est la dernière configuration majeure entre Jupiter et Saturne avant la conjonction JUP-SAT en décembre 2020, en Capricorne sidéral. Le carré JUP-SAT devrait être un indicateur significatif d’événements plus importants en 2016, surtout qu’il se produit 5 mois et demi avant les élections présidentielles US, quoique de façon caractéristique, les conjonctions et oppositions JUP-SAT aient tendance à être des marqueurs vraiment majeurs à l’intérieur du cycle de 20 ans. Vu que le thème est établi pour Washington, D.C., cette carte devrait livrer quelques indices. La première chose notable, c’est l’accentuation dominante des planètes en signes fixes, avec 7 planètes en signes fixes (Taureau, Lion, Scorpion, Verseau) et un Ascendant Taureau. On pourrait supposer au départ que l’accentuation des signes fixes tendrait à sauvegarder le statu quo, favorisant la continuation d’un Démocrate à la Maison Blanche, ou bien assurant à la Démocrate Hillary Clinton et au Républicain Donald Trump de demeurer favoris. Puisque le thème est établi pour Washington, D.C., il s’applique à la fois à l’actuel président et au prochain.

Dans ce contexte, il est utile de retourner voir le carré JUP-SAT du 10 novembre 1995 (Jupiter à 24.17 Scorpion, Saturne à 24.17 Verseau) avant la conjonction JUP-SAT de mai 2000. C’était un an avant les élections présidentielles US, et elles donnèrent un second mandat à Bill Clinton, quoique, ironie du sort, il ait commencé une liaison avec une stagiaire à la Maison Blanche, du nom de Monica Lewinski, en novembre 1995 (jusque mars 1997), et que ceci ait failli lui coûter sa présidence lors de son second mandat. Dans la carte de novembre 1995, Saturne en Verseau aspecte Jupiter en Scorpion, ce dernier étant conjoint avec Vénus et Mars dans la Maison 6 des procès. Saturne en Maison 9 met en lumière la vérité sur un scandale sexuel, et on a écrit des paquets d’informations à ce sujet, dans le cadre d’une tentative coûteuse et très longue de renverser Clinton. Jupiter en tant que Maître de 10, représentait Bill Clinton, embourbé dans des procédures judiciaires durant son second mandat, mais en fin de compte, il remporta la victoire pour ainsi dire, quoique affaibli.

Avec le carré JUP-SAT qui approche (mai 2016), les nombreuses planètes en signes fixes peuvent être des indicateurs importants de la continuité du Parti Démocrate à la Maison Blanche, quoiqu’il n’y ait pas de titulaire cette fois-ci, comme en 1996. Mais l’attention devrait encore se porter sur Jupiter et Saturne et leurs contacts mutuels. Jupiter en Lion occupe une place royale, mais conjoint à Rahu et aspecté par Saturne, le trône est menacé par Rahu (l’étranger, l’opposant) et son pouvoir restreint, voire bloqué, par Saturne. La royauté politique de l’Amérique comporte des familles du nom de Roosevelt, Kennedy, Bush et Clinton. Il s’ensuit que la royauté politique, comme les Bush ou les Clinton, pourrait bien être défaite en 2016, ainsi que d’autres héritiers en titre auto-proclamés, comme Donald Trump.

On pourrait aussi objecter que Trump EST l’outsider en politique, et de bien des façons, c’est le cas, vu qu’il ne possède aucune expérience politique au niveau local, national ou fédéral. Mais c’est un prospère magnat de l’immobilier qui représente la ploutocratie, et donc ce n’est pas un réel outsider pour l’Amérique des affaires. C’est aussi un habile utilisateur des médias, notamment de la télévision, et peu susceptible de supporter des taxes ou des mesures de régulation qui diminueraient sa considérable richesse. L’actuel favori qui talonne Trump, c’est Ted Cruz, qui est seulement un outsider au sens où il est né au Canada. Ses parents ont déménagé aux USA quand il était encore enfant. Celui qui talonne Hillary Clinton depuis de nombreux mois, c’est Bernie Sanders, qui fait davantage figure d’outsider pour le statu quo ordonnancé par le monde des affaires, et davantage que les autres candidats, alors que c’est un politicien de longue date, d’abord au plan local de 1981 à 88, ensuite national à la Chambre des Représentants, élu en novembre 1990 et par la suite au Sénat, en 2006. Il a un long passé de combat constant pour le bien public contre le corporate welfare[2], et il est le seul candidat à la présidentielle qui ne soit pas supporté par les principaux Super PACS (Political Action Committees). Les Super PACS ont été élevés au rang d’éléments-clés lors des élections 2012, et montrent l’impact persistant de la décision Citizen United de la Cour Suprême US de janvier 2010, qui permet plus ou moins aux sociétés et individus fortunés d’acheter les élections.

Ce thème du carré JUP-SAT, s’il a de l’importance, peut très bien indiquer un retournement politique en 2016. Quand on regarde la carte, il faut considérer si la population majoritaire (à laquelle s’adressent les médias de masse) va se révolter contre ce qui est prévu de leur faire faire, c.-à-d. supporter les intérêts des grosses sociétés à consolider leurs gains et profits financiers. C’est là où l’invincibilité de la royauté peut se briser – mais, et c’est crucial, il faut un public plus informé, qui connaisse et reconnaisse ces réalités. Les médias indépendants peuvent jouer leur rôle ici, comme on va le voir.

Dans ce thème du carré JUP-SAT de mai 2016, si on interprète le Maître de 10, Saturne, comme l’actuel président, il est situé en Maison 7, où il est fort (Digbala, la meilleure maison angulaire), quoique mal à l’aise en signe d’Eau (ici le Scorpion), ou dans un signe gouverné par Mars. Saturne fait face à des batailles chez lui (au contact de Mars) et à des engagements sur bien des fronts (Soleil opposé à Saturne). Le prochain président pourrait se lire de la Maison 10 comptée de la Maison 10, en comptant en sens horaire, à partir de Saturne, Maître de 10, en Scorpion. Ce serait Jupiter en Lion, situé avec Rahu, sur l’axe de l’éclipse. Jupiter gagne de la force, étant en angle, à l’aspect de la Maison 10 de la position sociale, à compter d’un Ascendant Taureau.

Jupiter gagne aussi de la force en se trouvant dans le signe d’un grand ami planétaire (Soleil), qui à son tour, est placé à l’Ascendant. A compter de la Maison 4 du thème, Jupiter aspecte la Maison 10, ce qui implique que le futur président est issu d’une position plus modeste, dont on ne s’attendrait pas à ce qu’elle mène à la présidence. Avec Rahu, nous devons voir quelque chose de plus inhabituel avec ce candidat, quelque chose qui n’est pas du domaine du prévisible, un candidat à répétition. Jupiter-Rahu peut aussi s’appliquer à la combinaison entre futur Président et Vice-Président, quelque chose d’inhabituel ou d’exotique en termes de combinaison, et non la royauté attendue (Lion). Puisque Jupiter signifie aussi les journalistes et le journalisme, nous pouvons aussi y voir la percée d’un média indépendant ou non-conventionnel, avec cette composante qui devient plus importante au cours de cette période, 2016-2020.

Lors du 3ème et plus récent débat des candidats démocrates, Hillary Clinton fut interrogée par le modérateur d’ABC News, afin de savoir “si l’Amérique des consortiums l’aimaient beaucoup”. Elle répondit que “chacun le devrait”. Et bien sûr, elle a et a eu depuis longtemps des liens étroits avec Wall Street et nombre de gros donateurs pour la campagne, qui proviennent de ce secteur. Nous avons discuté de la façon dont les grosses sociétés des médias adulaient Donald Trump, mais aussi Hillary Clinton, bien qu’elle ait un peu infléchi son discours vers la gauche pour compenser l’appel à la réforme que lance Bernie Sanders aux électeurs. Jusque fin 2015, Trump et Clinton sont demeurés les véritables favoris ; mais les candidats qui suscitent le plus grand enthousiasme chez des foules importantes, ce sont Trump et Sanders.

Ce thème du carré JUP-SAT peut indiquer que – peut-être grâce à des médias indépendants, non constitués en consortiums, des médias sociaux et ceux qui ne font purement que du bouche-à-oreille – un candidat du style de Sanders va faire une percée au travers des solides barrières soigneusement dressées par les principaux consortiums médiatiques – chose bien compréhensible, puisqu’il défie leur désir qu’on ne parle pas d’eux, qu’on ne les régule pas trop et qu’on ne les taxe pas assez. Martin O’Malley conviendrait très bien, mais les sondages ne le créditent que de 4% des voix.

Les citoyens ont besoin d’être informés sur la façon dont les consortiums cherchent à influencer les élections au travers de larges contributions en faveur des hommes politiques, des think tanks[3] et autres. Dans une telle atmosphère, prédire le résultat des présidentielles US 2016 revient à évaluer les thèmes de candidats individuels autant que ceux de cycles plus grands, afin de déterminer le potentiel de continuité ou de renversement, étant donné le thème prévalent du contrôle du monde des affaires. Quoique largement supporté par des hommes politiques républicains, il ne se limite pas à eux, puisque les politiciens démocrates et candidats des deux partis ne sont en aucun cas immunisés des cadeaux publicitaires des entreprises. Mais pour le système mis en place par le parti – les véritables candidats du bouleversement, ce serait Trump face à Sanders.

Bernie Sanders bernie-01

SOURCE : http://www.astro.com/astro-databank/Sanders,_Bernie AstroDataBank classe les données au rang A : 8 septembre 1941, 0 h 27 EWT, Brooklyn, NY, King’s County. Mais c’est en contradiction avec des notes de sources, indiquant une incertitude de l’heure de naissance, et il n’y a pas d’autres sources vérifiées. [MISE A JOUR février 2016 : AstroDatabank a depuis lors révisé son classement en Classe X, données sans heure de naissance. Bien que ce soit équivalent, l’heure a été révisée de EWT en EDT.] Si on utilise toutes les données à l’exception de l’heure et des minutes, j’ai rectifié son heure de naissance à 1 h 05 EWT, basée sur de nombreux facteurs, dont son caractère, ses intérêts, la datation des événements de sa vie et comment ils s’articulent, surtout avec ses périodes Vimshottari Dasha.

En guise d’éclaircissements sur ma rectification, voici divers éléments de sa biographie : Sanders a brigué des charges politiques à plusieurs reprises, mais finalement, il a remporté sa première victoire en mars 1981, quand il fut élu Maire de Burlington, dans le Vermont, où il occupa la fonction du 16 avril 1981 à avril 1989, en étant réélu à trois reprises. Il rencontra sa future (et actuelle) épouse durant la campagne pour le mayorat et ils se marièrent à la fin mai 1988, après une relation de 7 ans. Avant cela, il connut une brève union, de 1964 à 1966, et en 1969, il eut un fils, Levi Sanders, de Susan Mott. Il demeure proche de son fils, de ses trois enfants adoptifs (de Jane O’Meara) et de ses sept petits-enfants. Sanders est entré en politique au niveau national en novembre 1990, quand il fut élu à la Chambre des Représentants, pour le Vermont. Il resta en poste 16 années durant, et ensuite en 2006, il fut élu au Sénat, encore une fois pour le Vermont, et il fut réélu en 2012. Il annonça son intention de concourir pour la présidence le 30 avril 2015 (depuis la pelouse du Capitole, Washington, D.C.) et il lança sa campagne officielle depuis Burlington, VT, le 26 mai 2015.

Les Gémeaux sont un signe double d’Air, et vu la versatilité de Sanders, son acuité intellectuelle, et la situation changeante de ses relations jusqu’au début de ses 40 ans, c’est un Ascendant qui lui va bien. Le Maître d’Ascendant, Mercure, est exalté en Vierge en Maison 4, en compagnie de Vénus en Vierge. Ceci montre une haute intelligence et une bonne éducation, alors que Mars en Bélier en aspect de la Maison 2, montre son discours énergique, sa bonne santé et sa vigueur mentale et physique, ainsi que la tendance à des revenus relativement modestes durant de nombreuses années, ou à des dépenses qui engloutissent le peu de rentrées. C’est parce que les deux planètes maléfiques classiques (Mars et Saturne) aspectent ensemble la Maison 2 des avoirs financiers. Mars, fort en Maison 11, en son signe propre, indique aussi l’influence forte et bénéfique de son frère aîné, Larry.

De toute son existence, il s’est passionné pour des thématiques de justice sociale et financière ; et bien que le Soleil en Maison 10 (comme pour Donald Trump) soit la meilleure position pour le commandement, la Lune en Maison 10 est aussi profitable pour une réussite en politique, surtout pour quelqu’un qui est proche des citoyens qu’il sert. Donc la Lune natale en Maison 10 dans le signe compatissant des Poissons est aussi bien appropriée, avec sa plus grande passion dans la vie pour une carrière de service public et en politique. Le 14 décembre 1980, il est entré dans sa période Soleil-Lune, jusqu’au 20 octobre 1981, et ceci marque la période où il a connu ses premiers succès majeurs en politique, en remportant l’élection au mayorat de Burlington, VT, la plus grande ville du Vermont, et où il a rencontré Jane O’Meara, qu’il épousa en 1988 après 7 ans de vie commune. Le Soleil et la Lune sont les deux luminaires principaux, les symboles du roi et de la reine, de l’époux et de l’épouse.

Le Soleil est la planète du commandement, mais alors qu’il est en Lion, il n’est pas aussi fort en Maison 3, pour un homme politique, que la Lune en Maison 10. Donc au fil de sa montée en puissance en politique, il est aussi passé dans un Dasha de Lune d’une durée de 10 ans (du 27 août 1986 au 27 août 1996), et durant sa période Lune-Jupiter, il a gagné un siège au Congrès US en novembre 1990.Avec un Ascendant natal en Gémeaux, sa carrière politique fut considérablement stimulée aussi par les triples conjonctions Jupiter-Saturne en Vierge, dans sa Maison 4, en 1980-1981 (avec un impact sur la Maison 10 de la carrière), et par la série de trois oppositions Jupiter-Saturne en Gémeaux/Sagittaire, de septembre 1989 à juillet 1990.

Comme Donald Trump, Sanders est aussi dans un Dasha de Rahu d’une durée de 18 ans, qui a commencé pour lui le 27 août 2003 et lui a donné l’élan pour concourir pour le Sénat US en 2006, durant sa période Rahu-Jupiter. Rahu se trouve dans la Maison 3 natale avec le Soleil natal en Lion, et dans la Maison 10 du thème de Navamsha en Sagittaire. Le maître de Dasha qui se déplace en direction de la Maison 10 dans la carte de Navamsha, est une chose excellente pour qui veut se faire une place dans la société ou atteindre un poste de commandement durant ce Dasha.

Avec cette heure de naissance à 1 h 05, il se trouve actuellement en période Rahu-Vénus, à dater du 16 mars 2015 et jusqu’au 16 mars 2018, ce qui couvre l’entièreté de la période de campagne pour les présidentielles, jusqu’aux élections et au-delà. Vénus est la meilleure planète pour un Ascendant Gémeaux, et les positions de Navamsha de Mercure en Poissons, opposé à Vénus et Jupiter en Vierge, sont étroitement liées aux désavantages que Sanders éprouva pendant de nombreuses années, gagnant un revenu inférieur et concourant pour un poste (où il échoua malheureusement) plusieurs fois, avant de finalement réussir en mars 1981, à l’âge de 39 ans. Mercure et Vénus ont des Neecha Bhanga Raja yogas dans le thème de Navamsha, et Vénus dans le thème natal et le thème de Navamsha, insiste sur la thématique des premiers revers, suivis d’une condition qui s’élève, surtout dans les périodes majeures ou les sous-périodes de Vénus. Vénus est davantage amplifiée par sa position en Vargottama, c.-à-d. située dans le même signe à la fois dans le thème natal et dans le thème de Navamsha.

Sanders a grandi dans une famille pour qui l’argent était une lutte constante. Il a développé un sens aigu des problèmes économiques, en même temps qu’une aptitude à les aborder dans l’arène politique, comme l’a montré sa Lune en Poissons, opposée à Mercure et Vénus en Vierge, et comme discuté auparavant. Si l’économie se dégrade en 2016, ce qui est probable, Clinton va devoir prouver que sa politique, en tant que candidate du système en place, soutenue contre vents et marées par Wall Street, sera plus efficace que celle proposée par Bernie Sanders, du moins dans le combat initial pour la nomination au Parti Démocrate en vue de la présidence. Sanders et Clinton sont actuellement très différents sur la façon dont ils mettraient Wall Street au pas. Entre autres choses, Sanders réinstaurerait le Glass-Steagall Act, qui fut abrogé par le Président Bill Clinton en novembre 1999, préparant le terrain pour la grande déconfiture de 2008.

La vulnérabilité dans les thèmes des deux concurrents favoris pour 2016, combinée à des indications de la carte du carré Jupiter-Saturne (mai 2016), montre qu’il y a encore de la place pour un autre candidat, comme Bernie Sanders, et que le contrôle des entreprises sur les élections et tant de facettes de l’existence, pourrait bien être ébranlé en 2016. Si c’est le cas, ceci devrait apparaître dès fin février, si non, au début avril 2016.

*******

REFERENCES

Copyright © 2015, Edith Hathaway. Tous droits réservés.

[1] NdT : Le titre original est en fait TRUMP IT UP. C’est le logo de campagne du candidat Donald Trump, qu’on retrouve en abondance sur badges et stickers publicitaires http://trumpitupusa.com/. En référence à “to trump”, annoncer en public, claironner, (ce qui cadre bien avec son style tonitruant), et à “to trump up”, abattre sa carte d’atout pour remporter la partie. L’un des slogans principaux de sa campagne et jeu de mots à la fois, il capte évidemment l’attention en faisant référence aux dons théâtraux du candidat, à son discours excessif, à son omniprésence dans les médias, le tout faisant le jeu de l’industrie des médias qui ne jure que par les profits et les chiffres d’audience.

[2] NdT : Corporate welfare : subsides destinés à maintenir à flot des secteurs en difficulté, à l’instar des subsides de l’assistance publique pour les citoyens nécessiteux. L’écueil, c’est que ce sont les grandes entreprises qui finalement en bénéficient le plus, davantage que le petit entrepreneur. Le Sénateur Bernie Sanders a fait un long exposé pour en dénoncer les défauts, en décembre 2010 :

(https://web.archive.org/web/20140118010340/http://www.c-span.org/Events/Sen-Sanders-Held-a-Tax-Cut-Filibuster/20338/). (D’après Wikipedia, https://en.wikipedia.org/wiki/Corporate_welfare)

[3] NdT : Un think tank ou laboratoire d’idées est généralement une structure de droit privé, indépendante de l’État ou de toute autre puissance, en principe à but non lucratif, regroupant des experts. L’activité principale d’un think tank est généralement de produire des études et d’élaborer des propositions, le plus souvent dans le domaine des politiques publiques et de l’économie. Comparé au laboratoire d’idées qui réunit des professionnels au sein d’une structure formalisée et qui produit de façon systématique des études et des rapports, un club ou cercle de réflexion est beaucoup moins formel. Il réunit, souvent autour d’un homme ou d’un parti politique, des personnes de bonne volonté désirant réfléchir sur une base non professionnelle à des problèmes relevant des politiques publiques. (Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Think_tank)

Des Accords Sykes-Picot en 1916 à l’EI en 2015

Des Accords Sykes-Picot en 1916 à l’EI en 2015 : Préparation du terrain des attentats de Paris en 2015

Edith Hathaway, USA © 2015

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2015

“ … From a proud tower in the town
­  Death looks gigantically down.”

Edgar Allen Poe, cité par Barbara Tuchman dans son livre The Proud Tower : A Portrait of the World Before the War, 1890-1914, © 1966.

CONTEXTE HISTORIQUE

L’EI est un groupe jihadiste de Musulmans sunnites, basé au Moyen Orient, qui s’est érigé en Califat le 29 juin 2014. Auparavant, le dernier grand Califat officiel à être créé fut celui de l’Empire ottoman, qui contrôlait les affaires politiques et religieuses d’une large bande de territoire. Au point culminant de leur domination, durant le 16e et le 17e siècle, les Ottomans contrôlaient une grande partie du sud-est de l’Europe, l’Asie occidentale, le Caucase, l’Afrique du Nord et la Corne de l’Afrique –qui correspond à nombre de territoires que le nouvel ISIL ou EI (Etat Islamique) veut à nouveau contrôler, ce qui englobe près de la moitié de l’Afrique. A l’heure actuelle, L’EI contrôle des territoires en Irak et en Syrie. L’Empire ottoman a dominé l’Irak de 1533 à 1918 ; son autorité fut établie en 1299 et dissoute en 1923, à la formation de l’Etat turc laïque. Le Califat ottoman fut proclamé en 1517 et aboli le 3 mars 1924. Les Ottomans étaient en majeure partie des Sunnites, et du 16e jusques et y compris le 19e siècle, ils furent en guerre contre la classe dominante des Chiites persans. (Les Chiites représentent, à l’heure actuelle, entre 10 à 15% des Musulmans, les autres étant des Sunnites.) Continue reading

La Syrie déborde – et le problème se répand au niveau mondial

La Syrie déborde – et le problème se répand au niveau mondial
Edith Hathaway, USA © 2015
Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2015

Introduction
La crise nationale syrienne attire – finalement – l’attention mondiale. Mais pourquoi maintenant –après plusieurs années où les gros titres se sont montrés de plus en plus alarmants ? La structure de l’Etat peut à présent s’effondrer sans intervention extérieure ; les frontières nationales de la Syrie, établies en 1915-1916, sont devenues complètement perméables sur les quelques dernières années ; ses citoyens s’enfuient en foule, causant une crise mondiale des réfugiés, sans précédent depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale ; et à la fin septembre 2015, le Président syrien Bachar al-Assad ne contrôle plus que 25 à 30% du territoire, suite à la montée en puissance de l’EI, le groupe extrémiste sunnite qui, à présent, revendique une large bande de territoire en Irak et en Syrie. Ce ne sont plus les attaques brutales du gouvernement syrien contre les rebelles qui tiennent le devant de la scène, mais aussi les actes de violence de l’EI, avec les décapitations horribles dont il fait étalage.    Continue reading

Graha Yuddha : Test des paramètres de l’astrologie et de l’astronomie

Edith Hathaway, USA © 2003, révisé & augmenté en 2010

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2016

Edith Hathaway est consultante internationale (depuis 1980), auteure, enseignante et conférencière en astrologie védique. Diplômée en tant qu’astrologue-conseil de niveau IV par le National Council of Geocosmic Research (1989), elle est titulaire d’une maîtrise en Astro*Carto*Graphie (Jim Lewis, 1988), et a reçu le Jyotish Kovid de l’Indian Council of Astrological Sciences (1996). Elle est enseignante (depuis 1992) et membre du Comité de Présidence (1995-2010) de l’American Council (& American College) of Vedic Astrology. Edith prendra la parole lors du Congrès du Washington State Astrological Association, du 12 au 14 mai 2011, à Seattle, WA et à l’United Astrology Conference du 12 mai à la Nouvelle Orléans, LA. Son livre, In Search of Destiny: Biography, History, & Culture Told Through Vedic Astrology, doit paraître en 2011. Cf. son site web : www.edithhathaway.com.       Continue reading

Conglomérats contre Etats-nations

Conglomérats[1] contre Etats-nations :
des nations, lesquelles vont survivre et s’épanouir ?

Edith Hathaway, USA © 2010

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2016

“Il n’y a pas d’Amérique. Il n’y a pas de démocratie. Il n’y a qu’IBM et AT&T, et Dupont, Dow, Union Carbide et Exxon. Ce sont les nations du monde d’aujourd’hui. Le monde est un business… et il n’existe pas une seule loi d’écrite pour les arrêter[2] ! Paddy Chayefsky, 1974

INTRODUCTION

Il y a près de 50 ans, le monde est passé d’une ère de nationalisme et de zèle religieux excessifs à une autre, qui voit la domination croissante des conglomérats sur les Etats-nations, même si les thèmes anciens persistent encore et procurent des raisons commodes aux fins de justification des guerres et des conflits. La domination des entreprises est devenue un phénomène global dès le début de l’ère initiée par la conjonction Jupiter-Saturne en Capricorne, en février 1961, et l’une qui était peut-être destinée au départ à résoudre les problèmes générés lors de l’ère précédente. De simple aberration ou anomalie avant 2010, la question est devenue à présent de savoir quels Etats-nations vont survivre et s’épanouir. Mes prédictions à ce sujet s’appuient sur le cycle de 238 ans durant lequel les conjonctions Jupiter-Saturne vicennales tombent principalement dans les signes de Terre sidéraux. Ceci s’est produit pour la première fois des 675 ans, en date du 18 février 1961, avec la conjonction Jupiter-Saturne à 1.52 Capricorne. (Un seul Elément prédomine avec ces conjonctions, pendant une moyenne de 220 ans, mais cela varie entre 178 et 258 ans. L’Elément précédemment mis en lumière était le Feu sidéral.) La conjonction de 1961 fut si cruciale, donnant le ton du restant de l’ère, qu’on peut se reporter à cette date et à cette période à bien des égards, pour établir le thème de la capitale de chaque Etat-nation (Jupiter), lequel thème se verra confirmé ou infirmé selon la force de chaque thème national. (Les nations réorganisées ou formées après février 1961 sont, pour la plupart, non concernées par cet article, à l’exception des trois que j’ai incluses : l’Algérie, Singapour et les Emirats Arabes Unis. On peut aussi recueillir des informations importantes en insérant la conjonction de 1961, ainsi que les conjonctions et oppositions successives JUP-SAT, au sein d’un thème national valable. Les nations qui possèdent des capitales multiples peuvent connaître des histoires plus confuses et plus troublées, mais c’est un autre sujet.) Saturne est l’entreprise transnationale du fait de la consolidation de propriété qu’il opère. Saturne gouverne aussi la démocratie, mais il est surpassé ici par le poids symbolique des conglomérats, dont les objectifs d’expansion continuelle des profits manquent souvent d’un réel intérêt pour la démocratie ou en fait, de toute vision sociétale ou environnementale à long terme. Mais pour le monde des affaires et ses objectifs, il est bien utile de faire mine de promouvoir la démocratie. Les nations survivantes de cette tendance peuvent toujours se voir comme des démocraties à leurs propres yeux, même s’il n’en demeure plus grand chose en réalité. Les nations qui renoncent à leur souveraineté au sein de blocs commerciaux, comme l’Union Européenne, sont susceptibles de bien s’en tirer. Chaque Etat-nation (Jupiter) fait face, de manière croissante, à des problèmes de survie et de bien-être, avec une consolidation de plus en plus importante entre les mains des gouvernements, des banques et des conglomérats (Saturne), qui souvent ignorent les lois locales et nationales, dont les lois fiscales, avec des pénalités minimes.

Si on retourne voir les 50 premières années de la nouvelle ère, en date de février 1961, on observe qu’elle a déjà changé par rapport à la précédente, et qu’elle continue à le faire[3].

CONTEXTE

Il y a tout juste 120 ans, le 2 juillet 1890, le Congrès US adopta le Sherman Anti-Trust Act. C’était la première loi US de ce genre, mise en œuvre pour la défense des citoyens contre la compétition malhonnête au travers de l’abus de position dominante et de monopoles sur les marchés, quel qu’en soit le domaine. (Jupiter était débilité en Capricorne et Saturne en Lion, c’était l’aspect le plus tendu entre les deux planètes, ce qu’on nomme Shashtashtaka, une relation mutuelle de Maisons 6-8.) Controversé et abhorré des avocats des conglomérats, le Sherman Act fut condamné par l’économiste Alan Greenspan, comme “innovation étouffante et préjudiciable à la société”. Il fut de plus en plus remis en question après 1961, mais produisit des résultats relativement bons jusqu’à ce moment, notamment avec la décision de 1958, à l’encontre d’United Fruit Company, société américaine, pour son monopole sur le marché de la banane en Amérique Centrale. UFC était l’employeur unique le plus important ainsi que le propriétaire terrien le plus étendu au Guatemala, et son monopole virtuel sur le transport et les bananes était vu comme une menace croissante envers la souveraineté guatémaltèque[4].

United Fruit Co. Fut sommée de ramener sa société aux deux tiers de sa taille, ce qu’elle fit, notamment au Guatemala, mais elle s’étendit au commerce du gaz naturel et à l’exploration pétrolière en Colombie, au Panama et en Equateur. Quelque 50 ans plus tard, le 21 janvier 2010, vint une autre décision essentielle de la Cour Suprême US, renversant de bien des manières ce que le Sherman Act avait pour dessein d’accomplir, en renforçant la domination des conglomérats tout en diminuant les droits civiques au sein d’une démocratie. Dans son arrêt Citizens United v Federal Election Commission, la Cour a déclaré que les sociétés pouvaient, à présent, financer des émissions politiques indépendantes lors de l’élection des candidats, et que c’était leur droit, repris sous le Premier Amendement. Le droit à la liberté d’expression des entreprises et leur capacité d’influencer le résultat d’élections étaient spectaculairement étendus. En même temps, des coupes sombres et des contraintes majeures sur le journalisme d’investigation ont empêché la presse[5] de faire son œuvre. Tout ceci non seulement menace de changer à jamais le paysage politique américain en faveur des conglomérats, mais confirme aussi une tendance qui se renforce depuis 1961, suivie dans la foulée, du renflouement, par les contribuables américains, des grandes banques et compagnies d’assurance, les sauvant de la ruine économique en 2008-2009, aux frais du contribuable. Nombre de ces mêmes sociétés sont ressuscitées de leurs cendres avec des profits plus importants que jamais, J.P. Morgan Chase et Goldman Sachs, entre autres.

Voici le contexte, précédé par une décision cruciale, pour les conglomérats, de la Cour Suprême US (en date du 10 mai 1886), et qui fait jurisprudence : Santa Clara County versus Southern Pacific Railroad Company[6]. Dans un jugement sur la taxation des biens des chemins de fer, il fut statué que les conglomérats avaient le droit à la protection sous le Quatorzième Amendement de la Constitution US, et qu’ils avaient les droits “des individus”, même s’ils avaient le statut juridique d’une société, avec ses responsabilités limitées, etc. A présent, les Cours de Justice les plus hautes citent souvent cette loi, comme lors de Citizens United v Federal Election Commission, le 21 janvier 2010, qui a libéré la voie pour que l’argent seul influence les élections et la politique. L’unique espoir d’un renversement, c’est d’amender la Constitution US, en ôtant le statut juridique de “personne physique” aux sociétés. Mais les patterns astrologiques, surtout ceux de Jupiter-Saturne, ne sont pas en faveur de ce retournement.

Prédictions générales (jusqu’en 2020)

La vitesse de récupération de la crise économique va varier d’un pays à l’autre, pour durer jusqu’au printemps 2012. (Des détails sont fournis sous les thèmes de chacun.) Dans la période du printemps 2012 au printemps 2016, les années jupitériennes (au sein du cycle de 60 ans de Jupiter) sont en général chanceuses, et ressemblent aux années de 1952 à 1956, toutes des années relativement tranquilles et prospères. (La Guerre de Corée fut officiellement terminée en juillet 1953. Le Président Eisenhower était au pouvoir à cette époque, et le Président Obama restera sans doute en poste jusqu’en 2016. Lui aussi est “contre des guerres sans fin”.) Chaque année jupitérienne (et aussi chaque Nouvel An védique) démarre avec la Nouvelle Lune en Poissons sidéral, avant l’ingrès de Soleil en Bélier. Les années 2012-13 et jusque 2015-16 sont respectivement : Nandana, Vijaya, Jaya, et Manmatha.) La prochaine Nouvelle Année Védique démarre le 7 avril 2016 avec Durmukha. Le monde va entrer pour quelques années dans une phase plus agitée et davantage déchirée par les conflits. J’en veux pour preuve que, du 20 février au 17 juin et du 12 juillet au 17 septembre 2016, Mars et Saturne transiteront tous deux le Scorpion, et que Saturne aspectera Jupiter et Rahu en Lion, du 8 janvier au 12 août 2016.

Les thèmes individuels de nations montrent quels pays sont les plus à même d’être impliqués dans les guerres ou les conflits, en partant du printemps 2016. Israël pourrait bien être impliqué, vu qu’il se trouvera au commencement de son Dasha de Mars en date du 17 février 2016. Avec Mars en Maison 12 de son thème national, ce Dasha pourrait bien apporter la guerre. L’Inde sera en son Dasha de Lune d’une durée de 10 ans, à partir de septembre 2015. Ceci aussi peut amener du conflit, vu que la Lune de Navamsha, dans le thème natal de l’Inde, se trouve en Maison 6 avec Ketu. Dans le thème natal des USA, à partir de septembre 2015, commence le Dasha de Rahu, d’une durée de 18 ans. Puisque Rahu se trouve avec Mercure en Maison 8 du thème natal US, les guerres et les conflits ont coïncidé, alimentés souvent par de fausses informations. Cette signature dans le thème US donne une vulnérabilité nationale à l’information fausse et/ou erronée, mais elle donne aussi un avantage aux sociétés de publicité et de relations publiques, une spécialité bien américaine. Quel que soit le parti politique à remporter la victoire aux présidentielles 2020, il dominera sur la plupart des 28 années suivantes. Le parti gagnant doit servir puissamment les intérêts des secteurs commerciaux.

Le destin des nations individuelles

Les nations demeurent fortes et résilientes lorsque les thèmes montrent : 1) un Maître d’Ascendant fort et bien situé ; 2) de bonnes relations entre Jupiter et Saturne ; 3) la Lune et les autres planètes NON situées en Maisons 6, 8 ou 12 (à moins que le maître de cette maison ne soit protecteur). Ce qui se vérifie à la fois du thème national et des thèmes de la conjonction JUP-SAT du 18 février 1961, dressés pour la capitale du pays. Ce dernier peut finir par avoir davantage de pouvoir prédictif avec le temps, puisque l’Etat-nation et ses lois voient leur pouvoir se dégrader, ainsi que leur influence, au fil du temps, pour devenir davantage redevables aux conglomérats. Ceci s’applique surtout au cycle de 238 ans qui commence en février 1961.

Conclusions basées sur la série de conjonctions Jupiter-Saturne en signes de Terre pendant une durée de 238 ans, en commençant par la conjonction du 18 février 1961, à 01.52 Capricorne

1) Une conjonction Jupiter-Saturne est aussi, par définition, un Graha Yuddha (Guerre Planétaire), où Saturne l’emporte toujours sur Jupiter, selon les règles que j’ai établies en suivant les principes classiques et en 15 années de recherches[7]. Divers facteurs entrent en jeu, dont la condition du maître du signe et du maître de nakshatra. Mais la taille et l’influence supérieures de Saturne, y compris son système vaste et complexe d’anneaux, lui donne la victoire sur Jupiter. C’est particulièrement intense quand Saturne est fort en son propre signe et que Jupiter est débilité, ce qui exacerbe le statut de vaincu de Jupiter au sein du Graha Yuddha. Tout ce que représente Jupiter est diminué par les desseins de Saturne, qui en Capricorne, représente la consolidation de richesse matérielle aux dépens des centres d’intérêts jupitériens, qui sont plus humanitaires, plus éthiques, et représentent les préoccupations de l’Etat-nation de préserver, protéger et défendre son peuple, son pays, ses ressources. De grosses entreprises possèdent de nombreuses façons de circonvenir les lois nationales et internationales (Jupiter) qui protègent citoyens et ressources, faisant usage d’appels en justice qui traînent en longueur, et d’une influence si vaste et si profonde que nul système juridique ou législatif n’en est immunisé. Pour échapper aux investigations et/ou aux responsabilités, la parade commune, c’est de délocaliser la résidence légale dans un autre pays, de changer le nom de la firme, ou de recentrer l’attention du public sur des activités philanthropiques. Les firmes de relations publiques protègent les sociétés en redonnant un coup de jeune à une image ternie. Ces thèmes sont exagérés, puisque Jupiter et Saturne sont Vargottama, c.-à-d. que leur position en Capricorne se répète dans le thème Navamsha (9e harmonique).

2) Selon ces principes du Graha Yuddha, Jupiter souffre moins en tant que perdant si les maîtres planétaires du signe et du nakshatra sont forts et bien situés, en bonne maison (angulaire ou trigonale) dans les thèmes Rashi et Navamsha. Si c’est en maison angulaire, selon les règles du Neecha Banga Raja yoga, la planète débilitée se fait aider en étant au contact ou à l’aspect du maître de son signe d’exaltation ou de débilitation – en ce cas, Saturne. Donc, si Jupiter-Saturne en Capricorne se situe en maison angulaire à compter de l’Ascendant, il est bien plus fort. Quoique Jupiter soit le perdant, et ceci on ne peut l’annuler, il possède une chance de se faire élever ou d’opérer avec Saturne, même si c’est à la manière d’une compromission. Ceci amende la débilitation de Jupiter. Mais on ne peut esquiver l’affliction supplémentaire due à l’aspect de Mars, à partir de la Maison 8, à l’adresse de Jupiter et Saturne en Capricorne. Ces principes s’appliquent au thème de conjonction lui-même, et non pas au thème natal de la nation, à moins que celui-ci n’ait lieu, lui aussi, le 18 février 1961.

3) D’une façon ou d’une autre, la planète gagnante est élevée et la perdante est conquise. Elle souffre dans les maisons qu’elle gouverne et dans les domaines de l’existence qu’elle régit en tant que karaka (significateur). Jupiter est karaka des Etats-nations, alors que Saturne est karaka du plomb, du zinc, des métaux de couleur sombre, “des grains inférieurs”, des serviteurs, des pauvres gens, et à notre époque moderne – de l’armement de la défense, du charbon et des carburants de toutes sortes, dont le pétrole. Quoique Saturne soit aussi karaka de la démocratie, dans cette conjonction, cette identité particulière est submergée par les autres éléments cités pour Saturne, comme mentionné plus haut. Jupiter est la planète de l’étude et du savoir, et gouverne à la fois l’édition et les institutions du savoir. Sa défaite dans le Graha Yuddha peut apporter le contrôle des conglomérats sur l’industrie de l’édition et sur l’éducation, puisqu’ils peuvent verser des rémunérations et faire des donations de façon à contrôler “un dialogue convenable” et “des résultats de recherche convenables” – ceux qui favorisent les produits et/ou activités de ces sociétés. En tant que karaka de la religion, Jupiter n’a pas de dominance dans ces thèmes. Donc les problèmes religieux ne sont pas des éléments décisifs durant ce cycle de 238 ans, bien qu’on puisse les utiliser à des fins stratégiques, afin de nourrir de l’agitation ou des animosités, et donc il est difficile de les mesurer.

4) Saturne, en tant que vainqueur du Graha Yuddha, gagne dans le nakshatra Uttara Ashada, qui signifie “le second vainqueur” ou “la seconde victoire”[8]. Son désir, c’est de gagner “une victoire qui ne peut jamais être perdue”. Le propriétaire planétaire du nakshatra est le Soleil, qui est un ennemi planétaire de Saturne. En tant que karaka du commandement, des rois et des présidents, souvent associé aux nations et aux groupes tribaux, le Soleil est embourbé, ici contre Saturne, dans une lutte de pouvoir. Le nakshatra indique que les compagnies gagnent encore davantage de pouvoir. Quoique Saturne soit la planète de la Vérité, il est gouverné ici par le pouvoir financier qui peut souvent être protégé seulement grâce au pouvoir militaire et/ou en contraignant des nations à coopérer à leurs desseins. De même, Jupiter en tant que planète de l’action légitime (Dharma), et en tant que perdant sur le long terme, signifie que les considérations éthiques et humanitaires perdent souvent face au poids lourd des compagnies, gouvernées par Saturne.

5) Nous avons observé ces principes en action sur près de 50 ans, et jusqu’ici, ils sont supportés par l’histoire mondiale. A partir de février 1961, même si de plus en plus de pays se sont formés (à présent un total de 195, 33 depuis 1990), ils ont souffert aux dépens de certaines industries, surtout celles qui sont reprises ci-dessus comme karakas de Saturne, notamment le gaz et le pétrole, ainsi que les armes de défense. Les compagnies qui gèrent ces industries et qui profitent d’elles, l’ont fait à un niveau bien supérieur que ce qui s’est vu durant les 50 premières années de ce cycle de 238 ans. (Cf. les détails dans les Addenda.) Puisque l’Etat-nation (Jupiter) en bien des cas, perd la bataille face au conglomérat transnational, il doit de plus en plus collaborer avec des conglomérats. Ceci s’applique spécialement aux sociétés détenues par des citoyens de ces pays, mais aussi aux sociétés transnationales qui n’appartiennent à aucun pays en particulier. L’Elément Feu dominait dans le cycle précédent des conjonctions JUP-SAT, qui mettait en scène des thèmes nationaux et religieux, même si Saturne gagne le Graha Yuddha. Jupiter possède le signe de Feu du Sagittaire, et opère bien au travers du Feu, tandis que Saturne opère différemment dans le Feu, et est obligé de composer avec les énergies ignées. Il n’est pas aussi à l’aise dans le Feu, et il est débilité en Bélier.

Quelques points techniques notables dans le thème de la conjonction JUP-SAT en Capricorne, établie pour diverses capitales : le 18 février 1961

a) Si la conjonction JUP-SAT se produit en maison angulaire dans le thème du 18 février 1961 pour cette capitale, et qu’elle est supportée par un thème national puissant, alors cette nation prendra mieux en mains la menace contre sa souveraineté représentée par la montée en puissance de l’entité. Si Jupiter et Saturne sont en maisons angulaires, Saturne possède un certain pouvoir correcteur sur Jupiter, l’assiste et l’élève en statut, même si le Graha Yuddha est toujours opérationnel.

b) Dans le thème national, si Jupiter et Saturne sont forts, en relation avec l’Ascendant et l’un avec l’autre, alors cette nation se porte déjà mieux. Si l’une ou l’autre planète est située en maison Dusthana (Maisons 6, 8 ou 12) et qu’elle est Maître d’Ascendant, alors ceci crée de la faiblesse pour l’Etat-nation face à la prise de pouvoir prévisible de la compagnie évoquée.

c) Le thème Navamsha (9e harmonique) donne des informations importantes sur la façon dont la nation va se porter sous la domination de Saturne. S’il est meilleur que le thème Rashi, il améliore la situation. Les indications des deux thèmes, Rashi et Navamsha, sont confirmées ou infirmées par le thème national.

d) Dans le thème du 18 février 1961, si Jupiter gouverne des maisons-clés des finances et qu’il ne reçoit pas de correction au travers d’un emplacement en maison angulaire, ce pays est susceptible de souffrir d’une énorme faiblesse financière. Si les oppositions suivantes Jupiter-Saturne tombent à l’Ascendant de ce thème et que le thème national est faible, cette nation peut subir des conséquences désastreuses, qu’il s’agisse de désastres naturels ou infligés par l’homme. Si les Maisons 4 et 10 du thème national sont affligées, comme dans le cas de l’opposition JUP-SAT d’août 2010 en Vierge-Poissons, même une nation forte peut souffrir.

LES THEMES

1) Conjonction JUP-SAT du 18 février 1961 pour Washington, D.C.

En dépit de prédictions largement répandues que l’Orient (Chine et Asie en général) triompherait sur l’Occident en termes de politique et d’économie, ce thème indique que les USA peuvent demeurer forts dans l’ère de 238 ans qui débute en février 1961, pour autant que la nation reste dans un état d’équilibre délicat entre la prépondérance des intérêts des compagnies au sein du gouvernement, et un semblant de démocratie. Saturne triomphe quand il se couche à l’ouest (Dig Bala, le meilleur angle possible), alors que Jupiter triomphe quand il se lève à l’est. Puisque la conjonction tombe en maison angulaire, à la fois dans le thème Rashi (thème natal) et dans le thème Navamsha, Jupiter a une chance d’être amélioré, si bien que s’il n’est pas tout-à-fait écrasé, il est cependant diminué par Saturne. Avec Jupiter-Saturne à l’ouest, étant donné que le vainqueur Saturne reçoit davantage encore de pouvoir sur Jupiter, ceci assure que les intérêts des sociétés vont avoir de plus en plus d’ascendant sur les citoyens, au travers de l’édiction de lois, etc. A partir du début des années ’60, les “lobbyistes” sont devenus bien plus nombreux aux USA, une assurance que les intérêts du monde des affaires prévaudront sur ceux de la législation. La tendance favorise les conglomérats américains pour les 238 ans à compter de 1961. Ils peuvent toujours dominer comme le confirme à la fois le thème Navamsha et le thème national des USA, et en second lieu, les thèmes de la FED et du Département de la Défense US[9]. La Lune (le peuple, les femmes) est en position auspicieuse, près de la cuspide de Maison 9, avec le Maître de 11, Vénus (les femmes, les arts) exaltée en Poissons, formant un Raja et un Dhana yoga, des yogas favorables au pouvoir et à la richesse, les deux planètes se trouvant en Revati (“prospère”) nakshatra. Mais quels que soient les gains du peuple, des femmes et des arts, ils sont sujets à la faiblesse intrinsèque du maître du signe, Jupiter, dans son signe de débilitation et perdant du Graha Yuddha, et à la faiblesse intrinsèque de Mercure, maître de nakshatra, qui se trouve en Maison 8 (les dettes), en conjonction de Ketu. Les arts, par exemple, ont continué à perdre des dotations gouvernementales.

Conglomerates-FR-012) Thème national des USA (Kelleher)

Le Sagittaire, Ascendant national, donne souplesse, ténacité et solidité. Le plus patriotique et le plus religieux de tous les signes, il est aussi associé à l’armée et aux sports. Donc la fierté nationale y est plus ancrée que dans les autres pays, et facilement manipulée pour le besoin de guerres à l’étranger. Il se peut même qu’il semble persister longtemps après que les intérêts des compagnies aient commencé à usurper le pouvoir réel de l’Etat. Par exemple, les événements sportifs, qui donnent un coup de fouet à la frénésie patriotique et à la ferveur nationale, sont un phénomène global que nous pouvons aisément reconnaître, magnifié au travers de la télévision et des nouveaux médias. Le Maître d’Ascendant, Jupiter, est fort et bien situé en Gémeaux (signe du commerce), aspectant l’Ascendant et la Lune en Verseau, et recevant un aspect de Saturne en Vierge. Tous deux, Jupiter et Saturne, sont en maisons angulaires, et quoique Jupiter se situe dans la sienne propre, Saturne est même encore plus fort. La conjonction JUP-SAT de février 1961 s’est produite dans la Maison 2 des finances des USA. A partir de ce moment, la prospérité des compagnies s’est accrue en général. Les classes très aisées (le top 1% des ménages américains) se sont constamment enrichies, alors que la majorité des citoyens et de la classe moyenne se sont constamment appauvris, même si les années ’60 ont apporté les Droits Civiques et le Droit de Vote aux minorités, surtout aux Américains africains. A présent, seul le financement des compagnies peut-il probablement assister la restauration de l’infrastructure, vu que les fonds étatiques et fédéraux se sont trop amenuisés pour financer correctement ces projets. Avec une moindre régulation des compagnies et une infrastructure fragilisée, les catastrophes d’origine humaine sont plus susceptibles d’impacter les gens et l’environnement que des désastres naturels. La mise à disposition de l’eau et de la nourriture est particulièrement soulignée à partir de l’opposition JUP-SAT de 2010, sur l’axe Vierge-Poissons, quoique comme par le passé, les oppositions JUP-SAT puissent apporter des crises suivies de solutions innovantes – le plus probablement dans les années qui suivent de près 2010. Les Américains devraient récupérer dès 2012 des désastres financiers et économiques qui ont atteint un pic en 2008-2010, quoique de façon progressive, toute solution législative devra rencontrer l’approbation des sociétés – une véritable foire d’empoigne pour le bien-être de l’environnement et la santé physique de la population et de ses finances. Les leaders des compagnies disent qu’ils essaient d’élaborer de nouvelles lois et de nouvelles politiques fiscales. Mais la crise bancaire de 2008-09 fut créée par de nombreuses banques. Ils rejettent encore toute régulation sérieuse et détiennent le groupe de pression le plus puissant à Capitol Hill. “Et ce sont eux qui, ouvertement, tiennent la place.” (Sénateur Dick Durbin (IL), Progress Illinois, 29 avril 2009)

Conglomerates-FR-02Autres capitales nationales, situées dans les 10 degrés de 77O02, longitude de Washington, D.C. : Ottawa, Canada (75O42)[10], Port-au-Prince, Haïti (72O41), Bogota, Colombie (74O05), Kingston, Jamaïque (76O48), Lima, Pérou (77O03), et La Havane, Cuba (82O22). (Cf. Haïti ci-dessous, carte 3.) Le thème de la conjonction JUP-SAT de février 1961 leur donne à toutes l’avantageux Ascendant Cancer, mais avec des Ascendants de Navamsha différents, dont le pire est le Scorpion, vu que Jupiter affaibli afflige les maisons liées aux finances. C’est le cas de la Colombie, de la Jamaïque et aussi de l’Argentine, plus à l’est. Le thème national de l’Argentine souffre de la Lune en Maison 8, et de Jupiter et Saturne en relation de Maisons 6-8, tous deux gouvernés par Mars combuste en Taureau, à l’aspect de la Maison 2 des revenus. Cependant les rayonnements des bénéfiques sur Soleil et Mars aident à stabiliser une nation à la culture vivace, mais avec de piètres indications financières, ce qui crée en retour, une période d’instabilité politique. (Thème national de l’Argentine : 25 mai 1810, midi, Buenos Aires, Ascendant 28.13 Cancer.) Dans le thème pour JUP-SAT de 1961, Caracas, Venezuela (66O56) partage le même Ascendant avantageux que les USA. Avec un thème national bien plus fort que celui d’Haïti, la souveraineté nationale est privilégiée. Jupiter est à l’Ascendant Sagittaire, et au sein d’un trigone en signes de Feu, avec Saturne en Lion et Mars en Maison 4. Le thème national du Venezuela date de son indépendance vis-à-vis de l’Espagne : 22 septembre 1839, midi, Caracas. Ascendant 05.13 Sagittaire.

3) Thème national d’Haïti

Il est important de discuter d’Haïti à la suite, car sa capitale Port-au-Prince, située à 72O41, est proche de la longitude de Washington, D.C. (77O02). Donc Haïti possède certains avantages du thème de la conjonction JUP-SAT de 1961, ainsi que le fait la série de thèmes dressés pour Washington, D.C. En effet, l’Ascendant est à 20.30 Cancer, avec JUP- SAT en Maison 7, et le thème Navamsha (9e harmonique) garde l’angularité des positions de Jupiter et de Saturne, avec son Ascendant à 04.34 Capricorne. Toutefois, le thème national d’Haïti ne va pas dans le sens des nouvelles positives contenues dans le thème de la conjonction JUP-SAT de février 1961, dressée pour Port-au-Prince et copiant étroitement celle de Washington. Donc son message est largement annulé pour Haïti, qui a souffert d’une pauvreté et d’une instabilité politique désastreuses pendant la majeure partie de son histoire nationale, quoiqu’elle soit issue d’une rébellion des esclaves sans précédent, et couronnée de succès, contre les maîtres coloniaux français. Le commerce d’esclaves africains a commencé en 1517 en Haïti (domination espagnole), et par la suite, l’île est devenue la plus riche des colonies françaises. En fait, sa longue histoire d’assujettissement aux conglomérats de riches sociétés, appuyées par des intérêts militaires et multinationaux, a vraiment précédé la tendance plus vaste, au niveau mondial, qui s’est mise en mouvement après le 18 février 1961. “Des programmes de restructuration économique” ont bénéficié aux élites haïtiennes et internationales, aux dépens de la majorité pauvre des Haïtiens, et ce schéma a continué depuis lors.Conglomerates-FR-03

Les Poissons sont à l’Ascendant du thème national. Le Maître d’Ascendant, Jupiter, est piètrement situé, dans la Maison 8 (de la dette et de la souffrance), alors que Saturne, Maître de 12 (de la perte) se trouve en Maison 7, à l’aspect de l’Ascendant. Mars combuste et igné se trouve en Sagittaire, et bien qu’il donne vigueur et confiance en soi en Maison 10, il peut aussi apporter du militantisme. Haïti a subi 33 coups d’Etat, dont le dernier, en février 2004, a destitué le premier Président haïtien à avoir été démocratiquement élu, Jean-Bertrand Aristide. Elu en février et renversé en septembre 1991, Aristide dit qu’il a été kidnappé et évacué en Afrique par les Américains. La présence militaire US en Haïti a été un point important durant des décades. Haïti était en Dasha de Saturne en date du 10 janvier 2001. Quand Haïti a subi son séisme dévastateur (12 janvier 2012), Saturne transitait la Maison 12 du thème national, et c’était un retour de Saturne. Des thématiques de martyre, de sacrifice, de dictature brutale et de coups d’Etat ont prévalu en Haïti, où les citoyens se sont libérés de l’esclavage, juste pour se retrouver plusieurs siècles plus tard, prisonniers d’une dette extorquée par la France, en réparation de la perte d’Haïti en tant que colonie d’esclaves. (Le Maître d’Ascendant, Jupiter, se trouve en Maison 8 de la dette.) Haïti est le pays le plus pauvre de l’hémisphère, avec un illettrisme largement répandu, une espérance de vie abaissée et une forte mortalité infantile. Ce thème national donne peu d’espoir de renversement d’une histoire en majeure partie infortunée.

4) Chine – gouvernement communiste

La Chine a le Capricorne à l’Ascendant à la fois dans son thème national et dans le thème de la conjonction JUP-SAT de février 1961. Avec un Ascendant à 05.44 Capricorne dans le thème de 1961, et à 21.37 Verseau dans le thème Navamsha, l’avenir de la Chine à compter de 1961 n’est pas aussi chanceux que celui des USA, dont la capitale possède la conjonction en Maison 7, où le vainqueur Saturne possède une force directionnelle (Dig Bala). Pour la Chine, la conjonction se trouve à l’est, où Jupiter a son Dig Bala. Mais Jupiter est déjà faible, vu qu’il est le perdant du Graha Yuddha. Du moins bénéficie-t-il d’un peu de correction, sous les règles du Neecha Banga Raja yoga, et en tant que Maître des Maisons 12 et 3, Jupiter a une certaine emprise, améliorant au fil du temps la capacité de la Chine à gagner des revenus financiers en provenance de l’étranger (Maison 12). Le Verseau à l’Ascendant dans le thème Navamsha de février 1961, place JUP-SAT en Maison 12 en Capricorne. Vu que Saturne remporte le Graha Yuddha, le commerce à l’exportation triomphe sur toute autre chose, comme ce fut le cas dans les décades précédentes, donnant à la Chine un excédent commercial enviable, comparé au gigantesque déficit commercial US. Ce thème est amplifié de diverses façons, dont le Jupiter natal Vargottama en Sagittaire (qui répète son propre signe du thème natal en Navamsha). L’extraordinaire commerce à l’exportation de la Chine a commencé dans les années ’80, énormément assistée par le Dasha de Jupiter d’une durée de 16 ans, qui a débuté en septembre 1984.

Conglomerates-FR-04Le thème national de la Chine n’est pas auspicieux en général pour sa population (la Lune), avec Saturne en Maison 8 comptée de la Lune en Capricorne, et aux commandes du signe occupé par la Lune[11]. (La Lune des USA partage la même condition, mais elle est modifiée par un aspect venant de Jupiter.) Avec la politique de l’enfant unique, initiée en 1978, appliquée aux premiers-nés dès 1979, la population est devenue de plus en plus vieille, et a augmenté les disparités entre les naissances de garçons et de filles, la préférence allant aux garçons, comme le veut la tradition asiatique. A part les chiffres de la démographie, les indications ne sont pas bonnes pour la tendance démographique, avec d’énormes hiatus à venir et un secteur largement paupérisé, apportant des grèves et des tensions sociales. Et le Maître d’Ascendant Saturne n’est pas bien placé non plus à compter de l’Ascendant Capricorne. Mais le commerce extérieur est favorisé, vu que le Maître de 12, Jupiter, se trouve en son propre signe en sa propre maison[12], et les dépenses nationales sont aussi diminuées. Ceci confirme le message donné dans le thème de la conjonction JUP-SAT de 1961. On connaît bien la nature secrète et opaque de la personnalité chinoise et leur façon de gouverner, et elle est décrite par un Maître d’Ascendant, Saturne, en Maison 8. Quoique ce ne soit pas une position en maison auspicieuse pour un Maître d’Ascendant, Saturne est censé conférer la longévité en Maison 8, et sinon, du point de vue financier, sa maîtrise de la Maison 2 des revenus est favorisée par son aspect à sa propre maison (Verseau). Jupiter et Saturne en trigone de Feu l’un par rapport à l’autre, et dans les Maisons 12 et 8, respectivement, montrent que la Chine a tendance à s’appuyer sur l’idéalisme dynamique de ses populations et sur leur sens de la responsabilité et leur capacité à travailler très dur (Lune en Capricorne et Ascendant en Capricorne).

Bien que les économistes aient largement prédit que la Chine surpasserait les USA au bout de 10 à 20 ans, le thème de la conjonction JUP-SAT de 1961, dressé pour Beijing (comme décrit ci-dessus) n’indique pas le triomphe ultime de la Chine sur l’Occident. Il semble aussi que la nation parvienne à une certaine démocratie en ce domaine, vu le symbolisme de Saturne. Il peut être de plus en plus difficile à la Chine de la conférer (ou de prétendre le faire), vu les contrôles si étroits sur ses citoyens, et qui ne sont pas près de s’assouplir. Quoique les sociétés puissent traiter cruellement leurs employés, néanmoins elles vont conserver l’apparence de la bienséance, par le contrôle des médias et d’autres moyens. La réputation de la Chine en matière d’abus flagrants des droits de l’homme cause classiquement des problèmes dans ses interactions avec d’autres nations. Du côté positif, la Lune est en son propre nakshatra (Shravana), et Mercure est exalté en Maison 9. Dès lors, l’éducation des Chinois et l’alphabétisation devraient s’améliorer, et pourraient aider à solutionner leurs énormes problèmes concernant la pollution de l’air et de l’eau. Les conjonctions JUP-SAT à venir se produisent principalement en signes de Terre, et vont tomber en maisons trigonales de la carte nationale, ce qui devrait contribuer à stabiliser le pays. Le problème majeur sera de garder le contrôle sur la population, et donc de perpétuer la production et le commerce extérieur.

5) Thème national de Singapour

Singapour est le 4e centre financier au monde, pour ce qui est de 2010, et l’un des Etats les plus riches de l’Asie de l’Est, du fait de sa localisation stratégique en tant que port. Sa population de 5,3 millions d’habitants se focalise sur l’industrie, l’éducation et le développement urbain. En dépit de sa petite taille, cette île-nation joue un rôle-clé dans le commerce et la finance internationale. C’est la 9e réserve de change la plus importante à l’étranger et elle est le 5e port le plus actif au monde. Le thème de la conjonction JUP-SAT de 1961, dressé pour Singapour, partage certains des mêmes avantages que la Chine, avec JUP-SAT angulaire à l’Ascendant en Capricorne du thème national. Il fait même mieux que la Chine dans le thème Navamsha, avec un Ascendant de Navamsha Bélier, et son maître, Mars, en Dhana yoga de la prospérité en Maison 9. La conjonction JUP-SAT conserve la position angulaire en Maison 10. Toutes les planètes de Navamsha, à l’exception de Rahu, sont bien visibles au-dessus de l’horizon.Conglomerates-FR-05

Singapour était une nation autonome dès le 3 juin 1959, bien qu’elle fît encore partie de l’Empire britannique. Il y a trois choix possibles pour le thème national de Singapour, quoique son indépendance et la sécession d’avec la Malaisie fût effective le 9 août 1965. Je préfère un thème dressé pour 16 h 25 ce jour-là, quand les débats parlementaires et les élections se sont terminés au parlement malais. Nick Campion suggère 16 h 15 ou 16 h 20, vu que les débats se sont terminés entre 16 h et 16 h 30[13]. Cependant, l’Ascendant Balance en Navamsha convient mieux, et commence à partir d’une heure locale de 16 h 25.

On retrouve ici présentes toutes les signatures d’un thème national stable : le Maître d’Ascendant, Jupiter, est en maison angulaire et aspecte l’Ascendant. Jupiter et Saturne sont en trigone d’Air, décrivant la réussite commerciale et la stabilité du pays, et la Lune est à l’Ascendant, recevant des aspects de Jupiter et de Mars. La Lune, en tant que Maître de 8, n’est pas si dangereuse pour un Ascendant Sagittaire, puisque Jupiter est un ami planétaire et que Jupiter est exalté dans le signe de la Lune. Mars est Vargottama et Dig Bala en Maison 10, ce qui ajoute à la vigueur de la nation et à son énorme succès, quoique Mars si prééminent en Vierge puisse rendre compte de l’usage répandu, à Singapour, du Caning[14], une forme légale de punition corporelle. L’Ascendant Sagittaire est excellent pour maintenir la loyauté des citoyens et leur assurer un esprit patriotique. Les thèmes nationaux des USA et du Venezuela partagent aussi l’Ascendant Sagittaire.

La conjonction JUP-SAT de 1961 dressée pour Tokyo, Japon, possède un Ascendant à 09.49 Verseau, avec Vénus exaltée en Maison 2 des revenus, et JUP-SAT en Maison 12 – favorisant les exportations. L’Ascendant de Navamsha en Sagittaire confère deux Dhanas yogas de prospérité : JUP-SAT dans la Maison 2 des revenus, et Mars et Soleil à l’Ascendant de Navamsha. Cette influence de 1961 stimule la vigueur économique du Japon et protège son aptitude à survivre à ce cycle de 238 ans. Son thème national nécessite plus ample investigation, vu les nombreux choix possibles. Mais le statut du Japon, en tant que seconde économie mondiale (jusqu’en août 2010) parle d’elle-même, avec 99% de taux d’alphabétisation, le meilleur taux de longévité, et une population de 127 millions d’habitants. La Chine vient juste de dépasser le Japon comme seconde économie mondiale, derrière les USA. Le taux de croissance de la Chine est de 10%, alors que celui du Japon est prévu à 2-3%. Mais la Chine fait encore face à de gros problèmes de contrôle de sa population.

6) Conjonction JUP-SAT – 18 février 1961, Berlin

C’est un thème puissant pour plusieurs raisons, et il est très auspicieux pour le bien-être futur de l’Allemagne, qui en 2010, a dépassé les 27 Etats membres de l’Union Européenne par sa puissance économique. (L’Union Européenne crée une mutualisation des bénéfices commerciaux entre Etats membres, et elle était censée, lors de son lancement en 1951, réduire les nationalismes extrêmes de l’époque antérieure. La souveraineté nationale est nécessairement réduite dans le processus, quoique non éliminée. L’Union Européenne peut réussir terriblement bien durant ce cycle de 238 ans, à cause des tendances indiquées par la conjonction JUP-SAT de 1961.) La conjonction se produit en Maison 4 de cette carte dressée pour Berlin. Saturne, gagnant du Graha Yuddha, est Yogakaraka pour un Ascendant Balance, vu que c’est la meilleure planète du thème. Puisque l’Ascendant est Vargottama en Balance (répétition de la position en signe dans le Navamsha) il gagne de la force de cette manière, ajoutée à celle du degré où se trouve l’Ascendant, qui est à une minute de la conjonction exacte JUP-SAT sur la cuspide de Maison 4, protégeant les fondements de la nation et son infrastructure. Notez que les thèmes des conjonctions JUP-SAT dressés pour n’importe quelle capitale apportent des problèmes dûs à la combinaison de la Lune et de Vénus, pour des raisons citées sous le thème 1, et en ce cas, avec la Lune et Vénus en Maison 6, il peut y avoir des sacrifices aux dépens des femmes et des arts. Pourtant, la réalité, c’est que l’Allemagne possède un budget plus important pour les arts que la plupart des nations, donc il faut y voir que la position améliorée de toutes deux, Vénus et la Lune, en Navamsha, a rectifié ce problème. Au 21me siècle, on voit aussi Angela Merkel en Chancelière, à partir de novembre 2005, alors qu’auparavant, elle occupait des postes politiques et de pouvoir importants.

Conglomerates-FR-06Idéalement, nous devrions comparer cette carte avec la carte nationale de l’Allemagne, mais se pose alors la question de savoir laquelle utiliser. L’unification politique s’est produite le 3 octobre 1990 à minuit, Berlin, quoique les changements administratifs se soient produits jusqu’en juillet 1994. Cependant, la réussite remarquable de l’Allemagne au cours des dernières années, qui a surperformé toutes les autres nations européennes – notamment au cours de la crise financière – indique que le thème national n’infirmera pas le message positif du thème de la conjonction JUP-SAT de 1961[15].

7) Conjonction JUP-SAT – 18 février 1961, Londres, Royaume-Uni

Londres se situe à 0O10, 51N30, et possède un Ascendant à 22.40 Vierge au moment de la conjonction majeure JUP-SAT, avec un Ascendant de Navamsha à 24.02 Cancer. Un Ascendant Vierge, quoique pas aussi chanceux que l’Ascendant Balance de Berlin, mais néanmoins il place la conjonction JUP-SAT en maison trigonale dans le thème Rashi, et en maison angulaire, la Maison 7 de Navamsha, la meilleure maison de Saturne pour la force directionnelle. Vénus exaltée est exactement au couchant, dans le thème Rashi, ce qui donne au Royaume-Uni une certaine autorité à long terme dans les arts et la mode. Ces cartes contiennent des nouvelles mitigées pour les femmes et la population en général, avec la Lune de Navamsha en Maison 8.

Conglomerates-FR-07

Voici qui donne au Royaume-Uni l’apparence d’une réussite raisonnable dans les années des conjonctions JUP-SAT en signes de Terre. Il est toujours ardu de confirmer la carte de conjonction avec une carte nationale, car laquelle utiliser. Mais jusqu’ici, les nouvelles relativement positives n’ont pas encore connu de renversement de tendance. On peut dire la même chose de la France, dont le thème de 1961 ressemble de près à celui de Londres, avec un Ascendant à 25.40 Vierge, et avec les mêmes indications en matière de mode et d’arts, quoique l’Ascendant de Londres soit plus proche du contact avec Vénus. Paris possède le degré 15.10 du Lion à l’Ascendant du thème Navamsha de 1961, ce qui met la conjonction JUP-SAT, ainsi que Mercure et Vénus, en Maison 6. Elle n’est pas aussi avantageuse que la carte de Londres, et donne à Londres l’avantage dans les arts et la mode. La Lune est dans la Maison 7 de la France, qui en tant que Maître de 12, décrit l’immigration croissante en France. C’est plus notoire dans le thème de Paris que dans celui de Londres. Idéalement, on adosse les cartes des deux capitales à des cartes nationales, mais ces cartes pour 1961 montrent la force fondamentale nécessaire à la survie et à l’épanouissement.

Si on utilise la longitude de Londres comme fil à plomb, dans un espace de quelques degrés, on peut examiner les destinées de quelques nations africaines dont les capitales se situent tout près de cette ligne longitudinale. Alger, Algérie, est située à 3E03, 36N47. Elle possède un Ascendant à 27.57 Vierge dans le thème de conjonction JUP-SAT de 1961. Puisque l’Ascendant est Vargottama, il possède une certaine force, mais avec Jupiter qui perd le Graha Yuddha, les domaines des Maisons 4 et 7 vont souffrir. Ceci affecte les fondements et l’infrastructure du pays, tout autant que les relations extérieures.

8) Thème national de l’Algérie

L’Algérie est le second pays le plus grand d’Afrique, après le Soudan, et fut sous domination française depuis 1830 jusqu’à l’Indépendance, survenue le 3 juillet 1962, précédée de la Guerre d’Algérie pour l’indépendance vis-à-vis de la France, de 1954 à 1962. Avec le Lion qui se lève et Jupiter et Mars qui aspectent l’Ascendant, le thème national montre le rôle puissant et militant que joue la religion. Jupiter est la planète de la religion, et son influence est conservatrice. Les influences musulmanes ont joué un rôle majeur dans la définition de l’Algérie moderne. Quoique l’aspect étroit de Jupiter à l’Ascendant Lion soit auspicieux, et aide le pays à survivre, il est mis en péril par la difficile combinaison de planètes en opposition, sur l’axe des Maisons 6-12 : Saturne et Ketu en Capricorne en Maison 6, à l’opposition de Lune-Rahu-Vénus en Cancer en Maison 12. Ceci désigne la lutte du peuple contre la pauvreté et l’oppression du travail et/ou des conditions de santé. Celles-ci ne sont que légèrement amendées dans le thème Navamsha. Jupiter et Saturne en relation mutuelle de Maisons 2-12 l’un de l’autre, ce n’est pas idéal, mais ils s’améliorent dans le thème Navamsha tiré de la carte nationale, tous deux situés en maisons angulaires. L’accentuation de Jupiter est bien soulignée, il est situé exactement à l’opposé de l’Ascendant, en son propre signe des Poissons.

Conglomerates-FR-08Il y a des Dhanas yogas (de prospérité) qui proviennent des Maîtres de 2 et de 9 (Mercure et Mars) situés ensemble en Maison 10, qui leur donnent de la force, car en maison angulaire dans le thème national. Les riches champs pétroliers de l’Algérie, à Hassi Messaoud, sont un excellent indicateur de richesse. Cependant, ces yogas disparaissent dans le thème Navamsha. La majorité des Algériens n’ont pas vocation à en profiter, à cause de la position de la Lune en Maison 12 des cartes nationales Rashi et Navamsha, et en Maison 8 de la carte Navamsha de 1961. Les Maisons 6, 8 et 12 sont les emplacements en maison les plus difficiles pour les planètes, à moins que les exportations ne rentrent en scène, en plaçant les planètes-clés en Maison 12, comme dans le cas de la Chine et du Japon, mais de préférence, pas la Lune.

Une autre capitale africaine, située non loin de la longitude de Londres, c’est Accra, Ghana, à 0O13, 5N33. A cause de sa latitude, l’Ascendant se déplace à 0.11 Balance, Vargottama, et donc répète la réussite de Berlin, Allemagne. Mais un thème national doit venir le corroborer, et ce n’est pas le cas. Le Ghana a gagné son indépendance vis-à-vis de la Grande Bretagne le 6 mars 1957, à minuit, thème calculé pour sa capitale, Accra. Avec Saturne et Rahu à l’Ascendant Scorpion, et Lune et Mars en Maison 6, ce thème national montre des luttes et des obstacles, même si Jupiter en Vierge fournit un Dhana yoga de prospérité, en tant que Maître de 2 et de 5, situé en Maison 11. Mais la richesse et les ressources ne bénéficient pas au peuple, avec Lune-Rahu en Cancer en Maison 8 de Navamsha, à l’opposé de Vénus-Saturne-Ketu. La présence de Mars-Mercure dans le thème Navamsha montre de la lutte. Comme l’Algérie, l’Angola et le Nigeria aussi ont leurs propres champs pétroliers. Mais les riches réserves de pétrole leur ont apporté exploitation et souffrances, plutôt que paix et prospérité. Comparez avec la carte des Emirats Arabes Unis, riche producteur pétrolier, dont l’Ascendant Scorpion Vargottama du thème de la conjonction JUP-SAT de 1961 est compensé par le thème Navamsha de 1961, tout autant que par un thème national puissant – qui possède un Ascendant Verseau, plusieurs Dhana yogas de richesse, et cinq planètes en angles, dont la Pleine Lune exaltée et l’opposition JUP-SAT (2 décembre 1971, midi, Dubaï). Le pays devrait revenir de sa période d’excès à la fin de son Dasha Jupiter-Vénus, le 10 novembre 2012.

9) Thème national de l’Inde

Parmi les “pays émergents” – dont le Brésil, la Chine et la Russie – le statut économique de l’Inde a décollé lors des dernières années, supporté par une puissante empreinte de la conjonction JUP-SAT de 1961, autant que par une résonnance avec les succès des USA, sa capitale Delhi (77E12) se trouvant exactement à 180 degrés de Washington, D.C. (77O02). Cette connexion est activée par les conjonctions JUP-SAT de 1980-81 en Vierge, gouvernée par Mercure, et relie les deux pays au travers d’une bourgeonnante industrie de la Technologie de l’Information. Nombre de jobs américains ont été délocalisés dans la foulée, mais de nombreux ressortissants indiens ont eux aussi coopéré à l’Industrie de la Technologie de l’Information US, notamment dans la Silicon Valley. Ces résultats peuvent refléter la résonnance entre les capitales, avec un 3e signe ou une Maison 3.

Le thème de la conjonction JUP-SAT de 1961 établi pour Delhi, possède un Ascendant à 03.23 Sagittaire, JUP-SAT apportant un Dhana yoga en Maison 2. Cependant, la défaite de Jupiter dans le Graha Yuddha crée des pertes dans les domaines de Maisons 1 et 4. L’identité du pays et son infrastructure sont à la peine sous le poids de leur nouvelle prospérité économique, quoique Vénus exaltée en Maison 4 doive apporter quelque bénéfice à la fondation du pays. Mais avec le maître du signe de Vénus qui est défait dans le Graha Yuddha face à Saturne, Vénus peine à y parvenir. L’Inde doit veiller à conserver la richesse de son pays (dont le sol lui-même) et son héritage durant ce cycle de 238 ans. Le bon côté des choses, c’est que le thème Navamsha s’améliore. Son Ascendant est en Bélier, point commun avec le prospère Singapour. Ceci place 8 ou 9 planètes en Maisons 9, 10 et 11, avec Mercure-Vénus-Jupiter-Saturne en Capricorne, tous en position de force en Maison 10.

Conglomerates-FR-09Quand on passe en revue le thème de l’Indépendance de l’Inde, pris comme thème national (qui a ma préférence), cinq planètes se trouvent en Maison 3. Avec leurs Dashas qui durent depuis 1947, l’industrie de la Technologie de l’Information a été un énorme atout pour l’Inde. Le Dasha de Vénus de l’Inde, d’une durée de 20 ans, en date du 10 septembre 1989, a été très bénéfique pour le pays, et l’a catapulté en de nouveaux territoires économiques, précisément à cause de la richesse du secteur ITT, et du génie indien pour le domaine de Maison 3 – les communications à tous niveaux, reflétant la position des quatre planètes des USA en Gémeaux (le 3e signe). Les Dashas des planètes de Maison 3 vont continuer jusqu’en septembre 2025, et même le Dasha de Mars d’une durée de 7 ans est assisté par la position Dig Bala de Mars de Navamsha en Sagittaire. En tant que Maître de 12 des pertes, et situé en Maison 2 des revenus, Mars pourrait apporter des pertes et des dettes aggravées au pays lors de son Dasha. (Le Dasha de Mars court du 10 septembre 2025 au 10 septembre 2032.) Jupiter et Saturne, chacun en angle par rapport à l’autre, apportent un peu de stabilité, du moins durant les périodes de tension. La culture indienne, la religion, les traditions, la cuisine, les arts et le riche héritage spirituel, tous sont décrits au travers de nombreuses planètes en Cancer, dont le Soleil, la Lune et le Maître d’Ascendant, Vénus. Tant de planètes en Cancer donnent un sens aigu de la famille, des liens ethniques ou tribaux étroits au sein du pays et au-delà. Ce vaste réseau de population lui permet de maintenir son autonomie culturelle, et désigne la façon dont l’Inde peut garder une économie dynamique. Cependant, par besoin de continuité, cinq planètes en Cancer peuvent aussi apporter en même temps le poids des attentes ô combien traditionnelles qu’une génération projette sur la suivante. Et enfin, en tant que Maître de 8 en Maison 6, Jupiter natal confère une protection à long terme vis-à-vis de la dette (un Viparita Raja yoga).

10) Thème national du Brésil

Les indications sont mitigées quant à la capacité du Brésil d’accomplir la prédiction d’être un des futurs leaders économiques aux superpouvoirs, et la majorité des indices ne vont pas en ce sens. Jupiter et Saturne sont en relation mutuelle de Maisons 2-12 – ce qui n’est pas l’idéal – et Saturne, en tant que Maître d’Ascendant, est débilité en Maison 3 en Bélier. Mais il reçoit une certaine correction grâce à l’aspect de Mars en Balance, situé en Maison 9. Donc les capacités techniques (Mars-Saturne) aident au relèvement de cette nation, et la Lune est exaltée en Maison 4 avec Jupiter, ce qui donne un esprit exubérant à la population, qui est particulièrement renommée pour sa culture, et pour sa musique en particulier. Cependant, Vénus (les arts) n’est pas bien située en Maison 6, proche de Ketu en Cancer, quoiqu’elle améliore sa position en maison dans le thème Navamsha. Lune et Jupiter sont Vargottama en Taureau, et situés en une forte maison angulaire dans le thème Navamsha, la Maison 7. Il y a un certain contrôle de la dette, avec Mercure exalté en Maison 8.

Conglomerates-FR-010Les indications tirées du thème national ne sont pas améliorées avec le thème de la conjonction JUP-SAT de 1961, dressé pour Brasilia, la capitale. L’Ascendant est à 6.10 Lion, avec JUP-SAT en Capricorne en Maison 6. Ce n’est pas une maison angulaire, Jupiter ne peut être corrigé grâce à un Neecha Banga Raja yoga. Ce qui affaiblit Jupiter en général, et les deux Maisons 5 et 8, réduisant l’aptitude à contrôler l’une ou l’autre de ces maisons des finances, la 8 signifiant le fardeau de la dette. L’Ascendant de Navamsha est à 25.31 Taureau, ce qui place JUP-SAT en Maison 9. Ceci renforce davantage Saturne, mais n’assiste pas Jupiter et tout ce qu’il représente. La cohésion culturelle brésilienne devra résister à l’assaut d’un matérialisme brut, et lutter pour y parvenir.

10) Thème national de la Russie

Le thème de la conjonction JUP-SAT de 1961 pour Moscou possède un Ascendant à 16.40 Balance, comme pour Berlin. L’Ascendant de Navamsha en Poissons est partagé avec Ottawa qui, à 75O42, possède aussi un Ascendant Cancer favorisé, qu’il partage avec les USA. Le Canada est une bonne comparaison pour la Russie, vu que les deux pays possèdent de riches champs pétroliers, parmi les plus riches des nations développées. Comment ceci va-t-il se traduire en termes de longévité nationale, on l’a déjà vu en Russie, puisque des tensions sur le contrôle des réserves de pétrole ont créé de l’agitation civile et de la violence. Sans étude plus poussée, je ne vois pas bien quel est le meilleur thème national pour le Canada ou la Russie, donc j’utilise le thème de la conjonction JUP-SAT de 1961. L’Ascendant Poissons donne de la force à Saturne en tant que Maître de 11 et de 12, et apporte des revenus de l’exportation, tout en affaiblissant les Maisons 1 et 10. Le premier affaiblit l’identité nationale, et le second affaiblit le statut du pays et ses buts. L’identité peut être affaiblie de diverses manières, dont l’immigration et la confusion dans les buts et les visées nationales. Cependant, quatre planètes dans la Maison 11 apportent beaucoup d’amis et d’alliés. Mars et Soleil, Dig Bala en Maison 10, développent la vigueur. Avec la Lune et Ketu en Maison 12 (la Lune est Maître de 5), la natalité peur décroître dans ces pays, et les gens peuvent ne pas y trouver les conditions d’existence très confortables.

11) Thème national du Mexique

Conglomerates-FR-011Pour terminer avec quelques points problématiques de par le monde, nous allons commencer avec le Mexique, empêtré dans des guerres entre cartels de la drogue et gouvernement, ce qui n’est pas étonnant quand des drogues illégales et des armes illégales font des profits qui se chiffrent en trillions de dollars. La carte de la conjonction JUP-SAT de 1961 dressée pour Mexico, a un Ascendant à 26.58 Gémeaux (Vargottama), avec Mars à l’Ascendant, et dans le thème Navamsha, l’Ascendant Gémeaux se répète, avec Mars et Soleil en Maison 7. C’est un thème bien plus violent que n’importe quel autre Ascendant pour cette carte natale, avec Mars qui se lève ou bien se situe en Maison 7 en thèmes Rashi et Navamsha. La conjonction JUP-SAT se fait en Maison 8 des choses à couvert, affaiblissant la Maison 7 et la Maison 10 des affaires, puisque Jupiter ne peut être renforcé. L’économie devient plus souterraine en ce cas, ce qui se voit des immenses fortunes amassées par les cartels de la drogue, qui amoindrissent et déstabilisent l’économie légale. Avec une augmentation de violence à Mexico, telle qu’on l’a connue lors de l’été 2010, ce qu’Hillary Clinton compare à une “insurrection”, nous pouvons considérer que l’opposition JUP-SAT au travers des Maisons 4 et 10 de ce thème de 1961, porte quelques-unes de ces tendances sur le devant de la scène. Pyongyang, Corée du Nord, partage ce difficile Ascendant en Gémeaux dans le thème de 1961, mais il n’est pas Vargottama.

La carte nationale du Mexique fait écho au thème de l’Ascendant Gémeaux. Encore une fois, les Gémeaux se lèvent, à 25.12 degrés, ce qui donne un Ascendant de Navamsha en Taureau. Les Gémeaux stimulent le commerce, vu que les signes d’Air sont des signes de transactions et de commerce. Le Maître d’Ascendant, Mercure, est bien placé dans un angle, aspectant l’Ascendant. Mais il est en conjonction très étroite de Rahu et Vénus, et dans un Graha Yuddha avec Vénus, où Mercure est défait. Ceci affaiblit considérablement l’identité nationale, tout autant que les domaines de Maison 4, la terre et le sol. Ketu à l’Ascendant est plus mystérieux, estompant ce que représente clairement le pays, et son identité. Il fait écho à la réalité du Maître d’Ascendant qui perd le Graha Yuddha, même s’il s’agit d’un combat avec son grand ami planétaire Vénus, et même s’il est aspecté par le maître du signe, Jupiter. Puisque Vénus gouverne les Maisons 5 et 12, et qu’elle noue des contacts étroits avec Mercure et Rahu, la natalité fluctue davantage, tout autant que le domaine culturel, ce qui avec Rahu – peut devenir exagéré, ou recevoir les honneurs de la presse. Divers artistes mexicains ont reçu une reconnaissance mondiale, et de la notoriété. La Lune est dans la Maison 12 des dépenses à la fois dans le thème Rashi et le Navamsha. A nouveau, le peuple peut ne pas vivre à l’aise, ou il peut y avoir de nombreux étrangers pour résider ici. La Lune est exaltée en Taureau dans le thème Rashi, mais en tant que Maître de 2 des revenus, situé en Maison 12 des pertes et des dépenses, ils peuvent être perdus, volés ou disparaître dans le royaume de la mafia. Ce qui est confirmé par les aspects des trois maléfiques à la Maison 2 des revenus de la nation. En tant que Maître de 6 exalté en Maison 8, Mars crée une certaine protection en faveur de la santé nationale, mais les amis sont cachés et puissants, comme Mars est aussi Maître de 11, ce qui les rend plus difficiles à identifier.

12) Thème national d’Israël

Avec un Ascendant Vierge, l’accent est mis sur la mise à disposition de la nourriture et les conflits. Il est un sujet majeur en Israël et au travers de tout le Moyen Orient, et c’est l’adduction d’eau et la gestion des terres arables. Un Ascendant Vargottama apporte de la force et de la longévité à un pays. Dans un signe double, il apporte une formidable adaptabilité et versatilité. Mais en Vierge, il a aussi apporté surtout un conflit qui n’en finit pas. Avec Mars, Maître de 3 des voisins situé en 12, il y a des conflits avec les pays voisins, dès le départ. Mars donne un peu de protection en tant que Maître de 8 situé en Maison 12 (Viparita Raja yoga). Mais Israël y est enfermé par le Papakartari yoga à l’Ascendant (maléfiques en Maisons 2 et 12). C’est compensé par deux planètes bénéfiques (Vénus et Jupiter) en angles du thème, et par le Maître d’Ascendant Mercure, extrêmement bien situé en Maison 9, en Taureau, alors que Vénus se trouve au sommet de la carte, en Gémeaux. Ceci crée un Dhana yoga et un Raja yoga, du pouvoir et de la richesse, avec un échange entre les Maîtres de 9 et de 10, comme avec les Maîtres de 1 et de 2. Ces deux combinaisons définissent l’histoire d’Israël autant que sa quête sioniste passionnée et sa tendance à chercher le conflit, puisque Vénus, Maître de 9, est forte. Ceci fut accompli en 1948, après plus de 100 ans d’efforts pour retourner dans la patrie juive. On voit un fort appui financier et politique en provenance des USA, grâce aux fortes indications de Maison 11 dans tous ces thèmes.

Conglomerates-FR-012Vénus est la meilleure planète pour un Ascendant Vierge, et elle est bien située en ce thème, apportant des bienfaits aux arts et aux femmes. La démocratie réussit bien en Israël, quoiqu’avec Saturne en Cancer, au contact de la Lune, les gens travaillent dur et souffrent de leur situation historique et physique. Leur pays tire profit de Jupiter en Maison 4 dans son propre signe du Sagittaire, quoiqu’en nakshatra de Ketu. Avec Jupiter et Saturne en relation de Maisons 6-8, il y a une difficulté et une tension entre buts et nécessités nationales, connus aussi sous le nom de Dharma et Karma. Avec Israël qui entre en son Dasha de Mars d’une durée de 6 ans le 17 février 2016, on peut s’attendre à voir surgir davantage de violence qu’à l’accoutumée, dans et autour d’Israël. Ceci coïncide avec une période plus troublée pour le monde, qui commence en avril 2016, et qui coïncide avec l’année jupitérienne Durmukha. Dans le thème de la conjonction JUP-SAT de 1961, dressé pour Jérusalem, l’Ascendant est à 25.56 Balance, et l’Ascendant de Navamsha est en Taureau, ce qui apporte une force raisonnable, et toutes les cartes ensemble, montrent la capacité à survivre et à s’épanouir.

D’autres pays sous tension comportent de nombreux territoires qui sont si politiquement instables qu’il est difficile de déterminer quelle carte adéquate utiliser en propre. Ici encore, la carte de la conjonction JUP-SAT du 18 février 1961 devient une option bien pratique, et même si nous ne pouvons l’opposer à un thème national, nous pouvons y regarder les événements des 50 dernières années. L’Ascendant Scorpion est infortuné en matière de finances en ces thèmes de février 1961, puisque JUP-SAT est situé en Maison 3, et que Jupiter gouverne les deux maisons des finances (Maisons 2 et 5). En perdant le Graha Yuddha, ce Jupiter réduit de façon drastique la richesse financière du pays, et ne peut être corrigé par un Neecha Banga, puisqu’il n’est pas en maison angulaire à compter de l’Ascendant. Ce qui est en commun avec entre autres : l’Afghanistan, l’Iran, l’Irak, la Corée du Nord et l’Afrique du Sud.

Téhéran, Iran, a un Ascendant à 13.52 Scorpion, Vargottama, accentué car il est répété dans le Navamsha. Kaboul, Afghanistan, a aussi un Ascendant Scorpion dans la carte de février 1961, avec un Ascendant de Navamsha en Capricorne, comme les USA. Alors que le thème Navamsha montre un peu d’amélioration, avec quatre planètes à l’Ascendant, dont Jupiter et Saturne, le Maître d’Ascendant Rashi, Mars, s’en va en Maison 12 de Navamsha. Ce qui apporte des pertes, mais aussi un peu de profit au travers des exportations. Comme c’est Mars, cependant, il semble que la principale chose exportée et importée, ce soit des armes militaires et des engins de guerre ou quelque chose qu’on garde sous couvert. Il vient des guerres de la drogue du statut de l’Afghanistan, capitale mondiale de l’Opium. Les USA, qui partagent le même Ascendant de Navamsha en Capricorne, y ont exporté un tas de matériel militaire personnel et des armes depuis février 1961. La guerre la plus longue des USA s’est passée en Afghanistan, depuis octobre 2001, donc un lien astrologique est le bienvenu. Bagdad, Irak, a un Ascendant Scorpion avec un Ascendant de Navamsha en Cancer, et Lune et Ketu en Maison 8 de la souffrance. (La Lune est la population). Pyongyang, Corée du Nord, a un Ascendant à 18.10 Capricorne, ce qui est favorable, mais le thème Navamsha ne l’est pas autant, avec un Ascendant Gémeaux et JUP-SAT en Maison 8. Les Gémeaux qui se lèvent (Vargottama), c’est un point commun avec le Mexique, qui est en proie à d’incessantes guerres de la drogue, qui ont usurpé le bien commun du peuple et déstabilisé la nation. Avec Mars sur l’axe de l’Ascendant, avec les Gémeaux ou le Sagittaire qui se lèvent (février 1961), la lutte est susceptible de perdurer sur le long terme. Récemment, la violence a aussi affecté la Grèce, à cause de la crise financière, de la menace de faillite nationale, et de la révolte de la population contre les mesures nécessaires d’austérité. Ces tendances vont s’amenuiser, ce qui dépend du thème national. Mais si on en juge d’après la carte de février 1961, dressée pour Athènes, la Balance se lève – ce que partage la prospère Allemagne, son grand sauveur au sein de l’Union Européenne, qui en mai 2010 a voté avec le FMI pour accorder à la Grèce un prêt considérable de 400 milliards de dollars US. La Grèce aussi possède un Ascendant de Navamsha en Verseau, ce qui apporte du profit au travers des exportations ou du commerce du tourisme, et peut apporter finalement la guérison de la nation.

Islamabad, Pakistan, possède un Ascendant Capricorne qui se lève dans le thème Rashi de février 1961, et un Ascendant de Navamsha en Bélier. Ce sont des cartes moyennement bonnes, avec JUP-SAT en angles dans les deux cas, mais on sait d’après les faits historiques que le thème national ne va pas dans le sens de ces cartes, à l’instar d’Haïti et de sa carte nationale qui ne va pas dans le sens des cartes de février 1961. (Le thème national du Pakistan : 14 août 1947, 9 h 30, Karachi. Ascendant 05.46 Vierge.)

ADDENDA

1) Quelques marqueurs importants de l’histoire politique US lors des conjonctions JUP-SAT, à partir de 1961, et qui se produisent tous les 20 ans

a) Le 17 janvier 1961 : le Président US Dwight D. Eisenhower fait son discours d’adieu à la nation, un mois avant la première des conjonctions JUP-SAT à se produire en signes de Terre, le 18 février 1961. Comme s’il nous prévenait de ce qui allait arriver, Eisenhower s’est ainsi exprimé :  “… Jusqu’au dernier de nos conflits en date au niveau mondial, les USA n’avaient pas d’industrie d’armement… Cette conjonction d’un immense appareil militaire et d’une industrie d’armement lourd est chose nouvelle dans l’expérience américaine. L’influence totale – économique, politique, voire même spirituelle – s’en ressent en chaque ville, chaque édifice, chaque bureau du Gouvernement Fédéral. Nous reconnaissons le besoin impérieux d’en passer par là. Pourtant, nous devons réussir à comprendre les graves implications qui en découlent. Notre labeur, nos ressources et notre mode de vie, tous sont concernés. Et c’est la même chose pour la structure même de notre société. Dans les conseils gouvernementaux, nous devons mettre en garde contre l’acquisition d’une influence injustifiée, fût-elle recherchée ou non, par le complexe militaro-industriel. Le potentiel d’une montée désastreuse d’un pouvoir qui n’est pas à sa place existe et persiste.”

b) Le 21 janvier 1961 : Robert S. McNamara est devenu Secrétaire de la Défense dans l’administration Kennedy, élu le 8 novembre 1960.
Le 9 novembre 1960, McNamara est devenu le Président de Ford Motor Co., après avoir fait son chemin dans l’industrie automobile et le monde des affaires, pour décrocher un MBA à la Harvard Business School, en 1939. Kennedy lui donna le choix entre le Secrétariat du Trésor et le Secrétariat de la Défense. Il existait une nouvelle approche commerciale de la Défense, qui devint rapidement le tout gros budget, la machine de guerre telle qu’on la connaît aujourd’hui. Le budget de la Défense US est de 700 milliards annuels, ce qui confirma la prophétie d’Eisenhower. Après avoir servi au controversé Secrétariat de la Défense à l’époque de la Guerre du Vietnam, du 21 janvier 1961 au 29 février 1968, il devint Président de la Banque Mondiale, jusqu’en 1981. (McNamara est né le 9 juin 1916, 5 h 45, San Francisco, CA. Son Ascendant est à 08.17 Gémeaux, en opposition étroite de l’Ascendant des USA à 08.59 Sagittaire. Son Jupiter natal est à 04.21 Bélier, et Saturne natal est à 23.12 Gémeaux.)

c) Le 4 août 1961 : naissance de Barack Obama, premier président US à porter la signature astrologique puissante de la conjonction JUP-SAT de 1961 [16]. Il fut élu le 4 novembre 2008. Ma prédiction publique de la victoire d’Obama 10 mois avant le scrutin se basait sur plusieurs facteurs, dont ma préférence pour un thème de naissance au lever du soleil (6 h 10 HST, 4 août 1961, Honolulu, HI), Ascendant Cancer[17]. Ceci place la conjonction JUP-SAT en Capricorne, dans sa Maison 7, ce qui donne à Saturne la même force directionnelle que dans le thème de la conjonction JUP-SAT dressée pour Washington, D.C. (thème 1). Ceci aussi lui donne pour destinée de démêler questions commerciales et questions nationales. Bien qu’il ait promis des buts et des résultats plus idéalistes lors de sa campagne, au cours de sa présidence, il a montré qu’il n’avait pas escompté le vaste pouvoir de la communauté des affaires. Bien qu’il ait déçu nombre de libéraux et de progressistes, il ne montre pas de contradiction par rapport à son pragmatisme de toujours (Saturne) ce qui, selon le symbolisme de cette conjonction, devrait lui faire jouer l’atout de son idéalisme (Jupiter) à des retournements cruciaux. Il se peut qu’il ait seulement sous-estimé le pouvoir de l’élite financière qui allait s’opposer à lui[18]. Néanmoins, sa destinée est d’être réélu en novembre 2012, quand Jupiter en transit en Taureau sera au contact de sa Lune natale, et que Saturne en transit en Balance se trouvera dans la Maison 6 des compétitions, comptée de la Lune. Son thème pour 6 h 10 montre qu’Obama est en Dasha Jupiter-Mars en date du 29 mai 2012 et ce, pour 11 mois. Tous deux sont des amis pour un Ascendant Cancer, au travers d’une relation mutuelle de Maisons 6-8. Obama devrait aller jusqu’au bout de son second mandat présidentiel, après 8 ans au pouvoir.

d) Le 20 janvier 1981 : la présidence de Ronald Reagan inaugure 28 ans de politique pro-business quasi continue. Donald Rumsfeld fut le plus jeune Secrétaire de la Défense sous la présidence de Gerald Ford, de 1975 à 1977[19]. C’est alors qu’il quitta la politique pour entrer dans le privé, devenant CEO[20] de G.D. Searle Company de 1977 à 1985, quand Monsanto fit l’acquisition de Searle. Rumsfeld était encore CEO chez G.D. Searle quand, faisant partie de l’équipe de transition du Président Reagan, en 1980-81, il usa de sa position pour faire approuver l’Aspartame de chez Searle. Il fixa rendez-vous à son ami le Dr. Arthur Hull Hayes fils, Commissaire à la FDA (Food & Drug Administration). Le Dr. Hayes voulut bien obliger Rumsfeld, qui ne se sentait pas concerné par les résultats systématiquement mauvais de l’Aspartame[21]. Les scientifiques en place à la FDA rejetaient ce produit depuis 17 ans, trouvant que les tests de Searle étaient lacunaires et inefficaces, et qu’ils ne méritaient pas d’être pris au sérieux. Mais Rumsfeld était déterminé à promouvoir l’Aspartame légalement et politiquement, puisque les opinions des scientifiques lui barraient la route depuis tant d’années. Du 31 décembre 1980 au 23 juillet 1981, il se produisit trois conjonctions JUP-SAT en Vierge. La Vierge est un signe associé aux récoltes, et du coup, à l’alimentation. Les projets en ce domaine pouvaient se mettre en branle avec davantage de succès à ce moment, que les résultats en soient bons ou mauvais. Le 15 juillet 1981, le Dr. Hayes passa outre les règles du Public Board of Inquiry, ignorant les recommandations de sa propre équipe de scientifiques. Il approuva l’Aspartame pour “les produits secs” en juillet 1981 et pour les boissons gazeuses en 1983. L’édulcorant est aussi connu sous le nom de NutraSweet, Equal, Spoonful et Equal-Measure[22].

Avec zéro calorie et un pouvoir édulcorant 180 fois plus puissant que celui du sucre, l’approbation de l’Aspartame ouvrit la voie à un marché immense de boissons et aliments de régime, qui débuta en 1982 et 1983. Le produit ne réussit jamais les tests scientifiques sur animaux, et passait pour causer des tumeurs du cerveau, des convulsions et des crises d’épilepsie, ainsi qu’une dégénérescence neurovégétative chez les animaux de laboratoire. L’industrie pharmaceutique (Saturne) triompha sur les arbitrages éthiques (Jupiter) qui furent ignorés et outrepassés. Saturne gouverne sur les “grains inférieurs” et sur les “liquides sombres”, et ces éléments peuvent dominer quand Saturne est au pouvoir. Après l’acquisition de G.D. Searle en 1985, Monsanto a constamment dénié ou minimisé les points négatifs de l’Aspartame. Pour son intervention dans la reprise de Searle, Rumsfeld fut nommé Outstanding Chief Executive Officer in Pharmaceutical Industry[23] en 1980 et 1981.

e) Le 20 janvier 2001 : Dick Cheney devient Vice-Président sous le Président G.W. Bush jusqu’au 20 janvier 2009. Son rôle, en tant qu’ancien CEO de chez Halliburton (équipementier militaire, industrie de la défense) était crucial vu le nombre de contrats attribués à Halliburton, sans faire jouer la concurrence, durant la Guerre en Irak, après l’invasion américano-britannique de l’Irak en mars 2003. Le 21 janvier 2001 : Donald Rumsfeld devient Secrétaire de la Défense sous le Président G.W. Bush, jusqu’à sa démission le 18 décembre 2006. Tous deux, Cheney et Rumsfeld, furent des personnages contestés, et réputés pour leur dureté. Rumsfeld était reconnu pour mener ses guerres comme une affaire commerciale, et partageait certaines caractéristiques avec McNamara. Il insistait sur le fait qu’une guerre doive être conduite de manière efficace, avec bien moins de considération pour des allégations de violation des droits de l’homme et de crimes de guerre.

f) Décembre 1999 : Bill Gates (CEO et fondateur de Microsoft) atteint le pic de sa fortune, à 101 milliards de dollars US, après avoir livré des batailles juridiques durant des années, pour repousser la scission de sa société sous le Sherman Anti-Trust Act de 1980. Ce qui fut ordonné au printemps 2000, mais Gates fit appel, et s’en tira sans grande casse, le 6 septembre 2001. Sa fortune s’est construite durant les années qui ont suivi la conjonction JUP-SAT en Vierge (1980-81). La Fondation Bill & Melinda Gates est devenue beaucoup plus active à partir de 2000. Le 28 mai 2000, la conjonction JUP-SAT s’est produite à 28.51 Bélier, près de la cuspide de Maison 11 de Gates, des amis et des alliés.

2) Quelques marqueurs d’événements importants dans l’histoire américaine et mondiale lors des oppositions JUP-SAT, de 1970 à 1971, et qui se produisent tous les 20 ans. (La crise la plus importante dans un cycle Jupiter-Saturne peut survenir au moment de l’opposition Jupiter-Saturne, quand on scrute attentivement le fonctionnement harmonieux du cycle.)

a) Le 15 août 1971 : le Président US Nixon met fin au lien entre l’or et le dollar. Trois oppositions JUP-SAT se sont produites de fin décembre 1969 à la mi-octobre 1971, les deux premières en Balance-Bélier, la dernière en Scorpion-Taureau. Ce qui a coïncidé avec la fin du système monétaire basé sur la parité dollar-or. Pour des tas de raisons pratiques, le dollar est sorti complètement du système monétaire de l’étalon-or en 1970 – au moment où fut abolie l’obligation d’adosser les billets de banque de la Réserve Fédérale à 25% au moins de leur valeur en or. Ensuite, le 15 août 1971, le Président Nixon annonça qu’il abolissait officiellement le lien entre l’or et le dollar. En coupant l’arrimage du dollar, et donc de toutes les monnaies mondiales, à l’étalon-or, plus aucune nation n’avait le contrôle de sa propre monnaie, puisque le marché des changes agit selon la loi de l’offre et la demande et qu’il est soumis à la spéculation. Outre les préoccupations internationales, comme par exemple la préservation du régime monétaire international, la décision de Nixon favorisa les titres domestiques et les intérêts de l’économie intérieure. Ce qui a sans doute aussi assuré sa réélection. La disparition de l’étalon-or fut essentielle au processus de globalisation, qui favorise le lever de sanctions contre des monnaies internationales et contre des pratiques bancaires. Une libre-circulation des capitaux profite aux sociétés transnationales en particulier et rend quasi impossible le contrôle du blanchiment d’argent.

b) Le 24 mars 1989 : marée noire de l’Exxon-Valdez, la marée noire la plus importante de toute l’histoire US, jusqu’à l’explosion de la plateforme d’exploration de BP, Deepwater Horizon, dans le Golfe du Mexique, le 20 avril 2010, deux désastres survenus sur les côtes US. Trois oppositions JUP-SAT se sont produites de septembre 1989 jusqu’en juillet 1990, toutes en Gémeaux-Sagittaire. En conséquence du drame de l’Exxon-Valdez, le Congrès US vota le Federal Oil Pollution Act, le 18 août 1990. Destiné à réguler le commerce du pétrole, il ne releva pas le niveau des mesures de sécurité ou de régulation de l’industrie pétrolière, suffisamment pour empêcher des marées noires et des explosions, des milliers de fois plus préjudiciables. Les forages de Deepwater augmentèrent avec la promesse de prendre des mesures de sécurité préventives, mais elles ne furent jamais planifiées ni mises en œuvre.

c) Le 9 novembre 1989 : chute du Mur de Berlin, fin de la Guerre Froide, scission de l’Union Soviétique, le 12 juin 1990, avec la souveraineté de la Fédération de la République de Russie au sein de l’URSS. Chute de la Russie Communiste, entre le 22 août et le 5 septembre 1991. L’URSS avait soudainement disparu – la plus grande menace pour l’Amérique, depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. En 1991, le budget militaire US correspondait à 27% du total dépensé par toutes les nations. Dès 1995, il atteignait les 32%. Depuis lors, les chiffres ne sont plus disponibles, mais les ventes légales d’armement militaire se sont accrues depuis 1991, leur unique rivale étant la vente illégale d’armes, et de drogues – les légales comme les illégales. C’est Saturne qui gouverne tout ceci.

d) Le 25 décembre 1990 : le scientifique britannique Tim Berners-Lee invente Internet, réussissant à mettre en œuvre la première communication entre un client HTTP et un serveur, via le World Wide Web. Sa première tentative date de mars 1989[24]. Les oppositions JUP-SAT en Gémeaux-Sagittaire étaient aussi des marqueurs des avancées en nouvelle technologie. (Cet axe gouverne les systèmes de communications mondiaux, et ressemble à un système nerveux dans son ensemble. Les solutions sont venues avec les oppositions JUP-SAT en 1990-91, et la mise en œuvre avec la conjonction JUP-SAT de 2000.) On connaissait la fibre optique depuis le début des années 1840, et elle a commencé à prendre son essor avec d’importantes découvertes en 1965 et 1970. Mais ce n’est qu’avec le développement de la fibre à cristaux photoniques en 1991 qu’elle est devenue plus viable et plus largement commercialisable en 2000, ce qui révolutionna l’industrie des télécoms, en la rendant bien moins coûteuse pour l’usager moyen du téléphone, d’Internet, et du traitement de données. Avec la fibre optique, la lumière circule dans la fibre, s’amplifie, et permet la division et la multiplication/complexification des longueurs d’onde, ce qui accroît de façon spectaculaire les capacités de la fibre. Et alors que l’usage d’Internet fait avancer la démocratie, il rend aussi possible une surveillance plus étendue de toutes les communications.

e) Le 16 janvier 1991 : première invasion US de l’Irak (jusqu’au 3 mars 1991), suite à l’invasion par l’Irak du Koweït, et son occupation, en date du 2 août 1990. L’Irak a longuement considéré que le Koweït faisait partie de son territoire, ce qui amenait des conflits incessants aux frontières. Quoique l’Irak eût des réserves de pétrole importantes bien à elle, 8 champs pétroliers reconnus en 2010, le Koweït possédait quelques-unes des réserves de pétrole les plus vastes de tout Etat-nation pris isolément. (L’indépendance du Koweït fut reconnue le 19 juin 1961, midi, Koweït, ce qui lui donne vraisemblablement la vedette en cette période de 238 ans.) BP (British Petroleum) – la 3e société énergétique la plus importante au niveau mondial et la 4e entreprise la plus importante au monde – vit le jour sous l’appellation Anglo-Persian Oil Company (14 avril 1909, à midi, Londres, GB). Son but était l’exploration pétrolière en Perse (à présent l’Iran). Les revenus de BP pour 2009 se montaient à 246 milliards de dollars US ; en 2009, le revenu net était de 17 milliards de dollars US.

f) Le 16 août 2010: des problèmes de santé et de sécurité sont mis en lumière avec l’opposition JUP-SAT en Poissons-Vierge. L’attention se concentre davantage sur des problèmes de santé et de sécurité, résultat des guerres récentes, et de catastrophes industrielles, particulièrement la marée noire du Golfe du Mexique au printemps-été 2010. L’attention se porte sur la sécurité alimentaire et la fourniture de l’eau, comme après l’inondation catastrophique au Pakistan, en août 2010, qui a déplacé 14 millions de personnes. A cause d’un empoisonnement à la salmonella, on assista au retrait d’œufs le plus massif de toute l’histoire US, au printemps et en été 2010 : 500 millions d’œufs. Le 31 août 2010, les troupes de combat US se sont retirées d’Irak, mais il demeure de grands problèmes qui concernent la santé et le bien-être, à la fois chez les militaires US et chez leurs alliés, mais spécialement chez les civils et les militaires irakiens, qui ont été durement impactés, mais la chose est moins documentée. Al Jazeera rapporte que le Pentagone a utilisé plus de 300 tonnes d’uranium appauvri en 1991, et plus de 1000 tonnes en 2003. Le taux de cancer explose en Irak, en même temps que le “Syndrome de la Guerre du Golfe” chez les militaires américains qui ont été exposés à l’uranium appauvri.

g) Août 2010: les USA et l’Inde annoncent conjointement des propositions qui se chiffrent en milliards de dollars pour reconstruire une infrastructure retardataire. L’opposition JUP-SAT en Vierge-Poissons tombe le long de l’axe 4-10 du thème national des USA, ce qui affecte ces domaines, et pour l’Inde, le même axe de maisons dans leur carte de la conjonction JUP-SAT de 1961, avec un Ascendant en début de Sagittaire. Mais alors que se font jour les idées et inventions en vue de solutionner le problème, au moment de l’opposition JUP-SAT, la pleine réalisation peut ne pas se produire avant le carré JUP-SAT de 2015, ou pas avant la prochaine conjonction en 2020.

Copyright © 2010, Edith Hathaway. Tous droits réservés.

[1] NdT : Ensemble d’entreprises réunies par des liens juridiques et financiers plus ou moins précis et s’adonnant à des activités très diverses ayant parfois peu de rapport entre elles.

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/conglom%c3%a9rat/18194

[2] Dramaturge, scénariste, romancier, Paddy Chayefsky (1923-1981) rédigea ces lignes pour le film Network (1976), sur le rachat de réseaux de télévision par des trusts. Maureen Dowd les cita à nouveau le 9 septembre 2001, dans son article du New York Times, en qualifiant Chayefsky “d’oiseau de mauvais augure”. Dowd vitupère contre l’acquittement de Microsoft en date du 6 septembre 2001, “qui envoie un signal aux trusts des médias, pour leur dire qu’ils peuvent consolider à tout va, et accélérer la centralisation du pouvoir américain aux mains d’une minorité de gens très riches.” L’histoire continue avec la Marée noire du Golfe du Mexique, due à l’explosion de la plateforme d’exploration Deepwater Horizon, survenue le 20 avril 2010, une catastrophe environnementale dont on ne connaît pas encore toute la portée, mais qui est comparable à la catastrophe industrielle générée par une fuite de produits toxiques à l’usine Union Carbide de Bhopal, en Inde, le 2 décembre 1984. Cf. aussi mes articles, Jupiter-Saturn and the

Transnational Companies, Parts 1 & 2, ©2001, rev. 2010, sur mon site web :

www.edithhathaway.com

[3] Un cycle de 60 ans unit Jupiter et Saturne, puisqu’il représente deux révolutions orbitales de Saturne autour du Soleil, et cinq de Jupiter. Les années contenues au sein du cycle de 60 ans de Jupiter, sont aussi connues sous le nom d’“années jupitériennes”. C’est une notion propre à l’astrologie védique. Chaque année possède son nom, qui semble-t-il, doit indiquer la teneur de l’année en question (le Nouvel An védique débute avec la Nouvelle Lune sidérale en Poissons, précédant l’ingrès du Soleil en Bélier). Le texte classique Surya Siddhanta en donne quelques brèves explications (pp. 39-40

https://ia600302.us.archive.org/22/items/SuryaSiddhantaTranslation/surya_siddhanta_english.pdf)

[4] La C.I.A. appuya les opérations d’UFC au Guatemala au milieu des années ’50. En novembre 1958, Fidel Castro prit le pouvoir à Cuba. En 1959, il s’empara aussi des propriétés sucrières d’UFC à Cuba, dans le cadre de sa réforme agraire. Le sentiment US anticommuniste se développa à un rythme effréné à cette époque, et ceci passa pour une guerre sur fond de capitalisme.

[5] NdT : Edith utilise le terme Fourth Estate, qui peut correspondre à la presse ou à un contre-pouvoir quelconque, ne faisant pas partie, par exemple, des trois pouvoirs législatif-exécutif-judiciaire, tels qu’on les connaît en France.

[6] Le 10 mai 1886, midi PST, Santa Clara, CA. Jupiter en transit était rétrograde à 04.00 Vierge, et Saturne à 13.07 Gémeaux, en étroite interaction avec les planètes du thème des USA situées en Gémeaux et en Vierge, dont Jupiter à 15.12 Gémeaux, Saturne à 24.04 Vierge. Le thème des USA (Ascendant à 08.59 Sagittaire) suivra.

[7] Graha Yuddha : deux planètes situées à un seul degré de distance maximum l’une de l’autre, dans le même signe ou en signes adjacents. Seules cinq planètes sont concernées : Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne. Ma recherche, menée initialement avec l’astrologue védique Chakrapani Ullal, montre que le vainqueur se détermine selon ces facteurs et selon cet ordre : 1) Taille et influence ; 2) Eclat ou luminosité et 3) Vitesse de mouvement orbital. Mars est une exception : généralement perdant, il crée des ravages dans la foulée. Cf. mon article de 40 pages sur le Graha Yuddha © 2003, révisé, mis à jour et augmenté © 2010. Y compris 25 thèmes d’exemples. Disponible sur mon site web www.edithhathaway.com. Cliquer sur Articles.

[8] NdT : “second”, le nakshatra précédent étant Purva ashada, “ le premier vainqueur”

[9] Département de la Défense US : 29 juillet 1947, 0 h 30 EDT, Washington, D.C. En 2010, les USA représentent 4% de la population mondiale, mais ils ont un budget militaire de 700 milliards de dollars US, davantage que la plupart des nations. Avec un Ascendant à 28.34 Vierge, Jupiter est en Balance, Saturne en Cancer. La Réserve Fédérale US : 13 décembre 1913, 18 h 02 EST, Washington, D.C. Ascendant à 25.25 Gémeaux, Jupiter est en Capricorne, Saturne en Taureau. Soleil natal est à 08.53 Sagittaire et tombe à 6 minutes d’arc de l’Ascendant du thème des USA.

[10] Le thème du Canada, dressé pour Ottawa, 18 février 1961, est discuté brièvement sous le thème 10 (Brésil).

[11] Quoique l’économie de la Chine se classe actuellement en 2e position au niveau mondial, avec un PNB qui a été multiplié par 100 sur les 3 dernières décades, le revenu moyen est encore inférieur au 1/10e de ce qu’il est aux USA.

[12] Il s’agit d’un puissant Viparita Raja yoga, et il est particulièrement fort quand les maîtres de maisons Dusthanas (Maisons 6, 8, ou 12) se trouvent en leur maison propre ou dans une autre Dusthana. Ce yoga est une raison majeure du pouvoir et du statut de Bill Gates. Il a les 3 combinaisons, à compter de sa Lune natale.

[13] Cf. Nicholas Campion, The Book of World Horoscopes, édition 2004, pp. 287-289.

[14] NdT : Punition corporelle qui consiste en des coups de canne en rotin, spécialement prévue à cet effet.

[15] Des statistiques récentes montrent la meilleure performance économique de l’Allemagne depuis la réunification de 1990, “… avec une croissance économique d’un trimestre sur l’autre de 2,2%, ce qui équivaut à un taux annuel de près de 9%, si cette croissance se maintenait aussi robuste tout au long de l’année… Les travailleurs allemands et les sociétés ont consenti des sacrifices à court terme nécessaires à la réussite à long terme, ce que n’ont pas fait les partenaires européens de l’Allemagne… Dans les dernières années, il est clair que les Allemands ont gouverné l’explosion de la dette, alimentée par la consommation, dont nombreux sont ceux qui pensent qu’elle a contribué à la crise actuelle.” Nicolas Kulish, The New York Times, “Defying Others, Germany Finds Economic Success,” 13 août 2010.

[16] Julia Gillard est devenue la première femme Premier Ministre d’Australie le 24 juin 2010. Elle est née le 29 septembre 1961 à Barry, Pays de Galles, GB. Sa mère dit qu’elle est née à midi, ce qui donne un Ascendant à 02.42 Scorpion, donc pas d’angularité pour Jupiter et Saturne. La force de la conjonction est diminuée, bien qu’il y ait échange mutuel de signes : Saturne natal est à 29.55 Sagittaire (Vargottama), et Jupiter à 04.03 Capricorne. Mars est en Maison 12, en Balance. Le thème Navamsha s’améliore, avec Saturne Vargottama en Maison 6, Jupiter en Maison 8.

[17] Cf. mon article sur les élections présidentielles US 2008 (90 pages), sur mon site web à www.edithhathaway.com. J’y ai inclus un chapitre exhaustif sur ma rectification de l’heure de naissance d’Obama.

[18] Cf. l’article de Jane Mayer “Covert Operations”, dans le numéro du 30 août 2010 de The New Yorker magazine, pp. 44-55. Elle révèle à quel point les milliardaires, les frères David et Charles Koch, ont subventionné une guerre à l’encontre du Président Obama. Depuis le milieu des années ’60, ils ont constamment et généreusement financé des think tanks et autres activités qui allaient dans le sens de leurs idées et protégeaient leurs profits, notamment en contrant toute régulation environnementale de leurs entreprises, et tout rapport supportant la science du climat et le changement climatique. Leurs apports financiers à cet égard ont été sans précédent, selon Mayer et d’autres journalistes et organisations d’investigation. Koch Industries est un trust, avec des revenus annuels qui tournent autour de 100 milliards de dollars, dont des raffineries de pétrole et des pipelines. “Leur fortune cumulée de 35 milliards n’est dépassée que par celles de Bill Gates et de Warren Buffet.”

NdT : Un think tank ou laboratoire d’idées est généralement une structure de droit privé, indépendante de l’État ou de toute autre puissance, en principe à but non lucratif, regroupant des experts. L’activité principale d’un think tank est généralement de produire des études et d’élaborer des propositions, le plus souvent dans le domaine des politiques publiques et de l’économie. Comparé au laboratoire d’idées qui réunit des professionnels au sein d’une structure formalisée et qui produit de façon systématique des études et des rapports, un club ou cercle de réflexion est beaucoup moins formel. Il réunit, souvent autour d’un homme ou d’un parti politique, des personnes de bonne volonté désirant réfléchir sur une base non professionnelle à des problèmes relevant des politiques publiques. (Wikipedia) https://fr.wikipedia.org/wiki/Think_tank

[19] Donald Rumsfeld est né le 9 juillet 1932, à 17 h 40 CDT, Chicago, IL, USA. Le Scorpion se lève alors que Mars est en voie de se coucher. Jupiter natal est en Lion, Saturne en Capricorne.

[20]NdT : CEO (Chief Executive Officer, USA) ou MD (Managing Director, GB) désigne l’administrateur ou le responsable le plus haut placé d’un service.

[21] L’aspartame est un neurotoxique composé d’acide aspartique, et de phénylalanine sous sa forme d’ester méthylique, découvert accidentellement par un chimiste de G.D. Searle en 1964. Il n’y a pas de preuve flagrante de l’innocuité de l’aspartame, surtout en consommation quotidienne. L’aspartame et ses isolats d’acides aminés sont impliqués comme l’une des causes de maladies neurodégénératives, comme la sclérose latérale amyotrophique, l’Alzheimer, le Parkinson, la sclérose en plaques et les convulsions. Les formes liquides de neurotoxines sont absorbées plus rapidement, et sont de par le fait, plus toxiques.

[22] NdT : Natrena, Canderel, Demi, Hermesetas Gold, Sucrinel, et même en produit générique dans les grandes surfaces, depuis que la molécule est tombée dans le domaine public en 1992.

[23] NdT : OCEO, titre accordé annuellement au meilleur CEO dans sa branche.

[24] Tim Berners-Lee est né le 8 juin 1955 à Londres, GB. L’heure est inconnue, mais cet auteur croit que la Lune devait être en Sagittaire, où elle réside tout au long de la journée, jusqu’à 22 h 05, heure locale. Jupiter et Saturne sont tous deux en leurs signes d’exaltation. Bill Gates, fondateur de Microsoft, est né le 28 octobre 1955, à 21 h 15 PST, Seattle, Washington, USA, avec Saturne exalté, et Jupiter en Lion. Berners-Lee a toujours cru qu’Internet devrait être une technologie gratuite. A la différence de Gates, il ne tira pas de fortune colossale de ses inventions.

JUPITER et SATURNE – Planètes du Dharma et du Karma

Edith Hathaway, USA © 2007, 2008

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2016 

Dans les Upanishads de l’Inde ancienne, le joyau de la conscience passe pour se manifester dans “tout ce qui éclaire : le Soleil, la Lune, le feu et la parole.” Les corps célestes les plus brillants sont les luminaires-clés de la terre. Ce que nous devrions faire ici, le flux et le reflux de l’énergie vitale elle-même, peut se voir au travers du Soleil et de la Lune, et de leurs interactions mutuelles. L’aspiration humaine leur est toujours reliée, tout autant qu’au feu et à la parole. La nature du Dharma est aussi celle du Feu. Il gouverne l’Ascendant – le commencement de la vie. Le Dharma est toujours présent, mais il devient plus puissant quand nous comprenons comment notre nature véritable montre le but de notre existence ici-bas et la réception de cette lumière sous ses formes diverses.

Continue reading

Citizenfour

Prix du meilleur film documentaire attribué à Citizenfour: Laura Poitras & Glenn Greenwald

Edith Hathaway, USA © 2015

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2015

e_snowdenLe dimanche 22 février 2015, la cérémonie des Academy Awards a déployé l’habituel côté glamour et théâtral de Hollywood, mais avec quelques surprises en sus. Le film Citizenfour porte sur Edward Snowden et la surveillance massive exercée par la NSA. Celui-ci vit à présent en Russie car il tombe sous le coup d’une procédure fédérale engagée par la NSA à son encontre, en tant que lanceur d’alerte. Il serait donc inattendu que Hollywood récompense un film traitant d’un sujet faisant actuellement l’objet de poursuites, même s’il se base sur le mystérieux Espionage Act de 1917, destiné à l’origine à protéger le pays d’espions, qui se serviraient d’informations classées secret défense, mais qu’on utilise actuellement pour condamner les lanceurs d’alerte.

Mais il existe une longue histoire de films d’actualités à Hollywood, des œuvres documentaires mais aussi de fiction, sur des lanceurs d’alerte qui exposent des conduites répréhensibles de gouvernements ou de grosses sociétés. Comme All the President’s Men, en 1976 (sur le pseudo cambriolage à la Maison Blanche du QG du Parti Démocrate) ; Silkwood en 1983 (sur Karen Silkwood, l’employée d’une centrale nucléaire devenue activiste) ; The Insider en 1999 (sur Jeffrey Wigand, qui a révélé les pratiques délictueuses de l’industrie du tabac) ; et The Most Dangerous Man in America en 2009 (sur Daniel Ellsberg et The Pentagon Papers, mettant au jour des dizaines d’années de mensonges sur la Guerre du Vietnam, au fil des administrations US). Confirmant que “le courage est contagieux”, Edward Snowden dit que ce documentaire de 2009 sur Daniel Ellsberg lui a inspiré de révéler les documents de la NSA pour prouver la rigidité excessive du gouvernement. De même, il espère que nombre d’autres lanceurs d’alerte vont apparaître après avoir vu le film Citizenfour.

Citizenfour, l’un des cinq nominés pour le Best Documentary Film Feature of 2014, remporta la victoire et fut considéré comme favori lors de la cérémonie des Academy Awards du 22 février 2015, alors qu’il avait déjà récolté de nombreux prix, à la fois dans le domaine cinématographique et journalistique. Laura Poitras monta sur scène pour recevoir la récompense, en compagnie du journaliste et son collaborateur, Glenn Greenwald, de Mathilde Bonnefoy, réalisatrice et productrice, du producteur Dirk Wilutzky et de Lindsay Mills, la compagne d’Edward Snowden, qui était revenue de Russie à cette occasion. Voici le discours de Poitras lors de la remise des prix à Hollywood :

“Les révélations d’Edward Snowden ne dénoncent pas seulement une menace pour la vie privée, mais pour la démocratie elle-même. Quand les décisions les plus importantes qui nous affectent tous se font en secret, nous perdons notre capacité à contrôler les pouvoirs qui nous gouvernent. Merci à Edward Snowden pour son courage, et aux nombreux autres lanceurs d’alerte. Et je partage ceci avec Glenn Greenwald et autres journalistes qui révèlent la vérité. Merci.”

Immédiatement après ce discours, l’invité spécial Neil Patrick Harris a ajouté : “Le sujet de Citizenfour, Edward Snowden, n’a pas pu se rendre ici ce soir, à cause d’une trahison.”

Ainsi qu’il l’a rapporté au journaliste du New York Times, Peter Maass, voici pourquoi Edward Snowden a choisi Laura Poitras et Glenn Greenwald :

“Laura et Glenn sont les seuls à n’avoir pas eu peur d’exposer des sujets controversés tout au long de cette période (après le 11 septembre), ni d’affronter de cinglantes critiques personnelles, qui amenèrent Laura en particulier, à devenir la cible des programmes même qui venaient d’être dénoncés. Elle a fait montre du courage, de l’expérience personnelle et des aptitudes nécessaires pour traiter ce qui est sans doute la plus dangereuse mission à être confiée à un journaliste – dénoncer des conduites répréhensibles, tenues secrètes, du gouvernement le plus puissant dans le monde – ce qui faisait d’elle un choix évident.” (Peter Maass, “How Laura Poitras Helped Edward Snowszn Spill His Secrets ”, The New York Times, 13 août 2013.)

( http://www.nytimes.com/2013/08/18/magazine/laura‐poitras‐snowden.html?pagewanted=all&_r=0 )

Poitras appelle Citizenfour “une analyse du pouvoir américain dans la guerre contre le terrorisme”. Elle projetait d’en faire le dernier d’une trilogie de documentaires sur des événements de la période post 11 septembre, et particulièrement impactés par le 11 septembre. Le premier de la trilogie – My Country, My Country (2006) – traite de la guerre en Irak et de ses effets sur la vie de la population irakienne, avec en point de mire, un médecin irakien, père de six enfants et candidat politique sunnite. The Oath (2010) traite de la prison de Guantanamo, et fut tourné au Yémen et à Guantanamo Bay. Vu que Poitras dispose toujours de documents excédentaires du montage de Citizenfour, et aussi d’extraits inutilisés sur Julian Assange et autres, elle pourrait monter d’autres films encore sur les nombreux problèmes issus de cette trilogie. Le prologue de cette série fut diffusé en 2003 (O’Say Can You See), et consiste en une séquence de photos prises à et autour de Ground Zero, à New York, en septembre et octobre 2001. Elle dit que c’est “une méditation sur la perte et la vengeance”. Poitras résidait à New York à l’époque et se trouvait à Manhattan le 11 septembre 2001.

LAURA POITRAS – Biographie sommaire

Réalisatrice de documentaires, journaliste et artiste, Laura Poitras grandit dans une famille aisée des environs de Boston, en compagnie de deux sœurs (une aînée et une cadette). En 2007, ses parents firent don de 20 millions de dollars au Poitras Center for Affective Disorders Research au McGovern Institute for Brain Research, un département du Massachussetts Institute of Technology. Elle reçut une éducation non conventionnelle, suivant les cours de la Sudbury Valley School, où il n’y a pas de grades, pas de séparation en fonction des âges, et où ce sont les étudiants qui dirigent eux-mêmes leurs études. Par la suite, elle suivit des cours au San Francisco Art Institute et à la New School, à New York. Elle avait initialement l’intention de devenir chef cuisinier, et travailla plusieurs années durant comme chef au restaurant français L’Espalier, à Boston Back Bay. Mais en découvrant l’art du cinéma à San Francisco, elle abandonna ces plans, pour continuer ses études au San Francisco Art Institute. En 1992, elle déménagea à New York pour étudier à la New School, et décrocha un Bachelor of Arts en 1996.

Laura Poitras a reçu de nombreuses récompenses, surtout pour ses documentaires, à commencer par Flag Wars (2003), un film sur le conflit entre communautés dans l’embourgeoisement de Colombia, Ohio. Codirigé et coproduit avec Linda Goode Bryant, il fut bouclé en 4 ans et diffusé le 10 mars 2003, l’année même où elle diffusa son court-métrage O’Say Can You See, le prologue de sa trilogie sur l’après 11 septembre. Peu après la diffusion de son film My Country, My Country, le 4 août 2006, elle fut arrêtée aux aéroports à plus de 40 reprises. Ceci continua jusqu’en avril 2012, quand – à la suite d’un article publié le 8 avril 2012 par Glenn Greenwald, qui exposait les faits – les incidents cessèrent soudainement, grâce aussi en réponse à son article du 9 avril 2012, d’une pétition émanant d’un groupe de réalisateurs de documentaires, protestant contre le traitement de Laura Poitras, orchestré par la sécurité intérieure américaine. Cf. :

http://www.salon.com/2012/04/08/u_s_filmmaker_repeatedly_detained_at_border/

http://deadline.com/2012/04/documentarydirectorsprotesthomelandsecuritytreatmentofhelmerlaurapoitras254291/

L’article de Greenwald, en date du 8 avril 2012, attira aussi l’attention d’Edward Snowden, qui eut l’idée de les choisir tous deux comme porte-paroles, en se basant largement sur leur activité individuelle sur des questions de sécurité nationale et sur cet article en particulier. Quelques années plus tôt, Greenwald avait offert à Poitras d’écrire ce genre d’articles, mais elle avait refusé, pensant que cela ne ferait qu’aggraver les choses. Finalement, elle y souscrivit, vu l’acuité du problème. Elle déménagea aussi à Berlin à l’automne 2012, redoutant que ses sources pour les films à venir ne soient saisies si elle restait aux USA, vu que le sujet de sa trilogie avait trait à des thèmes devenus aussi sensibles dans l’Amérique d’après le 11 septembre, dont la surveillance nationale. Elle rejoignit Glenn Greenwald et Jeremy Scahill fin 2013, en tant que cofondateurs de The Intercept, lancé le 10 février 2014, avec une mise de fonds venant du propriétaire d’eBay, Pierre Omidyar, puisque faisant partie de son First Look Media.

On doit trouver des traces de tout ceci dans son thème natal, y compris sa famille aisée à Boston et ses deux sœurs, une carrière très réussie et très prolifique dans le film documentaire qui démarre en 2003 ou avant, et sans doute une propension à garder secrètes ses coordonnées de naissance – pour des raisons qu’on peut connaître ou non, en partie dues au harcèlement dont elle fut l’objet de la part du gouvernement à cause de son œuvre cinématographique. En même temps, elle commença à collectionner les récompenses pour ses films à partir de 2003, quoiqu’ avec une sensible accélération depuis 2012, avec le “Genius Grant” de la John D. et Catherine T. MacArthur Foundation, annoncé le 2 octobre 2012. Poitras fut l’une des 23 MacArthur Fellows de 2012 et vers la même époque, elle quitta les USA pour vivre à l’année à Berlin. A ce jour, aucune information sur une liaison amoureuse n’a percé, quoique Poitras ait eu toute une série de d’éminents collaborateurs dans son travail. En 2016, elle aura sa première exposition en solo à la Whitney Gallery de New York.

LAURA POITRAS – thème natal

Voyons brièvement les thèmes des deux collaborateurs principaux du film Citizenfour, Laura Poitras et Glenn Greenwald. (Edward Snowden a été évoqué dans l’article en deux volets du numéro de décembre 2014 et janvier 2015 d’Astrologic magazine. Voir aussi le PDF à http://www.edithhathaway.)

Il n’y a pas d’heure de naissance connue pour Poitras ni Greenwald, mais nous avons en revanche le mois, le jour, l’année et le lieu pour chacun. Les données de Laura Poitras constituent une question spécialement intéressante, et un mystère cependant, vu que sa date de naissance a été donnée auparavant sur Wikipedia pour le 16 janvier 1962 à Boston, Massachussetts. Mais au printemps ou à l’automne 2014, elle fut transformée en 1964, Boston, MA, alors que la version française de Wikipedia reprenait encore son année de naissance comme 1962, et là non plus, sans aucune date. Il existe d’autres éléments qui vont dans le sens de la première date de naissance de Laura Poitras, donnée par Wikipedia (16 janvier 1962). Voici deux sources :

http://www.colbertnewshub.com/2014/11/18/better‐know‐a‐guest‐november‐17‐20‐2014/

http://www.ovguide.com/laura‐poitras‐9202a8c04000641f80000000147342ab

TOUTES LES PLANETES EN TROIS MAISONS

La date et le lieu repris ci-dessus placent les sept planètes classiques, physiques, védiques en seulement trois maisons dans le thème natal, et ceci demeure vrai pour une période d’au moins 24 heures, ou l’entièreté du jour calendaire. Mardi, c’est un jour gouverné par Mars, du lever du soleil le mardi au lever du soleil le mercredi. Un jour de Mars semble bien convenir en ce cas pour des thèmes comme la vie d’un guerrier et/ou des efforts en vue d’obtenir et de conserver ses sources, pour entrer dans des zones de guerre réelle ou d’autres zones de conflit. Si Mars natal est placé en position forte dans le thème, il donne à la personne de la vitalité physique et la capacité d’entrer en compétition et de surmonter des obstacles efficacement. La Lune demeure en Taureau jusqu’au 17 janvier, recevant un aspect bénéfique de Jupiter.

Quand les planètes se trouvent en trois maisons seulement dans le thème, on dit que c’est un Sankhya Shoola yoga, Shoola signifiant “épine”, et associé à la lutte et à l’expression “l’épine dans le pied”. Ce yoga donne une vie vraiment très intense, avec certains retournements et opportunités de premier plan, le tout dépendant de l’emplacement planétaire en maison et en signe. Ce qui se reflète dans l’intensité de la concentration avec laquelle Poitras travaille et mène sa vie, avec son énorme sens de l’obligation envers à la fois son art et ses sujets, qui apparaissent indissolublement liés. En plus, il y a le Sanyasin yoga, quand quatre planètes ou plus (à l’exception de Rahu et Ketu) se trouvent en une seule maison et un seul signe. Sanyasin signifie “renoncer” et peut indiquer que même si quelqu’un n’est pas célibataire, il renonce à presque tout pour ne réaliser qu’une seule chose ou un certain genre d’existence. Pour être vraiment un ascète, le Maître de 10 doit faire partie du Sanyasin yoga et le yoga doit se situer en maison angulaire ou trigonale. Ce qui n’arrive pas avec l’Ascendant Poissons.

La planète la plus forte du Shoola yoga doit indiquer la nature du Sanyasin yoga. Le score Shabdala donne l’avantage à Vénus, mais Vénus est étroitement combuste du Soleil en Capricorne, et dans le nakshatra du Soleil Uttara Ashadha (“le dernier vainqueur”). Quand Vénus est la plus forte dans la combinaison planétaire, “celui qui renonce est un vagabond et un adepte de l’école matérialiste”. Cependant, puisque Vénus est aussi combuste, “la personne ne devient pas elle-même un saint, mais elle a un grand respect pour eux”. (Les deux citations sont de K.S. Charak, Yogas in Astrology, 1995, p. 199. Ce peuvent être deux traductions du Dr. Charak des vers sanscrits en question.) Avec Vénus et le Soleil Vargottama en Capricorne (qui répètent la même position en signe dans le thème de Navamsha), voici qui donne davantage de puissance à Vénus, gouverneur des arts, et qui favorise son emplacement dans la Maison 5 du thème de Navamsha, en aspect de Jupiter exalté. Jupiter possède le compte Bindus le plus élevé dans le groupe planétaire natal, à 6 Bindus (sur 8), ce qui apporte des qualités de maîtrise de soi, d’autodiscipline et même de célibat. Avoir autant de planètes en Capricorne ajoute aussi de grandes qualités d’organisation, de discipline et de sens pratique. Le fait que Poitras semble n’avoir aucun compagnon depuis des années peut très bien refléter ce type de Sanyasin yoga. Il y a un autre facteur qui peut confirmer ce point et nous y viendrons sous peu.

LE CAS DES POISSONS A L’ASCENDANT

Tant de planètes en Capricorne peuvent se voir comme une obligation de service, particulièrement avec un Ascendant Poissons. En tout cas, la vie d’une personne d’Ascendant Poissons est plus tournée vers le sacrifice, elle est plus désireuse de tout sacrifier de façon à atteindre certains buts, avec la perte éventuelle du sens de la vie si l’objet de la force motrice affective, au cœur du processus, a disparu ou s’est dissipé, quelle qu’en soit la raison. Mais la tendance à se sentir perdu est grandement amendée par l’intensité des six planètes en Capricorne, un signe de Terre. Même en ce cas, nous voyons quelques échos du Shoola et du Sanyasin yoga dans le désir de tout sacrifier à son art et à son œuvre. De plus, fusionner avec ses sujets mais préférer rester à l’arrière-plan autant que possible, tout en se concentrant sur des thèmes de justice sociale et divers thèmes de malfaisance gouvernementale – tout ceci tend à donner un signe Ascendant en Eau, surtout que sa matière nous emmène (et elle aussi) en des zones de sacrifice humain, souvent dans les hôpitaux et les prisons (Poissons ou domaines de Maison 12).

Laura Poitras est une grande femme bien charpentée, avec peut-être une tendance à prendre du poids, ce qui est typique d’un Ascendant Eau. Poitras porte presque toujours du noir, ce qui mériterait un Ascendant Scorpion, ou un Ascendant ou Maître d’Ascendant avec une puissante influence de Saturne. Saturne aspecte l’Ascendant Poissons depuis sa position en Maison 11. Le thème est gouverné par Jupiter, débilité en Capricorne. Mais Jupiter devient Neecha Bhanga, corrigé par la présence de Saturne, aussi en Capricorne, et son maître de nakshatra est une Lune exaltée, ce qui renforce davantage Jupiter comme Maître d’Ascendant, en lui donnant à la fois l’intensité des émotions (par la Lune, qu’il aspecte aussi) et des capacités d’organisation (par Saturne, en son propre signe du Capricorne), même à partir d’une situation désavantageuse ou mal orientée, vu que c’est une planète débilitée. Dans son cas, elle a trouvé sa vocation vers l’âge de 30 ans et fut diplômée à 34 ans, si 1962 est bien l’année de sa naissance.

Le signe double à l’Ascendant reflète la possibilité d’une certaine confusion quant au choix de sa carrière. Il reflète aussi son extrême versatilité, flexibilité et son expertise technique, avec une véritable compassion pour ses sujets (Poissons). Mais elle n’est pas tant une avocate pour ses sujets qu’une documentaliste scrupuleuse de tout ce qu’elle considère comme important à montrer à son audience. Avec Citizenfour, par exemple, elle a dit qu’elle ne pense pas, personnellement, que Snowden sera perçu à longue échéance comme un traître, mais elle veut que son public décide tout seul.

La réalisation de films est principalement associée avec la Maison 5. Avec un Ascendant Poissons, la Maison 5 est en Cancer, gouvernée par la Lune Vargottama exaltée en Maison 3, recevant l’aspect de Jupiter. La Maison 5 est aspectée par six planètes en Capricorne, dont Jupiter, en sus de l’aspect de Mars à la Maison 8. Ceci dirige une grande quantité d’énergie planétaire vers la Maison 5 des entreprises créatrices, dont les arts cinématographiques ; et toute la population du Capricorne en Maison 11 envoie nombre de collaborateurs importants et d’amis sur sa route. Rahu en Maison 5 n’est pas une planète facile pour ce qui est d’avoir ou de concevoir des enfants, mais si vous êtes créatif et artiste (deux domaines de Maison 5), Rahu rend le travail exotique et peut très bien vous emmener en pays étrangers. Rahu et Ketu apportent de la turbulence et de l’imprédictibilité aux maisons qu’ils occupent dans le thème. Poitras a trouvé ses sujets principaux au beau milieu de zones de guerre et de catastrophes, comme Ground Zero le 11 septembre. Ce qui depuis lors a bien propulsé son activité.

Si on place le groupe de six planètes dans la Maison 11 comptée de l’Ascendant, voici qui reflète le pouvoir des amis de Poitras et de ses collègues, à l’aider ou à la choisir, comme cela transparaît à l’évidence de l’histoire de sa vie. Cela lui donne une foule de connexions avec les gens, même si elle demeure cloîtrée à la maison quand elle fait son travail. Des planètes en Maison 3 et 11 décrivent aussi la possibilité de frères et sœurs plus âgés et plus jeunes (Maison 11 et Maison 3, respectivement). Elle a des sœurs aînées et cadettes aussi. Avec n’importe quel Ascendant, le 16 janvier 1962, les six planètes en Capricorne sont dans la Maison 9 comptée de la Lune en Taureau. Ce qui reflète la grande quantité de voyages à l’étranger et une éducation à plus large spectre, qu’elle a glanée au travers de ses voyages internationaux et de son éducation supérieure.

Poitras a un visage doux, honnête et expressif, mais le détail caractéristique, c’est son intense concentration, sa haute intelligence et son honnêteté scrupuleuse à couvrir ses sujets. Elle est couverte des pieds à la tête, et porte surtout du noir, comme on l’a vu, sans maquillage ni bijoux, toutes choses qui vont dans le sens d’un Ascendant et/ou un Maître d’Ascendant influencé par Saturne. Elle semble avoir pas mal de force physique, d’énergie mentale, de vigueur, ainsi qu’une excellente santé physique. Un aspect de Mars à l’Ascendant, spécialement en tant que Maître de 9, est favorable à la vitalité physique et développe le Dharma, c.-à-d. la découverte du but de son existence et son accomplissement au travers de la carrière ou autre. Vu que Mars gouverne à la fois sa Maison 2 et sa Maison 9 à compter de l’Ascendant Poissons, il est aussi extrêmement bien placé en Maison 10 pour le succès financier et personnel, donnant un Raja yoga et un Dhana (prospère) yoga. Mars atteint le Digbala (le meilleur angle possible) quand il se trouve en Maison 10, comme ici, et favorise la réussite et la visibilité sur bien des niveaux, pour quelqu’un à l’Ascendant Poissons. A partir de la Maison 10, Mars aspecte aussi les Maisons 4 et 5, dirigeant son éducation de façon plus disruptive et indépendante, comme ce fut le cas. Son puissant intérêt à devenir chef cuisinier disparut vers 1991 ou 1992, ce qui correspond bien à une heure de naissance de 10 h 05, plaçant la sous-période disruptive Rahu-Mars au bon moment : en ce cas, du 17 mars 1992 au 4 avril 1993. Elle déménagea à New York le plus vraisemblablement à l’automne 1992, pour suivre les cours de The New School, s’en sortant avec un Bachelor of Arts en 1996. Son meilleur travail allait arriver après la sous-période de Mercure du Dasha de Jupiter : du 4 décembre 1997 au 11 mars 2000. Voyons ce que c’était.

GRAHA YUDDHA : Mercure – Jupiter

Mercure et Jupiter sont à 1 degré maximum l’un de l’autre, créant un Graha Yuddha. Jupiter gagne la Guerre Planétaire grâce à sa taille supérieure et aussi à sa luminosité. Ceci limite les capacités de Mercure à contrôler les choses sur les maisons qu’il possède, en plus des choses qu’il gouverne en général. Pour un Ascendant Poissons, ce sont les Maisons 4 et 7. Poitras aurait tendance à déménager souvent ou aurait besoin de quitter souvent sa maison (Maison 4) ; et un petit ami ou compagnon (Maison 7) aurait tendance à avoir très peu de pouvoir ou à être très faible d’une certaine manière, peut-être est-ce une bonne raison d’éviter ce genre d’associations. Ce qui est supporté par le Sanyasin yoga, et comme déjà noté, il semble qu’il y ait peu de preuve ou même mention d’un éventuel petit ami depuis des années. Ce Graha Yuddha doit nous dire que, étant donné la vie menée par Laura Poitras jusqu’à maintenant, son thème natal ne doit pas être gouverné par Mercure. Autrement, sa santé physique et sa vigueur en seraient grandement compromises, ce qui n’est pas le cas. Cela aurait aussi tendance à éliminer un thème gouverné par l’un des grands amis de Mercure : Vénus et Saturne.

Ce qui nous laisse Mars ou Jupiter pour gouverner le thème : Bélier, Scorpion, Sagittaire et/ou Poissons. Et pour tous ces Ascendants, il nous faut observer les transits de Jupiter et Saturne, et voir s’ils vont dans le sens de la réussite professionnelle. Idéalement, Saturne en transit doit passer l’horizon en direction de la Maison 10 depuis au moins 2010. Il n’y a qu’un Ascendant en Poissons ou en Bélier pour donner cette trajectoire, et bien qu’un Ascendant Bélier décrirait bien un révolutionnaire, et placerait les six planètes en force en Maison 10 du statut et de la carrière, cet Ascendant donne davantage de possibilités pour des liaisons amoureuses. Et aussi, son discours serait bien plus empreint d’émotion avec la Lune en Maison 2, et ses habitudes alimentaires, sa vie financière et ses relations familiales seraient plus volatils. Tout ceci ne semble pas d’application. Lune natale sur l’axe du voyage (Maisons 3-9) paraît plus sensé en ce cas, vu qu’elle voyage beaucoup et a rencontré tant de hauts et de bas au cours de ceux-ci.

Poitras parle avec éloquence et rapidement si nécessaire, mais pas à voix haute. Elle a montré clairement sa préférence pour la caméra et non pour l’expression orale. C’est la forme de langage qu’elle a choisie. Elle a des tas de choses à dire, c’est typique des contacts mutuels Mercure-Jupiter, mais elle rechigne à prendre la parole, à moins que ce ne soit nécessaire pour le succès du film. Il serait faux de supposer qu’on n’arrive pas beaucoup à s’exprimer quand Mercure perd le Graha Yuddha, mais il y a des conditions qui dépendent du thème. Le degré de destruction de Mercure dépend aussi de sa position en maison et en signe et des maîtres de nakshatra, surtout ces derniers. Cette combinaison Mercure-Jupiter se situe en nakshatra Shravana (“l’oreille”, affinée de façon à écouter et à se connecter à divers éléments). La Lune Vargottama exaltée gouverne ce nakshatra. La Lune à son tour, est située en Maison 3 de l’écriture et des voyages à pied, ce qui apparaît des tas de fois dans le travail de Poitras. Le maître du signe, Saturne, est fort et à pied d’oeuvre en son propre signe du Capricorne. Ceci minimise la destruction totale que pourrait exprimer Mercure du fait de sa défaite dans la Guerre Planétaire, même si Jupiter, en tant que vainqueur, est Neecha Bhanga. Souvent, la personne travaille très dur à la communication et peut même y arriver très bien, même si c’est au prix de grands efforts et sacrifices, et l’expression orale peut ne pas être la forme d’expression favorite, comme en ce cas. Laura Poitras sur son rôle, en tant que réalisatrice, surtout au sujet de Citizenfour (2014) :

“Je considère que je suis une sorte de narrateur du film, et il est évident qu’il est raconté à la première personne et que c’est un film subjectif. Je viens aussi d’une tradition cinématographique où j’utilise la caméra – c’est mon objectif, que j’utilise pour exprimer ma façon de tourner. De la même manière qu’un écrivain utilise le langage, pour moi ce sont les images qui racontent l’histoire. Donc il m’est très difficile d’être devant la caméra et de m’exprimer – et à Hong Kong, il n’y avait personne d’autre. Pour moi, la caméra est l’instrument qui me sert à documenter les choses, donc la plupart du temps, je me tiens derrière elle.” (Tiré d’une interview avec Andrea Peterson, The Washington Post, 23 octobre 2014.)

http://www.washingtonpost.com/blogs/the‐switch/wp/2014/10/23/snowden‐filmmaker‐laura‐poitras‐facebook‐is‐a‐gift‐to‐intelligence‐agencies/)

Quand Mercure perd un Graha Yuddha, il peut donner un défaut de langage ou un problème avec les cordes vocales, comme dans le cas du chef cuisinier Julia Child. Une expression abondante est toujours possible avec Mercure-Jupiter, même dans une Guerre Planétaire (voyez Woody Allen). Mais comme Maître d’Ascendant, Mercure apporte une faiblesse physique et de la souffrance, comme avec la chanteuse Karen Carpenter, quoique ses chansons aient survécu longtemps après sa mort tragique, alors qu’elle était jeune encore. Mais les périodes majeures ou les sous-périodes de la planète vaincue vont raconter l’histoire. Il doit arriver quelque chose d’important en période majeure ou mineure de Mercure, en relation avec une de ses manières de s’exprimer et/ou (vu que l’Ascendant est en Poissons) dans l’histoire de ses partenaires (s’il y en a). Ce qui concernerait son Vimshottari Dasha Jupiter-Mercure, finissant le 11 mars 2000, en prenant mon heure de naissance supposée de 10 h 05. Elle a commencé à filmer en 1999, et son premier film à être récompensé, fut Flag Wars (2003). Si ce thème de naissance est juste, le projet doit performer après mars 2000.

Une autre raison qui fait que Mercure défait puisse fonctionner très bien pour un Ascendant Poissons, c’est que la Maison 7, ce n’est pas uniquement les associés mais aussi les concurrents et/ou les ennemis. Avec Mercure qui perd la guerre, les ennemis de Poitras sont défaits. C’est une bonne raison pour se concentrer sur le 8 avril 2012 : la diffusion de l’article de Glenn Greenwald sur son harcèlement par les autorités lors de ses déplacements à l’international, suivie le lendemain par une pétition signée de nombreux réalisateurs indépendants. Cette date doit coïncider étroitement avec le départ de la sous-période Saturne-Mercure de Poitras. Avec la carte de 10 h 05, la période Saturne-Mercure va du 7 avril 2012 au 17 décembre 2014. Puisque ses ennemis (Maître de Maison 7, Mercure) ont cessé de la harceler à partir du moment où est paru l’article de Glenn Greenwald, le 8 avril 2012, cela semble être un important indicateur de temps. Aussi, depuis septembre 2009, Saturne en transit se trouve en Vierge dans sa Maison 7 et en route vers la Maison 10 depuis lors jusqu’à ce jour. C’est bon pour la visibilité de la carrière et c’est un témoignage de son succès professionnel grandissant, ainsi que de sa position sociale, à dater de cette époque, grâce à son premier film primé en 2003. Le Dasha de Saturne, qui a commencé au printemps 2009, a même apporté davantage d’autorité personnelle et de succès en tant que maître du signe de Jupiter, et maître des six planètes dans le signe du Capricorne. L’Ascendant Vierge de Navamsha donne Saturne Digbala (en le meilleur angle possible) en Maison 7, aspecté par Jupiter exalté.

Son film My Country, My Country fut diffusé le 4 août 2006, durant son Dasha Jupiter-Mars. C’est après ce film qu’elle commença à être arrêtée aux aéroports pour être interrogée, son équipement saisi etc. Son Mars natal a tendance à attirer en même temps le succès et les ennuis. Au Milieu du Ciel (Maison 10) il attire l’attention, spécialement celle de la police et d’autres autorités de ce genre (Mars aussi). Avec le thème de 10 h 05, Mars est situé en Scorpion dans le thème de Navamsha, en opposition à la Lune. C’est un yoga prospère, mais qui peut aussi apporter des perturbations au cours des voyages (axe des Maisons 3-9).

GLENN GREENWALD – Biographie sommaire

Tout comme Poitras, Greenwald lui aussi vit actuellement hors des USA. Il réside à Rio de Janeiro, en partie pour vivre avec son compagnon David Miranda, qui est citoyen brésilien, et en partie pour éviter le même harcèlement et les mêmes entraves que Poitras. Il a suivi un cursus secondaire et supérieur conventionnel, suivant les cours de l’enseignement secondaire local à Lauderdale Lakes, Floride, avant de rentrer à l’Université George Washington, où il fit une licence en philosophie. Après son grade de Bachelor of Arts en 1990, il rejoignit la New York University School Law, pour y décrocher son diplôme en 1994.

Il exerça une profession juridique dès 1994 en tant que litigation attorney (avocat en droit civil), et il créa sa propre boîte en 1996. Il se concentrait sur la loi constitutionnelle US et sur les droits civiques. Il se démit de ses fonctions en 2005, vu qu’il s’intéressait davantage à l’écriture et au journalisme. Selon ses propres mots : “J’ai volontairement décidé de renoncer à ma pratique en 2005 parce que je le pouvais et parce que, au bout de 10 ans, je m’ennuyais dans des procès à plein temps et que je voulais faire d’autres choses, dont je pensais qu’elles m’engageraient davantage et qu’elles auraient plus d’impact, dont l’écriture de textes politiques.”

Il commença son blog Unclaimed Territory en octobre 2005, et se distingua rapidement dans ce domaine, en recevant le Koufax Award 2005 du “Best New Blog” en avril 2006. En février 2007, il devint rédacteur associé à Salon.com. En 2009, il reçut l’Izzy Award for Independant Media et en 2010 l’Online Journalism Award for Best Commentary. Ensuite le 20 août 2012, Greenwald quitta Salon.com pour écrire pour The Guardian, citant “l’opportunité d’atteindre une nouvelle audience, d’internationaliser davantage mon lectorat, et de me revigorer par un environnement différent”. Au travers de la connexion avec Snowden et de ses révélations sur les documents de la NSA, Greenwald lança des articles majeurs dans The Guardian sur la surveillance nationale US, dès le 5 juin 2013. C’était au sujet des métadonnées collectées par la NSA sur des millions de citoyens, à la fois aux USA et à l’étranger, et à leur insu ou sans leur accord.

Comme Poitras, Greenwald a reçu une longue liste de récompenses à la fois pour son journalisme et pour ses livres, tous centrés sur des questions politiques de notre époque, mais largement focalisés sur des questions de sécurité nationale. Son intérêt politique commença à s’affiner en 2005 et 2006, et fut transformé à jamais par la présidence de George W. Bush et la Guerre contre le Terrorisme initiée par Bush et continuée depuis lors.

Le compagnon de Greenwald, David Miranda, fit son apparition dans les journaux quand il fut arrêté le 18 août 2013, pendant neuf heures, à l’aéroport de Londres, Heathrow. Tout son équipement électronique fut saisi et il fut harcelé par les autorités, une action perçue largement comme une forme d’intimidation, pour un journaliste d’investigation comme Greenwald. Miranda voyageait de retour de Berlin en direction du Brésil, emportant du matériel crypté venant de Laura Poitras, pour les remettre à Greenwald. Miranda n’est pas journaliste. Cf. :

http://www.usatoday.com/story/news/nation/2013/08/18/greenwald‐snowden‐g..

GLENN GREENWALD – Coordonnées de naissance et analyse du thème

Glenn Greenwald est né le lundi 6 mars 1967, Queens, New York (Source : Wikipedia). On n’a pas d’heure de naissance, donc nous utiliserons midi en ce cas, ce qui s’avère finalement approprié, bien que je n’aie pas fait de rectification poussée. Un signe double à l’Ascendant peut très bien aussi convenir dans le cas de Greenwald (Gémeaux ou Vierge ici), avec sa versatilité et sa souplesse, parlant au moins deux langues couramment et changeant de professions après les avoir étudiées et pratiquées à un niveau supérieur. La Lune entre en Capricorne à 8 h 26 ce jour-là, où elle reçoit un aspect de Jupiter Vargottama exalté (répété en Navamsha), quoique rétrograde. Ce qui crée une nature très expansive et très optimiste, que Greenwald exprime bien, et lui confère un Gaja Kesari yoga, une combinaison planétaire qui apporte popularité et succès. Si la Lune et Jupiter impliquent la Maison 2 du langage, il peut apporter une terrible éloquence – avec du Feu. Le Feu se montre au travers de Mars natal qui contacte Ketu en Balance en Maison 5, aspectant la Lune en Capricorne (après 8 h 26). C’est une autre raison qui appuie une heure de naissance après 8 h 26, quand la Lune en transit entre en Capricorne. Bien que ce ne soit pas une position en maison facile, néanmoins une Lune de Maison 8 peut contribuer à se focaliser sur une recherche approfondie et sur l’investigation. Avec un Jupiter fort de cet acabit, son Dasha de Jupiter coïncide vraiment bien étroitement avec le départ de sa nouvelle carrière dans le journalisme et le dénouement de sa carrière de litigation attorney. Cela doit aussi amener un nouveau compagnon.

Si on prend un thème dressé pour midi, le Dasha de Jupiter, d’une durée de 16 ans, commence le 31 octobre 2005, ce qui coïncide avec le mois où il a lancé son premier blog, Unclaimed Territory, en octobre 2005. Avec une heure de 12 h 21, le Dasha de Jupiter commence le 1er octobre 2005. (Avec un Ascendant précoce en Vierge, le Dasha de Jupiter commence au printemps 2004.) L’année 2005 correspond au moment où il fit sa transition de juriste à journaliste. Avant, lors de l’été 2004, il rencontra son compagnon David Miranda (19 ans à l’époque) alors qu’il était en vacances à Rio de Janeiro. Greenwald avait 37 ans. “A cette époque, [Miranda] n’avait pas encore terminé ses secondaires. Sa mère était morte quand il n’avait que 5 ans, et il n’avait jamais connu son père. Il quitta la tante qui l’avait élevé et sa maison dans les taudis du Jacarezinho quand il avait 15 ans. Il cirait des chaussures, livrait du courrier, nettoyait, faisait de petits travaux de bureau et dirigeait une boutique de loterie pour joindre les deux bouts.” (http://www.worldcrunch.com/world‐affairs/in‐rio‐with‐glenn‐greenwald‐and‐david‐miranda‐more‐snowden‐stories‐to‐come/glenn‐greenwald‐david‐miranda‐guardian‐edward‐snowden‐whistleblower/c1s13223/#.VPFGWbs5Au4)

En l’espace d’une semaine, ils vivaient ensemble. L’Ascendant en Gémeaux pourrait conforter ce timing. En été 2004, Saturne en transit était en Gémeaux, aspectant la Maison 7 des associations, tout comme Jupiter en transit se trouvait en Lion. Quand ces deux planètes aspectent la même maison, il y a de fortes chances que se manifestent des événements importants reliés à cette maison. Si le thème de naissance ne montre définitivement pas d’association, le Navamsha devrait le confirmer. Avec le Dasha de Jupiter et Jupiter natal pour indiquer l’époux, à la fois comme Darakaraka (planète au plus bas degré de longitude céleste) et sans doute aussi comme Maître de Maison 7, le Dasha de Jupiter allait aussi lui apporter un nouvel et important partenaire. Miranda connut tout de suite une amélioration financière de par sa rencontre avec Greenwald, quoiqu’il apparaisse qu’ils se traitent en égaux. Miranda parle couramment anglais, qu’il a appris tout seul, et Greenwald parle couramment portugais.

Mercure natal et Soleil natal se trouvent dans l’idéaliste signe du Verseau, avec Mercure rétrograde, peut-être pour rendre compte du travail incisif et très détaillé de Greenwald sur tout ce qu’il investigue. Vénus et Saturne sont en Poissons, là où Vénus est exaltée, renforcée de surcroît par un aspect de Jupiter Vargottama exalté. Les deux planètes en Poissons sont étroitement connectées avec un possible Ascendant Poissons de Poitras. Son obligation envers Poitras (Saturne) et leur camaraderie évidente (Vénus) se voient de tous ces contacts. Quoique Saturne soit plus proche du degré de son Ascendant, il existe une autre connexion étroite à son degré d’Ascendant, sa Vénus exaltée lui donne une véritable dévotion envers son travail et envers quiconque est étroitement associé à ses projets, y compris et spécialement, Edward Snowden. Avec un Ascendant de Navamsha en Capricorne, il existe une autre connexion étroite avec le thème de Poitras (thème natal et Navamsha). Il décrit aussi son bonheur de vivre à l’étranger avec un nouveau compagnon durant le Dasha de Jupiter, spécialement avec Jupiter Vargottama exalté en Maison 7 (de la résidence à l’étranger) dans le thème de Navamsha. Tout ceci pointe vers un thème proche de midi, mais il faudrait de plus amples investigations pour le confirmer.

*******

REFERENCES: Graha Yuddha (Guerre Planétaire)

Edith Hathaway: “Graha Yuddha: Testing the Parameters of Astrology and Astronomy,”

copyright © 2003, version révisée et augmentée 2010. Texte : 40 pp.; dont 25 thèmes d’exemples. http://www.edithhathaway.com/pdf/Graha_Yuddha.pdf

Edith Hathaway: “Graha Yuddha: Reassessing its importance in birth charts, transits and Jupiter‐Saturn conjunction cycles.” Exposé du 27 avril, 2012, London, UK, conférence de la BAVA (British Association for Vedic Astrology). Ce mp3 fait 90 min. http://edithhathaway.com/store/index.php?main_page=product_info&cPath=1&products_id=4

Edith Hathaway, In Search of Destiny: Biography, History & Culture As Told Through Vedic Astrology, 2012. (Parmi les 31 biographies analysées en détails dans ce livre, six contiennent des exemples de Graha Yuddha et vont bien au-delà de la matière donnée dans l’article de 2010 cité ci-dessus. Y inclus : Woody Allen (MER‐JUP), Julia Child (MER‐VEN), Jacqueline Du Pré (MER‐MAR), Françoise Gilot (MAR‐JUP), Adolf Hitler (VEN‐MAR), and Barbara Walters (MER‐MAR). Entre autres thèmes d’organisations ou d’événements : les Nations Unies (MAR‐SAT) et l’assassinat de John F. Kennedy (VEN‐MAR). Le chapitre 1 contient une mine d’informations sur les conjonctions JUP-SAT sur plus de 1000 ans (1405‐2398). Karen Carpenter (MER‐JUP) est abordée dans l’article de 2010 uniquement.)

REFERENCES: Academy awardwinning documentary film & its key collaborators

https://firstlook.org/theintercept/2015/02/22/poitras‐wins‐oscar‐for‐citizenfour/

http://www.theguardian.com/film/2015/feb/23/edward‐snowden‐documentary‐citizenfour‐wins‐oscar (dont des citations sur l’Oscar remporté par Edward Snowden, et du journaliste Ewan MacAskill.)

http://www.democracynow.org/2015/2/23/from_selma_to_snowden_oscar_speeches

http://www.salon.com/2012/04/08/u_s_filmmaker_repeatedly_detained_at_border/

http://www.democracynow.org/2012/4/20/detained_in_the_us_filmmaker_laura

http://www.hollywoodreporter.com/movie/citizenfour/review/740117

http://foreignpolicy.com/2014/10/30/laura‐poitras‐american‐spies‐have‐me‐lit‐up‐like‐a‐christmas‐tree/

http://www.washingtonpost.com/blogs/the‐switch/wp/2014/10/23/snowden‐filmmaker‐laura‐poitras‐facebook‐is‐a‐gift‐to‐intelligence‐agencies/

http://blogs.newschool.edu/news/2013/08/laura‐poitras‐secret‐no‐longer/#.VO‐gTrs5Au4

*******

Edith Hathaway est conseillère de niveau international, pratiquant depuis 1980 ; auteure, enseignante et conférencière en astrologie védique, elle fait partie des rares astrologues contemporains formés et diplômés en astrologie aussi bien orientale qu’occidentale. Elle a été membre fondateur du American Council of Vedic Astrology et depuis 1992, elle remplit les fonctions de Professeur et Membre du Conseil à la fois du American Council et du American College of Vedic Astrology. Elle a reçu de nombreux diplômes et récompenses d’organisations astrologiques majeures, dont le Jyotish Brihaspati, la plus haute récompense donnée par le Council of Vedic Astrology (CVA). Ses articles et conférences sont disponibles sur son site web www.edithhathaway.com, avec des témoignages et des commentaires sur son tout dernier ouvrage, In Search of Destiny: Biography, History & Culture As Told Through Vedic Astrology, 2012. La version papier est en vente sur le site web et il existe une version papier et livre électronique Kindle chez Amazon USA, Amazon Europe et ailleurs. Cf. son site web pour les documents audio en mp3 qui accompagnent les dossiers en PDF.

In Search of Destiny est le vainqueur de la catégorie Nonfiction E-book, ayant reçu le Eric Hoffer Book Awards pour les livres publiés en 2012. Le livre a été nominé car “[il fait comprendre] la science astrologique par l’explication et l’analyse, développée sous l’angle de l’époque et de la culture. ” In Search of Destiny est aussi Finaliste du San Diego Book Awards pour les livres publiés en 2012 dans la catégorie Nonfiction : Spiritual and Inspirational.

Copyright © 2015, Edith Hathaway. Tous droits réservés.

L’Ascendant Lion

L’Ascendant Lion

Edith Hathaway, USA © 2015

Traduction : Patricia Depasse, Belgique © 2015

Extrait d’In Search of Destiny : Biography, History & Culture As Told Through Vedic Astrology © 2012

Introduction

Le Lion, c’est Simha (le lion, le félin) en sanscrit. Après le Bélier, c’est le second signe du Dharma du zodiaque. Le Lion est un signe de Feu et un signe fixe, qui mène à la consolidation. L’astrologie védique associe les trois signes de Feu (Bélier, Lion et Sagittaire) au Kshatriya ou classe des guerriers, ce qui inclut les leaders politiques. Les Kshatriyas ont un statut royal, à l’instar du Soleil et de la Lune, les deux grands Luminaires et symboles du Roi et de la Reine, respectivement. Ceci inclut les signes sur lesquels ils gouvernent : le Soleil gouverne le Lion et la Lune, le Cancer. Puisque chaque luminaire ne gouverne qu’un seul signe, leurs Ascendants respectifs sont importants pour cette raison, entre autres. Des trois signes de Feu, tous associés à la royauté, le Lion est considéré comme le plus royal, particulièrement avec le Magha nakshatra en début de Lion. Son symbole est une salle du trône. Continue reading

L’Ascendant Vierge

Edith Hathaway, USA © 2015

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2015

Extrait de In Search of Destiny : Biography, History & Culture As Told Through Vedic Astrology © 2012

Introduction

Le mot sanscrit pour la Vierge, c’est Kanya, ce qui signifie “la jeune fille” ou “la vierge”. Elle est symbolisée par une jeune femme, souvent représentée dans un bateau, tenant un épi de blé (ou de maïs) dans une main, et le feu dans l’autre[1]. Etant donné ce symbole, nous savons que la Vierge est puissamment corrélée à la pureté – à la fois dans les aliments et l’agriculture, et dans la distinction des pensées et des mots. Sinon, le corps se rebelle violemment et peut souffrir d’une mauvaise santé. La Vierge est souvent sollicitée pour apaiser les débats enflammés et pour jouer le rôle d’arbitre. C’est un signe duel – Dwishvabhava, dans l’Elément Terre, avec le noble but védique de l’Artha – orienté vers la sécurité matérielle. Gouvernée par Mercure, elle montre l’énergie plus pratique, plus logique, de celui-ci. Dans le signe duel de Terre – il existe une versatilité en quête de pistes et de buts pratiques. La Vierge est associée à la classe Shudra (les serviteurs). Elle correspond à ceux qui servent, par leur labeur, à réaliser les choses sur un plan pratique, aboutissant souvent à un résultat tangible en termes physiques. Mercure est une planète neutre, hautement influencée par sa position en signe, en maison et en nakshatra, tout autant que par ses aspects et contacts en provenance d’autres planètes. Exalté en Vierge, Mercure en ce signe est associé à un intellect de haut niveau et à un excellent pouvoir de discernement, particulièrement du fait qu’il s’agit d’un signe étroitement lié au travail, au service et au milieu des affaires. La personne Vierge peut occuper une position élevée en ces domaines, bien qu’elle ait souvent affaire à rude compétition, aux critiques et au dénigrement en cherchant à atteindre ses buts.

Toutes les significations de la Maison 6 sont comprises dans le 6e signe de la Vierge : dettes, maladies, ennemis et adversaires. Donc la Vierge peut apporter des luttes sous des formes diverses, dont la santé, les conflits et le sacrifice. Avec la Vierge, ou une accentuation de la Maison 6, on a affaire à tous ces problèmes, certains étant par nature difficiles – vu qu’ils amènent la discorde et le choc des opinions. La personne d’Ascendant Vierge, ou chez qui la Vierge est mise en lumière, peut être très chicaneuse et exagérément critique, ce qui dépend de la force et des interactions de Mars et Mercure, mais elle peut être aussi très versée dans l’art du débat. L’accentuation de la Vierge expose bien souvent la destinée à la dissension à des degrés divers, dont les guerres, ou le solutionnement de problèmes – par des moyens militaires ou des procédures légales ou médicales. Ceci inclut l’arbitrage ou la médiation. De même, si un transit important ou un Dasha se focalise sur ce domaine de la carte, on peut être destiné à traiter ces problèmes à court terme. La Vierge est associée au travail physique efficace, ce qui met l’accent sur la santé, mais aussi sur le travail lui-même en tant processus efficient, particulièrement les “activités de service”. Les domaines souvent associés à la Vierge ou à la Maison 6 sont : la médecine ou l’art de guérir, le diagnostic, la loi, l’armée, la comptabilité, les statistiques, le nettoyage et la teinturerie.

Tout comme avec un Ascendant Gémeaux, aussi gouverné par Mercure, le corps physique peut être exagérément sensible – puisque le Maître d’Ascendant gouverne le système nerveux et le système digestif ainsi que la peau, ce qui rend la personne plus vulnérable aux influences du monde extérieur, mais souvent tout aussi douée pour comprendre ce qu’il faut faire de cet apport. Dans le signe terrestre de la Vierge, les résultats peuvent être très pragmatiques, et avec un Hasta nakshatra au premier plan, cela peut produire concrètement un travail imposant. La santé et la parole peuvent être affectés si le Maître d’Ascendant, Mercure, est piètrement situé et aspecté, tout comme les karakas de la vitalité : Mars et Soleil. Avec un Ascendant Vierge, Mars est bien placé dans son propre signe, en Maison 8, tout comme le Soleil en la Maison 12 comptée de l’Ascendant. Ce sont deux Viparita Raja yogas, où les maîtres de maisons Dusthana résident dans leur maisons propres ou dans la maison l’un de l’autre (6, 8 et 12, dans le sens horaire à partir de l’Ascendant pour un thème de l’Inde méridionale, et dans le sens anti-horaire pour un thème de l’Inde septentrionale). Comme ils fortifient les affaires de ces maisons Dusthana, ces yogas sont considérés comme une excellente protection contre les pertes et la compétition, surtout quand l’axe Vierge-Poissons amène des thèmes innés de sacrifice et de dur labeur, qui peuvent ou non, aboutir à la victoire.

“Mars est puissant, même en la maison de son ennemi.” Kalidasa, Uttara Kalamrita, Section IV, Shloka 16.

Nous portons une attention plus particulière à la planète de la guerre, Mars – pour laquelle Mercure est un ennemi planétaire. Bien que Mars soit techniquement neutre envers Mercure, en tant que Maître de 8, c’est un problème pour un Ascendant Vierge. Quand il est situé à l’Ascendant Vierge, il peut amener les ennemis jusque sur le pas de la porte. Cependant, en tant que karaka de la vitalité, il peut aussi apporter l’exubérance de la jeunesse. La personne peut apparaître comme débordante d’énergie, surtout si Mercure et Soleil sont forts et bien situés. Nous verrons trois exemples de Mars en Vierge à l’Ascendant, dont le plus célèbre est celui de Sir Winston Churchill – un homme à la fois apprécié et critiqué pour avoir été un “avocat de la guerre”. Son Dasha de Mars (du 30 novembre 1913 au 30 novembre 1920) devait mettre fin à sa carrière et à sa réputation, mais il passa outre. (Il y eut de lourdes pertes durant la campagne militaire des Dardanelles, lors de la Première Guerre Mondiale, du fait de ses décisions malheureuses.)

Vénus est la meilleure planète pour un Ascendant Vierge et elle est Nadi Yogakaraka. Elle a statut de maraka en tant que Maître de 2, mais elle échappe à la plupart des connotations difficiles du maraka, du fait de sa maîtrise sur l’excellente Maison 9. Il existe des règles particulières, tirées du Bhavartha Ratnakara, Kanya [Vierge], Strophe 1 :

“Pour un natif d’Ascendant Vierge, si le Soleil est lié à Vénus ou à la Lune par conjonction mutuelle, par aspect etc., il accèdera à la richesse au cours du Dasha du Soleil.” Ensuite, strophe 2 : “La personne est privée de richesse en Dasha de Vénus. Il arrivera des résultats mitigés en Dasha de la Lune.”

Partant du principe que le Soleil gouverne la Maison 12 des pertes et des dépenses, c’est un intéressant revirement et tout-à-fait à l’opposé de ce qu’on pourrait supposer. Mais tout ceci dépend si Vénus est au contact ou non du Soleil dans le même signe, ce qui est souvent le cas, vu qu’ils ne sont jamais distants de plus de 48 degrés. Et au total, Vénus demeure la meilleure planète pour un Ascendant Vierge. Mais comme avec toutes les planètes, sa position en Navamsha sera absolument cruciale pour le résultat du thème natal, puisque c’est le fruit de la promesse contenue dans le thème natal.

Il y a peu d’autres planètes favorables pour un Ascendant Vierge. Saturne – l’autre ami planétaire de Mercure – est problématique, vu qu’il gouverne les Maisons 5 et 6 comptées de l’Ascendant. Alors que la maison en trigone (Maison 5) est favorable, la maison Dusthana (Maison 6) ne l’est pas. Le bénéfique Jupiter est aussi problématique en tant que planète maraka gouvernant la Maison 7 et en tant que bénéfique possédant un kendra – ce qui neutralise son pouvoir auspicieux en tant que bénéfique classique. Cette condition se nomme Kendradhipatya Dosha. (Cf. Glossaire) Mais comme on l’a déjà remarqué plus tôt, dans le cas d’un Ascendant Bélier, il y a moins de mal infligé si la planète possédant un kendra est aussi un ami planétaire du Maître d’Ascendant : la Lune, en ce cas. Puisque Jupiter n’est pas un ami planétaire de Mercure, il peut causer des problèmes particuliers pour un Ascendant Vierge, surtout dans le domaine relationnel, vu qu’il gouverne la Maison 7 des partenariats. Outre ces raisons, Mercure et Jupiter ont aussi une relation malaisée, comme décrit dans les premiers chapitres du mythe de Soma et Tara. Toutefois, Mercure peut bénéficier du savoir étendu de Jupiter.

Les triples conjonctions Jupiter-Saturne en Vierge en fin 1980-fin 1981, toutes en Hasta nakshatra, constituaient les signes avant-coureurs des 20 années suivantes et au-delà, en termes de société/économie/politique, surtout en tant que seconde série des triples conjonctions JUP-SAT qui devaient se produire au 20e siècle. (Cf. Chapitre 1) Un Hasta nakshatra est remarquable pour la capacité à atteindre ce qu’on recherche, surtout par l’usage de nos mains – puisque Hasta signifie “la main”. Une nouvelle Ere de l’Information Electronique est devenue possible, avec en élément-clé, l’outil de communication qui tient dans la main. Situées dans l’ère de dominante TERRE et magnifiées par une triple occurrence, les conjonctions JUP-SAT allaient apporter des résultats pratiques, faisant briller la Vierge sur de plus grands domaines. Elles signalaient une accélération intense des événements et un progrès sans précédent dans les technologies des télécommunications et de l’information. Nous avons assisté au côté pratique de Mercure qui porte à servir une vaste étendue de la population et à changer la façon de travailler. L’efficacité du travail du monde développé et en voie de développement changea profondément, à l’instar de la majorité des moyens de communication, avec la prolifération des PC (de plus en plus portables), avec des logiciels plus accessibles, des téléphones portables, et au début des années 1990 – avec Internet, peut-être le développement le plus radical d’entre tous. Ceci aide à comprendre la nature et les capacités inhérentes à la Vierge, surtout sa versatilité et son adaptabilité en tant que signe duel de Terre, et sa maîtrise sur le système nerveux, celui de l’individu et celui du globe.

Nakshatras : la Vierge comporte les trois nakshatras suivants : Uttara Phalguni (qui commence à 26.40 Lion, dans le signe précédent) 0.00-10.00 Vierge (gouverné par le Soleil) ; Hasta 10.00-23.20 Taureau (gouverné par la Lune) ; Chitra 23.20-30.00 Vierge (gouverné par Mars). (Chitra se poursuit en Balance, jusqu’à 6.40.) L’Ascendant Vierge, ou toute planète située en ces trois nakshatras se colore en étant : 1) en Vierge, gouvernée par Mercure ; 2) en l’un de ces trois nakshatras, gouvernés par Soleil, Lune et Mars, respectivement ; et 3) par des aspects à l’Ascendant et au Maître d’Ascendant, Mercure.

Encore une fois, Vénus est la meilleure planète pour un Ascendant Vierge, et est Nadi yogakaraka. Le Maître d’Ascendant, Mercure, est exalté en Vierge, et son exaltation maximum se situe à 15.00 Vierge. Vénus est débilitée en Vierge, et sa débilitation maximum est à 27.00 Vierge[2].

Thèmes d’exemples

1) Sir Winston Churchill, homme d’Etat britannique, soldat, auteur, Premier Ministre 1940-45, 1951-55

2) John F. Kennedy, famille célèbre, homme politique américain, Président US 1961-63, député démocrate au Congrès 1947-53, Sénateur US 1953-61

3) Barbara Walters, journaliste de télévision américaine

4) Françoise Gilot, artiste et écrivaine française, mère de deux enfants de Pablo Picasso

*******

Notes de l’auteur, septembre 2015

Le chapitre sur l’Ascendant Vierge, tiré d’In Search of Destiny, 2012, (pp. 321-388) comprend une analyse approfondie des quatre thèmes d’exemples donnés ci-dessus, suivie de 2 pages de questions sur des thèmes d’Ascendant Vierge, qui passent tous les thèmes en revue. Pour poursuivre avec la thématique de la Vierge, et avec le transit du Soleil, de Mercure rétrograde et de Rahu, actuellement en Vierge – on remarque un tas de problèmes récurrents, surtout mis en lumière avec l’axe de l’éclipse (Rahu et Ketu) qui transite la Vierge et les Poissons du 15 juillet 2014 au 9 janvier 2016. Cf. mon article “La Syrie déborde…” aussi dans ce numéro d’octobre 2015 d’Astrologic magazine, pour des commentaires approfondis sur les raisons astrologiques qui expliquent que la Guerre Civile Syrienne ait fini par se répandre à travers toute l’Europe et le reste du monde, avec la crise des réfugiés et les énormes dépenses militaires, extérieures au Moyen Orient, pour essayer de contenir l’EI, le mouvement extrémiste sunnite qui contrôle à présent une vaste partie de l’Irak, de la Syrie et de grandes régions en Lybie, au Nigéria et dans l’est de l’Afghanistan – et qui gouverne plus de 10 millions de personnes. La rapide accumulation des succès de l’EI dans sa conquête de territoires a coïncidé avec le transit de Rahu et Ketu sur l’axe Vierge-Poissons. Nous analysons la signification de cet événement.

Avec la mise en lumière de la Vierge, nous remarquons aussi comme thèmes le besoin de purification, surtout en ce qui concerne la santé et l’environnement, les droits des travailleurs et leurs revendications qui font les gros titres, plus que d’habitude, et les problèmes religieux ou des personnages religieux qui se retrouvent impliqués dans tout ce qu’on vient d’évoquer, avec les Poissons pour apporter l’élément religieux, et/ou de plus grandes foules de personnes qui souffrent ou ont besoin de compassion pour leur souffrance – et les deux marchent main dans la main avec l’accentuation Vierge-Poissons. Cette liste pourrait bien comprendre en outre plusieurs procès pour divers cas avérés de responsabilité majeure, dont VW et son logiciel truqueur d’émissions de CO2, et aussi des compagnies pharmaceutiques, à cause du contenu des médicaments ou de leur prix, voire à cause des deux. (Cf. les sujets repris ci-dessous dans la Bibliographie)

Et puis aussi, en l’été 2015, le candidat aux présidentielles US, Donald Trump, attira de grandes foules en proposant des solutions radicales aux problèmes de l’immigration aux USA, prenant bien soin d’abreuver les factions xénophobes du Parti Républicain. En même temps, en face, la candidate démocrate, Hillary Clinton, a fait des déclarations politiques encore même plus progressistes, au moment où approchait la visite du Pape aux USA. Le Pape François et le candidat démocrate à la présidence, Bernie Sanders, ont attiré de larges foules avec leurs déclarations sur le changement climatique et sur le large fossé toujours grandissant entre les riches et les pauvres. Ils ont parlé tous deux du besoin de davantage de compassion et d’un meilleur traitement pour les migrants, surtout les réfugiés en provenance de pays déchirés par la guerre, comme la Syrie. Les 184 pages de l’Encyclique sans précédent “Laudato Si” (Loué sois-Tu) – en date du 24 mai 2015 – fut officiellement diffusée à midi le 18 juin 2015, au Vatican, et marqua la première fois où un Pape est vraiment rentré dans la discussion sur le changement climatique, ses implications et ses impératifs, selon le Pape François. C’était sa seconde Encyclique depuis son pontificat, survenu le 19 mars 2013, et la première à être entièrement rédigée de sa main. Le sous-titre de l’Encyclique : “Du soin à porter à notre maison commune.”

Pour terminer, voici quelques thèmes Vierge-Poissons, tirés de mon livre In Search of Destiny, 2012, note 39, p. 39. Cette suite d’événements reflète, en termes mondiaux, à la fois la réalité astrologique de l’axe Vierge-Poissons et aussi la puissance de l’opposition Jupiter-Saturne, qui se produit 10 ou 11 ans après, à l’intérieur du cycle supérieur de 20 ans des conjonctions Jupiter-Saturne :

L’axe Vierge-Poissons est associé aux ouvriers, aux conditions de travail et de santé, ainsi qu’aux sacrifices consentis dans les deux domaines. Il est question de nations, de races, ou de segments de la population qui sont devenus des victimes. Les Poissons peuvent inclure des leaders spirituels et des thèmes de salut, ou perçus comme le salut. Si le thème d’une nation possède un Ascendant Sagittaire (comme les USA ou le Japon), l’axe Vierge-Poissons impacte son infrastructure de fond en comble, surtout en ce qui concerne les océans et la gestion de l’eau, avec les Poissons à la Maison 4. La 1ère opposition exacte JUP-SAT en Poissons-Vierge s’est produite le 16 août 2010. L’explosion de Deepwater Horizon Oil s’est produite le 20 avril 2010, ce qui a occasionné la plus grande marée noire jamais produite, qui a atteint tout le Golfe du Mexique, ainsi que la mort de 11 travailleurs et de larges dommages à tout l’écosystème, à la pêche et au tourisme, ainsi qu’à la santé des travailleurs et des résidents de l’endroit. Une commission gouvernementale a découvert que BP (British Petroleum), Halliburton et Transocean laissaient à désirer en matière de sécurité et de gestion du risque. La régulation fédérale s’est avérée aussi très faible. Le 28 mars 2011, la seconde et dernière opposition exacte JUP-SAT s’est produite en Poissons-Vierge. On peut citer nombre d’événements importants : 1) à dater de janvier 2011, des manifestations sans précédent de citoyens de par le monde se sont concentrées sur les injustices infligées aux travailleurs et aux étudiants par des autocrates et/ou un comportement autocratique favorisant les très riches aux dépens de la majorité des citoyens. Beaucoup de citoyens désarmés furent tués par des forces gouvernementales au sein de diverses nations, opérant sous le couvert de pouvoirs étendus dans le cadre de l’Etat d’urgence, afin de protéger leur autorité. 2) Le 11 mars 2011, un séisme majeur d’une amplitude de 9 avec tsunami toucha le nord-est du Japon, tuant environ 24.000 personnes, avec en sus des disparus, et déstabilisant toute l’économie japonaise. Déjà en besoin de réparations, les six réacteurs nucléaires de Fukushima furent sévèrement endommagés et donnèrent lieu à ce qui est reconnu de par le monde comme la plus grande catastrophe due à des fuites radioactives de centrale nucléaire. 3) Le 14 mars 2011, Sa Sainteté le XIVe Dalaï Lama s’est retiré de sa charge de Chef du CTA Central Tibetan Administration ou Gouvernement Tibétain en Exil (en Inde), alors qu’il l’avait assumée 61 années durant, à compter du 17 mars 1950. Le 29 mai 2011, il délégua son autorité administrative et politique aux leaders démocratiquement élus du CTA. La Chine a fait pression sur d’autres nations afin qu’elles ne le reconnaissent pas, ni son gouvernement, depuis le 29 mars 1959, époque où il s’est enfuit du Tibet durant le soulèvement contre la Chine. 4) Le 29 mars 2011, la Cour Suprême des USA entendit les premiers plaidoyers dans le cas Dukes contre Wal-Mart Stores Inc., la grande action collective en justice (1,6 million de femmes) à l’encontre du plus grand employeur privé au niveau mondial. Le 19 juin 2001, une employée du nom de Betty Dukes, fut la première à entamer une action collective pour discrimination sexiste contre Wal-Mart Stores, accusant Wal-Mart de pratiquer une discrimination négative en matière de promotion féminine, de salaire et d’attribution de postes, en violation de l’article VII des Droits Civiques (Civil Rights Acts) de 1964. Le procès commença en 2000, coïncidant avec la conjonction JUP-SAT. Le 20 juin 2011, la Cour Suprême débouta les demanderesses, en disant qu’elles ne pouvaient intenter une action collective en tant que groupe, mais qu’elles pouvaient le faire individuellement. Ceci déboucha sur un jugement en appel dans une cour inférieure. 5) Le 1er avril 2011, un universitaire apprécié afro-américain, Manning Marable, décéda peu avant la diffusion, le 4 avril 2011, de l’œuvre de toute sa vie, Malcolm X: A Life of Reinvention, un ouvrage révélant des faits nouveaux sur le sujet, y compris trois chapitres de sa célèbre Autobiography, jamais publiée, et gardée à couvert par son co-auteur, Alex Haley. Marable approfondit l’histoire de l’esclavage et des esclaves noirs américains.

Références

 *******

Copyright © 2012, 2015 Edith Hathaway. Tous droits réservés.

Edith Hathaway est conseillère de niveau international, pratiquant depuis 1980 ; auteure, enseignante et conférencière en astrologie védique, elle fait partie des rares astrologues contemporains formés et diplômés en astrologie aussi bien orientale qu’occidentale. Elle a été membre fondateur de l’American Council of Vedic Astrology et depuis 1992, elle remplit les fonctions de Professeur et Membre du Conseil à la fois de l’American Council et de l’American College of Vedic Astrology. Elle a reçu de nombreux diplômes et récompenses d’organisations astrologiques majeures, dont le Jyotish Brihaspati, la plus haute récompense donnée par le Council of Vedic Astrology (CVA). Ses articles et conférences sont disponibles sur son site web www.edithhathaway.com, avec des témoignages et des commentaires sur son tout dernier ouvrage, In Search of Destiny: Biography, History & Culture As Told Through Vedic Astrology, 2012. Disponible en version papier et livre électronique Kindle chez Amazon USA, Amazon Europe et ailleurs. Cf. son site web pour les enseignements en vidéo ou les documents audio en mp3 qui accompagnent les dossiers en PDF.

Nouveauté en boutique sur le site web – Septembre 2015 ! Réédition du cours audio 2002 d’Edith, The Vedic Chart: An Expert Guide Through the 12 Ascendants. Les 12 cassettes audio sont à présent disponibles sous format mp3, en collection entière ou au détail, accompagnées d’un texte PDF pour la version courte (22 pp.) et pour la version complète (84 pp.), toutes deux avec des Addenda et des mises à jour des cartes mais aussi des données biographiques. La version PDF complète accompagne les 12 mp3 et comporte la totalité des 62 thèmes et des données de naissance. Cette collection, qui rassemble 18 heures et demies d’enseignement, se qualifie à hauteur de 20 crédits au moins dans la plupart des programmes d’accréditation en astrologie védique, aux USA et ailleurs.[1] “La Vierge est une femme, debout sur un bateau, et qui emporte avec elle du maïs et du feu. ” Jataka Parijata, Chapitre 1, Shloka (verset) 8.

[2] Il peut paraître déroutant à première vue que Vénus soit débilitée en Vierge, alors qu’en même temps, Vénus est la planète la plus auspicieuse pour un Ascendant Vierge. Alors que Vénus et Mercure sont des amis planétaires, la Vierge gouvernée par Mercure est le 6e signe et en étroite association avec la Maison 6 classique – qui passe pour la position en maison la moins avantageuse pour Vénus. De plus, une planète est toujours débilitée dans le signe opposé à son signe d’exaltation. (Vénus est exaltée en la Maison 6 comptée d’un Ascendant Balance – ce qui est à la fois bénéfique et problématique.)

L’Ascendant Balance

L’Ascendant Balance

Edith Hathaway, USA © 2015

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2015

Extrait de In Search of Destiny : Biography, History & Culture As Told Through Vedic Astrology © 2012

Introduction

La Balance est un signe actif ou Chara, le troisième signe Chara – après le Bélier et le Cancer – et le seul à se produire dans l’Elément Air. En tant que signe d’Air, il est associé aux Vaishyas, la classe des marchands ou du commerce. Tula est le mot sanscrit pour la Balance ; il signifie équilibre et est souvent symbolisé par les plateaux en équilibre. La Balance exprime le Kama – le désir naturel, en particulier le désir d’être en relation et de créer un environnement plus harmonieux. Par moments, l’intensité de ce désir peut se manifester de façon très déséquilibrée : Vénus, maîtresse de l’Ascendant, est elle-même la planète du désir. Donc nous regardons de près la condition de Vénus dans la carte et comme toujours, la Lune natale – qui gouverne l’esprit. Quand elle recherche l’harmonie et l’équilibre, la personne Balance peut très bien créer l’exact opposé. Ainsi que l’astrologue indien K.N. Rao aime le dire : la Balance et les affaires de Maison 7 sont ou bien “maritales” ou bien “martiales”.

La Balance est le second signe à être gouverné par Vénus, qu’on nomme Shukra en sanscrit, et qui signifie “aspect brillant”, “chaleur”, et le liquide reproducteur. Mais à présent, nous passons dans les aspects plus mobiles et plus actifs de Vénus, par opposition à Vénus en signe de Terre (Taureau). Dans le signe d’Air plus sociable, un signe d’interaction humaine, nous avons maintenant affaire à Vénus en ses qualités de raffinement et ses aspects plus mentaux, dans sa construction de relations harmonieuses au travers du mariage, et d’organisation d’un environnement plus harmonieux au travers de l’esthétique. En tant que gouvernante de la Balance, Vénus régit tout ce qui est raffiné ou sensuel. Ce qui inclut les beaux-arts, les parures, le luxe, les véhicules et la beauté physique ; ainsi que les qualités humaines de l’amour, de la sympathie et de la compassion. Vénus gouverne aussi le sexe, les relations sexuelles et les liquides séminaux. Dans le royaume de la Balance, nous avons à présent affaire au comportement civilisé dans le cadre des relations individuelles, donc nous sommes intéressés par les règles qui supportent un comportement civilisé comme celui-ci. Saturne, la planète des règles et des structures, est dans son exaltation dans le signe de la Balance – vu que Saturne établit les frontières qui doivent encadrer la façon dont doivent se dérouler des relations civilisées. Il gouverne aussi le Temps.

Vénus est le karaka (significateur) du mariage. Alors que Vénus gouverne le Taureau et la Balance, elle est exaltée en Poissons – où elle exprime le niveau le plus élevé de l’amour. En termes spirituels védiques, c’est la dévotion, ou bhakti. Quand vous êtes complètement dévoué à une personne, vous donnez sans compter. La véritable dévotion, c’est l’amour désintéressé : que puis-je te donner dont tu aurais besoin, sans arrière-pensée pour le profit que je pourrais en tirer ? En Balance, la relation est plus contractuelle, elle prend en compte les besoins de chacun. Elle est plus humaine et moins divine. Néanmoins, si on garde en tête les fragilités et les capacités humaines, la Balance est l’arène où les êtres humains s’efforcent de faire aboutir leurs relations individuelles, notamment dans le mariage et les engagements relationnels. Quoique les textes classiques védiques fassent référence au mariage plus traditionnel entre un homme et une femme, à l’époque moderne, la Balance et la Maison 7 ne doivent pas être réduits à ce concept.

Puisque tous les signes d’Air s’occupent d’affaires et de profits, étant le Vaishya (la classe marchande), la Balance s’occupe des relations d’affaires. L’axe des maisons Balance-Bélier, tout comme l’axe classique des Maisons 1 et 7, va toujours exprimer ce que nous espérons accomplir non seulement dans le mariage et avec des partenaires amoureux, mais aussi avec nos clients et nos partenaires commerciaux. S’il y a plusieurs planètes en Balance ou bien en Maison 7 – dans le thème natal ou la carte de Navamsha – nous aurons probablement affaire à un tas de partenaires ou de clients. Les détails en seront décrits par la nature des planètes. Par exemple, les planètes séparatrices peuvent créer des relations qui se dénouent rapidement. Les planètes séparatrices sont les planètes plus tamasiques : Saturne, Mars, Rahu et Ketu. On a vu comment Vénus, en association avec Rahu et Ketu, crée des remous et de l’imprévu dans les relations. A l’inverse de Mercure ou de la Lune, Vénus n’est pas aussi perméable ni si facilement colorée par les planètes qui en sont proches, mais Vénus est influencée dans une certaine mesure par les planètes qui sont à son contact – tout comme avec Rahu et Ketu ci-dessus – ou par les planètes qui sont à son aspect. Vénus est aussi affectée par le signe qu’elle occupe, et par la maison – à compter de l’Ascendant et secondairement à compter de la Lune, à la fois dans le thème natal et dans la carte de Navamsha. En outre, la façon dont opère Vénus est fortement liée à la condition de son maître du signe et de son maître de nakshatra. Si elle est dans son propre signe (swakshetra) du Taureau ou de la Balance, Vénus se sent très à l’aise et toute en confiance. Mais pour ce qui est de savoir si c’est un ami ou un adversaire de Vénus, cela dépend beaucoup de la façon dont se comporte le maître du signe dans le thème, et s’il est bien situé en maison, en signe et en nakshatra. Le maître de nakshatra en tant que Jiva (force vitale) sera aussi crucial et fonctionne en général mieux si c’est une planète amie de cet Ascendant.

Quand Vénus se trouve dans le signe d’un ami planétaire, elle fonctionne bien, quoiqu’il y ait des exceptions : Vénus est débilitée dans le signe de la Vierge, gouverné par son ami Mercure. Vénus est exaltée dans le signe opposé des Poissons, gouverné par le Maître de 6, Jupiter. Pour Vénus, Jupiter est techniquement neutre, mais pour Jupiter, Vénus est un ennemi planétaire. Quoique tous deux appartiennent à la classe des prêtres, il y a malaise entre Vénus et Jupiter pour bien des raisons, dont l’une est décrite par les récits des Puranas, où Jupiter est le conseiller des devas, alors que Vénus conseille le camp adverse des asuras. Bien qu’ils se trouvent dans des camps planétaires différents, Vénus et Jupiter en contact mutuel peuvent aussi apporter une grande richesse. Leur statut d’ennemis mutuels (notamment Vénus envers Jupiter) est quand même un témoignage de l’éventuelle possibilité d’excès, surtout dans leurs périodes conjointes Dasha-Bhukti, qu’il s’agisse de Vénus-Jupiter ou de Jupiter-Vénus[1].

Le danger d’excès est aussi présent quand Vénus se situe dans son propre nakshatra. En Nadi Jyotisha, Vénus n’est pas considérée comme porteuse de bons résultats, quand elle est dans son propre nakshatra. Vénus appartient à l’actif et passionné Guna rajasique, et vu qu’elle gouverne trois nakshatras, prenant place dans les trois signes de Feu, la condition déjà rajasique de Vénus s’en trouve exacerbée[2]. Elle apporte trop d’attachement à l’action et à la passion, spécialement si Vénus est le Maître d’Ascendant placé à l’Ascendant ou Kendra, comme dans le thème d’Adolf Hitler. Et quand il s’agit d’un leader national, les implications en sont plus vastes, vu qu’en ce cas, la Maison 7 devient celle des relations internationales et/ou des conflits internationaux ; et aussi les champs de bataille. (La Vénus de Hitler réside en Maison 7, en compagnie de trois autres planètes. Il voyait l’Allemagne comme “le champ de bataille global” où se déciderait l’avenir du monde.)

Quand le Maître d’Ascendant d’un thème se trouve dans la Maison 6 (ou quand le Maître de 6 se trouve à l’Ascendant), il y a un Arishta yoga, qui pose problème à la santé physique, davantage si Soleil, Mars et/ou l’Ascendant sont affligés. Vénus exaltée en Poissons est la position en 6e maison à compter d’un Ascendant Balance, mais n’est pourtant pas protégée des problèmes de santé. Comme karaka des affaires de cœur, Vénus en Maison 6 (même exaltée) constitue l’emplacement en maison le moins profitable, même si les finances sont protégées, particulièrement l’héritage ou les revenus d’un compagnon. Pour un Ascendant Balance, cela vient du Viparita Raja yoga, avec le maître d’une maison Dusthana dans une autre maison Dusthana – Maître de 8 en Maison 6. Puisque la Vierge est classiquement le 6e signe du zodiaque, dans une certaine mesure, Vénus en Maison 6 tendra à agir comme une Vénus débilitée – quelle ironie pour un thème avec un Ascendant Balance. Et alors que le sacrifice en sa personne et de sa personne n’est pas mauvaise chose pour Vénus, il apporte un certain degré de compétition, de conflit ou de sacrifice qui n’a pas été choisi sur base volontaire. Le partenaire peut très bien ne pas être disponible, ou être malade, ou absent, ou bien il a un(e)/des autres partenaires qu’il ou elle préfère.

Le degré d’exaltation de Vénus se situe à 27.00 Poissons en Revati nakshatra. Si Vénus natale est en Revati nakshatra, on se focalise souvent et majoritairement sur le service à rendre à ceux qui sont dans le besoin et/ou aux animaux, vu que la déité du Revati, Pushan, est le Nourricier et le Protecteur des animaux (y compris le bétail) et de la santé financière. Pushan est aussi celui qui prend soin des âmes qui transitent du pays des vivants au pays des morts. Donc Vénus en Revati peut mener à un intérêt profond pour l’aide aux mourants. En général, les planètes exaltées apportent des situations existentielles exagérées, et avec les Poissons, il peut y avoir davantage de possibilités de Moksha (libération spirituelle), ce qui dépend de divers autres facteurs.

A la fois le Taureau et la Balance à l’Ascendant ont l’avantage que des planètes classiques maléfiques, Saturne et Rahu, sont de bons amis pour le Maître d’Ascendant, Vénus, et dans le même groupe planétaire. Saturne possède aussi un excellent statut en tant que planète Yogakaraka : il est à la fois maître angulaire et trigonal, possédant les Maisons 4 et 5 à compter de l’Ascendant Balance. Les Nadi yogakarakas, ou les meilleures planètes pour un Ascendant Balance sont dans l’ordre, en Nadi Jyotisha : Saturne, Rahu, Mercure et la Lune. Puisque Vénus gouverne la Maison 8 aussi bien que la Maison 1, elle n’atteint pas le statut de Nadi yogakaraka.

Les yogakarakas sont des planètes qui peuvent accorder de bons résultats à n’importe quel Ascendant, particulièrement si elles sont situées en leur période Dasha ou sous-Dasha (Bhukti). Pour un Ascendant Balance, la Lune est un ami bizarre pour Vénus en ce cas, en tant que seul graha féminin direct, ou planète, et l’une qui soit en compétition directe avec elle. En fait, bien que la Lune ne possède pas d’ennemi planétaire, tous deux, Soleil et Lune, sont traditionnellement des ennemis planétaires du point de vue de Vénus dans le système Parashari. Cependant, la Lune en tant que Nadi yogakaraka pour un Ascendant Balance, est aussi une exception aux règles du Kendradhipatya dosha, où les maîtres Kendra deviennent neutres.

Vénus est à la fois la planète du charme et la planète de la politique, ainsi qu’on le voit dans les thèmes de politiciens. La mythologie védique présente Vénus comme Shukra, l’inventeur de la science politique et l’auteur du Shukra-niti, le plus connu des codes de conduite et de politique de toute la littérature védique. Vénus a des pouvoirs spéciaux (préscience de l’avenir) comme aussi la capacité de restaurer la vie de ceux qui sont morts. Vénus est aussi l’objet céleste le plus brillant, après le Soleil et la Lune, et comme telle, elle rejoint le Soleil et la Lune pour former le trio des planètes qui président à la vision et à l’acuité visuelle. Il y a aussi des raisons mythologiques à ceci : Vénus a perdu l’usage d’un œil à cause de Vishnu, en guise de réprimande, car elle avait outrepassé ses pouvoirs en tant que devin, et dans une autre histoire, Vénus (Shukra) est aveuglée d’un œil par Vishnu pour l’empêcher de donner la charité. Dans ces deux mythes des Puranas, Vénus était un homme.

Quand Mars et Vénus sont entremêlés dans un thème et qu’ils sont dominants aussi au travers de l’angularité ou de la maîtrise sur l’Ascendant, cela peut indiquer de l’énergie sexuelle qui est ou bien dispersée ou bien sublimée par la quête d’un pouvoir triomphant au niveau mondial. Il y a un besoin exagéré de combattre et de gagner les batailles, qu’elles soient militaires, sportives, politiques ou sociales, y compris les conquêtes sexuelles. Quand on étudie Mars et Vénus en mythologie védique, on peut comprendre ceci plus profondément. La manifestation-clé de Vénus sous la forme d’une déité féminine, c’est Lakshmi. Elle est associée aux rois victorieux, et attirée uniquement vers les chefs les plus vaillants qui remportent aussi les guerres. Elle possède une autorité à la fois royale et spirituelle. Quand Mars et Vénus ont de puissantes interactions, il peut y avoir une propension à tout sacrifier pour une combinaison de pouvoir, qui confère à la fois le plaisir et un plus grand contrôle sur les conditions d’existence. Vénus est celle qui donne l’aisance matérielle, comme Jupiter ; mais à la différence que Vénus est aussi la déité qui gouverne de nombreuses formes de richesses : beauté, plaisir, fertilité, les arts, l’abondance des récoltes, du courage, des moyens de déplacement (voitures ou éléphants), la descendance, la victoire, le savoir et l’aisance financière.

Le but de Mars, en particulier dans la mythologie de Skanda, c’est de posséder une force incommensurable et d’être victorieux sur tous dans la bataille. A la fin, il demeure éternellement jeune, plein de vie et libéré de la compétition pour la vie. Le plus admiré quand il renferme sa puissance sexuelle, il est associé à la chasteté, son unique épouse étant l’Armée des dieux. Dans la littérature puranique, Skanda est né de “l’atomisation” du sperme de Shiva, éparpillé par les dieux du Feu et du Vent. Il détruit les ennemis venant de l’extérieur ou des vices intérieurs de ses adeptes. Nulle femme n’a été impliquée dans la naissance de Skanda. De même, Lakshmi est née de l’océan, émergeant de la pureté du lotus, sans être souillée par la boue où pousse le lotus. Elle est la Grande Mère qui comble les désirs, l’eau de la complétude et l’efflorescence de la Grâce divine et de l’amour.

Avec les qualités réunies de Lakshmi et de Skanda, l’étroite interaction de leurs contreparties planétaires, Vénus et Mars dans le thème astrologique, peut conférer une soif énorme de pouvoir. Elle peut apparaître par moments comme une recherche d’expression au sein du mariage ou de partenariats, mais plus probablement l’énergie sexuelle sera ou bien dispersée ou bien sublimée, par la recherche de victoire et de pouvoir temporel. Ceci domine tous les autres thèmes de l’existence, et les décisions les plus importantes se prennent en vue de cette réalisation. Si Mars et Vénus sont en ligne avec des influences plus pures et plus ascétiques du Moksha, alors les thèmes du Moksha (libération spirituelle) vont dominer l’existence. Il faudra considérer l’entièreté du thème. Mais Vénus est la planète du désir, et le maître spirituel véritable est libéré du désir, sans crainte ni colère quant à la réalisation de ce désir.

Les nakshatras contenus en Balance sont : Chitra (qui commence à 23.20 Vierge, dans le signe précédent) 0-6.40 Balance (régi par Mars), Swati 6.40-20.00 Balance (régi par Rahu), Vishaka 20.00-30.00 Balance (régi par Jupiter). L’Ascendant Balance, ou toute planète située en l’un de ces trois nakshatras, est colorée si elle est : 1) en Balance, gouvernée par Vénus ; 2) en l’un de ces trois nakshatras, gouvernés par Mars, Rahu ou Jupiter, respectivement ; et 3) par des aspects à l’Ascendant et au Maître d’Ascendant, Vénus.

A nouveau, les meilleures planètes pour un Ascendant Balance (et aussi Nadi yogakarakas) sont : Saturne, Rahu, Mercure et la Lune, dans l’ordre. Saturne est exalté en Balance, et son exaltation maximum se situe à 20.00 Balance. Le Soleil est débilité en Balance, et sa débilitation maximale est à 10.00 Balance.

Thèmes d’exemples

1) Adolf Hitler, leader militaire et politique allemand, né en Autriche, 1933-45

2) Mahatma Gandhi, homme de loi et homme politique indien

3) Ammachi (de son nom complet : Mata Amritanandamayi), saint indien, maître spirituel

4) Jacqueline Kennedy Onassis, célèbre famille américaine, première dame US de 1961-1963

*******

Notes de l’auteur, octobre 2015

Le chapitre sur l’Ascendant Balance, tiré d’In Search of Destiny, 2012, (pp. 389-495) comprend une couverture approfondie des quatre thèmes d’exemples donnés ci-dessus, suivie de deux pages de questions sur les thèmes avec Ascendant Balance, en passant tous les thèmes en revue. Pour poursuivre sur le thème de la Balance, et avec le transit actuel du Soleil et de Mercure en Balance, on remarque nombre de problèmes récurrents. Tout d’abord, puisque la Balance et son gouverneur Vénus sont imbriqués avec le signe opposé du Bélier et son gouverneur Mars, sont particulièrement mis en évidence les thèmes de guerre et de paix, les efforts diplomatiques en vue de résoudre les conflits, les désaccords et les problèmes majeurs de revenus et les inégalités dues au sexe. Mars et Vénus en transit se retrouvent ensemble en Cancer du 13 août au 16 septembre 2015, en Lion du 1er au 3 novembre 2015, et à nouveau ensemble en Vierge du 3 au 29 novembre 2015. Ils se réunissent brièvement en Balance les 23 et 24 décembre 2015, avant que Mars en transit ne passe quelque six mois en Scorpion, du 20 février au 17 juin et du 12 juillet au 17 septembre 2016. Le prochain contact majeur entre Mars et Vénus est à sens unique, quand Mars en transit en Scorpion aspectera Vénus en transit en Verseau : du 7 au 31 mars 2016. Nous avons discuté du besoin exacerbé de combattre et de gagner des batailles avec les aspects mutuels ou les contacts entre Mars et Vénus. Donc nous pourrions en attendre davantage au cours de ces périodes.

Rappelez-vous aussi que Tula est le mot sanscrit pour la Balance, qui signifie l’équilibre. Son symbole est les plateaux en équilibre. Donc quand on regarde les inégalités au niveau mondial, on voit celles qui sont causées par l’agitation de la population, les guerres, le changement climatique et les pratiques dominantes, et pour la plupart non régulées, du monde financier et bancaire. Ils représentent la majorité des super-riches, y compris les nouveaux super-riches, qui – à raison de 0,1% de la population américaine, possèdent autant de richesse nationale que les 90% restants de la population US. La même histoire se répète au niveau mondial, mais c’est plus particulièrement frappant aux USA, où dès janvier 2010, ils peuvent légalement acheter les élections. En 2009, Wall Street et les grosses institutions financières ont déjà dépensé 5 milliards de dollars en 10 ans, c.-à-d. 500 millions par an, pour infléchir la politique en leur faveur au Congrès. Lors d’un débat télévisé le 13 octobre 2015, le candidat à la présidence du Parti Démocrate, Bernie Sanders, a ainsi déclaré : “Ce n’est pas le Congrès qui dirige Wall Street, mais bien Wall Street qui dirige le Congrès !”

Quand le Soleil en transit traverse la Balance (du 17 octobre au 15 novembre 2015), avec une Nouvelle Lune à 25.46 Balance le 11 novembre, on remarque que Vénus se trouve en Parivartana yoga (échange mutuel) avec le Soleil du 17 octobre au 2 novembre 2015. Ce Parivartana yoga crée aussi un Neecha Bhanga Raja yoga pour le Soleil, qui corrige le statut débilité du Soleil en Balance tout le temps où Vénus transitera le Lion. C’est un échange bénéfique, notamment pour le Soleil débilité en Balance. Le Soleil signifie les dirigeants et le pouvoir, entre autres choses. Mais la condition actuelle de Vénus est compliquée et intensifiée par son contact étroit avec à la fois Mars et Jupiter, tout le temps où elle passe au travers du Lion, du fait de plusieurs Graha Yuddhas (Guerres Planétaires) avec Mars et avec Jupiter. Vénus transite le Lion du 1er octobre au 3 novembre 2015. Toutefois, même en Vierge, où elle est débilitée, Vénus continue son appariement avec Mars, cette fois par sa conjonction avec Mars et Rahu en Vierge, du 3 au 29 novembre 2015.

Un thème natal avec des contacts mutuels entre Mars et Vénus peut manifester une quête intense du pouvoir comme thème dominant de l’existence, ce qui dépend d’autres facteurs, qui peuvent en atténuer l’effet. Vénus avec Jupiter peut créer excès et/ou abondance, ce qui dépend encore une fois d’autres configurations planétaires au sein du thème. Mais quand Vénus, Mars et Jupiter transitent les uns à côté des autres au travers d’un même signe, on voit l’expansion de cette quête de pouvoir. Et quand Vénus entre en Vierge, elle ne fait que l’intensifier davantage étant donné le contact de Vénus avec Mars et Rahu (l’axe de l’éclipse), ce qui la déstabilise et en fait une énergie bien moins pacifiante. Le Parivartana yoga entre Mercure en Balance et Vénus en Vierge (du 3 au 17 novembre 2015) modifie légèrement la combinaison, en créant en même temps un autre Neecha Bhanga Raja yoga, surtout du fait que Mercure et Vénus s’expriment davantage avec douceur et tendresse, ayant l’air, du moins en paroles, d’arriver avec une branche d’olivier. Mais dans les actuelles configurations planétaires pour octobre-novembre 2015, ceci ne fait que voiler le puissant désir naturel qui est si intrinsèquement vénusien. Donc il faut surveiller les transits de Vénus tout au long de la période où le Soleil traversera la Balance (du 17 octobre au 15 novembre) tout autant que celle où le Soleil transitera le Scorpion (du 15 novembre au 15 décembre), vu que le Scorpion est détenu par Mars, et que Mars en transit sera conjoint à Vénus et Rahu en Vierge, du 3 au 29 novembre. Cette combinaison pourrait indiquer un malaise plus profond, dû à la guerre, aux changements de pouvoir et aux inégalités entre personnes, à la fois au sein ou au-delà des nations et des races. Des campagnes politiques peuvent aussi changer de direction durant ce créneau temporel. Avec son Ascendant Vierge et Mars-Vénus en Poissons en Maison 7, le candidat républicain Jeb Bush peut trouver novembre 2015 très difficile et peut-être sera-ce décisif pour sa candidature à la présidence.

Pour ne citer que quelques problèmes plus vastes, à la mi-octobre 2015, on a obtenu les statistiques montrant que pour la première fois, la Chine avait dépassé les USA en nombre de milliardaires. Les quatre grands sont la Chine, les USA, l’Inde et la Russie, l’Inde venant à peine de dépasser la Russie, à la 3e place pour le total de milliardaires. Actuellement, la Chine produit 5 nouveaux milliardaires par semaine, ce qui en fait 596 depuis le 15 octobre 2015, en comparaison de seulement 536 aux USA. En même temps, l’inégalité des revenus s’est largement accrue en bien des pays, les USA se rangeant à présent à la 4e place sur 141 pays avec les plus grands écarts de revenus, derrière la Russie, l’Ukraine et le Liban, selon l’économiste Robert Reich. Avec une industrie financière de plus en plus dérégulée qui engrange les plus grands profits, et de plus en plus de richesse globale aux mains de millionnaires et de milliardaires, de plus en plus de citoyens tombent dans la pauvreté, les infrastructures ne sont plus réparées, et l’éducation supérieure demeure hors d’atteinte pour beaucoup.

Ceux qui ont un Ascendant Balance ou de nombreuses planètes en Balance, peuvent être fortement affectés en octobre et novembre 2015. Dans son thème natal, la candidate démocrate Hillary Clinton possède Soleil, Vénus et Mercure rétrograde à l’Ascendant, en Balance. Elle a été davantage sous les feux de la rampe à la fin octobre 2015, surmontant plusieurs obstacles sur sa route à l’investiture du Parti Démocrate pour l’élection présidentielle. Astrologiquement, c’est le transit de Mars en Gémeaux ou en Scorpion qui le désigne. Celui qui est d’application maintenant, c’est le transit de Mars en Scorpion en 2016, du 20 février au 17 juin ; et du 12 juillet au 17 septembre. (Cf. mon article sur Hillary Clinton et les élections présidentielles US 2016. Il est paru dans le numéro d’Astrologic magazine de mai 2015.) Durant cette période, Mars en Scorpion est classé bindus zéro dans le thème natal de Clinton, ce qui lui crée des problèmes et peut éventuellement affaiblir l’assise de son pouvoir ainsi que sa campagne. Puisque Vénus est son Maître d’Ascendant, ceci pourrait être particulièrement notoire quand Mars transitera le Scorpion, à l’aspect de Vénus en transit et de la Lune natale en Verseau, du 7 au 31 mars 2016. A cette époque, elle sera en Dasha Soleil-Mars, avec Soleil natal en Balance à l’Ascendant et Mars natal en Cancer en Maison 10.

Le principal concurrent de Hillary Clinton au Parti Démocrate est Bernie Sanders, qui, avec son Soleil natal et Rahu natal en Lion, est aussi influencé par cet échange Mars-Vénus en transit. Ainsi, la dernière semaine d’octobre 2015, il a commencé à attaquer Clinton de façon plus directe sous l’appellation “candidate du système en place”, et en soulignant plusieurs divergences à la fois dans leurs lignes politiques principales et leur histoire concernant certaines de ces politiques. Si j’utilise mon Ascendant rectifié à 16.44 Gémeaux (8 septembre 1941, 1 h 05 Côte Est, Brooklyn, King’s County, NY, USA), Soleil et Rahu sont dans la Maison 3 de Sanders. Il est dans une période favorable Rahu-Vénus (Vimshottari Dasha) du 16 mars 2015 au 16 mars 2018, ce qui couvre l’entièreté de la campagne présidentielle jusqu’aux élections et au-delà.

Hillary Clinton (26 octobre 1947, 7 h 56 CST (rectification E.H.), Chicago, IL, USA) est actuellement en période Soleil-Lune (Vimshottari Dasha) jusqu’au 2 janvier 2016, suivie d’une période Soleil-Mars (du 2 janvier au 9 mai), et Soleil-Rahu (du 9 mai 2016 au 2 avril 2017). Son Soleil natal en Balance est en relation de Maisons 6-8 avec Rahu natal en Taureau. Dans le thème de Navamsha, son Soleil natal en Sagittaire est dans la Maison 7 et Rahu est dans la Maison 8 de Navamsha, avec Mars exalté en Capricorne. Ce n’est pas une combinaison idéale pour une victoire aux présidentielles. Ajoutons le Nadi yoga (échange des maîtres de nakshatras) entre Soleil et Rahu. Ce qui revient à dire que Soleil, en Swati nakshatra, est gouverné par Rahu ; et que Rahu, en Krittika nakshatra, est gouverné par le Soleil. Un Nadi yoga apporte davantage de pouvoir et d’importance aux deux planètes, mais il est aussi crucial de considérer si ce sont des amies planétaires (ce qu’elles ne sont pas), et si elles sont dans une relation harmonieuse de maisons (ce qu’elles ne sont pas, avec 6-8 ou 2-12). Ceci implique une approche non-orthodoxe et entre eux, un combat à haut niveau, vu que Rahu est d’obédience saturnienne, et que Saturne et Soleil sont des ennemis planétaires. (Incidemment, Bernie Sanders et le Républicain Donald Trump ont tous deux Soleil natal conjoint à Rahu. Pour Trump, le Soleil est son Maître d’Ascendant et la combinaison se situe dans sa Maison 10.) Si l’économie se dégrade en 2016, ce qui est probable, Clinton devra prouver que sa politique en tant que candidate du système, soutenue contre vents et marées par Wall Street, sera plus efficiente que celle proposée par Bernie Sanders, du moins au début de la compétition pour la nomination au Parti Démocrate en vue de la présidentielle.

Sanders et Clinton sont en fait très différents sur la façon dont ils mettraient Wall Street au pas. Entre autres choses, Sanders réinstaurerait le Glass-Steagall Act, qui fut abrogé par le Président Bill Clinton en novembre 1999, préparant le terrain pour la grande déroute de 2008. Le Glass-Steagall Act (US Banking Act de 1933) séparait banques commerciales et banques d’investissement. L’intention était de protéger les consommateurs de pratiques de prêts frauduleuses et de la spéculation bancaire. Il y eut des pressions pour l’abroger dès le début de l’Ere du Président Reagan, de 1981 à 1989. En même temps, les actuels candidats républicains à la présidence continuent à courtiser Wall Street, protégeant les sociétés et les riches avec des réductions d’impôts, tout en maintenant les salaires et les syndicats en position de faiblesse, et tout en minimisant la réalité des inégalités de revenus, ainsi que la réalité du changement climatique et sa connexion avec les énergies fossiles. Les Républicains ont tenté pendant des années de démanteler les réseaux principaux de sécurité sociale établis par les institutions démocrates : Social Security (1935) et Medicare (1965). Les actuels candidats républicains en tête, Donald Trump et Ben Carson, n’ont pas changé le cap de ces politiques républicaines actuelles, qui ont pris de l’élan depuis le début des années ’70.

Pour Bernie Sanders, Vénus – le maître de Dasha actuel – est la meilleure planète pour un Ascendant Gémeaux en tant que Nadi Yogakaraka. Vénus est débilitée en Vierge en Maison 4, alors qu’elle est au contact de Mercure exalté lui aussi en Vierge, à l’opposé de la Lune en Maison 10 en Poissons et recevant un aspect de Jupiter natal en Taureau. Cette Vénus est Neecha Bhanga Raja yoga, tout comme le maître actuel de Dasha de Hillary Clinton est aussi Neecha Bhanga Raja yoga. Les deux candidats démocrates ont débuté avec certains désavantages (notamment Sanders) et ont amélioré leur position. Le bénéfice pour Sanders, c’est que Vénus devient plus forte au travers de multiples facteurs, y compris le Digbala (force directionnelle, par la présence dans le meilleur angle possible du ciel). Dans le thème de Navamsha, la Vénus de Sanders est Vargottama en Vierge en Maison 7. Heureusement, Vénus de Navamsha gagne encore un statut de Neecha Bhanga Raja yoga, ce qui améliore la position désavantageuse de Sanders ; et heureusement aussi, le sous-maître Rahu est plus compatible avec Vénus, en tant que planète affiliée à Saturne, alors que Vénus et Rahu sont tous deux en angles dans le thème de Navamsha, Vénus en Maison 7 avec Jupiter, et Rahu en Maison 10, ce qui donne à toutes ces planètes davantage de force pour produire leurs effets avec fruit dans la sphère terrestre. Et finalement, son Maître d’Ascendant, Mercure, se trouve en Poissons à l’Ascendant de Navamsha, Digbala, Neecha Bhanga Raja yoga. Sanders a été élevé dans une famille où l’argent était un sujet de lutte permanent. Il a développé un sens profond des problèmes économiques avec un don de les aborder dans l’arène politique. Il pourrait bien être le bénéficiaire d’un sursaut des électeurs, dû au fait que le public réalise la situation au sens plus large de la politique et de l’économie aux USA, surtout s’il y a un revers économique important en 2016, comme je m’y attends.

A la fin octobre 2015, nous avons vu le départ de quelques batailles véritables entre les candidats principaux en lice, et cela pourrait s’échauffer du 3 au 29 novembre 2015, alors que Vénus, Mars et Rahu transiteront la Vierge en impactant le Soleil, en Vierge (du 17 octobre au 15 novembre), et en Scorpion (du 15 novembre au 15 décembre), comme déjà dit. Avec l’implication de Rahu, l’équilibre habituel du pouvoir peut être renversé. Par exemple, il y a déjà deux forums de discussion de prévus pour novembre 2015, qui n’ont pas été “sanctionnés” par l’autorité du Parti Démocrate, l’un le 6 novembre et l’autre à la mi-novembre. Mais le plus grand retournement du système se produirait si un candidat, sans l’aval des grosses sociétés, atteignait le sommet, l’un aussi qui ne protège pas les sociétés et la classe la plus riche, comme Donald Trump et Ben Carson, peu importe que ceux-ci fassent figure “d’outsiders”. L’unique candidat répondant à cette description, dans l’un ou l’autre parti, c’est Bernie Sanders.

*******

Références

*******

Copyright © 2012, 2015 Edith Hathaway. Tous droits réservés.

Edith Hathaway est conseillère de niveau international, pratiquant depuis 1980 ; auteure, enseignante et conférencière en astrologie védique, elle fait partie des rares astrologues contemporains formés et diplômés en astrologie aussi bien orientale qu’occidentale. Elle a été membre fondateur de l’American Council of Vedic Astrology et depuis 1992, elle remplit les fonctions de Professeur et Membre du Conseil à la fois de l’American Council et de l’American College of Vedic Astrology. Elle a reçu de nombreux diplômes et récompenses d’organisations astrologiques majeures, dont le Jyotish Brihaspati, la plus haute récompense donnée par le Council of Vedic Astrology (CVA). Ses articles et conférences sont disponibles sur son site web www.edithhathaway.com, avec des témoignages et des commentaires sur son tout dernier ouvrage, In Search of Destiny: Biography, History & Culture As Told Through Vedic Astrology, 2012. Disponible en version papier et livre électronique Kindle chez Amazon USA, Amazon Europe et ailleurs. Cf. son site web pour les enseignements en vidéo ou les documents audio en mp3 qui accompagnent les dossiers en PDF.

Nouveauté en boutique sur le site web – Septembre 2015 ! Réédition du cours audio 2002 de Edith, The Vedic Chart: An Expert Guide Through the 12 Ascendants. Les 12 cassettes audio sont à présent disponibles sous format mp3, en collection entière ou au détail, accompagnées d’un texte PDF pour la version courte (22 pp.) et pour la version complète (84 pp.), toutes deux avec des Addenda et des mises à jour des cartes mais aussi des données biographiques. La version PDF complète accompagne les 12 mp3 et comporte la totalité des 62 thèmes et des données de naissance. Cette collection, qui rassemble 18 heures et demies d’enseignement, se qualifie à hauteur de 20 crédits au moins dans la plupart des programmes d’accréditation en astrologie védique, aux USA et ailleurs.

[1] Cf. Chapitre 4, Ascendant Taureau, thèmes 7 (Théodore Prostokoff) et 8 (Martha Graham).

[2] Cf. Glossaire et Chapitre 2 sur les Gunas. Mercure et Jupiter sont des bénéfiques classiques, attribuées aux Gunas sattviques. (Donc le Guna sattvique de Mercure aussi amoindrit le dard de Vénus, quand elle est débilitée en Vierge). Comme tels, Mercure et Jupiter sont en général moins pénibles et agissent plus en douceur et plus pacifiquement, à moins que d’être affligés par des configurations difficiles. C’est aussi vrai en général des signes zodiacaux gouvernés par les bénéfiques classiques, à la fois dans le thème natal ou dans le thème de Navamsha. Mais Vénus dans ses propres nakshatras ne rentre pas sous cette règle, comme le fait toute planète ou combinaison planétaire plus affligée.

French translation: Edward Snowden – Part 1 of 2

EDWARD SNOWDEN – Partie 1 : Tableau d’ensemble

Edith Hathaway, USA © 2014

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2015

Crédit photographique : Laura Poitras / Praxis Films [CC BY 3.0], via Wikimedia CommonsEdward_Snowden-web

Le monde fit la connaissance d’Edward Snowden au moment où il dénonça les agissements de la NSA (National Security Agency), le 11 juin 2013, depuis une chambre d’hôtel à Hong Kong. Son passeport américain fut annulé peu de temps avant son départ de Hong Kong, 12 jours plus tard, ce qui l’obligea à faire des pieds et des mains auprès de 21 pays au moins, afin d’y trouver asile. Continue reading

French translation: Edward Snowden – Part 2 of 2

EDWARD SNOWDEN – Partie 2 :

Le plus jeune et le plus emblématique dénonciateur de la NSA

Edith Hathaway, USA © 2014, 2016

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2015, 2016

French_trl_Snowden_part2Fig. 1 Thème natal

Coordonnées de naissance et contexte

Edward Snowden est né le 21 juin 1983 à 4h42 EDT, Elizabeth City, Caroline du Nord (données classées AA). En prenant un ayanamsha Lahiri, son Ascendant est à 18.37 Taureau. Il a grandi dans une banlieue du Maryland, où ses parents et ses proches étaient, de diverses façons, employés par le gouvernement, y compris sa sœur aînée. Il semblait tout naturel que le travail de Edward gravite lui aussi autour du gouvernement d’une façon ou d’une autre.

Continue reading

Mystères du système védique des Dashas

Edith Hathaway, USA © 2013

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2016

(Notes en fin d’article pour les coordonnées de naissance entre autres) 

Les planètes en transit donnent le ton du thème natal, et les astrologues déterminent tous les aspects de la vie à partir d’un instantané des patterns planétaires de ce moment. En poursuivant leur orbite, ces planètes affectent le thème natal, et on peut tirer des prédictions à partir de ces modèles. De plus, en astrologie védique – l’astrologie de l’Inde, on peut faire des prédictions majeures sur base uniquement des cycles, ou Dashas. Il en existe plus de 55, mais le plus important, c’est le Vimshottari, ce qui veut dire 120. C’est un cycle de 120 ans, qui commence à la naissance, et qui se base sur le segment exact du nakshatra où se situe la Lune natale. Les Vimshottari Dashas utilisent le zodiaque sidéral (ou des constellations). Les voyants védiques – des sages dont les pouvoirs viennent de l’illumination – des temps anciens passent pour l’avoir inventé, ainsi que d’autres systèmes de Dashas. Basé sur la séquence des planètes et sur la façon dont ces planètes sont placées et influencées dans le thème natal (et dans le Navamsha, ou thème de 9e harmonique), la destinée de l’individu peut se voir à l’avance, et se lire indépendamment des planètes en transit, quoique ces dernières puissent venir conforter les indications du Navamsha.                Continue reading