French translation: Edward Snowden – Part 2 of 2

EDWARD SNOWDEN – Partie 2 :

Le plus jeune et le plus emblématique dénonciateur de la NSA

Edith Hathaway, USA © 2014, 2016

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2015, 2016

French_trl_Snowden_part2Fig. 1 Thème natal

Coordonnées de naissance et contexte

Edward Snowden est né le 21 juin 1983 à 4h42 EDT, Elizabeth City, Caroline du Nord (données classées AA). En prenant un ayanamsha Lahiri, son Ascendant est à 18.37 Taureau. Il a grandi dans une banlieue du Maryland, où ses parents et ses proches étaient, de diverses façons, employés par le gouvernement, y compris sa sœur aînée. Il semblait tout naturel que le travail de Edward gravite lui aussi autour du gouvernement d’une façon ou d’une autre.

Sur le peu de temps qui a suivi ses révélations sur le NSA en juin 2013, les termes « pré-Snowden » et « post-Snowden » sont entrés dans le langage courant. On pourrait aussi scinder sa vie personnelle en « pré-11 septembre » et « post-11 septembre », à l’instar de nombreux jeunes Américains. De 1999 à 2001, le foyer de Snowden fut aussi bouleversé par la séparation de ses parents. En février 2001, sa mère engagea une procédure de divorce, qui parvint à son terme 3 mois plus tard. (Dès 2003, son père s’est remarié et a déménagé en Pennsylvanie.) En 2001, Edward Snowden était un jeune adulte et un patriote de 18 ans, qui voulait servir son pays après les événements dramatiques du 11 septembre. Désireux de rejoindre les Forces Spéciales dans la guerre en Irak, il s’engagea dans l’armée américaine et fut enrôlé le 7 mai 2004. Mais il se brisa les deux jambes lors d’un exercice d’infanterie, sans doute à la fin août 2004, et fut rendu à la vie civile le 28 septembre 2004.

S’ensuivirent une série de jobs qui évoluèrent rapidement vers les strates supérieures du renseignement, mais en commençant par la sécurité, pour se perfectionner graduellement en ingénierie informatique et en networking, un sujet qui le passionnait depuis l’enfance, mais plus sérieusement depuis ses 16 ans, moment où il quitta ses études secondaires, après sa quatrième. La mononucléose le maintint à l’écart de l’école la majeure partie de cette année (9 mois). Plutôt que de recommencer sa quatrième, il choisit de laisser tomber et de compléter son éducation par d’autres moyens : il suivit des cours d’informatique à un collège local, puis travailla avec un ami dans une startup informatique, et il passa ensuite les examens en vue d’obtenir l’équivalence de ses études secondaires. Lecteur assidu depuis l’enfance, féru de mythologie grecque, il fit un score de 145 à deux tests distincts de QI à l’adolescence. Son intelligence supérieure, son éducation plus indépendante et le fort besoin de se former lui-même, le tout contribua à le rendre plus réfléchi et plus autonome. Apparemment en phase avec les opinions républicaines et libertaires[1] de son père, il afficha un certain dégoût pour la politique en général. En tant que dénonciateur, il choisit de mettre de côté ses opinions politiques personnelles. Du fait de son travail et de son séjour à l’étranger, à partir de 2007, il put prendre un certain recul. La résidence à l’étranger se trouve dans les attributions de la 7 ou de la 12. La conjonction Jupiter-Saturne qui revient tous les 20 ans, se produisit à 28.52 Bélier, en Maison 7 comptée de sa Lune en Balance, et en Maison 12 comptée de son Ascendant Taureau, avec un impact potentiel sur les 20 années suivantes : du 28 mai 2000 au 21 décembre 2020.

French_trl_Snowden_part2_chart2Fig. 2 Conjonction Jup-Sat du 28 mai 2000, Washington, D.C. 12h42 EDT

Les facteurs Saturne

Fin septembre 1999, peu après avoir quitté l’enseignement secondaire, Snowden entra dans son Dasha de Saturne, d’une durée de 19 ans. Pour qui a un Ascendant Taureau, Saturne est une excellente planète, un Raja yogakaraka (une planète qui couronne les rois), vu qu’il gouverne les Maisons 9 et 10, une maison trigonale et une angulaire, considérées comme des maisons puissantes et favorables. Dès lors, Saturne peut apporter des changements décisifs et des améliorations dans la vie, ce qui dépend de son emplacement. Quoi qu’il en soit, Saturne est la planète du Karma et c’est toujours un chef exigeant. Avec Saturne exalté en Balance, en Maison 6, son entrée dans le monde du travail, technique et militaire, est une chose logique. Ce chapitre de sa vie est centré sur les affaires de Maison 6, dont l’emploi, la santé et les démêlés judiciaires, le vol, les ennemis déclarés, les conflits, les blessures et les accidents. Saturne est bien situé et passe pour être protecteur en Maison 6, une maléfique dure, impatiente d’affronter les défis – imperturbable face aux conflits et aux polémiques. Le transit de Saturne à travers le zodiaque est particulièrement important durant le Dasha de 19 ans de Saturne, alors que Saturne est aussi le Maître du Dasha. Saturne, c’est l’aîné, et au cours de son Dasha et/ou de ses transits, il amène de plus grandes responsabilités, davantage de contraintes, ce qui exige une plus grande maturité, le tout en relation avec les maisons et les planètes qu’il aspecte.

Le Saturne natal de Snowden, en Balance, est conjoint à sa Lune natale, et depuis la Balance, Saturne aspecte son Maître de l’Ascendant, Vénus en Cancer. Ceci lui donne un air d’autorité, même dès le jeune âge, et une contenance en rapport. Ce qui vient en partie de Vénus en Maison 10, comptée du Maître du Dasha et comptée aussi de la Lune, nommée yoga Amala. Amala est le mot sanscrit pour « immaculé ». Ce yoga apporte une renommée et une réputation durable, un personnage sans tache et la prospérité. Un yoga Parivartana (échange réciproque) entre Lune et Vénus renforce la configuration tout entière, alors que l’implication de Saturne entraîne une profession plus technique. Saturne est fort en Balance, son signe d’exaltation, tout comme en Maison 6. L’emplacement du couple Lune-Saturne, et le timing à la fois de son Dasha de Saturne de 19 ans et des transits de Saturne dans la carte, décrivent une personnalité qui a tendance à mûrir plus vite dans la vie ou tout au moins, à faire face à de grosses responsabilités, y compris en ce cas, à des ruptures affectives, comme le divorce des parents. Son Dasha de Saturne de 19 ans commence le 30 septembre 1999, mais ce processus démarre en fait avec le transit de Saturne en Bélier (du 18 avril 1999 au 7 juin 2000), ce qui impacte cinq planètes natales, dont le Soleil et la Lune. L’effet de Saturne s’accélère quand commence le Dasha de Saturne, à l’automne 1999, et avec le transit de Saturne sur son Ascendant Taureau. Saturne traverse le Bélier, le Taureau et les Gémeaux du 18 avril 1998 au 27 mai 2005.

Avec le transit de Saturne en Taureau (du 7 juin 2000 au 24 juillet 2002 ; du 9 janvier au 7 avril 2003), la vie familiale de Snowden fut détruite avec le divorce de ses parents, et le 11 septembre lui donna la motivation pour rejoindre l’armée. Le transit de Saturne dans la Maison 8 comptée de la Lune (ou de l’Ascendant) peut amener des pertes et/ou des séparations, comme ici. Juste avant, il se trouvait dans la dernière sous-période du Dasha de Jupiter, d’une durée de 16 ans (du 6 mai 1997 au 30 septembre 1999). Cette sous-période peut causer des dangers ou des perturbations dans la vie familiale si Rahu se trouve dans la Maison 8 ou 12 comptée du Maître de Dasha, Jupiter, et en conjonction de planètes maléfiques classiques. Ces deux facteurs sont présents ici. Rahu natal est au contact étroit de Mars et du Soleil, deux planètes qui symbolisent la force physique et l’endurance, et elles sont déstabilisées et/ou exagérées par l’influence de Rahu, un effet qui est dédoublé par le transit de Rahu-Ketu en Cancer-Capricorne du 17 octobre 1998 au 2 septembre 2000, et qui affecte son Maître de l’Ascendant, Vénus. Une éclipse solaire à 24.30 Cancer s’est produite près de sa Vénus le 11 août 1999. Le cursus de Snowden en secondaires fut court-circuité à cette époque par la mononucléose. Un autre facteur-clé fut la dégradation du mariage de ses parents depuis 1999 ou avant, qui a culminé avec le divorce au printemps 2001.

Le retour de Saturne en transit au signe de la Balance revêtit une importance particulière durant le Dasha de Saturne. De plus, les transits de Saturne au travers des Maisons 12, 1 et 2 comptées de la Lune, comprennent les années cruciales de Sade Sati, ce qui signifie littéralement « 7 ½ ». Ceci prend une durée moyenne de 7 ans et demi, et Snowden était né aussi en Sade Sati. Avec sa Lune natale en Balance, le Sade Sati comporte Saturne en transit en Vierge, Balance et Scorpion.

SADE SATI : Saturne en transit en Vierge, Balance et Scorpion : du 10 septembre 2009 au 27 octobre 2017.

  1. Transit de Saturne en Vierge : du 10 septembre 2009 au 16 novembre 2011 ; du 16 mai 2012 au 4 août 2012. (Saturne aspecte 4 planètes : Mars, Rahu et Soleil en Gémeaux, et aussi Jupiter en Scorpion.)
  2. Transit de Saturne en Balance : du 16 novembre 2011 au 16 mai 2012 ; du 4 août 2012 au 2 novembre 2014. (Saturne retourne à sa position natale, touchant ou aspectant 4 planètes : Saturne et Lune en Balance, Ketu en Sagittaire et Vénus en Cancer.)
  3. Transit de Saturne en Scorpion : du 2 novembre 2014 au 27 janvier 2017 ; du 22 juin 2017 au 27 octobre 2017. (Saturne touche ou aspecte 2 planètes et l’Ascendant : Jupiter en Scorpion, Mercure et l’Ascendant en Taureau.)

Une certaine contrainte (sans doute, en cas de positionnement en Maison 6, quelque chose comme un lieu de travail) pourrait se faire sentir à partir de septembre 2009, alors que la partie médiane du Sade Sati promet d’être la plus intense, à cause des contacts à la fois à la Lune natale et au Maître de l’Ascendant Vénus, ce qui active à la fois le yoga Parivartana et le yoga Amala. Le transit de Saturne en Balance coïncida avec son empressement exacerbé de collecter toute une série de documents de la NSA, afin de les révéler au public, tout en faisant face aux conséquences probablement extrêmes qui s’exerceraient sur sa vie personnelle, à la suite de ces agissements. En même temps, son Mars-Rahu-Soleil natal en Gémeaux est la combinaison qui lui permet d’être retors et de se retrouver impliqué dans l’un des thèmes définis par Mars-Rahu : complots politiques, scandales ou intrigues. Il n’avait révélé ses intentions à personne, avant la date du 1er décembre 2012, quand pour la première fois, il entra en contact avec le journaliste Glenn Greenwald, par email. Mais Greenwald était occupé et mit de nombreuses semaines à répondre, n’étant pas au fait de l’usage des techniques de cryptage utilisées par Snowden. Ensuite, en janvier 2013, Snowden contacta pour la première fois la journaliste Laura Poitras, grâce à des emails codés. Poitras fit rentrer Greenwald dans la conversation, si bien que le 18 avril 2013, ils se rencontrèrent à New York. Et le 1er juin, ils s’envolèrent pour Hong Kong.

Le plus jeune et le plus emblématique dénonciateur de la NSA

Suite aux nombreuses interviews de Snowden à partir de juin 2013, dont le film documentaire de Laura Poitras à son sujet – Citizenfour (octobre 2014) – il appert que sa plus forte motivation à révéler publiquement la surveillance massive de la NSA, c’est son indignation envers non seulement la nature secrète et excessive de la collecte de renseignements – alors que c’est à la fois illégal et contre la constitution – mais aussi envers le manque de surveillance. Plus de 5 millions d’Américains ont des certificats de sécurité qui leur permettent d’accéder à des informations extrêmement sensibles sur des personnes privées ou des offices publics, en majorité hors de tout soupçon et respectueux de la loi, et n’importe lequel d’entre eux pourrait se faire piéger à son insu.

La Lune natale en Balance, amplifiée par son échange avec le Maître de l’Ascendant, Vénus en Cancer, donne un sentiment d’idéalisme et une certaine vision d’une harmonie de l’existence. Cette idéalisation fut ébranlée quand il s’aperçut que, du fait de la surveillance massive, c’était la fin de la vie privée et la destruction d’Internet. Né en juin 1983, Snowden fut la première génération à grandir avec le net, en ce cas à partir de ses 8 ans. Le World Wide Web fut inventé le 25 décembre 1990. (Cf. la partie 1 de cet article sur la triple opposition Jupiter-Saturne en Gémeaux-Sagittaire : 1989 – 1990.) Il n’avait que 18 ans quand existait encore un Internet, en grande partie non surveillé, ou ainsi qu’il le dit « avant qu’on ne nous épie » – quand Internet était un échange global « libre et sans restriction » entre particuliers, sans la surveillance du gouvernement et des sociétés. Il dit : « Je me souviens à quoi ressemblait Internet avant qu’on ne se mette à l’épier, et il n’y a jamais rien eu dans l’histoire humaine pour lui ressembler » (extrait du documentaire de Laura Poitras, Citizenfour, en 2014.) L’idéalisme esthétique de Lune-Vénus, combiné à la chaleur intellectuelle et technologique de Mars-Rahu-Soleil en Gémeaux, illustre bien quelqu’un qui agit en fonction de ses principes et qui peut voler quelque chose en chemin – en ce cas, pour sauver une grande invention à tout prix, et selon son opinion, la préserver de la destruction par une surveillance massive. Pour une entreprise aussi dangereuse, il lui faudra une protection. Nous discuterons brièvement des diverses façons dont les planètes l’ont assisté.

Comme on le sait, le 11 septembre 2001, ce fut aussi le moment où la Sécurité Intérieure est devenue rapidement une réalité, se répandant dans le cyber-espace et au-delà. Le cycle de 12 ans de Jupiter, à compter du 11 septembre, pourrait bien apporter quelques conséquences graves qui se feraient remarquer d’une façon ou d’une autre. Il y eut d’autres révélations retentissantes du même acabit, sur la surveillance exercée par la NSA, pour précéder celle de Snowden, et elles furent le fait d’autres anciens analystes de la NSA, qui avaient davantage d’années d’expérience. Une série d’articles du New York Times, sur les programmes de surveillance menés par le gouvernement, apparurent en décembre 2005, ce qui valut le Prix Pulitzer aux journalistes James Risen et Eric Lichtblau. Suivit en janvier 2006 le livre de Risen, State of War : The Secret History of the CIA and the Bush Administration[2]. Ces rapports et ces révélations, qui ont précédé ceux de Snowden, ont mérité la même attention, mais n’ont pas profité de la synchronisation du retour de Jupiter ou de Saturne du 11 septembre. Cette coïncidence, ajoutée à l’influence du thème astrologique de naissance de Snowden et à son timing personnel, a permis à ses révélations d’ébranler davantage et d’attirer davantage l’attention internationale sur les problèmes qu’il cherchait à exposer : les positions professionnelles de Snowden et ses compétences en informatique lui ont donné accès à bien plus de documents, surtout à partir de 2012, ce qui lui a permis de démasquer les programmes d’espionnage de la NSA, qu’elle niait depuis longtemps, et d’en apporter la preuve absolue. Ensuite, en 2013, il s’est rendu directement chez certains journalistes d’investigation renommés, qu’il admirait et qui étaient spécialisés en surveillance nationale.

Le gouvernement américain a accusé Snowden d’espionnage. Quoi qu’il en soit, il a recueilli un énorme soutien de par le monde entier pour ses révélations sur la surveillance massive non autorisée. Au début décembre 2014, même le Commissaire aux Droits Individuels au Conseil de l’Europe a pesé dans la balance, avec un rapport de 120 pages, disant que la surveillance massive, exposée par Snowden, « n’est pas justifiée par la lutte anti-terroriste » et que « la rétention massive de données de communications, alors qu’il n’y a pas de suspicion, est fondamentalement contraire aux règles légales …et inefficace. » D’anciens analystes de la NSA, devenus dénonciateurs, ont été d’accord, en citant l’exemple de la collecte d’informations ô combien cruciales, avant le 11 septembre, et qui avaient été systématiquement ignorées par les décideurs à différents échelons du gouvernement. (Référence : http://www.theguardian.com/world/2014/dec/08/mass-surveillance-exposed-edward-snowden-not-justified-by-fight-against-terrorism.)

Si on analyse son message et sa mission, la destination non préméditée de Snowden est un peu ironique. La Russie n’est pas une société ouverte[3] civile[4], vu la façon dont elle a évolué au fil des dernières décades, et il y a même encore davantage de restrictions sous Poutine. Snowden est critique vis-à-vis du manque de liberté de la presse en Russie, entre autres problèmes, mais il y est sans doute plus en sécurité qu’en nombre d’autres endroits. Il n’est pas employé par une organisation russe, mais il est financièrement à l’abri grâce à ses gains substantiels, et on peut y ajouter sa rémunération pour de nombreuses récompenses et ses revenus de conférencier. Son thème de relocalisation pour Moscou est saisissant, avec le mi-point de Mercure-Rahu-Ketu sur le MC (Milieu du Ciel) à Moscou. Mercure avec Mars est véhément ou passionné de communications, et Rahu amplifie tout ce qu’il touche. Depuis la cité moderne de Moscou, Snowden a été capable de continuer à communiquer avec le monde par l’électronique. Pour Vladimir Poutine, arborer Snowden est, sans aucun doute, un avantage politique et un coup diplomatique, qui apporte encore une autre source de conflit avec les USA.

Santé physique et bien-être

Pour définir la santé physique, nous regardons trois planètes : Maître de l’Ascendant (ici Vénus), Soleil et Mars. Vénus en Maison 3 en Cancer montre que le point focal est le système nerveux et la communication. L’échange mutuel (yoga Parivartana) entre Vénus en Cancer (Maison 3) et Lune en Balance (Maison 6) introduit la complexité et la controverse que la Maison 6 ajoute à ces questions. Tout contact entre les Maisons Dusthanas (6, 8 et 12) et le Maître de l’Ascendant peut causer des problèmes de santé, et en ce cas, les zones vulnérables sont le système nerveux, les bras et les jambes. Soleil natal et Mars natal sont très proches de Rahu, surtout Mars (à quelques minutes d’arc) et Mars est combuste du Soleil (il en est si proche qu’on ne peut le distinguer à l’œil nu). Vu que ce sont les deux planètes les plus chaudes, Soleil et Mars réchauffent ensemble le corps physique et Rahu, ajouté à cette combinaison, peut faire ressortir diverses maladies occultes, dont l’épilepsie, les accidents ou les blessures, surtout au cours du Dasha ou Bhukti (sous-période) de Soleil, Mars ou Rahu. Il a contracté la mononucléose en 1998-1999, durant le Dasha Jupiter-Rahu ; et en 2012, probablement durant son Dasha Saturne-Mars (du 2 avril 2012 au 12 mai 2013), Snowden ayant fait pour la première fois quelques crises d’épilepsie, a demandé un congé pour raisons médicales en mai 2013, pour pouvoir suivre un traitement. (Sa mère souffre d’épilepsie.)

Une planète combuste peut perdre son pouvoir si elle est débordée par la chaleur du Soleil et par sa lumière. Puisqu’une planète combuste n’est pas visible, ses qualités prennent souvent une plus grande importance dans la vie. Paradoxalement, il est aussi plus difficile de juger de la portée de ses capacités, qui engendre souvent une surcompensation. Avec Mars, planète déjà chaude, il y a surchauffe ; et en Gémeaux, les capacités intellectuelles peuvent être considérablement galvanisées ou bien démultipliées. En ce cas, il en a résulté un génie informatique-devenu-dénonciateur. Mars ici est coté par Shabdala (un score védique des forces planétaires) à un rang supérieur à celui du Soleil, ce qui est dû en partie au fait qu’il est dans un nakshatra que possède Mars : Mrigashira nakshatra.

« Des diverses planètes qui sont en conjonction avec ou aspectées par Rahu, la plus forte donne les résultats qu’elle indique. » Bhavartha Ratnakara, Chapitre 12, Aphorisme 24.

L’influence de Rahu est étrangère ou iconoclaste, et en guise d’exercice physique au moment de ses 20 ans, Snowden a choisi le kung fu ou les arts martiaux, où il est devenu très performant. En 2007, ses collègues à Genève ont remarqué sa maîtrise en arts martiaux. A présent qu’il vit en Russie, Snowden demeure mince et dit qu’il mange relativement peu – surtout un régime végétarien, sans alcool. Il dit que son travail d’informaticien lui donne moins de temps pour l’exercice physique.

Du temps où il vivait et travaillait en Suisse, en 2007, Snowden adorait conduire des voitures rapides, ce qui reflète encore son Mars-Rahu-Soleil en Gémeaux. Avec une telle focalisation dans la carte, sur les Gémeaux ou la Maison 3, on s’attend à rencontrer de grands thèmes de voyages, d’écriture, et d’information, surtout son accessibilité et/ou la vente. Avec deux planètes chaudes (Soleil et Mars) amplifiées par Rahu, ceci non seulement accélère son esprit et son système nerveux, mais lui donne aussi un intérêt pour la vitesse. Ce qui peut, et l’a effectivement, exposé à des accidents (les deux jambes cassées lors d’un entrainement militaire en 2004), et à l’épuisement ou à une surcharge en stress du système nerveux, avec un impact sur le corps physique (mononucléose en 1998-1999 ; crises d’épilepsie en 2012).

Son épisode de mononucléose, qui a duré 9 mois, s’est produit de fin 1998 au printemps 1999, durant son Dasha Jupiter-Rahu. Comme il avait manqué la majeure partie de sa 10e année de scolarité, il laissa tomber les cours vers juin 1999. La Maison 4 de l’éducation et du foyer est gouvernée par le Soleil, dont la chaleur est fortement amplifiée par son proche contact avec Mars et Rahu. Leur interdépendance mutuelle indique qu’une période majeure ou mineure de Mars ou Rahu affecte le Soleil, et vice versa. Le Dasha Jupiter-Rahu a apporté des hiatus à différents niveaux : santé physique, éducation, et vie de famille. A la même époque, le mariage de ses parents battait de l’aile et ce fut retenu comme un facteur responsable à la fois de sa maladie et de l’avortement de son cursus scolaire.

Au printemps 2013, durant son Dasha Saturne-Rahu (du 12 mai 2013 au 18 mars 2016), Snowden obtint un job chez Booz Allen[5], un partenaire de poids de la NSA. Ce qui lui a donné accès à ce qu’il considère comme l’un de ses plus importants documents, parmi le large éventail de documents de la NSA qui n’aient jamais été volés. Son Dasha Saturne-Rahu a coïncidé avec le transit de Rahu en Balance : du 15 janvier 2013 au 15 juillet 2014. En janvier 2013, Snowden parvint à joindre Laura Poitras, la première de plusieurs journalistes à revêtir une grande importance à ses yeux, et la première à croire en sa sincérité. Saturne en transit est rentré auparavant en Balance, du 4 août 2012 au 2 novembre 2014.

Si les planètes du Dasha-Bhukti sont aussi conjointes dans le ciel par transit, la portée de la sous-période est accrue. Rahu en transit était conjoint à Saturne en transit en Balance, 4 mois avant le commencement du Dasha Saturne-Rahu de Snowden, ce qui confirme ce que serait la partie la plus cruciale de son Dasha Saturne-Rahu : du 12 mai 2013 au 15 juillet 2014. Huit jours après son début, soit le 20 mai 2013, il s’envola pour Hong Kong. Le 3 juin, il rencontra pour la première fois les journalistes qui publièrent le premier article sur ses documents de la NSA, 2 jours après, dans The UK Guardian. Snowden choisit de révéler son identité au public et le premier article à le faire, parut dans The UK Guardian, en date du 11 juin 2013. Deux jours plus tôt, une vidéo de 12 minutes et demie, que Poitras avait réalisée sur son sujet, fut mise en ligne. Jusqu’à la fin de la période Rahu-Saturne, en mi-juillet 2014, davantage encore de documents de la NSA furent partagés avec le public, grâce à Greenwald et Poitras, et le permis de résidence de Snowden pour 3 ans en Russie (jusqu’en août 2017) était presque réglé. Et puis aussi, en juillet 2014, sa compagne, Lindsay Mills, est venue le rejoindre en Russie.

French_trl_Snowden_part2_chart3Fig.3 Snowden révèle son identité[6]

Santé et bien-être, mental et affectif

La Lune et Mercure parlent des tournures d’esprit et des émotions. Nous allons d’abord discuter de la Lune. Même s’il adore la vitesse sous forme de jeux vidéo, de voitures rapides, et d’arts martiaux, tout du moins dans sa vingtaine, la Lune natale de Snowden avec Saturne le protège de la précipitation en bien des occasions. Saturne se dit Shani en sanscrit, ou Shanishchara, celui qui se déplace lentement. Il a attendu 6 ans avant de se signaler au public comme dénonciateur de la surveillance massive exercée par la NSA. Avant cela, il a bien essayé de soulever l’un ou l’autre problème via des relais internes, au sein de ses jobs, mais il a rapidement appris que toute critique du modus operandi n’était pas acceptable et qu’il n’y était pas donné suite. Il y avait aussi les précédents non négligeables de dénonciateurs de la NSA comme William Binney, J. Kirk Wiebe, Thomas Drake et Edward Loomis ; Binney et Drake en particulier, qui ont été victimes de harcèlement et visés par une enquête criminelle. (Voir la partie 1 de cet article.)

La Lune natale en nakshatra Swati confère la qualité d’indépendance, surtout une tournure d’esprit indépendante. La personne est un explorateur, un vagabond, un messager voué à la diffusion de l’information, gouverné en l’espèce par Vayu, la déité védique qui préside au vent. Son shakti ou pouvoir particulier, c’est « de disperser comme fait le vent ». Ce qui peut conduire à un manque de concentration, mais avec l’influence de Saturne sur la Lune, ce défaut est bien réprimé. Les individus avec cet emplacement de la Lune se dévouent souvent pour rendre l’information accessible à un public plus large, surtout en ce cas, où il y a 4 planètes le long de l’axe Gémeaux-Sagittaire : le système nerveux individuel et global.

On remarque aussi, qu’à partir de la Lune en Balance (qui fait office de sous- Ascendant important), Mars-Rahu-Soleil en Gémeaux sont dans la Maison 9, ce qui élève quelque peu le statut intellectuel, sans réduire toutefois la chaleur générée des deux planètes ignées, magnifiées par Rahu, et qui lui donnent une grande capacité à recevoir et à déchiffrer l’information. Son indépendance, apportée par la Lune en nakshatra Swati, est aussi montrée par l’aisance qu’il a eue à faire son éducation lui-même, tout au long de son enfance, en lisant beaucoup et de tout, pour, dès la 10e année de son cursus[7], acquérir la majeure partie de ses compétences en informatique par une étude qu’il pilotait lui-même, avec très peu de diplômes.

Située dans la Maison 6 comptée de l’Ascendant Taureau, la Lune natale n’est pas à l’aise, que ce soit en cette maison ou avec Saturne, car cela exige un sens du devoir et le goût de l’effort. Les contacts Lune-Saturne peuvent montrer un esprit avec des tendances dépressives, surtout dans les Maisons 8 ou 12. Mais dans la Maison 6, la perturbation est due à des conflits que la personne observe autour d’elle et qu’elle ne peut s’empêcher d’observer sans éprouver de l’intérêt personnel ou des opinions tranchées, dont des crises de conscience.

Notez que le whistleblowing est un acte politique, légalement protégé[8] dans les démocraties telles que les USA et la Grande Bretagne, et qui dans bien des cas, sert de « régulateur en dernier ressort » (Annie Machon, Grande Bretagne). Quoiqu’il en soit, c’est une entreprise remplie de dangers, tout comme l’est le monde que des régulateurs ne gouvernent plus.

Avec la Lune dans un nakshatra détenu par Rahu (Swati), le lien est plus étroit avec Mars-Rahu-Soleil en Gémeaux. Tous ces facteurs contribuent à la fois à un intellect supérieur et à un potentiel de hardiesse, combiné avec des intrigues politiques, le scandale ou le vol. Il y a une tendance à vouloir en apprendre davantage pour être le maître d’un domaine de connaissance, qui en ce cas, sera technique à cause de l’influence de Mars-Rahu en Gémeaux et de Saturne en Balance, ce qui nous ramène encore et encore aux 5 planètes en signes d’air : Gémeaux et Balance, signes associés avec l’activité mentale et le commerce.

La Lune est en signe Chara (Bélier, Cancer, Balance, Capricorne), ce qui l’oriente vers l’action, comme l’est Vénus, le Maître de l’Ascendant, et la planète en interaction avec la Lune dans un yoga Parivartana (échange mutuel des signes). Avec l’échange Lune-Vénus, et l’influence de Saturne sur à la fois la Lune et Vénus, Snowden est voué à être très grave, avec un sens prononcé du devoir. Toujours un travailleur dur à la tâche et un ascète par nature, c’est un abstinent et il suit pour la plupart, un régime végétarien.

Mental fort et intelligence puissante

Comme on l’a déjà fait remarquer, le QI de Snowden a été mesuré à 145 lors de deux tests distincts, dans sa jeunesse, ce qui montre une très haute intelligence. Mercure gouverne l’intelligence rationnelle et l’intellect, et il est terriblement bien placé ici, à l’Ascendant, son meilleur angle pour le thème, qu’on appelle Digbala. Dans le thème natal, Mercure est en Taureau (signe de sa toute grande amie Vénus) et il est même plus fort dans l’Ascendant Navamsha en Gémeaux, le propre signe de Mercure. Ce dernier crée un yoga Bhadra, l’un des cinq yogas Maha Purusha (les yogas des grandes Ames), conférant en ce cas à Mercure une force et un pouvoir supplémentaire, et le portant à ses meilleures qualités. Ces facteurs confirment la prouesse intellectuelle montrée par Snowden du temps de ses jeunes années. Durant quelques années, le manque de diplôme de secondaires fut un obstacle pour lui, mais son intelligence supérieure était si évidente dans son travail d’informaticien, que les références académiques sont devenues de moins en moins importantes pour l’avancement de sa carrière ou pour sa capacité à gagner un bon salaire. Considéré comme un génie de l’informatique par ses collègues de travail et par ses employeurs, il a souvent résolu les problèmes informatiques les plus difficiles. Les textes classiques diraient que ses compétences sont celles d’un « logicien ». Mars-Rahu-Soleil en Gémeaux (ici en Maison 2) est aussi une excellente combinaison pour un mathématicien ou un technicien, rehaussé davantage encore grâce à un puissant emplacement de Mercure comme gouverneur des Gémeaux.

« Si le Soleil et Mars sont dans la Maison 2, la personne devient un logicien…Si Mars est dans la Maison 2, la personne devient un expert en logique. »

Bhavartha Ratnakara, Chapitre 2, Aphorismes sur l’Education 4, 9.

Mars-Rahu-Soleil en Gémeaux peut aussi être imprévisible. Dès 2009, les remarques de Snowden sur les médias sociaux indiquent qu’il fut horrifié d’apprendre que quelqu’un divulguait des secrets du gouvernement. (Références : salon.com, 7 février 2014) Mais par la suite, il changea d’avis du tout au tout quand il fut lui-même témoin de l’extension, prise par la NSA en matière de surveillance, en collaboration avec les services du renseignement britanniques (GCHQ), qui échappait à tout contrôle, même réduit. Donc Mars-Rahu-Soleil travaillent à différents niveaux, comptant pour le génie mais aussi pour le penchant intellectuel immodéré.

L’Ascendant Taureau avec Mercure en Taureau n’agit pas dans la précipitation, et va seulement ajuster son coup quand toutes les preuves auront été réunies. Avec l’influence de Jupiter sur Mercure, il a toujours une foule de choses à dire. Et si Mercure est la planète du langage, la Maison 2 est son discours, où Mercure joue aussi un rôle à la fois comme Maître de Maison et comme significateur naturel de l’élocution. Certains linguistes disent que l’esprit se voit au travers du langage. Si c’est le cas, alors l’esprit de Snowden se révèle clair, calme, bien organisé, et c’est un virtuose quand il s’agit de passer en revue de grandes quantités d’informations et de données, et de reconnaître rapidement ce qui est le plus important au sein d’un vaste ensemble. Les amis de la famille de longue date le décrivent comme « quelqu’un qui s’exprimait clairement et aisément, même enfant. »

Protection planétaire

C’est très bénéfique et c’est une bonne protection que d’avoir un yoga Shubha Kartari. Nous savons que les affaires de Maison 2 – dont le langage, les revenus personnels, kutumba (le bonheur venant de la famille d’origine), ou toute chose liée aux occupants de la Maison 2, Mars, Rahu et Soleil en Gémeaux, y compris la santé physique – vont bien tourner d’une manière ou d’une autre. C’est dû au yoga Shubha Kartari qui entoure la Maison 2. Ceci arrive quand les planètes bénéfiques classiques encadrent la maison en question, servant de force protectrice pour les affaires de Maison 2, tout autant que pour celles que régissent les trois planètes occupantes. Mercure est d’une part en Maison 1 (Ascendant), Vénus de l’autre, se trouve en Maison 3.

Quand d’autres planètes que Rahu ou Ketu encadrent des maisons situées de chaque côté du Soleil, il s’agit d’un yoga Ubhayachari. Ce yoga amène un réseau continu d’amis, de collègues et/ou de famille qui peut jouer le rôle d’un support tout au long de l’existence. Bien des gens ont fait des efforts pour aider ou soutenir Edward Snowden depuis son arrivée sur la scène mondiale au début juin 2013, pour compenser la rigueur des actions du gouvernement américain, qui l’a immédiatement accusé d’espionnage et lui a annulé son passeport. De nombreux pays se sont aussi sentis sur la même longueur d’onde que les USA. Snowden est devenu instantanément un fugitif pourchassé, qui a finalement réussi à trouver un havre de paix avec un peu d’aide, dont en partie celle du fondateur de Wikileaks, Julian Assange.

Une protection plus étendue lui a été apportée par les 3 planètes bénéfiques classiques situées dans les angles du thème de Navamsha. La Lune est aspectée par Jupiter et elle lui est angulaire (un yoga Gaja kesari), une autre influence positive. Si elle n’est pas affligée, comme en ce cas, la personne peut profiter de relations nombreuses et avoir une bonne réputation qui dure, même après son décès. La Lune de Navamsha en Poissons (le signe du sacrifice et de la reddition) en Maison 10 améliore sa visibilité publique avec le temps, alors que Mercure et Jupiter, dans les angles mutuels de la carte Navamsha, témoignent à la fois d’une protection et d’un optimisme incessant.

Le principal point négatif pour la sécurité physique de Snowden, c’est son Maître de l’Ascendant, Vénus, (dans le thème natal) situé dans la Maison 8 de Navamsha, quoique finalement dans le signe de l’ami planétaire de Saturne et aspecté par Saturne. Vénus de Navamsha forme aussi un yoga Viparita Raja, qui confère une protection de la personne et de ses finances, surtout celles-ci. Ce yoga se produit quand les Maîtres des Maisons 6, 8 et/ou 12 sont situés dans l’une de ces maisons (Maisons Dusthanas). L’un de ces yogas se produit, dans le thème natal, là où le Maître de 8, Saturne, se situe en Maison 6, à l’aspect de sa propre Maison. Et deux yogas Viparita Raja se produisent dans la carte de Navamsha. Depuis la résidence en Russie, il demande à parler d’un tas de sujets qui rentrent dans son domaine d’expertise, que ce soit à Moscou, ou par le cyberespace pour sa sécurité personnelle. En général, si les énergies de la Maison 8 se manifestent sur d’autres niveaux, elles peuvent être moins dangereuses. Il traite de recherche et d’information secrète (Maison 8) et il vit avec sa copine depuis toujours (Vénus), qui a abandonné des tas de choses pour le rejoindre en Russie (Maître de Maison 12 de Navamsha situé en Maison 8).

De surcroît, Snowden possède le yoga Amala, comme déjà dit, quand une bénéfique classique se trouve dans la Maison 10 comptée de son Ascendant ou de la Lune. Amala signifie encore une fois « sans tache », et donne un caractère immaculé tout au long de l’existence, bonne réputation et prospérité. Ceci arrive de la Lune de naissance et de l’Ascendant de Navamsha.

Typiquement, ce qui est reproché à un dénonciateur, c’est une instabilité mentale ou affective, une vieille technique soviétique à présent récupérée par l’Occident, qui a pour but de nuire à la crédibilité du délateur. Sinon il ou elle pourrait gêner ou menacer le pouvoir en place. Mais la constance de Snowden et sa pondération sont montrées par un Maître de l’Ascendant puissant et par des planètes bénéfiques classiques en kendras (angles) du thème : Mercure à l’Ascendant et Jupiter en Maison 7. Le Maître de l’Ascendant, Vénus, est placé dans la Maison 3 en Cancer, en un yoga Parivartana (échange mutuel de signes) avec la Lune en Balance. Son Saturne est bien situé ici (en Maison 2) et de surcroît avec la Lune, il donne le sérieux dans la motivation. La Maison la plus difficile ici, (Maison 2) est modifiée par le yoga Shubha Kartari, qui protège sa santé physique et ses finances personnelles.

Prédiction

Pour qu’un dénonciateur puisse survivre et perdurer dans le long terme, il ou elle a besoin de stabilité mentale et affective, avec un bon intellect, de l’intégrité, de la constance, de la protection et un timing bénéfique pour le moment où il ou elle passe à l’action, ainsi que pour les années qui suivent. Nous avons couvert nombre de ces points dans le thème de Snowden, qui montre plusieurs composants remarquables de stabilité mentale et affective, un intellect supérieur, et de la constance. L’Ascendant de son thème natal est en Taureau, un signe fixe de terre, qui lui donne la stabilité si le Maître de l’Ascendant et les autres planètes principales sont en des configurations favorables. Avec Mercure fort en ces deux thèmes, et même encore plus fort dans le thème de Navamsha, ceci confirme que l’intelligence de Snowden sera extraordinaire. Mercure est aussi Maître de la Maison 5 de l’intellect pour un Ascendant Taureau, et sert de yogakaraka Raja et de yogakaraka Dhana (significateur d’un statut plus élevé et de gains financiers plus importants, respectivement.) Pour la stabilité affective, nous avons discuté les qualités de la Lune en Balance en nakshatra Swati, en échange avec Vénus en Cancer. La voie qu’il a choisie exige indépendance et hardiesse, mais idéalement, elle doit être combinée avec de la circonspection et de la prudence, ce que nous voyons ici.

Finalement, le timing doit aussi être profitable pour la sécurité personnelle du dénonciateur. Snowden est actuellement en Dasha de Rahu-Saturne et demeure en cette sous-période jusqu’au 18 mars 2016. Rahu est une influence plus turbulente et plus imprévisible pour tout le monde, et nous avons discuté de la façon dont Rahu gouverne le nakshatra Swati, où réside sa Lune natale. Rahu est aussi l’étranger. On lui a accordé une résidence temporaire en Russie, jusqu’au 1er août 2017. Ceci coïncide étroitement avec la fin de son Sade Sati (10 septembre 2009 jusqu’au 27 octobre 2017), qui marque la fin d’une période avec des pressions accrues et des responsabilités plus importantes, ainsi que des conflits (Maison 6 comptée de la Lune). Ensuite, Saturne en transit va sortir du Scorpion.

Heureusement aussi, son Dasha de Mercure d’une durée de 17 ans démarre le 30 septembre 2018. Mais il doit aussi faire très attention durant la période Saturne-Rahu (du 12 mai 2013 jusqu’au 18 mars 2016). Au moins une résidence à l’étranger est bien indiquée ici : Rahu natal est dans la Maison 9 (des voyages à l’étranger) comptée depuis le Maître de Dasha Saturne. En plus, la conjonction Jupiter-Saturne d’une période de 20 ans, de 2000 à 2020, s’est produite dans la Maison 12 comptée de son Ascendant Taureau, et dans la Maison 7 comptée de sa Lune natale. Ce qui évoque la possibilité d’une installation en Maison 7 ou 12 (à l’extérieur des USA) jusqu’en 2020, ou du moins jusqu’à la fin de son Dasha de Saturne, le 30 septembre 2018. Snowden a dit qu’il voulait rentrer aux USA, si c’est possible et quand ce sera possible.

Si le prochain Maha Dasha (période planétaire majeure dans le système Vimshottari) n’était pas favorable, nous prédirions une issue moins favorable pour Snowden. Mais heureusement, Mercure est un très grand ami du Maître de l’Ascendant, Vénus, et il est bien positionné, à la fois dans le thème de naissance et dans le thème de Navamsha, celui-ci amplifiant la force de Mercure, comme mentionné plus tôt. Nous pouvons donc en inférer qu’une fois que Snowden aura atteint son Dasha de Mercure le 30 septembre 2018, il va se retrouver au sein d’une période de sécurité qui va durer 17 ans, durant laquelle son activité personnelle et ses communications (sous forme orale ou écrite) vont réellement prendre leur essor. Ses projets, qui l’emmènent au Dasha de Mercure, devraient ajouter à son autorité et lui donner de plus amples perspectives. Il se peut qu’il soit impliqué dans le développement de certaines technologies importantes, qui concernent les problèmes de surveillance massive. Ce timing est de bon augure pour le mouvement que Snowden s’emploie à mettre sur pied dès maintenant – une initiative nouvelle pour la liberté de la presse, ayant pour but de créer de nouveaux outils qui permettent des communications sécurisées pour les journalistes. Avec les bases actuelles, il y a des chances que le véritable succès d’une entreprise de ce genre vienne lors de son Dasha de Mercure, à partir de l’automne 2018.

En octobre 2014, le journaliste et auteur James Risen a dit : « [Snowden] a révélé…l’expansion spectaculaire, sur l’espace de quelques années seulement, de la capacité de la NSA à dissimuler la présence en ligne des Américains. Et ce fut une réelle contribution. » (Référence : DemocracyNow! Interview du 14 octobre 2014). Snowden a prédit que des problèmes de surveillance massive ne seraient pas résolus par les politiciens, mais bien plus probablement, grâce à la technologie, et qu’on peut développer un niveau élevé de cryptologie dans le but de protéger les citoyens de l’espionnage exercé par les gouvernements et/ou les grosses sociétés. De même, la cryptologie peut protéger des nations et des sociétés de l’espionnage réciproque, toutes choses qui se produisent actuellement. Jusqu’ici, il s’est avéré qu’il a eu raison pour ce qui concerne l’inaction des politiciens en matière de répression de la surveillance massive.

Le Président Obama a promis en janvier 2014 de réformer l’espionnage domestique massif, mais il a dit attendre que le Congrès mette en route la réforme de la législation. Ce qui fut proposé, mais défuncta au Sénat en novembre 2014. Ensuite, au début décembre 2014, le Congrès américain émit le Intelligence Authorization Act, qui finance les agences de renseignement pour l’année fiscale suivante. On s’attendait à ce que Obama le signe. Mais malheureusement, la Section 309 de la note permet « l’acquisition, la rétention et la dissémination » des données téléphoniques et de l’internet américain. Ceci continue à donner un statut d’autorité sans précédent qui autorise la surveillance de conversations privées. Néanmoins, Snowden est allé de l’avant en divulguant ses desseins initiaux dans un message codé adressé à Glenn Greenwald fin mai 2013 :

« Je veux initier un débat à l’échelle mondiale sur la vie privée, la liberté du net, et les dangers de la surveillance étatique…je n’ai pas peur de ce qui va m’arriver. J’ai accepté que ma vie risque de se terminer pour avoir agi de la sorte. Je suis en paix avec cette idée. Je sais que c’est juste et qu’il faut le faire. » (extrait du livre de Greenwald No Place to Hide[9], 2014, p. 4.)

Mise à jour de l’auteur, mars 2016, pour l’édition du printemps 2016 du NCGR Geocosmic Journal 

Pour son rôle de lanceur d’alerte sur la NSA, Edward Snowden a manqué de peu d’être élu “PERSONNE DE L’ANNEE 2013” par le TIME magazine. Beaucoup objectent encore que ses actes ont eu bien plus d’impact que le personnage moins controversé qui FUT élu cette année : le Pape François. Snowden est resté d’actualité, à la fois félicité et critiqué au cours des quelques années écoulées après que son identité (à l’âge de 29 ans) et ses révélations eussent été rendues publiques, au début juin 2013.

Le 3 juin 2015 donc, le sénat US vota la limitation des capacités de surveillance de la NSA, en termes de collection massive et de conservation des appels téléphoniques privés de citoyens US. Rien de tout ceci ne serait arrivé si Snowden n’avait pas démontré qu’il se passait vraiment quelque chose en dépit des dénégations du Président Obama et des dirigeants de la NSA jusqu’au printemps 2013, y compris même lors de déclarations devant le Congrès. Même s’il s’agissait d’un changement minime du point de vue de la surveillance de la NSA, c’était un premier pas historique pour brider certains aspects de la surveillance de masse. Ceci ne les empêcha pas de poursuivre leur ratissage des métadonnées des citoyens de par le monde, autrement dit 95% du reste du monde. Mais Snowden demeure prudemment optimiste. Sa tribune parue dans le numéro du 4 juin 2015 de The New York Times titrait : “Edward Snowden : The World Says No to Surveillance[1].”

La plupart de ceux qui étaient pour le vote au sénat remercièrent Snowden pour son rôle crucial dans le processus. Ceux qui étaient contre le changement ou la limitation de la surveillance de la NSA pensent que Snowden devrait être traduit en justice aux USA sous le coup du 1917 Espionage Act, quoique ses conseillers juridiques estiment qu’il ne pourrait obtenir de procès équitable aux USA.

En même temps, depuis son exil en Russie, Snowden continue à être un consultant et un commentateur de premier plan sur des sujets de sécurité informatique et de surveillance nationale et globale. En 2015 et 2016, Apple Inc. refusa de coopérer à 11 reprises avec des ordonnances de la Cour fédérale, en disant qu’elles menaçaient abusivement la sécurité des PC et des téléphones portables. Ensuite, le 16 février 2016, le FBI ouvrit encore un autre procès contre Apple dans une Cour de district fédérale. Connu sous l’appellation FBI v. Apple, le FBI demandait qu’Apple Inc. débloque l’iPhone crypté de l’un des acteurs de l’attaque de San Bernardino (2 décembre 2015). A la date de la mi-mars 2016, le CEO d’Apple, Tim Cook, continue à résister, de crainte que ceci ne porte sévèrement atteinte à la sécurité de l’iPhone pour tous les usagers. Cook fut cité le 17 février 2016 dans The Washington Post : “We feel we must speak up in the face of what we see as an overreach by the U.S. government.[2]

En appelant le cas FBI v. Apple “le plus important cas technologique de la décade”, Edward Snowden est aussi convaincu que le FBI a déjà les capacités légales de déverrouiller la carte d’un cellulaire, sans l’aide du logiciel d’Apple, même s’il leur faut beaucoup plus de temps pour y parvenir. Snowden parle aussi souvent par Internet de l’urgence d’une réforme politique et légale spectaculaire et globale, en citant des abus de pouvoir par de petits groupes qui veulent utiliser la technologie pour contrôler ce qu’apporte celle-ci à présent : l’accès à l’information pour l’ensemble de la société. A l’adresse des journalistes, hackers et lanceurs d’alerte au Logan Symposium à Berlin, du 12 au 13 mars 2016, Snowden a parlé du besoin pressant pour les citoyens “de se saisir des moyens de communication” pour protéger les libertés fondamentales, et pourquoi “il était de plus en plus important pour les citoyens de prendre le contrôle des technologies de l’information dans une époque où un secteur commercial privé [est] de plus en plus empêtré avec la sécurité de l’Etat, représentant une menace fondamentale pour le fonctionnement des démocraties, en particulier la liberté de la presse”. Snowden et d’autres, avec même davantage d’expérience dans les structures de la sécurité nationale US, objectèrent que “s’il était simplement question de contrecarrer le terrorisme avec la surveillance de masse, il n’était pas cohérent de prendre pour cible des dissidents politiques…[dont] Martin Luther King, Jr.[3]

Dans une année d’élection présidentielle US, FBI v. Apple est devenu un sujet encore plus brûlant, avec les Républicains qui se rangent comme bien l’on pense aux côtés du gouvernement fédéral, afin de faire tout le nécessaire “pour combattre le terrorisme”, et les Démocrates qui se rangent de façon tout aussi caractéristique aux côtés d’Apple, pour protéger les droits civiques. Ils voient ces droits comme préjudiciés par les abus du gouvernement, surtout ceux qui sont garantis sous le Quatrième Amendement de la Constitution. Cependant, il n’est toujours pas de bon ton, pour n’importe quel candidat à la présidence, d’exprimer de la compassion envers Snowden, du moins tant que l’élection de novembre 2016 n’aura pas eu lieu.

Mais dans l’ensemble, les lanceurs d’alerte et les journalistes d’investigation n’ont pas raccroché les gants dans les dix dernières années, au contraire même depuis la première conjonction Jupiter-Saturne dans le signe de Terre sidéral de la Vierge en 1921, et avec une accélération plus vive depuis les conjonctions Jupiter-Saturne qui se sont réalisées dans le signe de Terre sidéral du Capricorne en février 1961. Ceci n’a fait qu’augmenter sous le Président Obama, un président Démocrate dont on pourrait s’attendre à ce qu’il soutienne des principes plus progressistes, surtout en ce qui concerne les libertés civiques. Mais une surveillance sans limite est de plus en plus justifiée avec la menace de terrorisme. Elle fonctionne aussi en guise de tactique pour augmenter la sécurité nationale et pour réduire les libertés civiques. Cette évolution a une mauvaise réputation dans l’histoire, si nous portons notre attention sur des précédents historiques.

Peut-être notre civilisation moderne choisit-elle ses icônes selon ses peurs et ses préjudices, autant que par ses idéaux. Et on peut changer les uns comme les autres par le “perception management,” un terme créé par le Président Reagan (1981-1989), au moment où il fallait persuader les citoyens US que la Guerre du Vietnam était juste et noble, avec l’objectif plus lointain de supporter une plus vaste intervention militaire à l’étranger. De même, le Président Wilson (1913-1921) a employé la nouvelle industrie des Public Relations pour “créer le consentement” et persuader les Américains que la Grande guerre était “noble et nécessaire”. Son Committee on Public Information (CPI) fut formé le 13 avril 1917, six jours après l’entrée en guerre des USA. L’un des collaborateurs du CPI, qui sera considéré plus tard comme le père de l’industrie des Public Relations, Edward Bernays, écrivit à ce sujet dans son livre Propaganda, en 1928. Si vous savez ce que fit Daniel Ellsberg et ce qu’il risqua quand il publia The Pentagon Papers en 1971, pour révéler les malversations du gouvernement et ses tricheries perpétrées en relation avec la Guerre du Vietnam, vous comprendrez un peu pourquoi Ellsberg et le film à son sujet ont inspiré Edward Snowden. Ou comment, ainsi que le dit George Orwell : “dans une époque de duperie universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire.”

Références :

  • Bamford, James, “The Most Wanted Man in the World,” Wired magazine, August 2014. http://www.wired.com/2014/08/edward-snowden/
  • https://firstlook.org/theintercept/news/
  • Greenwald, Glenn, No Place to Hide: Edward Snowden, the NSA, and the U.S. Surveillance State, 2014.
  • Harding, Luke. http://www.salon.com/2014/02/07/birth_of_a_whistle_blower_how_edward_snowden_became_edward_snowden/ Excerpted from Luke Harding’s book, The Snowden Files: The Inside Story of the World’s Most Wanted Man, 2014.
  • Maass, Peter, “How Laura Poitras Helped Edward Snowden Spill His Secrets,” The New York Times, Aug. 13, 2013. http://www.nytimes.com/2013/08/18/magazine/laura-poitras-snowden.html?pagewanted=all&_r=0
  • Maass, Peter, “Q. & A.: Edward Snowden Speaks to Peter Maass,” The New York Times Magazine, Aug. 13, 2013. http://www.nytimes.com/2013/08/18/magazine/snowden-maass-transcript.html?ref=magazine
  • Owen, Bill & Tricia. Before Snowden: Behind the Curtain (documentary film), July 2014.
  • Packer, George, “The Holder of Secrets: Laura Poitras’s closeup view of Edward Snowden,” The New Yorker, Oct. 20, 2014. http://www.newyorker.com/magazine/2014/10/20/holder-secrets
  • Poitras, Laura. Citizenfour (documentary film), Oct. 2014.
  • Risen, James. Interview with Amy Goodman on DemocracyNow! Oct. 14, 2014. http://www.democracynow.org/2014/10/14/james_risen_on_nsa_whistleblower_edward
  • Snowden, Edward. Interview with Alan Rusbridger and Ewen MacAskill, The Guardian, July 18, 2014. http://www.theguardian.com/world/2014/jul/18/-sp-edward-snowden-interview-rusbridger-macaskill

Copyright © 2014, 2016 by Edith Hathaway. All rights reserved.

[1] NdT : Le Parti Libertaire (Libertarian Party) est un parti politique américain fondé en 1971. Revendiquant plus de 368.561 membres en mars 2014, c’est l’un des principaux partis minoritaires aux États-Unis. Son programme est constitué d’éléments issus de la philosophie libertaire, favorable à une législation minimale, au libre-échange et à des libertés individuelles fortes. (Wikipedia)

[2] NdT : Etat de guerre : histoire secrète de la CIA et de l’Administration Bush.

[3] NdT : La société ouverte est un concept développé par le philosophe français Henri Bergson et repris en particulier par le philosophe Karl Popper dans La Société ouverte et ses ennemis en 1945. Une société ouverte se caractérise par un gouvernement réactif, tolérant et dans laquelle les mécanismes politiques sont transparents. C’est une société non-autoritaire, à la base de laquelle se trouvent la liberté et les droits de l’homme. (Wikipedia)

[4] NdT : La société civile regroupe l’ensemble des associations à caractère non gouvernemental et à but non lucratif, si on généralise la définition établie par l’UNESCO pour le domaine de l’éducation. Il s’agit donc de l’auto-organisation de la société, en dehors de tout cadre institutionnel (au sens politique du terme), administratif ou commercial. (Wikipedia)

[5] NdT : Société de conseil en management, qui fournit des services en sécurité et technologies à la société civile comme au gouvernement. Scindée depuis août 2008 en 2 parties : Booz Allen Hamilton pour les contrats avec le gouvernement ; Booz Allen pour la société civile. Active depuis 1914, elle se concentre sur la fourniture de solutions de gestion, de technologie et de services de sécurité, aux agences gouvernementales et civiles ; elle œuvre aussi à la défense, aux services de renseignements pour les sociétés civiles et commerciales. Son champ d’application inclut la planification stratégique, le capital humain et l’apprentissage, les communications, l’amélioration opérationnelle, le travail dans la technologie de l’information, l’ingénierie de systèmes, les réorganisations, la modélisation d’ordinateur et la simulation, la gestion de programme, l’assurance et les tests de résistance, et l’analyse économique en affaires. (Wikipedia) http://www.boozallen.com/

[6] NdT : [Note de l’auteur, Edith Hathaway, spécialement conçue pour cette traduction française de son article] : Ce thème est dressé pour le mardi 11 juin 2013, jour où l’identité de Edward Snowden fut officiellement révélée dans un article du UK Guardian. La Lune se lève très exactement à 6h59’10’’ à Londres, Grande Bretagne, ce qui correspond bien à une heure logique (quoique spéculative) où de nombreux lecteurs vont apprendre la nouvelle. En outre, une Lune située à l’Ascendant (Chandra Lagna) est considérée comme un thème très important en astrologie védique, alors que la Lune se trouve à son lever, très exactement sur l’horizon est. Bien que l’identité de Snowden ait été révélée par une courte vidéo (de 12 minutes et demie) le 9 juin 2013, la plupart des gens n’en ont vraiment eu connaissance que 2 jours plus tard, avec cet article. On pourrait aussi dresser le thème pour Hong Kong, où Snowden se trouvait alors, en compagnie des journalistes du Guardian ; mais Londres a aussi le mérite d’abriter le siège social du UK Guardian. Le dimanche 9 juin 2013, à 7h T.U., les planètes étaient réparties dans les mêmes maisons, avec la Lune en transit qui venait tout juste d’entrer en Gémeaux. Mais une annonce faite un mardi donne à Mars davantage de pouvoir.

Mars est le maître planétaire du mardi et il se situe dans la Maison 12 des endroits à couvert ou de la résidence à l’étranger. Comme Maître de la Maison 6 des ennemis ou des adversaires (la NSA et/ou d’autres pourvoyeurs de surveillance massive en ce cas), Mars est grandement protégé du fait qu’il est Maître de Maison 6 situé en Maison 12, un yoga Viparita Raja (Harsha). L’Ascendant Gémeaux représente à la fois Snowden et/ou la révélation de son identité. D’autre part, il est puissant du fait que Mercure est Maître de l’Ascendant et situé à l’Ascendant, ou Digbala, c’est-à-dire le meilleur angle possible de la carte pour Mercure. En plus d’être dans son propre signe, Mercure est encore renforcé, en un yoga Bhadra Mahapurusha. De surcroît, TOUTES les planètes bénéfiques classiques (4 d’entre elles) sont à l’Ascendant en Gémeaux. Il y a aussi un yoga Shoola : toutes les planètes, à l’exception de Rahu et Ketu, se trouvent en 3 maisons du thème. Shoola signifie « épine » et est associé à la lutte et avec l’idée « d’avoir une épine dans le pied ». Ce yoga donne une vie très intense, avec certains retournements majeurs ainsi que des opportunités. La journaliste et réalisatrice Laura Poitras, elle aussi, possède un yoga shoola dans son thème natal. Présente à Hong Kong avec Snowden, Glenn Greenwald et Ewen MacAskill, elle fut le premier contact réel en tant que journaliste, au début janvier 2013. Son thème est commenté dans mon article de mars 2014 sur le documentaire primé Citizenfour, et ses deux collaborateurs principaux, Laura Poitras et Glenn Greenwald. Cf : http://www.edithhathaway.com/pdf/Citizenfour.pdf

[7] NdT : 10e année scolaire, après la maternelle (kindergarten), soit la 4e secondaire, qui correspond à un âge de 15-16 ans.

[8] NdT : Whistleblower, lié à la tradition juridique anglo-saxonne, désigne celui qui entend donner un coup d’arrêt à une action illégale ou irrégulière. A distinguer du dénonciateur (sincère) et du délateur (intéressé). Il existe encore le lanceur d’alerte, qui a pour but de signaler un danger ou un risque, en interpellant les pouvoirs en place et en suscitant la prise de conscience de ses contemporains. (Wikipedia)

NdT : Whistleblowing (donner un coup de sifflet, comme l’agent qui va établir une contravention) c’est la révélation, par une personne, qui est d’ordinaire employée dans une agence gouvernementale ou une entreprise privée, au public ou aux autorités en place, d’un vice de gestion, d’une corruption, d’une illégalité, ou de tout autre méfait. La loi américaine assure la protection du whistleblower à l’encontre de son employeur (qui peut être l’Etat lui-même) et prévoit même le versement d’une récompense pour dénonciation d’une fraude aux dépens de l’Etat. La personne (qui sera ici le relator) peut attaquer le délictueux (the defendant) en son nom propre et au nom de l’Etat, qui prendra ou non le relais des opérations, après une période d’observation de 60 jours.

D’après http://legal-dictionary.thefreedictionary.com/Whistleblowing

[9] NdT : Nulle part où se cacher.

Mise à jour de l’auteur, mars 2016, pour l’édition du printemps 2016 du NCGR Geocosmic Journal

[1] http://www.nytimes.com/2015/06/05/opinion/edward-snowden-the-world-says-no-to-surveillance.html

[2] Nous avons le sentiment que nous devons parler de ce que nous voyons comme un abus de pouvoir du gouvernement US.

[3] http://www.mintpressnews.com/edward-snowden-must-seize-means-communication-protect-basic-freedoms/214728/