Graha Yuddha : Test des paramètres de l’astrologie et de l’astronomie

Edith Hathaway, USA © 2003, révisé & augmenté en 2010

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2016

Edith Hathaway est consultante internationale (depuis 1980), auteure, enseignante et conférencière en astrologie védique. Diplômée en tant qu’astrologue-conseil de niveau IV par le National Council of Geocosmic Research (1989), elle est titulaire d’une maîtrise en Astro*Carto*Graphie (Jim Lewis, 1988), et a reçu le Jyotish Kovid de l’Indian Council of Astrological Sciences (1996). Elle est enseignante (depuis 1992) et membre du Comité de Présidence (1995-2010) de l’American Council (& American College) of Vedic Astrology. Edith prendra la parole lors du Congrès du Washington State Astrological Association, du 12 au 14 mai 2011, à Seattle, WA et à l’United Astrology Conference du 12 mai à la Nouvelle Orléans, LA. Son livre, In Search of Destiny: Biography, History, & Culture Told Through Vedic Astrology, doit paraître en 2011. Cf. son site web : www.edithhathaway.com.      

Point de départ : le Graha Yuddha[1] est une Guerre Planétaire. Elle se produit quand deux planètes se trouvent à un seul degré maximum l’une de l’autre, qu’elles soient dans le même signe ou en signes adjacents. Seules cinq planètes peuvent y prendre part : Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne. En fonction de nombreux facteurs, la planète vaincue (surtout si elle est Maître d’Ascendant) peut produire des effets immodérés, perdant son pouvoir de maître de maison et de karaka (significateur) sur le domaine qu’elle gouverne. On peut aussi observer ce phénomène avec des planètes en transit, en particulier si elles reproduisent un Graha Yuddha du thème natal ou si le Maître d’Ascendant est impliqué. Mars dans le rôle de perdant, produit des résultats exceptionnels. Le Graha Yuddha n’est pas pris en compte en astrologie occidentale tropicale. Cependant, en utilisant les règles données ici, il faudrait le considérer avec toute conjonction planétaire qui concerne ces planètes, dont la plus cruciale est la conjonction de Jupiter et de Saturne.

Contexte : Lors d’une conversation, au milieu des années ’90, j’ai commencé à discuter du Graha Yuddha avec mon ami et collègue védique, Chakrapani Ullal. Mon problème, c’était que les règles classiques, utilisées couramment à cette époque, me paraissaient si peu fiables, et surtout, l’axiome selon lequel c’est la planète de plus faible longitude, qui l’emporte. Pour moi, c’était de la pure théorie, et cela ne fonctionnait pas dans ma pratique. Mais quelle autre utiliser alors ? Pas mal d’astrologues se contentaient d’éluder la question, et les textes classiques ne donnaient pas de règles de conduite bien claires. Chakarapani a dit qu’il utilisait un ensemble de règles différent pour le Graha Yuddha, que son père lui avait transmis il y a des années, mais dont il avait développé la formulation au cours de sa longue carrière, grâce à sa pratique quotidienne en consultation. Puisqu’elles s’avéraient exactes dans son expérience, j’ai commencé à faire des recherches sur le sujet, auxquelles Chakrapani a participé au départ.

Ces opinions sur le sujet sont conformes aux règles classiques, même si par moments, elles sont en contradiction avec des principes généralement reconnus et suivis par nombre d’astrologues. Au cours de mes investigations poussées au travers de thèmes astrologiques de personnalités, comme aussi de mes clients de tous les jours, j’ai mis en forme et clarifié les principes dont Chakarapani m’avait fait part. Ce qui devint de plus en plus clair, c’était qu’en fait elles fonctionnaient la plupart du temps en pratique. J’ai présenté les points principaux de cette recherche, avec 8 thèmes d’exemples, dans mon exposé du 27 novembre 2002 à Calicut, au 9e Symposium International de l’Astrologie Védique, sous l’égide de l’American College of Vedic Astrology (ACVA). Six mois plus tard, la première version de cet article fut publiée dans le Journal de l’ACVA, Vol. 9, n°1, Eté 2003, pp. 27-46. Cette version révisée 2010 contient la même matière et les mêmes principes, avec 25 thèmes d’exemples, dont 21 issus de l’article de 2003. Des thèmes supplémentaires ont été ajoutés : 4, 13, 15 et 24. Pour le lecteur lambda ou le néophyte en astrologie védique, j’ai ajouté des notes de bas de page pour définir certains termes sanscrits. Même s’il est important de lire les passages sur les Principes Fondamentaux, le néophyte peut sauter s’il le désire la matière sur les références védiques classiques, et passer directement aux 25 thèmes d’exemples. Ils renferment quelques histoires fascinantes sur la façon dramatique dont le Graha Yuddha a affecté le cours de ces existences.

Principes pratiques pour l’évaluation des deux planètes du Graha Yuddha

Les principes suivants fonctionnent extrêmement bien en Graha Yuddha, et ils sont cohérents avec la plupart des classiques, surtout le texte extrait plus tard du Brihat Samhita par Vaharamihira. Ce texte renferme de la matière supplémentaire sur l’astrologie mondiale, qui montre qu’il peut effectivement arriver que n’importe laquelle de ces cinq planètes en soumette une autre. Alors qu’en astrologie mondiale, cela peut être sans doute vrai, les principes paraissent bien plus cohérents tels qu’ils sont mis en œuvre ci-dessous, à la fois en natale et en mondiale. La majorité des 25 exemples sont des thèmes de naissance d’individus, mais les thèmes 13 et 25 sont des thèmes d’événements, et le thème 22 est celui d’une organisation de premier plan : les Nations Unies.

Le vainqueur du Graha Yuddha dépend de ces facteurs, par ordre décroissant :

1) Taille et influence de la planète

2) Eclat ou luminosité

3) Vitesse en orbite

4) Si la planète victorieuse (déterminée en fonction des points 1 à 3) est aussi située au nord de la planète vaincue, que ce soit en longitude céleste, déclinaison ou latitude – mais particulièrement en déclinaison – elle remporte aussi d’ordinaire une victoire décisive. Cependant, le vainqueur peut aussi être au sud.

5) Mars fait figure d’exception, vu qu’en général, il perd en Graha Yuddha, même quand il est plus au nord, ou plus gros ou momentanément plus rapide que l’autre planète. Et en tant que planète de la guerre, il ne perd pas facilement ! Mars, s’il est vaincu en Graha Yuddha, peut particulièrement causer des ravages.

Et donc voici ce qui arrive la plupart du temps en Graha Yuddha :

1) Saturne gagne le plus souvent à cause de sa plus grande influence. Avec ses anneaux multiples, il couvre plus de distance que Jupiter, même si Jupiter possède la masse la plus importante. De plus, en tant que planète du Karma, Saturne domine sur Jupiter, planète du Dharma.

2) Jupiter l’emporte sur Vénus par sa taille, même si Vénus est plus brillante que Jupiter. A part notre Soleil et notre Lune, Vénus est l’objet le plus lumineux dans le ciel, vue de la terre.

3) Vénus gagne sur Mercure, vu qu’elle est plus brillante que lui.

4) Mercure l’emporte sur Mars, à cause de sa plus grande célérité en orbite. La vitesse moyenne de Mercure, avec 48 km/sec vaut deux fois celle de Mars. Donc Mars est la seule planète parmi les cinq à être condamnée à perdre.

5) Le Graha Yuddha est influencé par la condition de la planète possédant le signe et le nakshatra où il se déroule, et aussi par la maison qu’il occupe à compter de l’Ascendant. Ensuite, c’est la maison de Navamsha et la position en signe qui influence le résultat.

6) Une seule planète va sortir nettement du lot comme vainqueur, en relation avec le domaine particulier qu’elle gouverne, à la fois en tant que maître de maison et karaka (significateur général). Ceci deviendra particulièrement clair durant le Dashabhukti ou même l’antar Dasha de la planète en question.

7) Si le vainqueur et le vaincu sont des ennemis planétaires, la planète défaite souffrira davantage. Même si elles sont amies, le perdant peut aussi souffrir beaucoup. Les planètes réciproquement amies en astrologie védique sont : Mercure, Vénus et Saturne ; et dans l’autre groupe : Mars et Jupiter. Des couples de planètes mutuellement neutres l’une envers l’autre : Vénus et Mars, Jupiter et Saturne. Vénus et Mars en interaction mutuelle peuvent créer une énorme énergie axée sur le pouvoir, augmentée par une accentuation en maisons angulaires. Les pulsions sexuelles peuvent aussi être aggravées, y compris si Mars-Vénus sont conjoints en Taureau, Balance ou Gémeaux, et aspectés par une planète maléfique classique.

Résumé des principes généraux :

Situé en haut de l’échelle, Saturne peut conquérir les 4 autres planètes en vertu de son orbe d’influence et de sa taille. Saturne possède l’ensemble d’anneaux le plus vaste et le plus complexe de toutes les planètes. Au début octobre 2009, un télescope à infrarouges a encore découvert un autre anneau autour de Saturne, confirmant l’énormité de l’espace couvert par Saturne dans le ciel. Ce nouvel anneau s’étend sur plus de 17,6 millions de kilomètres à partir de Saturne[2], avec une inclinaison de 27 degrés par rapport à la planète. En seconde position, sous Saturne donc, se trouve Jupiter, avantagé par sa taille, qui l’emporte sur les planètes restantes, à l’exception de Saturne. Au niveau suivant, Vénus, qui a l’avantage de sa luminosité, l’emportant sur Mercure et Mars. Et au niveau le plus bas, Mercure, qui tire avantage sur Mars grâce à sa vitesse. Donc Mars est la seule planète qui, à l’évidence, ne possède aucun avantage à ces niveaux. Et, ironie du sort, Mars est la planète de la guerre ! C’est aussi Mars qui possède le plus d’exceptions dans la Guerre Planétaire. Par exemple, il est plus gros que Vénus, qui est plus brillante. Il est aussi plus gros que Mercure, qui est plus rapide. Néanmoins, Mars a tendance à perdre tous les Graha Yuddhas, même quand il est plus septentrional.

Quand une planète est plus septentrionale en longitude, elle possède d’ordinaire un grand avantage, surtout si la planète est aussi plus septentrionale en déclinaison. Cependant, si notre liste de critères n’est pas prise aussi en compte, selon l’ordre correct d’importance – l’analyse de l’astrologue sera erronée.

Bien qu’on l’appelle habituellement combustion, il existe un genre de Graha Yuddha qui peut aussi se produire avec le Soleil – quand une planète se trouve à 1 degré maximum de lui. La lumière de cette planète peut affecter négativement la lumière du Soleil, surtout dans le cas du Soleil et de Saturne, vu que ce sont deux ennemis jurés. Pour la combustion, la pire condition, c’est quand une planète est située dans les 5 degrés du Soleil, surtout si la planète est située à une longitude inférieure à celle du Soleil. Cependant, quand le Soleil et Mercure se trouvent dans le même degré et la même minute, on obtient les meilleurs résultats. Ces conditions particulières ne figureront pas au nombre de nos thèmes.

En Graha Yuddha classique, la planète vaincue souffre relativement peu si sont présents au moins plusieurs des facteurs ci-dessous :

1) Le Graha Yuddha se produit entre amis planétaires, spécialement des amis du Maître d’Ascendant. (Cf. Thème 19 : Margaret Mead.)

2) Le Graha Yuddha est situé en maison Kendra ou en maison trigonale, tout en étant en même temps dans le signe d’un ami – idéalement, un ami des deux planètes. (Cf. thème 19 : Margaret Mead. Pour le cas contraire, cf. thème 8 : Karen Carpenter.)

3) Le Graha Yuddha est bien placé, en signe et en maison, à la fois dans le thème Rashi et le thème Navamsha. (Cf. Thème 19 : Margaret Mead.)

4) Le maître du signe du Graha Yuddha est bien placé et en bonne condition. (Cf. Thème 7 : Woody Allen.)

5) Le maître de nakshatra du Graha Yuddha est bien placé et en bonne condition. (Cf. Thème 7 : Woody Allen.)

6) La planète vaincue participe à un Raja yoga avec la planète victorieuse. (Cf. Thèmes 11 et 12 : Clientes, et Thème 19 : Margaret Mead.)

7) Le Graha Yuddha n’est pas Gandanta, surtout pas en Scorpion[3]. (Pour le cas contraire, cf. Thème 3 : Bruno Hauptmann.)

8) La planète vaincue est un ennemi du Maître d’Ascendant. (Cf. Thème 6 : Barbara Walters.)

9) La planète vaincue n’est pas dans le même signe en thème Navamsha et en thème Rashi. Un statutVargottama[4] accentue encore les choses. (Cf. Thème 6 : Barbara Walters.)

10) La planète perdante n’est pas dans la même maison que RAHU ou KETU, et ne reçoit pas d’aspect d’autres maléfiques. (Pour le cas contraire, Cf. Thème 3 : Bruno Hauptman, Thème 5 : Jacqueline Du Pré, et Thème 12 : Cliente.)

Définitions tirées des classiques : Dans son œuvre Uttara Kalamrita, Kalidasa propose ceci : “Quand deux planètes se trouvent dans la même maison et à un degré de distance maximum, elles sont en guerre (Graha Yuddha). La planète qui est au nord de la seconde est victorieuse. Elle acquiert la force du Vaincu.” Le Surya Siddhanta affirme que “Vénus est en général victorieuse, qu’elle soit située au nord ou au sud.” En général, on comprend que l’une de ces deux planètes gagnera sur l’autre, et par là diminuera sensiblement le pouvoir de la planète défaite, en particulier dans le domaine des maisons ou des matières générales que gouverne cette planète. En même temps, la planète victorieuse gagne beaucoup de puissance.

Paura et Yayi : Dans une discussion du Graha Yuddha dans son œuvre Uttara Kalamrita, Kalisada évoque deux catégories : 1) Paura : inclut Mercure, Jupiter et Saturne ; 2) Yayi : inclut Mars et Vénus. Il considère que la guerre entre une planète Paura et une autre Paura est la pire. La guerre entre une planète Paura et une autre Yayi vient ensuite par ordre de gravité, et la guerre entre deux Yayis est modérée.

Eclairage moderne : les textes anciens donnent des règles générales pour le Graha Yuddha, qui appartiennent amplement à l’astrologie mondiale. Ces règles peuvent s’interpréter de différentes façons, si bien qu’il faut prendre chaque cas séparément. Les règles sur Paura et Yayi semblent s’appliquer principalement à l’astrologie mondiale, et peuvent moins concerner l’astrologie natale. Mais comme l’indique le Thème 13 ci-dessous, cet événement n’est pas “modéré”, et il comporte deux Yayis – Vénus-Mars en Graha Yuddha.

Au sujet des autres définitions données ci-dessus par les classiques :

1) Dans le Surya Siddhanta, texte majeur de l’astronomie hindoue, il n’est pas fait mention de la position en maison du Graha Yuddha, mais il est dit simplement que “l’espacement doit être inférieur à un degré”. Le type de maison peut être bhava ou en signes égaux. Nous avons trouvé qu’il existe bien un Graha Yuddha si les deux planètes se répartissent sur deux signes différents. Elles se comportent toujours comme dans un Graha Yuddha alors qu’on est sûr et certain qu’elles sont en deux signes différents, au début de l’un et à la fin de l’autre, ce qui tombera toujours dans la même maison du thème Bhava.

2) Aucun des textes classiques, y compris l’Uttara Kalamrita, ne spécifie ce qui est exactement entendu par “plus au nord”. Il pourrait s’agir de longitude céleste, de déclinaison ou de latitude – quoique les astronomes aient tendance à préférer la déclinaison.

3) Pour ce qui est du vainqueur “qui acquiert la force du Vaincu”, c’est un autre point qui doit être éclairci d’un point de vue astrologique, étant donné que ce n’est pas un phénomène où la planète défaite remet sa force à la planète victorieuse. Sinon, le domaine de la planète vaincue gagne QUAND MEME. Il ne lui accorde aucun crédit ! Dans le domaine de l’astrologie, un véritable transfert de pouvoir est plus probablement réalisé dans un Kamboola yoga, un yoga utilisé en Prasna[5] – où deux planètes ne sont pas en aspect l’une de l’autre, mais où la Lune est en aspect des deux, et transfère la lumière et donc le pouvoir et l’efficience, d’une planète de plus petite longitude à une autre de plus grande longitude. Dans le cas du Graha Yuddha, le vainqueur s’empare de l’énergie de la planète vaincue, en la dominant complètement de sa propre énergie et manière d’agir. En même temps, à moins que d’autres facteurs ne viennent atténuer le résultat, le domaine du perdant, en tant que karaka et maître de maison, est diminué de façon considerable.

4) Dire comme dans le Surya Siddhanta que “Vénus est généralement victorieuse, qu’elle soit située au nord ou au sud”, c’est ne pas considérer les situations où Vénus est débordée par une planète bien plus grosse qu’elle, comme Jupiter ou Saturne. Cependant, le texte peut faire référence en premier chef à l’astrologie mondiale. Quand les astronomes ou les individus lambda d’époques différentes traduisent des textes avec des indication astrologiques primordiales, il ne faut pas s’attendre à ce que toute la partie astrologique soit juste. De plus, la matière devient même plus sensible encore aux opinions, aux préjudices ou aux limitations du traducteur.

Notre recherche montre qu’un Graha Yuddha entre Vénus et Saturne éclipse d’ordinaire les domaines de Vénus, particulièrement durant le Dasha de Saturne ou de Vénus. Tout du moins modifie-t-il les activités de Vénus dans le sens des droits édictés par Saturne.

La même chose s’applique aux combinaisons de Jupiter et de Vénus. Mais beaucoup de choses vont dépendre de la maison et de la position en signe des deux planètes, à la fois dans le thème natal et dans le thème Navamsha, tout autant que du fait que le maître de nakshatra soit un ami planétaire de cet Ascendant ou non. Dans le volume 1 de son excellent ouvrage, New Techniques of Prediction, Shashadri Iyer est plus ou moins d’accord sur ce sujet. Cependant, Iyer dit aussi que Vénus et Mercure sont moins liés par les conditions du Graha Yuddha, vu qu’ils se déplacent constamment plus vite que les autres. Notre recherche indique que Mercure peut subir de grandes avanies quand il perd face à Vénus.

Le débat : L’un des aspects fascinants du Graha Yuddha, c’est la façon dont il met à l’épreuve les paramètres de l’astrologie et de l’astronomie, parce que alors qu’elle possède ses diverses définitions astronomiques dans les textes classiques – souvent confus et peu clairs – l’astrologie doit être gagnante à la fin. C’est-à-dire, comme avec toute l’astrologie – que l’astronomie ne définit pas les implications astrologiques, mais uniquement les faits astronomiques. L’astrologie décide des implications astrologiques. Il y a un facteur qui se surajoute : c’est que les astronomes stricts peuvent très bien avoir traduit certains de ces textes, spécialement le Surya Siddhanta, ou d’autres personnes qui ne savent pas comment évaluer les subtilités de l’astrologie dans ses rapports avec l’astronomie.

Il est d’une importance capitale d’examiner le Graha Yuddha dans un vaste nombre de thèmes astrologiques. Nous trouvons par l’expérience, au fil des thèmes de nombreux clients, aussi bien que des thèmes de personnages illustres, que la vérité du Graha Yuddha se révèle d’elle-même. Les astrologues védiques sont souvent en désaccord sur ce qui constitue le Graha Yuddha, et après plus ample investigation, ils changent à l’avenant leur position sur la matière, surtout parce que les textes classiques disposent d’une marge d’interprétation plutôt réduite sur ce sujet. Et la théorie astronomique ne fonctionne pas non plus à l’état isolé en ce cas de figure, ou en fait dans la plupart des exemples tirés de la pratique de l’astrologie védique. Par exemple, vous vous fourvoierez dans votre jugement astrologique sur le résultat d’un Graha Yuddha si vous vous basez uniquement sur la luminosité (Naisargika) ou la vitesse de mouvement (Chesta). C’est pourquoi nous disons avec insistance que les mathématiques et l’astronomie ne décident pas de la victoire ou de la défaite d’une planète. C’est l’astrologie qui en décide, vu que c’est une forme de l’art d’interpréter – même si le Graha Yuddha est le résultat de conditions astronomiques particulières dans le ciel.

Un exemple de ce genre de situation, c’est la nature du Soleil en transit en Maison 12. Le Soleil est, après tout, généralement faible et moins visible en Maison 12. Mais il y a des tas d’exceptions, bien sûr, comme dans le thème du Président U.S. George W. Bush. Mais en général – le Soleil, ou en fait toute planète située en Maison 12, passe pour y être plus occulté, astrologiquement parlant. D’autre part, avec le Soleil natal en Maison 12, la personne est plus visible en pays étrangers, autre signification astrologique de la Maison 12, qui est la résidence ou la visibilité dans un pays qui n’est pas celui de la naissance. Dans l’un ou l’autre cas, voici un autre exemple de la façon dont les observations astronomiques ne peuvent mener l’astrologie.

Encore quelques définitions tirées des classiques : Dans le Brihat Samhita de Vaharamihira, Partie I, Chapitre XVII sur les Guerres Planétaires, il y a une bonne analyse du sujet du Graha Yuddha, défendant sa complexité, bien sûr, et parlant de quatre sortes de guerres, comme stipulé par Parashara et autres sages : 1) Bheda, ou occultation, clivage, où l’orbe de la planète inférieure obstrue complètement la supérieure ; 2) Ullekha (frôlement) où les bords des deux orbes s’effleurent ; 3) Amsumardana (fracas des rayons) où les rayons des deux planètes en rapport étroit semblent se heurter les uns aux autres ; et 4) Apasavya (passage vers le sud) qui signifie littéralement “déplacement depuis la gauche, à gauche, ou vers la gauche”. Donc dit Varahamihira, la planète victorieuse est 1) en station au nord de l’autre, 2) a de la brillance, et 3) a de l’amplitude.

Dans un autre vers du même texte, Chapitre XVII, Vaharamihira déclare : “Une planète qui possède des qualités contraires à celles mentionnées ci-dessus [montrant 16 à 17 “marques de défaite”] doit être considérée comme victorieuse, c.-à-d quand elle est grande, brillante et lumineuse, même s’il arrive qu’elle soit placée au sud.”

25 THEMES D’EXEMPLES : dont 12 personnalités, 10 clients, 2 événements et une organisation célèbre. (Zodiaque sidéral, ayanamsha Lahiri. Déclinaisons et latitudes données pour chaque planète en Graha Yuddha).

MERCURE -VENUS

p.9 Thème 1 : Amadeo Modigliani (peintre et sculpteur)

p.10 Thème 2 : Garçon (mort en bas âge d’anomalies congénitales)

p.11 Thème 3 : Bruno Hauptman (condamné pour kidnapping)

MERCURE-VENUS-JUPITER (double Graha Yuddha : ME-VE, VE-JU)

p.13 Thème 4 : Cliente (administratrice/enseignante dans l’enseignement spécial)

MERCURE-MARS

p.14 Thème 5 : Jacqueline Du Pré (violoncelliste)

p.16 Thème 6 : Barbara Walters (journaliste et animatrice de télévision)

MERCURE- JUPITER

p.17 Thème 7 : Woody Allen (comédien, acteur, scénariste, réalisateur)

p.19 Thème 8 : Karen Carpenter (chanteuse pop/romantique)

MERCURE-SATURNE

p.20 Thème 9 : cliente (devoir ou courage/compagnons velléitaires)

VENUS-MARS

p.21 Thème 10 : Adolf Hitler (politicien, chef militaire, dictateur)

p.23 Thème 11 : cliente (réussite professionnelle/obligée de se marier)

p.25 Thème 12 : client (ingénieur radio/compagnons faibles)

p.26 Thème 13 : Assassinat du Président John F. Kennedy

VENUS-JUPITER

p.28 Thème 14 : John Belushi (comédien et musicien)

p.29 Thème 15 : cliente (jumeau astrologique de John Belushi)

VENUS-SATURNE

p.30 Thème 16 : Dominique de Villepin (diplomate, avocat, auteur)

p.32 Thème 17 : cliente (profession et devoir versus arts et amour)

p.33 Thème 18 : cliente (devoir versus amour et désir de voyage)

MARS-JUPITER

p.34 Thème 19 : Margaret Mead (anthropologue, écrivaine)

p.36 Thème 20 : Françoise Gilot (artiste, écrivaine, compagnons célèbres)

MARS-SATURNE

p.37 Thème 21 : Maria Callas (cantatrice)

p.39 Thème 22 : les Nations-Unies

JUPITER-SATURNE

p.40 Thème 23 : cliente (née 2 jours après la conjonction JUP-SAT de 1980)

p.42 Thème 24 : client (né 4 jours après la conjonction JUP-SAT de 1961)

p.43 Thème 25 : conjonction JUPITER-SATURNE (18 février 1961)

MERCURE – VENUS

Thème 1 : Amadeo Modigliani (peintre et sculpteur)GrahaYuddha-AL_FR_0

Coordonnées : 12 juillet 1884, 9 h 00 LMT, Livorno, Italie, 10 E 19, 43 N 33. Ascendant : 17.18 Lion. Mercure : 27.00 Gémeaux. Vénus R : 27.40 Gémeaux. Mercure : 23.28 décl. N., Vénus : 17.09 décl. N. Mercure : 01.25 lat. N., Vénus : 04.52 lat. S.

Bien que Mercure soit plus au nord par déclinaison et par latitude, Vénus gagne par sa plus grande luminosité, et aussi par sa plus grande longitude. Mercure, en tant que Dhana yogakaraka[6] situé dans son propre signe, est détruit, et la chose est amplifiée par sa position en Maison 11 des finances à compter de l’Ascendant Lion. Durant sa brève carrière de peintre et de sculpteur (il est mort à 35 ans, le 24 janvier 1920), Modigliani a dû lutter constamment contre la pauvreté et la mauvaise santé chronique. Mercure, karaka des poumons, était aussi affligé. Il est mort de tuberculose, exacerbée par la boisson et la toxicomanie. D’après toutes les sources, il fut mené au désespoir par la pauvreté, et il en était profondément meurtri. Il n’a jamais attiré de mécène. La renommée artistique et la gloire vinrent après sa mort. Mercure et Vénus sont étroitement combustes du Maître d’Ascendant Soleil. Le maître de nakshatra, Jupiter, est exactement sur la cuspide de Maison 12 des pertes financières et des dépenses.

Thème 2 : Garçon (mort en bas âge suite à des anomalies congénitales)GrahaYuddha-AL_FR_1

Coordonnées : 14 janvier 1970, 08 h 21 EST, Breadlow Falls, MA, 70 O 44 30, 41 N 44 15. Ascendant : 22.14 Capricorne. Mercure R : 27.47 Sagittaire. Vénus : 28.04 Sagittaire. Mercure R : 18.35 décl. S., Vénus : 22.28 décl. S. Mercure R : 03.12 lat. N, Vénus : 0.46 lat. S.

Bien que Mercure rétrograde soit plus au nord par déclinaison et par latitude, Vénus gagne car elle est plus lumineuse et elle est située plus au nord en longitude céleste. L’enfant est né avec une malformation de la moëlle épinière et des nerfs. Une partie de la moëlle épinière était à nu, sans os, ni muscle ni peau pour la protéger. Le diagnostic était en faveur de la chirurgie pour le maintenir en vie, mais il resterait handicapé physiquement et mentalement. On ne tenta pas d’intervention, et il est mort le 5 février 1970.

Il y a plusieurs Balarishta yogas[7]. Ni l’Ascendant ni la Lune ne reçoit d’aspects bénéfiques. De plus, on considère comme négatif un contact mutuel entre la Maison 8 ou son maître et l’Ascendant ou son maître, en matière de santé physique et de longévité. En ce cas, le Soleil est maître de 8 et situé à l’Ascendant. Le Maître d’Ascendant est Saturne, qui gouverne les os et le squelette, débilité en Maison 4, en Bélier. Saturne est en nakshatra Ashwini gouverné par Kétu. Kétu, en retour, est situé en Maison 8. C’est un facteur particulièrement négatif avec Kétu en maître de Dasha à la naissance. Né en Dasha Kétu-Kétu-Saturne, l’enfant ne vécut que 23 jours – littéralement jusqu’au premier jour de la sous-période Kétu-Kétu-Mercure. La défaite de Mercure dans le Graha Yuddha se révèle dans ce timing, et l’enfant était né en jour de Mercure.

A côté des facteurs principaux décrivant le Maître d’Ascendant et le maître de Dasha Kétu, le Graha Yuddha Vénus-Mercure est situé en Maison 12 à compter de l’Ascendant Capricorne, dans un nakshatra possédé par le Soleil, alors que tous deux sont combustes du Soleil (karaka de la santé physique), à 2-3 degrés de distance. Voici qui insiste encore davantage sur la prédominance du Soleil. La combinaison Vénus-Mercure est Vargottama, et située dans la Maison 6 de Navamsha, disposée par le Maître de 9, Jupiter en Capricorne, ce qui n’est pas de bon augure. Cependant, en tant que Maître de 6 situé en Maison 12, ou Maître de 12 situé en Maison 6, ceci se qualifie en thème natal et aussi en Navamsha comme Viparita Raja yogas[8]. Ce qui est remarquable, c’est que Mercure est aussi Maître de 9 de la bonne fortune, qui est détruite par la défaite de Mercure lors du Graha Yuddha, et situé en Maison 12 des pertes. Il n’y a pas de témoignage auspicieux dans le domaine de la Maison 9. Même en provenance de la Lune en Bélier : Mercure est Maître de 6, placé en Maison 9.

Thème 3 : Bruno Hauptman (condamné pour kidnapping)GrahaYuddha-AL_FR_2

Coordonnées : 26 novembre 1899, 13 h, Zone -1, Kamenz, Allemagne, 14 E 06, 51 N 16. Ascendant : 12.54 Verseau. Mercure R : 29.38 Scorpion. Vénus : 29.37 Scorpion. Mercure R : 24.43 décl. N., Vénus : 24.00 décl. S. Mercure R : 01.31 lat. S., Vénus : 0.48 lat. S.

Bien que Mercure soit plus au nord par longitude céleste et qu’il se déplace plus vite que Vénus, c’est encore Vénus qui gagne à cause de sa plus grande luminosité. Vénus est aussi plus au nord par déclinaison et par latitude. Le Graha Yuddha se produit en Maison 10, dans le dernier degré du Scorpion, et se reproduit en Maison 3 de Navamsha en Poissons, là où Mercure est débilité et Vénus exaltée. Si on utilise le Nœud moyen, Rahu est à 28.54 Scorpion, et répète sa position en Poissons en Navamsha. Rahu si proche du Graha Yuddha exagère d’autant plus et déstabilise la combinaison, particulièrement du fait que tous se trouvent dans les 3 derniers degrés 20 minutes du Scorpion – la zone la plus traître de tous les Gandantas, ou Rikta Sandhis[9]. La gravité de cette combinaison ne demeurera pas inconnue du grand public, puisque le Graha Yuddha se produit en Maison 10 du statut et de l’attention du public. En fait, il y a six planètes en Scorpion en Maison 10 dans le thème natal.

On connaît davantage Bruno Hauptman pour sa condamnation pour l’enlèvement du bébé du célèbre Lindbergh (petit garçon de Charles et Anne Morrow Lindbergh). L’enlèvement s’est déroulé le 1er mars 1932, durant le Dasha Rahu-Saturne d’Hauptman. Il fut rattrapé et arrêté en septembre 1934, jugé en janvier 1935 et condamné à mort le 13 février, par électrocution le 3 avril 1936. Bien que Mercure soit généralement une planète excellente pour un thème avec un Ascendant en Verseau, sa défaite lors du Graha Yuddha affaiblit nombre de planètes, dont Vénus elle-même – qui remporte le Graha Yuddha. C’est parce que Mercure possède le nakshatra Jyestha, où les planètes natales Mars, Rahu, Vénus et Mercure sont toutes situées. Le Dasha-bhukti Rahu-Mercure était particulièrement infortuné pour Hauptman : du 11 juin 1933 au 30 décembre 1935.

Son exécution eut lieu durant le Dasha Rahu-Kétu-Soleil. La défaite de Mercure dans la Guerre Planétaire affaiblit la capacité d’Hauptman à communiquer et à se défendre, et il a toujours maintenu qu’il était innocent de ce crime. A une époque où le sentiment antigermanique allait croissant, en tant qu’immigré natif d’Allemagne et pourchassé pour “le crime du siècle”, il y eut, et il y a toujours, une controverse pour savoir s’il s’agit d’une mise en scène, étant donné l’extrême urgence à résoudre ce cas demeuré célèbre. Il ne parlait pas très bien anglais, et on voit une indication d’un problème d’expression dans le Mercure débilité de Navamsha, en Maison 3. Vénus, Maître de 9 et victorieuse dans le Graha Yuddha, doit lui avoir apporté un peu de chance. Mais il fut pris durant le Dasha Rahu-Mercure, et jugé. Hauptman était né en période Vénus-Mercure, mettant en scène les deux planètes du Graha Yuddha au cours de son existence. C’étaient des planètes AK et Amk[10] donc aussi des planètes Raja yoga de deux manières, et dans la Maison 10 de la visibilité. Il était bien connu pour avoir été condamné pour ce crime célèbre, autour duquel demeure encore beaucoup de controverse. (Pour d’autres signatures d’un Graha Yuddha en Gandanta du Scorpion, cf. aussi Thème 13, assassinat de JFK. Elle montre un Graha Yuddha Vénus-Mars dans l’aire Gandanta du Scorpion.)

MERCURE-VENUS-JUPITER (double Graha Yuddha : ME-VE, VE-JU)

Thème 4 : Cliente (administratrice/enseignante dans l’enseignement spécial)GrahaYuddha-AL_FR_3

Coordonnées : 13 novembre 1971, 11 h 17 EST, Rochester, NH, 70 O 59, 43 N 18. Ascendant : 28.09 Sagittaire. Mercure : 16.55 Scorpion. Jupiter : 18.02 Scorpion. Mercure : 24.14 décl. S. , Vénus : 22.30 décl. S., Jupiter : 21.41 décl. S. Mercure : 02.23 lat. S., Vénus : 0.34 lat. S., Jupiter : 0.28 lat. N. Ascendant de Navamsha Vargottama.

Cette personne possède deux Graha Yuddhas rassemblés en Scorpion, en nakshatra Jyeshtha gouverné par Mercure, avec un Ascendant Sagittaire. Le Graha Yuddha se produit entre Mercure-Vénus et Vénus-Jupiter. Vénus gagne la guerre sur Mercure, et Jupiter sur Vénus, selon nos principes. Jupiter est plus au nord en déclinaison et en latitude par rapport à Mercure et Vénus, alors que Vénus est plus au nord que Mercure en déclinaison et latitude. Le Scorpion est gouverné par Mars en Verseau, et le nakshatra est aux mains de Mercure en Scorpion, le grand perdant de la configuration.

Le système nerveux et l’apprentissage cognitif est souligné davantage par Mars en Maison 3 comptée de l’Ascendant, et l’amas de planètes en Scorpion en Maison 3 comptée de la Lune natale en Vierge. Si j’avais pensé que Mercure gagnait le Graha Yuddha à cause de sa plus faible longitude, je me serais trompée dans mon analyse. Mais je savais que Mercure était gravement diminué puisqu’il perdait face à Vénus, qui à son tour perdait face à Jupiter. Mais malgré tout, Mercure possède un peu de pouvoir car il se trouve en son propre nakshatra. J’ai demandé à la cliente si elle connaissait des difficultés cognitives ou de communication, ou quelque problème que ce soit au niveau du système nerveux. Elle m’a confirmé qu’elle n’avait guère de mémoire, à court ou à long terme.

A l’exception de quelques incidents isolés et douloureux, elle n’avait aucun souvenir de son Dasha de la Lune (du 11 avril 1972 au 11 avril 1982, ce qui correspondait à son enfance jusqu’à l’âge de 10 ans et demi). Son état empira sans doute durant le Dasha de la Lune. Elle a énormément souffert du fait de ses difficultés d’apprentissage. Mais comme ces planètes se déplacent à l’Ascendant du thème Navamsha, et surtout du fait que Mercure possède le nakshatra – un puissant principe Nadi – il y a un peu de compensation, surtout que Mercure possède la Maison 10 de la carrière et du statut. Elle dirige une école hôtelière dédiée à des étudiants qui ont des difficultés d’apprentissage, comme un déficit de l’attention, une dyslexie et même de l’autisme. Je lui ai dit que c’était un upaya majeur (remède aux afflictions planétaires) qui améliorait ce Mercure. Elle fut contente de recevoir aussi des mantras de Mercure et de la Lune. Elle déploie beaucoup d’efforts dans ce qu’elle fait, à titre personnel et professionnel, écrit absolument TOUT – même le fait le plus anodin – et doit réviser sa liste continuellement.

En ce cas, je me serais aussi fourvoyée si j’avais supposé que Vénus l’emportait sur Jupiter, et si c’était vrai, elle devrait avoir rencontré un tas de difficultés côté santé, surtout avec Mercure-Vénus-Jupiter à l’Ascendant Sagittaire dans le thème Navamsha. En ce cas, Vénus opérerait à l’Ascendant en tant que Maître de 6, provoquant des problèmes de santé. Sa défaite devant Jupiter dans le Graha Yuddha diminue sa capacité à blesser. Elle a aussi l’avantage d’un Ascendant Sagittaire Vargottama – ce qui est excellent pour la santé et la vitalité.

MERCURE-MARS

Thème 5 : Jacqueline Du Pré (violoncelliste)GrahaYuddha-AL_FR_4

Coordonnées : 26 janvier 1945, 11 h 30 BST, Oxford, Angleterre, 1 O 15, 51 N 46. Ascendant : 03.59 Bélier. Mercure : 22.20 Sagittaire. Mars : 22.25 Sagittaire. Mercure : 22.56 décl. N., Mars : 23.18 décl. S. Mercure : 0.24 lat. S., Mars : 0.47 lat. S.

Bien que Mars possède une longitude céleste légèrement plus grande, Mercure gagne la Guerre Planétaire car il est plus brillant, se déplace plus vite, et se trouve plus au nord en déclinaison et en latitude. Mars est l’unique exception dans le Graha Yuddha où la planète perdante est aussi la plus importante. Donc Mars subit ici, en tant que Maître d’Ascendant, et c’est ce que nous voyons aussi dans le thème 21 : Maria Callas. Dans les deux cas, Mars, Maître d’Ascendant, perd la Guerre Planétaire. Bien qu’il existe une certaine compensation dans les deux cas, (Du Pré avait le Soleil au MC, et Callas le Soleil au levant), ce qui leur a permis à chacune de s’élever professionnellement, il y a aussi l’envie perpétuelle de ne pas être vu. Ce qui leur a rendu difficile de supporter une carrière exposée au public à cause d’une fragilité intérieure et (en fin de compte) extérieure.

Le Mars de Du Pré est bien placé en Maison 9, mais affligé dans un yoga Arishta par le Maître de 6, Mercure, en matière de santé. Mars est mauvais perdant et crée des problèmes spécifiques en ce cas. Du Pré a souffert de nombreuses afflictions (instabilité mentale/affective) et au système nerveux (sclérose en plaques). Même si Mercure remporte la victoire, Mars attaque et affaiblit Mercure dans cette situation. Mercure et Jupiter sont en Parivartana yoga[11], ce qui renforce davantage Mars face à Jupiter. De plus, puisque tous deux, Lune et Mercure, sont impliqués sur l’axe Gémeaux-Sagittaire, en compagnie des quatre maléfiques – Saturne, Mars, Rahu et Kétu – la combinaison se révèle dévastatrice à la fois pour le corps (le Maître d’Ascendant est Mars) et pour la santé mentale (Mercure-Lune), surtout au cours du Dasha de Mercure ou en toute sous-période de Mercure ou de Mars. Ce qui est empiré du fait des planètes du Graha Yuddha qui se retrouvent en Maison 6 de Navamsha.

Jacqueline Du Pré était une violoncelliste de classe internationale, et venait d’une famille de musiciens. Kirkus Reviews dit que Du Pré “a ouvert d’une seule main la porte du pré carré masculin du violoncelle”. Ils la décrivent comme “une dynamo musicale, exubérante, connue pour son toucher puissant, évocateur et provoquant…[tout autant que] pour sa vie privée peu orthodoxe”. Elle l’a emporté dans une compétition musicale face à sa sœur aînée, Hillary, une flûtiste de renom à son époque. Elle fit aussi un mariage célèbre (1967) avec le chef d’orchestre et pianiste Daniel Barenboim, avec qui elle s’est souvent produite. Mais en 1973, à l’âge de 28 ans, elle fut contrainte d’annoncer la fin de sa carrière suite à une sclérose en plaques. Elle était en Dasha-bhukti Saturne-Rahu, et durant cette même année (à partir du 11 juin), Saturne en transit faisait son entrée en Gémeaux. Cependant, les symptômes de la sclérose en plaques se sont produits surtout en 1972, alors qu’elle se trouvait encore en Dasha-bhukti Saturne-Mars.

C’est une maladie où la gaine de myéline qui protège le système nerveux central disparaît ou est endommagée. Elle se caractérise par des défauts d’élocution et la perte de la coordination motrice. Les karakas (significateurs) du système nerveux comprennent principalement Mercure, mais aussi Kétu, la Maison 3, et les Gémeaux, la Maison 3 naturelle. Bien qu’elle ait eu un intellect aiguisé (ME-MA), et dans ses jeunes années un sens puissant de l’auto-discipline et de la technique musicale (MA-SA), avec des thématiques majeures de rivalité fraternelle (Mars est karaka de la fratrie), de façon tragique, le Graha Yuddha Mercure-Mars allait prononcer le déclin prématuré d’une grande musicienne et d’une grande interprète. Elle vécut encore 14 ans après l’arrêt de sa carrière, dans une spirale baissière continue, tant mentale que physique. Son déséquilibre mental/affectif s’accrut intensément au fil des années, surtout durant les 11 années tourmentées de son Dasha de Mercure. Elle est morte le 19 octobre 1987, durant sa période Mercure-Mars-Vénus. Vénus est Maître du nakshatra Purvashada, où la combinaison ME-MA est située. (Purvashada signifie “celui qui remporte la victoire le plus tôt”). Vénus est aussi la planète doublement maraka pour l’Ascendant Bélier[12]. La période Mercure-Mars a commencé le 21 décembre 1986, et devait durer un an. La période Mercure-Mars-Vénus allait du 31 août 1970 au 30 octobre 1987.

Thème 6 : Barbara Walters (journaliste et animatrice de télévision)GrahaYuddha-AL_FR_5

Coordonnées : 25 septembre 1929, 6 h 50 EDT, Boston, MA 71 O 02, 42 N 22. Ascendant : 11.11 Vierge. Mercure : 0.28 Balance. Mars : 29.40 Vierge. Mercure : 12.34 décl. S., Mars : 08.31 décl. S. Mercure : 03.46 lat. S., Mars : 0.17 lat. S.

Nul doute que Mercure ne soit le vainqueur de Graha Yuddha en ce thème. Bien que Mars soit bien plus au nord en déclinaison et en latitude, Mercure possède une longitude céleste supérieure dans le signe d’un grand ami. Il est aussi plus brillant dans le ciel et près de devenir stationnaire rétrograde 7 heures et demi après la naissance. Voici qui donne à Mercure un grand pouvoir dans le thème, dans la Maison 2 de la parole. Les deux planètes du Graha Yuddha sont Vargottama en signes adjacents, mais dans le même Chitra nakshatra. Puisque Mercure et Mars reviennent en signes différents tout au long des thèmes vargas, ceci donne à chaque planète du Graha Yuddha davantage de pouvoir pour agir individuellement, sans causer de préjudice notable à l’autre. Nul doute que Mercure-Mars n’ait conféré à Walters un esprit vif et un don de répartie, mais il l’a aussi rendue agressive et en a fait une femme d’affaires avertie, surtout avec la proche opposition Lune-Saturne sur l’axe des Maisons 4 et 10, affectant la carrière.

La position de Mercure de Navamsha en Maison 7 (avec la Lune et Rahu à l’opposé de Saturne et Kétu) devait apporter des problèmes conjugaux durant le Dasha de Mercure. En effet, il apporta la fin de son premier mariage avec Lee Guber, et un second mariage suivi d’un divorce avec Merv Adelson, de 1986 à 1992. Cependant, sa carrière extraordinaire et sans précédent en tant que journaliste de télévision américaine, s’est poursuivie sans aucun bémol – ce qu’on peut attribuer au pouvoir de Mercure en tant que Maïtre d’Ascendant victorieux dans le Graha Yuddha sur son rival traditionnel, Mars. Elle fit sa première apparition sur les écrans en 1964, à l’âge de 35 ans. Mais ses Dashas ne commencèrent à produire de beaux résultats sur sa carrière qu’à partir de la période de Saturne (20 novembre 1966) et Mercure (du 20 novembre 1985 au 20 novembre 2002). En 1975, lors du Dasha-bhukti de Saturne-Vénus, elle signa un contrat avec ABC en tant que présentatrice attitrée des actualités, pour un salaire de 1 million de dollars par an, ce qui était extraordinaire pour l’époque. Elle n’a jamais perdu pied depuis lors, dans ce domaine souvent insaisissable et volatil.

Même si Mars perd en Graha Yuddha contre Mercure, il continue à dominer le thème en quelque sorte, en partie grâce à son statut d’Atma karaka, et en tant que propriétaire du Chitra nakshatra, où Mercure et Mars résident tous deux. En fait, quatre planètes au total résident dans les nakshatras gouvernés par Mars : la Lune, Mars, Mercure (Maîtres de 1 et 10), et Jupiter. A l’inverse du cas de Bruno Hauptman : Thème 3, où la planète perdante, en tant que maître de nakshatra, ne semble pas affecter de façon négative ces quatre planètes. Au lieu de cela – en tant que perdant dans le Graha Yuddha, Mars a sans doute sauvé Mme Walters d’innombrables procès, et a en général amoindri ses ennemis, concurrents et détracteurs – ce qui lui a permis de demeurer au premier rang dans le domaine hautement compétitif et masculin des communications. C’est un témoignage de l’équilibre relatif de ce Mercure et de ce Mars, que nul revers majeur ne survînt dans sa carrière au cours de cette période Mercure-Mars, du 24 mai 1994 jusqu’à l’année suivante. Peut-être quelque bataille d’envergure s’est-elle déroulée en coulisses, d’où elle ressortit victorieuse, comme toujours.

MERCURE-JUPITER

Thème 7 : Woody Allen (comédien, acteur, scénariste, réalisateur)GrahaYuddha-AL_FR_6

Coordonnées : 1er décembre 1935, 22 h 55 EST, Bronx, New York, 73 O 54, 40 N 51. Navamsha : 09.20 Lion. Mercure : 11.32 Scorpion. Jupiter : 12.09 Scorpion. Mercure : 21.10 décl. S. , Jupiter : 20.31 décl. S. Mercure : 0.17 lat. S. , Jupiter : 0.38 lat. S.

Jupiter possède une longitude céleste supérieure et davantage de déclinaison nord, quoique Mercure soit plus au nord en latitude. Cependant, à cause de la prépondérance accordée par la taille et vu aussi sa luminosité supérieure, c’est Jupiter qui gagne le Graha Yuddha. Puisque Mercure est Dhana yogakaraka (significateur des richesses), comme dans le cas d’Amadeo Modigliani, Allen pourrait connaître des difficultés financières à cause de l’amoindrissement de Mercure. Cependant, à la fois son maître de nakshatra et son maître de signe sont bien placés. Le maître de signe est Mars, exalté en Capricorne, en Maison 6. Le maître de nakshatra Anuradha est Saturne, situé en Maison 7, dans son propre signe du Verseau. Saturne est Dig Bala en Maison 7[13]. Saturne reçoit aussi le statut spécial de Raja yoga, en tant que Mahapurusha Shasha Raja yoga. De surcroît, il existe un yoga spécial pour la prospérité, comme noté dans le Bhavartha Ratnakara, Chap. 1, Simha Lagna, verset 2 : “Pour celui qui est né avec un Ascendant Lion, si le Soleil, Jupiter et Mercure sont combinés ensemble, c’est une indication de richesse confortable”. Allen possède cette combinaison. Dans le cas de Modigliani, le maître de nakshatra Purnavasu est situé en Maison 12 des pertes et dépenses – même s’il est exalté en Cancer.

Néanmoins, Woody Allen a subi des tas de dépenses superflues dues à des procès et un dénigrement de sa personne dans les années de début de son Dasha de Mercure (plus particulièrement lors du Dasha-bhukti Mercure-Mercure à compter du 23 octobre 1991, jusqu’au 25 mars 1994), à cause de sa rupture scandaleuse avec Mia Farrow, sa compagne depuis 12 ans et 13 films. Il a quitté cette relation pour vivre avec la jeune fille adoptive de celle-ci. (Notez que le Graha Yuddha se produit en Maison 4 du thème natal, et dans la Maison 5 des enfants et des activités créatrices du thème Navamsha.) La prodigieuse capacité d’Allen à produire des films s’est poursuivie sans fléchir, quoiqu’elle ait souffert peut-être davantage durant la période Mercure-Mercure (cf. les dates ci-dessus) suite au procès avec Mia Farrow. Avec le Graha Yuddha en Scorpion dans le Sarpa Drekkana[14], voici qui peut apporter scandale et intrigue qui persistent durant de nombreuses années. (Cf. aussi Thèmes 12 et 17, pour un Graha Yuddha en Sarpa Drekkana. Il se produit un effet similaire, quoique bien plus exacerbé quand le Graha Yuddha est Gandanta et en Scorpion. Cf Thème 13, L’assassinat du Président John F. Kennedy).

Cette période préjudiciable fut sans nul doute amendée aussi par le Raja yoga et le Parivartana yoga entre Vénus et Mercure en Maisons 4 et 5 du thème Navamsha. Ce double yoga adoucit les coups financiers et personnels de façon considérable, même si Lune-Rahu-Mercure-Jupiter de Navamsha, situés en Balance, aspectés par Saturne et Ketu, maintiennent Allen dans une phase continue d’auto-analyse de son chaos affectif. Il a toujours eu des tas de choses à dire sur l’état actuel de son bien-être mental et affectif, et il le dit dans ses nombreux films – en moyenne, un par an. C’est un Mercure combuste-Jupiter aspecté par Saturne, aussi en signe fixe. Mais surtout, les excellents Dhaha et Raja yogas formés par Soleil, Mercure et Jupiter en Kendra, modifient nombre des potentiels effets néfastes du Graha Yuddha.

Thème 8 : Karen Carpenter (chanteuse pop/romantique)GrahaYuddha-AL_FR_7

Coordonnées : 2 mars 1950, 11 h 45 EST, New Haven, CT, 72 O 56, 41 N 18. Ascendant : 07.24 Gémeaux. Mercure : 28.35 Capricorne. Jupiter : 27.36 Capricorne. Mercure : 16.03 décl. S., Jupiter : 15.12 décl. S. Mercure : 01.54 lat. S., Jupiter : 0.40 lat. S.

Mercure est plus élevé en longitude céleste, quoique Jupiter soit plus au nord en déclinaison et en latitude. En tout cas, Jupiter gagne par domination totale, grâce à sa taille et à son éclat. Malheureusement, il est aussi débilité en Maison 8 comptée de l’Ascendant Gémeaux. Et puisque Mercure est Maître d’Ascendant, et qu’il perd le Graha Yuddha en Maison 8 – c’est mauvais pour le bien-être physique et mental de la personne. Il dénote aussi des changements et/ou des pertes spectaculaires dans les associations et la carrière, à cause de Jupiter, Maître de 7 et de 10, situé en Maison 8 du changement radical. Aussi du fait qu’avec les deux Ascendants, Gémeaux et Vierge, Mercure et Jupiter représentent les Maîtres de 1 et de 7 respectivement. Donc ce Graha Yuddha Mercure-Jupiter pèse particulièrement sur les associations. Sa collaboration dans le chant avec son frère aîné Richard, commença dans les années ’60, et dès 1970 (Dasha de Vénus-Rahu), Herb Alper recruta “The Carpenters” pour A&M Records, produisant leur premier album en novembre 1970, sous le nom de “A Ticket to Ride”. C’était le début de l’ascension des Carpenters jusqu’à la renommée internationale. Ils vendirent plus de 60 millions d’albums. Karen Carpenter était connue pour ses chansons mélancoliques et romantiques, comme “We’ve Only Just Begun to Live”.

Karen Carpenter s’est mariée durant le Dasha de Vénus-Mercure, le 31 août 1980, d’une durée d’un an. Le Maître d’Ascendant vaincu montre qu’elle souffrirait particulièrement durant cette sous-période de Mercure, et en effet – il semble qu’elle n’en ait jamais récupéré. Elle souffrit d’anorexie mentale, et son alimentation diminua au point qu’elle devînt cachectique. Elle mourut d’un arrêt cardiaque, du fait de sa condition physique, le 4 février 1983 – 19 jours à peine avant la fin de son Dasha de Vénus d’une durée de 20 ans. Le Dasha suivant, celui du Soleil, ne présageait rien de bon non plus pour sa santé physique. (Son Soleil natal est étroitement opposé à Saturne, en échange mutuel de signes.)

Le Graha Yuddha, ici entre Mercure et Jupiter, contribue à son décès, en ce sens qu’elle pouvait être dominée par son compagnon, à cause de la victoire complète de Jupiter. Deuxièmement, son corps physique pourrait souffrir de divers facteurs astrologiques : le maître du signe contenant le Graha Yuddha est Saturne – placé en Maison 2 (de l’alimentation et de la parole) à compter de la Lune en Cancer, et dans le signe de son ennemi, le Soleil. Le Soleil, en revanche, est situé en Verseau, dans le signe de Saturne, alors que Saturne se trouve en Lion, gouverné par le Soleil. Le Parivartana Yoga entre le Soleil et Saturne est l’un des divers facteurs qui impliquent de potentiels problèmes affectifs dûs aux associations, ce qui en retour, peut causer des afflictions de Maison 2, comme des désordres alimentaires. Le fait qu’elle soit décédée d’un arrêt cardiaque, est un témoignage de l’échange mutuel Saturne-Soleil, qui peut être préjudiciable pour son cœur (organe), gouverné par le Soleil. En même temps, Mars est le maître du Dhanishta nakshatra, où Mercure et Jupiter se retrouvent en Graha Yuddha. Mars en retour, est mal situé pour un équilibre mental/affectif, en Maison 4, en Vierge, étroitement conjoint à Ketu. Enfin, Mercure-Jupiter est mal situé en Navamhsa, en Maison 10, en Vierge, le signe d’exaltation de Mercure. Cet élément confirme que le Graha Yuddha n’empêche pas Karen Carpenter de vivre un succès personnel et une carrière bien en vue. En fait, sa musique est toujours connue et interprétée à plus de 20 ans après son décès.

MERCURE-SATURNE

Thème 9 : Cliente (devoir versus courage/partenaires volontaires)GrahaYuddha-AL_FR_8

Coordonnées : 22 mars 1936, 14 h CST, St Louis, MO, 90 O 12, 38 N 38. Ascendant : 18.51 Cancer. Mercure : 22.08 Verseau. Saturne : 22.11 Verseau. Mercure : 07.59 décl. S., Saturne : 07.27 décl. S. Mercure : 02.18 lat. S., Saturne : 01.45 lat. S.

Bien que Mercure se montre en Shad Bala aussi brillant et aussi rapide que Saturne, Saturne gagne le Graha Yuddha à cause tout d’abord de sa supériorité en taille, autant que par sa longitude céleste plus grande (de 2 minutes d’arc) et par une situation plus septentrionale en déclinaison et aussi en latitude. Le Graha Yuddha prend place en Maison 8 d’un thème d’Ascendant Cancer. Le Maître d’Ascendant, Lune, est dans les derniers degrés de sa phase décroissante, ce qui donne de la faiblesse à la personne, même si elle est aidée par un Dhana yoga (de richesse), avec le Soleil et Mars dans la Maison 9 de la fortune.

Pendant les 18 premières années de sa vie ou presque, cette femme s’est trouvée en Dasha de Saturne, durant lequel temps elle fut élevée par ses parents. La famille était très riche et très privilégiée, mais la native était obligée de respecter les conventions (Saturne) et ne pouvait pas avoir ses vues personnelles (Mercure) sur la plupart des questions. De son propre aveu, il lui fallut de nombreuses années pour se défendre toute seule dans la vie. Il n’y a pas de planètes en Kendras (angles) dans le thème natal, et en plus, celui-ci montre Mercure vaincu, Maître de 3 du courage et de l’initiative, et en l’absence de frères cadets – aussi la Maison 3. En tant que Maître de 12 et défait – ses pertes et dépenses ont été heureusement minimes tout au long de sa vie. Ce point est renforcé par trois Viparita Raja yogas à compter de l’Ascendant Cancer, et le Maître d’Ascendant, la Lune, qui est bien placé en Maison 9.

Elle s’est mariée trois fois, et à chaque fois, il s’agissait d’un compagnon avec beaucoup de volonté. Saturne est Maître de 7 et vainqueur du Graha Yuddha[15]. Le premier mariage eut lieu en 1956, durant le Dasha Mercure-Ketu. En 1972, son époux décida qu’il était homosexuel. Donc la majeure partie de son Dasha de Mercure, d’une durée de 17 ans, s’était passée avec le premier mari. Ce ne fut que plus tard qu’elle comprit qu’elle avait attendu trop longtemps pour prendre une décision en ce domaine. Si on lit à partir de sa Lune natale en Poissons, Mercure est Maître de 7 des associations. Des thèmes de neutralité sexuelle, d’engagements non tenus, et de problèmes de communication peuvent survenir avec un Mercure faible ou négatif, Maître de 7. Mais la capacité propre de cette femme à assimiler l’information n’est pas totalement perdue suite à la défaite de Mercure dans le Graha Yuddha. Ce qui peut se confirmer par la position améliorée de Mercure en maison de Navamsha – la Maison 5 de l’éducation, en Bélier, en compagnie de Jupiter et de Saturne, alors que Jupiter et Mars sont en Parivartana yoga. (Mars est en Poissons, dans la Maison 4 de Navamsha, du foyer et des diplômes de l’enseignement.) Elle est devenue étudiante appliquée en métaphysique, elle lit et étudie beaucoup.

VENUS-MARS

Thème 10 : Adolf Hitler (politicien, leader militaire, dictateur)GrahaYuddha-AL_FR_9

Coordonnées : 20 avril 1889, 18 h 30 LMT, Braunau am Inn, Autriche, 13 E 02, 48 N 15. Ascendant : 04.22 Balance. Vénus R : 24.23 Bélier. Mars : 24.04 Bélier. Vénus : 22.54 décl. N., Mars : 16.54 décl. N. Vénus : 6.32 lat. N., Mars : 0.10 lat. N.

Avec Vénus-Mars en Graha Yuddha en Maison 7, en Bélier, dans la constellation Bharani, gouvernée par Vénus, Vénus gagne en premier lieu par sa plus grande luminosité. Mais en ce cas, Vénus est aussi située plus au nord en longitude céleste, en déclinaison et en latitude, et Vénus gagnerait à cause de son éclat à lui seul, même si Mars était plus au nord en longitude ou en déclinaison. Les quatre planètes d’Hitler en Bélier sont affectées non seulement par la victoire de Vénus sur Mars, mais aussi par sa maîtrise sur le nakshatra où réside le maître de maison, Mars. Selon les principes Nadi, Vénus devient le facteur dominant ultime de 7 maisons sur les 12, puisqu’un maître de nakshatra peut dominer sur un maître de signe. Sept maîtres de maisons sont situés dans des nakshatras détenus par Vénus : Lune, Mars, Vénus, Jupiter et Ketu. Les principes Nadi considèrent aussi Vénus comme débilitée quand elle est située dans le nakshatra qu’elle gouverne, vu qu’il exagère ses qualités rajasiques (passionnée, poussée à agir). Avec Vénus exagérément attachée à l’action, 7 planètes sur 9 en signes de Feu, et autant de planètes masculines, ignées – l’action est susceptible d’être militaire ou militante. Les arts ne sont pas favorisés, assurément pas l’aquarelle, sa technique préférée. Pour lui, ce fut une amère déconvenue.

Puisque le maître du signe du Bélier est détruit dans le Graha Yuddha, il fait plonger les quatre planètes en Bélier, même quand Vénus tente de les relever et de les porter à la victoire. Ceci crée un énorme déséquilibre dans l’existence, et pour le pays qui a ce thème comme thème national temporaire, aussi longtemps qu’Hitler demeure à sa tête. Les deux karakas majeurs du commandement militaire, Soleil et Mars, sont tous deux en Bélier, avec Mars combuste et Soleil qui approche du point de son exaltation maximum[16]. S’il n’existait pas d’éléments en sens contraire, on pourrait s’attendre à ce que ce Soleil se conduise de façon brillante. Et il peut le faire durant un certain temps, même s’il finit par subir une défaite, avec son maître de signe qui est vaincu. Comme avec la combustion, qui crée un problème pour la planète combuste, la planète vaincue dans le Graha Yuddha peut très bien réagir de façon extrême, et particulièrement si c’est Mars. Il est occupé à combattre pour sa vie à cause de la domination écrasante de Vénus, et de sa luminosité, qui occulte temporairement la présence de Mars dans les cieux, lequel est déjà combuste, ou éclipsé par l’éclat du Soleil. Mars aussi possède de la chaleur surajoutée à sa nature, en étant si proche du Soleil et dans un signe de Feu que celui-ci possède. L’effet, c’est que la personne avec un Mars combuste aussi dans le Graha Yuddha, est toujours occupée à faire jouer les muscles de Mars pour s’assurer qu’il est bien là, et que les autres le reconnaissent tout autant.

La victoire du Maître d’Ascendant, Vénus, en Bharani nakshatra, en Maison 7 (de la résidence à l’étranger) rend compte aussi de l’implication excessive d’Hitler en tout aspect de la Seconde Guerre Mondiale, et explique pourquoi ses bonnes fortunes, ainsi que celles de l’Allemagne, allait être abattue lors du Dasha-bhukti de Rahu-Vénus (du 26 juin 1942 au 26 juin 1945). L’Allemagne a été largement victorieuse durant toute la Seconde Guerre Mondiale, jusqu’au printemps 1942. Le suicide conjoint d’Hitler et d’Eva Braun, sa fiancée d’un jour, s’est produit le 30 avril 1945.

L’ascension et la chute de la bonne fortune personnelle et politique d’Hitler, si abruptes, se sont produites durant son Dasha de Rahu, en date du 30 octobre 1930. En comparaison, son Dasha de Mars, d’une durée de 7 ans, en date du 30 octobre 1923, a commencé avec 9 mois de séjour en prison, où il rédigea Mein Kampf – qui allait devenir bientôt la bible du Parti Nazi. Son influence s’est étendue, mais Hitler n’a pas occupé une position de pouvoir extraordinaire durant les années de son Dasha de Mars. Le succès immédiat, mais éphémère de ses écrits et de ses idées, reflète aussi les trois planètes situées dans sa Maison 3 des communications par écrit (Lune, Sagittaire et Ketu) en Purvashada, “le premier vainqueur”.

En tant que Maître d’Ascendant, Vénus est puissante en Kendra et elle aspecte sa propre maison. Elle donne une bonne santé physique et de la vigueur, et apporte pas mal de puissance personnelle dans ce thème. Vénus est une planète de charisme, en large part grâce à son aptitude à magnétiser les gens quand elle est forte dans le thème. La domination de Vénus sur Mars et sur l’entièreté du thème, alimente assez le mécontentement en sous-main, vu qu’elle réside en Bélier, détenu par Mars – la planète classique du mécontentement, qui libère un maximum de problèmes en tant que vaincu dans la Guerre Planétaire. En même temps, le Maître d’Ascendant, Vénus en Bélier, peut être très agressif dans sa quête d’un idéal d’harmonie, en ce cas – un idéal de suprématie de la race aryenne et d’une Allemagne étendue, moins certains groupes ethniques considérés comme agressifs. Vénus peut devenir très belliqueuse ici en récupérant un peu de l’énergie de Mars vaincu. Mars dans cette condition, se sent souvent de mauvais poil, et il est en outre alimenté par la Lune (la nature de l’esprit) dans le légitime Sagittaire au contact de Jupiter, Rahu et Ketu. Ceci exacerbe une nature par ailleurs déjà trop confiante en elle-même et trop optimiste : un préalable parfait à de la mégalomanie.

Thème 11 : Cliente (succès professionnel/pressions en faveur du mariage)GrahaYuddha-AL_FR_10

Coordonnées : 22 avril 1972, 14 h 15 EST, Ottawa, Canada, 75 O 42, 45 N 25. Ascendant : 16.52 Lion. Vénus : 24.05 Taureau. Mars : 23.49 Taureau. Vénus : 26.52 décl. N., Mars : 23.56 décl. N. Vénus : 04.02 lat. N., Mars : 01.07 lat. N.

Le Graha Yuddha se produit en Maison 10 comptée de l’Ascendant Lion. Vénus gagne en premier lieu par son éclat supérieur, mais elle est également plus loin en longitude et plus haut en déclinaison et en latitude. En ce cas, le maître du signe est Vénus dans son propre signe, et le maître de nakshatra est Mars. Ensemble, ils forment un Raja yoga bénéfique pour la carrière, avec les Maîtres de 9 et de 10 en Kendra, en compagnie de Saturne, Maître de 7. Mars est Dig Bala et Soleil est proche de son degré d’exaltation maximum en Maison 9. Donc la prééminence de la carrière est assurée. Puisque le Maître de 4 et de 9, Mars, perd le Graha Yuddha, on pourrait s’attendre à un certain manque d’accomplissement du Dharma et de formation éducative. Ce qui fut vrai en partie, mais comme il est Dig Bala et qu’il possède aussi le nakshatra, Mars n’a pas souffert tellement. Elle est parvenue à un mastère dans le domaine de son second choix, ce qui lui a apporté de belles opportunités de carrière. Mais elle fut souvent confrontée à une rude concurrence dans sa carrière, et elle a subi quelques harcèlements de la part de ses collègues masculins, sur qui elle a triomphé. Puisque le Maître de 10 gagne le Graha Yuddha, cette femme était vraiment très focalisée sur son travail d’assistante de recherche. Pour elle, la carrière est extrêmement importante, surtout avec Vénus – Maître de 10, forte dans sa propre maison (un Malavya yoga) et dans un signe fixe.

Cependant, ses parents – qui étaient issus d’une famille indienne traditionnelle – voulaient qu’elle trouve un mari convenable. Elle avait déjà dépassé son Dasha de Vénus à l’âge de 24 ans, et elle n’était pas encore mariée six ans plus tard, sur la fin de sa période Soleil-Vénus. Le fait que nul mariage ne s’est produit au cours du Dasha de Vénus ou du Dasha Soleil-Vénus, est un témoignage que le karaka du mariage – Vénus – gagne sur Mars dans la Maison 10 de la carrière. Elle devait rester au top de sa carrière. Dans le thème Dasamsha[17], Vénus est Maître de 10 situé en Maison 9, alors que Mars est en Maison 8. Vénus de Navamsha est située avec Mars et Jupiter en Lion en Maison 12. Ceci peut avoir trait au succès de sa carrière en pays étranger ; d’autre part, cela peut indiquer un ou plusieurs amants cachés – à l’insu des parents. Selon ses parents, elle était trop exigeante dans son choix d’un mari et exagérément indépendante dans son attitude générale. D’un point de vue astrologique, Vénus dans ce thème, est plus orientée vers la carrière que vers le mariage. J’ai prédit plus d’une occasion de mariage durant le Dasha de Lune, vu que la Lune est la planète Darakaraka[18]. Cependant, il peut venir du conflit en ce domaine avec le Dasha de Mars d’une durée de 7 ans, qui commence en mars 2012.

Thème 12 : Cliente (ingénieure en télécommunication/partenaires faibles)GrahaYuddha-AL_FR_11

Coordonnées : 21 octobre 1965, 9 h 14 EDT, Bronx, New York, 73 O 54, 40 N 51. Ascendant : 27.13 Balance. Vénus : 19.59 Scorpion. Mars : 19.00 Scorpion. Vénus : 25.09 décl. S., Mars : 23.20 décl. S. Vénus : 02.46 lat. S., Mars : 01.04 lat. S.

Le Maître d’Ascendant, Vénus, remporte le Graha Yuddha par son plus grand éclat et son plus haut degré de longitude céleste, quoique Mars soit plus septentrional en déclinaison et en latitude aussi. Le Graha Yuddha se produit en Maison 2 à compter d’un Ascendant Balance, dans le signe du Scorpion, détenu par le vaincu, Mars. Jusqu’à présent, cette femme a dû assumer la majorité des responsabilités dans la plupart de ses associations, dont le mariage. Bien que dans son propre signe du Scorpion, Mars s’est manifesté dans sa vie sous l’apparence de partenaires faibles, qu’elle a dû beaucoup assister, financièrement mais pas seulement. (Mars possède la Maison 2 des finances et la Maison 7 du mariage/des associations.) Elle a rencontré son premier mari en Dasha de Mars et elle l’a épousé en octobre 1987, durant un Dasha de Mars-Saturne. Il s’est avéré qu’il était dépendant à l’héroïne, et il est mort du sida en janvier 1992, deux mois à peine après le début de son Dasha de Rahu.

En tant que planète défaite dans le Graha Yuddha, le Dasha de Mars serait la période absolument la plus mauvaise pour son compagnon et pour son mariage. A la fois pour la durée de son mariage et aussi plus tard, puisqu’elle s’est retrouvée mère célibataire, qu’elle a dû élever ses deux enfants en majeure partie toute seule, et s’occuper des finances de la famille. Sa propre santé physique et sa vigueur ont été excellentes, quoique la vie ait été émotionnellement éprouvante. De son propre aveu, cette femme “s’occupe trop de ses relations”, et a tendance à dépenser trop de temps et d’énergie à construire une relation de confiance avec son (ses) compagnon(s). Elle a aidé un autre compagnon dans les années ’90 à monter sa propre boîte, l’a formé elle-même et l’a aidé financièrement.

La Lune à l’opposition de Saturne, est un autre indicateur d’une personne très consciencieuse et très responsable. Mais un autre effet intéressant du Graha Yuddha, c’est que cette femme effectue un travail très technique, et à cause de lui, elle doit porter des vêtements non féminins (comme des pantalons de travail, par exemple). Elle a eu d’excellents résultats dans son travail d’ingénieur de télécoms, un secteur rare pour des femmes, même dans de grandes métropoles, où elle réside et travaille. Le fait que ce Graha Yuddha joue souvent lui-même dans les relations intimes, montre dans la carte Navamsha, où Vénus-Mars-Jupiter se produit en Sagittaire en Maison 7 des associations, encore une accentuation de ce thème. Elle s’est mariée une seconde fois en juin 2002, cette fois à un homme de naissance étrangère. Puisqu’elle était alors en période Rahu-Ketu, le second mariage peut avoir été une meilleure opportunité que le premier, vu que Rahu natal est exalté en Taureau, le signe possédé par Vénus. Rahu est en Maison 8, à l’opposé de Ketu-Vénus-Mars en Maison 2. Vénus et Mars sont encore impliqués par aspect planétaire. Le maître de Dasha, Rahu, est l’étranger, et bien que ce ne soit pas l’idéal de le trouver en Maison 8, il profite de la connexion et de l’aspect à Vénus.

Thème 13 : Assassinat du Président John F. KennedyGrahaYuddha-AL_FR_12

Coordonnées : 22 novembre 1963, 12 h 30 CST, Dallas, TX, 96 O 48, 32 N 47. Ascendant : 26.00 Capricorne. Vénus : 28.05 Scorpion. Mars : 27.10 Scorpion. Vénus : 24.04 décl. S., Mars : 23.54 décl. S. Vénus : 0.55 lat. S., Mars : 0.49 lat. S.

Le Graha Yuddha prend place en Scorpion, en Maison 11 à compter d’un Ascendant Capricorne, lui-même en Dhanishta nakshatra – “le plus prospère”. La Lune et Saturne en Capricorne (chagrin public) sont aussi à l’Ascendant, avec quatre planètes dans le secret Scorpion, dans la Maison 11 des amis : Soleil, Mercure, Vénus et Mars. Il est difficile de distinguer entre ami et ennemi, tout ceci est exagéré par un aspect de Jupiter rétrograde. Mars et Vénus sont tous deux dans le Gandanta du Scorpion, la zone la plus traître et la plus agitée du zodiaque. Quoique Mars soit plus septentrional en déclinaison et en latitude, il perd contre Vénus, et il fait un vaincu bien plus pénible. On a déjà démontré ici que Mars, s’il est perdant, cause particulièrement des ravages ! Vénus souffre tout autant de son emplacement dans le signe gouverné par le vaincu, Mars, que dans une zone difficile du Scorpion.

Il semble que la violence (Mars) ait gagné ce jour-là, mais le nom de Kennedy, et l’importance de son charme (Vénus) ont survécu longtemps après sa présidence écourtée et bien moins distinguée[19]. L’assassinat du Président Kennedy l’éleva au rang de mythe, et nombre de ses défauts ont été oubliés. Vénus est Maître de 10 dans ce thème d’événement, et la Maison 10 est la maison du commandement et du statut. Les plus puissants alliés de Kennedy allaient être amoindris ici, avec Mars en Maître de 11 de l’amitié. Peut-être sont-ils sans qu’on le sache, mêlés à ses ennemis, et incapables de le protéger[20]. En tant que Maître de 6, Mercure en Scorpion symbolise ses ennemis, et l’aspect de Jupiter aux quatre planètes en Scorpion (Soleil, Mercure, Vénus et Mars) apporte une quantité monumentale d’information, de confusion, et d’émotions, le tout généré par cet acte de violence pure et simple. Tous ces facteurs ont contribué à la fuite du/des malfaiteur(s) de l’époque, alors que le soi-disant “assassin isolé” (Lee Harvey Oswald) fut bien vite identifié et capturé[21]. Ceci correspond bien aux remous qui s’ensuivirent, avec quatre planètes bien au-dessus de l’horizon, mais en Scorpion. La fixité du Scorpion évoque aussi le flux continu d’informations implacablement controversées, qui refusent de disparaître. A cause de la révolution ultérieure de la technologie, par exemple, des preuves venant des films, s’accumulent et confirment que Kennedy fut abattu d’au moins deux postes d’observation différents.

Quatre planètes en Scorpion dans un nakshatra de Mercure montrent comment une information cruciale pourrait être supprimée et/ou comment de fausses informations pourraient être fournies sur ce qui a causé l’événement, et le pourquoi. Il y a pléthore d’autres spéculations sur ce que Kennedy aurait pu faire lors de sa présidence, s’il avait vécu plus longtemps. Il existe plus de 1000 ouvrages sur le sujet, et autant de débats perpétuels, tout comme l’insatisfaction du public face aux conclusions “officielles” de la Commission Warren, en ce qui concerne l’assassin isolé, Oswald. Un aspect quasi exact de Jupiter (16.27 Poissons) à Mercure (à 16.23 Scorpion), reflète tout le volume de la couverture médiatique et des livres générés de ce seul événement. Mais Jupiter, en tant que Maître de 12, ne met pas nécessairement la vérité en lumière, même s’il engendre d’innombrables théories et scénarios possibles, y compris sur la mort de Bobby Kennedy qui, s’il avait remporté les présidentielles US en 1968, avait promis de rouvrir l’enquête. (Lui aussi fut assassiné, le 5 juin 1968.) Le Graha Yuddha de cet exemple, réside en signe d’Eau (Poissons), dans le thème Navamsha, et en Maison 8, ce qui confirme le secret et le drame dans la lutte de pouvoir qui a causé l’assassinat de John F. Kennedy. La Maison 8 est une maison du scandale et du mystère, et en ce cas, elle perpétue l’idée que le mystère a été résolu, suscitant d’autres questions, et démontrant davantage la connexion des pouvoirs entre Vénus et Mars, dans la vie ou dans la mort. A partir du Graha Yuddha Vénus-Mars dans le thème de l’assassinat de JFK, on peut déjà dire qu’il est probable qu’on n’ait jamais de réponses satisfaisantes à ces questions.

VENUS-JUPITER

Thème 14 : John Belushi (comédien et musicien)GrahaYuddha-AL_FR_13

Coordonnées : 25 janvier 1949, 5 h 12 CST, Chicago, IL, 87 O 39, 41 N 51. Ascendant : 08.37 Sagittaire. Vénus : 21.57 Sagittaire. Jupiter : 22.51 Sagittaire. Vénus : 22.37 décl. S., Jupiter : 22.32 décl. S. Vénus : 0.02 lat. S., Jupiter : 0.03 lat. S.

Le Graha Yuddha se produit en Maison 1 du thème. Quoique Vénus soit plus brillante, plus rapide et plus septentrionale en latitude, Jupiter gagne par sa taille supérieure, et aussi par sa longitude et sa déclinaison nord supérieures. Jupiter est Dig Bala (dans le meilleur angle possible pour Jupiter) à l’Ascendant, dans son signe propre, un facteur qui normalement sauvegarde le corps physique et accorde une longue vie. En plus, Mars en Capricorne donne une excellente vigueur, bien qu’il soit combuste du Soleil. Cependant, Vénus possède le nakshatra où se produit le Graha Yuddha. Cet élément donne souvent une force de frappe supplémentaire à la planète perdante, en ce cas, un ennemi planétaire de Jupiter, Maître de 6 et de 11 à compter de l’Ascendant Sagittaire.

Ce qui est typique chez un natif d’Ascendant double, c’est que Belushi excellait au moins dans deux domaines d’activités. Il est devenu acteur comique célèbre mais aussi chanteur de blues et musicien. S’étant fait connaître au départ dans la troupe théâtrale Chicago’s Second City, il gagna par la suite une renommée internationale dans une revue satirique à la télévision, Saturday Night Live. Il participa au show de 1975 à 1979, mais sa célébrité a vraiment commencé une fois que Chevy Chase fût parti en 1976, au début du Dasha du Soleil de Belushi. Il s’en suivit plusieurs films, dont Blue Brothers en 1982. Vu son appétit excessif, pour la nourriture et la boisson, et sa toxicomanie, sa vie commença à péricliter dangereusement. Belushi est mort d’une overdose de cocaïne et d’héroïne, le 5 mars 1982, durant son Dasha-bhukti Soleil-Vénus, et presque deux mois avant le commencement de son Dasha de Lune. Notez que le Soleil de Navamsha, exalté en Maison 11, à l’opposé de Vénus de Navamsha en Balance, insiste sur le thème de la pléthore d’énergie physique et des appétits. Une éclipse lunaire, en date du 9 janvier 1982, s’est produite au voisinage de son Jupiter natal, et une éclipse solaire, en date du 21 juin 1982, s’est produite au voisinage de son degré d’Ascendant.

Une combinaison de Vénus et Jupiter en interaction étroite ou sur des thèmes dont l’Ascendant est gouverné ou bien par Vénus ou bien par Jupiter, a tendance à nourrir un certain excès, dont la forme est dictée par la position en signe et en maison de la combinaison planétaire. Se trouvant en Maison 1, elle dénote une possibilité d’excès dans les habitudes tout au long de l’existence, exacerbé en ce cas, par Soleil-Mars-Mercure en Capricorne, en Maison 2 des habitudes alimentaires. Vénus, en tant que Maître de 6 et de 11, lui a apporté des problèmes de santé majeurs, souvent au travers de l’influence d’amis (Maison 11). Le fait que Belushi ait survécu à son Dasha de Vénus, du printemps 1956 au printemps 1976, est confirmé astrologiquement par l’excellente position de Vénus en Maison 5 dans le thème Navamsha, mais en premier lieu par la victoire de Jupiter et sa domination en tant que Maître d’Ascendant. Néanmoins, il est important de noter que c’est immédiatement après la fin de son Dasha de Vénus que la renommée de Belushi s’est envolée, en même temps que son style de vie excessif, à brûler la chandelle par les deux bouts.

Thème 15 : Cliente (jumelle astrale de John Belushi)GrahaYuddha-AL_FR_14

Coordonnées : 25 janvier 1949, 4 h 52 EST, Sarasota, FL. Ascendant : 04.01 Sagittaire. Vénus : 21.53 Sagittaire. Jupiter : 22.50 Sagittaire. Vénus : 22.37 décl. S., Jupiter : 22.32 décl. S. Vénus : 0.01 lat. S., Jupiter : 0.03 lat. S. (John Belushi aussi a un Ascendant Sagittaire, et avec la même date de naissance la même année, ce qui fait d’eux des jumeaux astraux, spécialement avec un Ascendant à seulement 4.30 degrés d’écart. Elle a le Navamsha Lagna en Taureau, alors que son Navamsha Lagna est en Gémeaux.)

Comme dans le cas de Belushi, Jupiter l’emporte sur Vénus. Sa jumelle astrale avait 57 ans à l’été 2006, alors que John Belushi était mort à l’âge de 33 ans, le 5 mars 1982, d’une overdose de cocaïne et d’héroïne. La différence de longévité s’explique amplement par Vénus-Jupiter de Navamsha en Balance, en Maison 6, alors que la même combinaison se trouve en Maison 5 de Navamsha chez Belushi. Pour elle, ceci crée deux yogas excellents et protecteurs, dont pour la santé en ce cas : le Viparita Harsha yoga et le Viparita Sarala yoga. Ce qui l’a rendue plus prudente pour sa santé, et lui a fait prendre des précautions tout au long de sa vie. Elle n’a jamais eu non plus d’assuétude à la drogue ou à l’alcool. Dans le cas de Belushi, VE-JUP en Maison 5 de Navamsha, et la Lune en Maison 10 de Navamsha, ont alimenté cette carrière courte mais météoritique de musicien, comédien, star de cinéma et réalisateur.

Elle a eu de fait toute une série de problèmes de santé, et elle a failli se noyer plusieurs fois lors de ses quatre premières années d’existence. La plupart de ses problèmes de santé ont duré jusqu’à l’âge de 20 ans (1969), à l’exception d’un cancer pris à son tout début, à l’âge de 52 ans (2001), si tôt qu’elle n’eut pas besoin de faire de chimio ni de radiothérapie. Elle a été aussi une très bonne athlète, à la course et au saut, elle a de longues jambes, et est très rapide. Avec tous les significateurs de la vue (Soleil, Lune et Vénus) bien affligés, elle a souffert d’une myopie sévère depuis l’âge de 8 ans, et elle a dû porter des verres très épais. Je l’avais mise en garde envers une Vénus pénible, et elle s’est manifestée sous la forme d’un cancer du col de l’utérus au printemps 2001. A l’heure actuelle, on sait que cette forme de cancer peut être favorisée par la transmission d’un virus, lors de contacts sexuels. Vu qu’elle n’avait de relations sexuelles qu’avec son mari, c’est donc lui qui a dû le lui transmettre. Ils ont réussi à surmonter cette difficulté, mais c’est le sperme de Vénus (Shukra) qui mena à l’hystérectomie exigée à l’époque. Le fait est qu’elle n’aurait pas eu la paix en matière de santé à l’âge de 57 ans si son Maître d’Ascendant, Jupiter, avait perdu le Graha Yuddha, quoiqu’il y ait eu un certain impact de Jupiter en Arishta yoga avec Vénus, Maître de 6 dans son thème natal. Vénus aussi possède une puissance supplémentaire en se trouvant maître de nakshatra Purva Ashada – où se situe le Graha Yuddha. Cependant, sa destruction dans le Graha Yuddha empêche Vénus de détruire le fondement de sa santé physique et de sa vitalité.

VENUS-SATURNE

Thème 16 : Dominique de Villepin (diplomate, homme de loi, auteur)GrahaYuddha-AL_FR_15

Coordonnées : 14 novembre 1953, heure inconnue donc on a utilisé midi GMT, Rabat, Maroc, 6 O 51, 34 N 02. Ascendant : 6.40 Capricorne. Vénus : 10.12 Balance. Saturne : 09.31 Balance. Vénus : 25.17 décl. S., Saturne : 23.20 décl. S. Vénus : 02.06 lat. S., Saturne : 01.42 lat. S.

[Mise à jour 2016 : depuis la parution de l’article, voici les coordonnées classées AA chez AstroDataBank : samedi 14 novembre 1953, 01 h 35 GMT, Rabat, Maroc. Ascendant : 19.45 Lion. Soleil : 28.10 Balance. Lune : 24.50 Capricorne.]

Vénus a une longitude supérieure, mais Saturne est plus septentrional en déclinaison et en latitude. Saturne gagne par la supériorité de la taille. La Lune doit être en fin de Capricorne ou en début de Verseau, et le Graha Yuddha de Vénus-Saturne existe en tout et pour tout durant les 4 dernières heures et demi de cette période de 24 heures. Soleil et Mercure rétrograde sont aussi positionnés en Balance. Cependant, la biographie de ce saisissant diplomate français semblerait confirmer un Graha Yuddha entre Vénus et Saturne, avec Saturne pour vainqueur.

De Villepin est un diplomate de carrière avec une passion pour la parole écrite et parlée. Il a publié plusieurs ouvrages de poésie, et un livre sur Napoléon Bonaparte, ainsi que des nouvelles historiques et politiques. Il peut prétendre à un poste de professeur d’université en littérature, mais durant la majeure partie de sa vie adulte, il a assumé à la place une série continue de mandats diplomatiques. Donc le devoir (Saturne) dû à l’Etat, en tant que serviteur civil, a prévalu sur son amour de la littérature (Vénus). Mais puisque les deux planètes sont très bien placées en Balance, dans la Maison 9 ou 10 comptée de la Lune, il est probable qu’il soit connu pour son style élégant et son éloquence dans sa carrière de diplomate. Désigné en mars 2002 pour représenter la France au Conseil de Sécurité des Nations Unies, de Villepin s’est distingué par des déclarations télévisées au Conseil de Sécurité en mars 2003, avant l’invasion américano-britannique de l’Irak. Son discours fut si éloquent et si puissant, décrivant “la logique de guerre”, qu’il reçut une longue série d’applaudissements, chose très rare au Conseil de Sécurité. Malheureusement, l’invasion prit place comme programmé, malgré les opinions exprimées aux Nations Unies. (Cf. thème 22 : les Nations Unies)

En tant que protégé de Jacques Chirac, il gravit les échelons de la vie politique, devenant Premier Ministre de mai 2005 à mai 2007. Il retrouva la faveur du public en 2010, en tant qu’important adversaire de Droite du Président Nicolas Sarkozy, et fut considéré comme un potentiel candidat à la présidence, aux élections de 2012. Mercure est auspicieux en tant qu’ Atma Karaka, et il est très probable qu’il soit en Dasha de Mercure.

Thème 17 : cliente (carrière et devoir contre amour et arts)GrahaYuddha-AL_FR_16

Coordonnées : 12 août 1947, 7 h 15 zone -2, Pfaffenhoffen, Allemagne, 11 E 31, 48 N 31. Ascendant : 07.47 Lion. Vénus : 19.24 Cancer. Saturne : 20.08 Cancer. Vénus : 18.03 décl. N., Saturne : 17.33 décl. N. Vénus : 01.03 lat. N., Saturne : 0.45 lat. N.

Quoique Vénus soit plus septentrionale en déclinaison et en latitude, et bien plus brillante que Saturne, Saturne possède une longitude supérieure, et gagne par supériorité de taille. Ceci devient aussi très clair à la lumière des événements dans la vie de la personne, et c’est à nouveau en contradiction directe avec l’affirmation du Surya Siddhanta, qui déclare que “Vénus est en général victorieuse, qu’elle se situe au nord ou au sud.” Les deux planètes sont gravement combustes du Soleil, placées dans les 5-6 degrés derrière lui, et mal situées en Maison 12. Il y a plusieurs facteurs compensatoires, cependant. Le maître du signe, la Lune, est située en Maison 10, en Taureau, son signe d’exaltation. Le maître de nakshatra, Mercure, est aussi en Cancer dans un Nadi yoga avec Saturne. (Cet échange de maîtres de nakshatras est considéré comme très puissant dans le système Nadi.) Aussi, la personne a vécu à l’étranger, loin de son pays d’origine, depuis 1966. Ceci facilite la condition des planètes de Maison 12, vu que la Maison 12 est aussi la résidence en pays étranger, et qu’elle peut réduire la défaite, comme ici.

Toutefois, elle a constamment eu tendance à rencontrer des problèmes de responsabilités et commerciaux dans son existence (Saturne) et elle a travaillé la plupart du temps dans le domaine des affaires, de l’assistance administrative, de la comptabilité, et du marché d’actions. A de nombreuses occasions, elle a été contrecarrée dans son désir de mettre sur pied un commerce d’antiquités ou de prendre une orientation plus artistique, avec des projets d’artisanat et de décoration intérieure. L’argent qu’elle avait mis de côté pour cette activité a dû servir à la dernière minute à la construction d’une nouvelle maison. Même l’achat d’un nouvel anneau en diamant (Vénus) fut abandonné de semblable manière.

En juillet 1988, après environ un an et demi en Dasha de Saturne, elle a rencontré un véritable maître spirituel, et ceci a changé toute son existence ainsi que le sens de sa vie. Tout est dédié à cette fin, y compris sa résidence, qu’elle partage par moments avec d’autres convertis, et elle a l’intention de le faire davantage au fil du temps. Ceci a pris tout ascendant sur les exigences traditionnellement plus terrestres de Vénus. L’attention de Saturne focalisée sur les sujets spirituels peut être davantage confirmée dans le thème Navamsha. A nouveau dans une maison moksha (libération spirituelle), Saturne est dans son propre signe du Capricorne, en Maison 8. Un troisième mariage avec un autre converti eut lieu en décembre 1993, quelques semaines après son entrée en Dasha Saturne-Vénus. Le compagnon a 12 ans de plus qu’elle, et elle trouve que c’est « un compagnon comme il faut ». Elle dit que cette rencontre et ce mariage ont été rendus possibles grâce à son guru. Ils se sont rencontrés en juillet 1991 durant la période Saturne-Mercure. Donc on peut dire que Vénus défaite n’a pas empêché le mariage dans ce cas de figure, lequel est plus spirituel en matière de nature et d’objectifs.

Thème 18 : cliente (devoir contre désir de voyager)GrahaYuddha-AL_FR_17

Coordonnées : 30 octobre 1955, 3 h 08 CST, Minneapolis, MN, 93 O 16, 44 N 59. Ascendant : 0.24 Vierge. Vénus : 28.23 Balance. Saturne : 28.28 Balance. Vénus 18.05 décl. S., Saturne : 16.17 décl. S. Vénus : 0.05 lat. N., Saturne : 01.58 lat. N.

Ce Graha Yuddha se produit en Maison 2 comptée d’un Ascendant Vierge. (Elle est née presque 28 heures après le magnat de l’électronique Bill Gates, qui échappe de peu à ce même Graha Yuddha.) Saturne, encore une fois, gagne grâce à sa taille supérieure, mais il possède aussi une plus grande longitude et il est plus septentrional à la fois en déclinaison et en latitude. Des thèmes similaires Vénus-Saturne dominent avec la capitulation, face aux concepts du devoir (Saturne), des plaisirs des sens, des relations amoureuses ou des arts (Vénus). Durant le Dasha de Vénus, entre 6 et 26 ans, elle a appris à prendre ses responsabilités. Même en termes d’habillement (Vénus), elle a opté pour une tenue d’équitation. Porter de doux vêtements féminins, dont des jupes (Vénus) est donc devenu pour elle, et l’est encore, une rareté. En tant que paysagiste, elle porte la majeure partie du temps des pantalons et des vêtements pratiques adaptés aux activités extérieures.

Normalement une excellente planète pour un Ascendant Vierge, Vénus est Maître de 2 et de 9. Pour ce qui est du domaine de Maison 2, cette femme eut des difficultés à gagner sa vie. Fort heureusement, la Maison 11 est forte dans ce thème, et elle a bien vécu et confortablement avec l’aide financière de la famille et des amis. Elle possède sa propre maison et en sous-loue une partie. Pour le domaine de la Maison 9, des voyages à l’étranger et de l’éducation supérieure, elle aurait aimé aller enseigner dans un pays étranger au début de ses 20 ans, mais elle ne le fit pas à cause de sa grand-mère qui était trop âgée – quoiqu’en bonne santé – et elle s’est imaginée qu’elle devait rester tout près d’elle au cas où. La famille n’exerça aucune pression, et la grand-mère non plus. Ceci a commencé en Dasha de Vénus. Ensuite, 10-15 ans après, sa grand-mère, toujours bon pied bon œil, lui a demandé pourquoi elle n’était jamais partie à l’étranger pour enseigner ! Elle regrette amèrement d’avoir abandonné à cause d’un devoir imaginaire (Saturne) envers une personne âgée (Saturne) plutôt que de voyager et d’enseigner à l’étranger – toutes des choses gouvernées par la vaincue, Vénus.

En termes de relations (Vénus en Balance), il y en eut peu, et de loin en loin. Elle est d’ordinaire attirée par des hommes dont il s’avère qu’ils sont déjà mariés, et donc indisponibles vu leurs obligations (Saturne deux fois). Cela se vérifie toujours, maintenant qu’elle est à mi-période de Mars. Le Dasha de Rahu peut tenir davantage ses promesses en matière de relations, mais Vénus en tant que significateur des histoires d’amour, n’est pas aidée par son emplacement en Maison 6 dans le thème de Navamsha (c’est le pire emplacement en maison), où à nouveau, des thèmes de devoir et de sacrifice personnel peuvent dominer. En outre, dans le thème natal, Vénus est en Vishakha nakshatra, possédé par Jupiter, situé en revanche en Maison 12 de la défaite, mais aussi de la résidence à l’étranger, une chose dont elle s’est privée toute seule.

MARS-JUPITER

Thème 19 : Margaret Mead (anthropologue, écrivaine)GrahaYuddha-AL_FR_18

Coordonnées : 16 décembre 1901, 9 h EST, Philadelphie, PA, 75 O 10, 39 N 57. Ascendant : 25.18 Sagittaire. Mars : 24.41 Sagittaire. Jupiter : 25.22 Sagittaire. Mars 23.26 décl. S., Jupiter : 22.30 décl. S. Mars : 01.07 lat. S., Jupiter : 0.15 lat. S.

Jupiter est non seulement bien plus important en taille et en éclat, mais il est aussi plus loin en longitude céleste et plus septentrional en déclinaison et aussi en latitude. Sagittaire est vainqueur du Graha Yuddha toutes catégories, heureusement, car il possède l’Ascendant Sagittaire et il est Dig Bala à l’Ascendant. Néanmoins, Mars est un très bon ami de Jupiter en tant que Maître de 5. Le Graha Yuddha se produit en Scorpion à l’Ascendant du thème Navamsha, ce qui renforce Mars davantage – même faisant figure de vaincu, surtout avec un Raja et un Dhana yogas (de pouvoir et de richesse) formés à la fois dans le thème natal et dans le thème Navamsha, à l’Ascendant, et en signes amicaux. Même dans le thème de Dasamsha (carrière), la combinaison Mars-Jupiter est très bien placée à l’Ascendant Lion. Le Graha Yuddha prend place en Purva Ashada (“le premier vainqueur”), gouverné par Vénus, qui en retour, est très bien située dans le thème natal, en Capricorne en Maison 2. Avec tous ces facteurs positifs, Mars est bien moins préjudicié en tant que perdant du Graha Yuddha.

Mars vaincu à l’Ascendant n’enlève pas sa jeunesse ou l’entrain de l’existence. Le Dr. Mead fut l’une des femmes les plus aventureuses du 20ème siècle. En tant qu’anthropologue renommée, son terrain d’investigation primaire se situait chez les peuples d’Océanie – notamment les pratiques d’éducation des enfants, la personnalité et la culture. Mars, gouvernant la Maison 5 des enfants, est intéressant à cet égard. Elle a écrit 44 livres et des milliers d’articles dans son domaine, fut affiliée au Museum d’Histoire Naturelle de 1926 à 1978 (époque de son décès) et fut Professeur d’Anthropologie à la Columbia University. Elle était bien respectée en son domaine, et ce ne fut pas sans controverse, à cause de son désir d’assouplir les attitudes face aux coutumes sexuelles. Elle était aussi anglicane, reflétant le conservatisme de Jupiter, à l’Ascendant en son propre signe. (Jupiter est le prêtre ou le pasteur.)

Quand Mars est à l’Ascendant et qu’il aspecte la Maison 7, c’est l’une des conditions pour un Kuja Dosha (une position difficile de Mars pour l’avenir du mariage). En plus de son signe double à l’Ascendant, un Kuja dosha peut être responsable de ses mariages multiples. Les deux facteurs peuvent aussi refléter ses relations amoureuses sérieuses avec deux femmes, dont l’une est son enseignante, Ruth Benedict. Elle eut trois mariages officiels, tous avec des anthropologues, et un seul enfant avec son troisième mari, Gregory Bateson (1936-1950). Pendant des années, les médecins avaient dit à Mead qu’elle ne pourrait pas avoir d’enfants, mais elle conçut tout de même un enfant avec Bateson à l’âge de 38 ans. Sa fille, (anthropologue) Mary Catherine Bateson, naquit le 8 décembre 1939, à quelques années du début de son Dasha de Saturne de 19 ans. La victoire de Jupiter sur Mars, Maître de 5 des enfants, fut particulièrement cruciale durant le Dasha antérieur de Jupiter, d’une durée de 16 ans. Mais arrivée en 1937, elle était en Dasha de Saturne, qui donne moins d’importance relative à la faiblesse de Mars. Cependant, elle serait vulnérable durant toute sous-période de Mars. Son second mariage (1928-1935) prit fin vraisemblablement durant le Dasha Jupiter-Mars. Alors qu’elle se trouvait en Dasha Saturne-Mars (du 25 janvier 1950 au 6 mars 1951), elle fut atterrée quand Bateson mit fin à leur union en 1950, quoiqu’ils restèrent amis proches jusqu’à sa propre mort, survenue en 1978.

Même en tant que Maître de 5, Mars n’était pas dénué de pouvoir, et il lutta pour reprendre la main. Son intérêt pour l’éducation et le comportement des enfants était primordial. Elle considérait que la politique ne pouvait en être séparée, et elle aimait par-dessus tout enseigner aux éducateurs du monde civilisé ce qui pouvait s’apprendre de peuples, soi-disant “primitifs”, et de la diversité culturelle humaine. Jupiter décrit ceci, et Mars décrit l’empressement avec lequel elle abordait le sujet. Elle a même influencé le Dr. Benjamin Spock (son pédiâtre) pour l’allaitement maternel, et autres principes d’éducation qu’elle avait appris d’autres cultures.

Un autre facteur astrologique important dans le thème de Mead, c’est la combinaison étroite Jupiter-Saturne en Sagittaire. Elle est née à peine 19 jours après la conjonction Jupiter-Saturne à 21.30 Sagittaire, à quelques degrés de Mars, Jupiter, Saturne et de l’Ascendant. Puisque cela se produit à son Ascendant Sagittaire, avec le Maître de 9, Soleil, le thème des voyages internationaux et des études académiques revient véritablement en force. En résumé, je dois dire que c’est l’un des rares Graha Yuddhas où, à cause de la force intrinsèque de Mars au travers de sa position en signe et en maison, à la fois dans le thème Rashi et Navamsha – la planète perdante ne se conduit pas trop mal. Le Dr Mead est née en Dasha-bhukti Mars-Vénus, et connut les débuts de sa célébrité en Dasha de Jupiter, à partir du 19 juillet 1921. C’est au cours de ce Dasha de Jupiter qu’elle voyagea aux Samoa, dans le Pacifique Sud, pour son premier domaine d’investigation. Ce qui résulta en son premier ouvrage, et le plus populaire : Coming of Age in Samoa, publié en 1928. Elle s’est mariée trois fois dans le Dasha de Jupiter, quoique sa troisième union ait duré jusqu’aux premières années du Dasha de Saturne.

Thème 20 : Francoise Gilot (artiste, écrivaine, compagnons célèbres)GrahaYuddha-AL_FR_19

Coordonnées : 26 novembre 1921, 13 h GMT, Neuilly-sur-Seine, France, 2 E 16, 48 N 53. Ascendant : 1.10 Vierge. Mars : 19.03 Vierge. Jupiter : 19.31 Vierge. Mars : 03.26 décl. S., Jupiter : 03.46 décl. S. Mars : 01.20 lat. N., Jupiter : 01.11 lat. N.

Selon nos principes, Mars perd comme il le fait souvent – en ce cas à cause de la supériorité de taille de Jupiter. Jupiter est aussi plus avancé en longitude, quoique Mars soit plus septentrional en déclinaison et en latitude aussi. Comme pour le Dr Mead, Mme Gilot possède de nombreuses planètes à l’Ascendant (Vierge en ce cas), dont les planètes du Graha Yuddha. La différence, c’est que le Maître d’Ascendant de Gilot n’est pas impliqué dans le Graha Yuddha – qui est fortuné en cet exemple. Cependant, le Maître d’Ascendant gagne en force en étant placé en nakshatra de Jupiter, la planète victorieuse, qui est aussi Dig Bala à l’Ascendant. Gilot possède cinq planètes à l’Ascendant en Vierge, dont les planètes du Graha Yuddha, MA-JUP. Etant dans le signe de la Vierge, MA-JUP a un effet différent de celui du thème de Mead. Puisque Mars perd, il élimine ses concurrents. Mais puisque Jupiter gagne, il donne un pouvoir énorme à ses compagnons. Elle a passé 10 ans avec Pablo Picasso, portant deux de ses enfants ; en 1955, elle a épousé Luc Simon, et en 1970, Jonas Salk, le scientifique qui est devenu célèbre et un personnage respecté du milieu des années ’50, quand il inventa le premier vaccin anti-polio. Gilot et lui restèrent unis jusqu’à la mort du mari, le 23 juin 1995.

Son Graha Yuddha se produit en Maison 6 de Navamsha, dans le signe des Gémeaux, et en thème Dasamsha, en Maison 7 en Scorpion – une amélioration modeste, qui montre qu’elle réussira dans sa carrière et en termes de visibilité, quoiqu’elle aurait quelques procès, ou tout du moins, elle devrait lutter pour faire face à un compagnon très dominant. (Jupiter est le Maître de 7 des associations.) Françoise Gilot est une artiste graphique devenue célèbre à l’origine, pour avoir été la maîtresse de Picasso, de 1943 à 1953. Il avait 40 ans de plus qu’elle. Elle se sépara de Picasso en septembre 1953, et il ne le lui pardonna jamais, à moins que ce ne soit pour la parution de son dernier ouvrage consacré aux dernières années qu’il avaient passées ensemble. “J’ai toujours été livrée à moi-même”, a dit Gilot, qui est reconnue au niveau international comme peintre, éditrice, conférencière et auteur de sept livres, dont une biographie de Picasso et un récit de son amitié avec Matisse. “Je pense que c’est très important parce que je ne crois pas qu’on puisse suivre les pas d’un autre et devenir quelqu’un d’original par la suite”. Gilot croit que c’est son sens de l’indépendance qui l’a préservée du destin des autres compagnes de Picasso : deux sont devenues folles et l’autre s’est suicidée.

MARS-SATURNE

Thème 21 : Maria Callas (cantatrice d’opéra)GrahaYuddha-AL_FR_20

Coordonnées : 2 décembre 1923, 7 h 07 EST, New York, 73 O 59, 40 N 46. Ascendant : 16.41 Scorpion. Mars : 06.11 Balance. Saturne : 05.33 Balance. Mars : 10.15 décl S., Saturne : 08.43 décl. S. Mars : 0.55 lat. S., Saturne : 02.19 lat. S.

Saturne gagne comme d’habitude vu l’ample supériorité de sa taille, quoiqu’il soit moins avancé en longitude. Le Graha Yuddha se produit en Maison 12, ce qui malheureusement diminue le Maître d’Ascendant, Mars en Scorpion – même s’il y a de rares facteurs compensatoires. Soleil natal est proche de son lever exact, ce qui est excellent pour à la fois la vitalité et la carrière, en tant que Maître de 10. Jupiter est aussi Dig Bala à l’Ascendant, mais combuste. Mars est dans son propre nakshatra, et voici qui lui bénéficie un peu, mais pas à Saturne. Le Graha Yuddha prend place en Maison 12 de Navamsha, en Sagittaire, et en tant que Maison 12 de la résidence à l’étranger, notez que cette grande diva a fait ses débuts professionnels en 1941, alors qu’elle vivait en Grèce. (Bien que d’ascendance grecque, son lieu de naissance était New York City.) En 1942, elle interpréta son premier rôle important, dans la Tosca, ce qui lui apporta sa première reconnaissance publique majeure. Dans sa carrière d’étoile de l’opéra, elle a interprété plus de 40 rôles.

Ses débuts professionnels se sont déroulés en Dasha-bhukti Mars-Saturne. Ceci devait se produire hors des USA, son pays natal. Aussi, le succès de ce tout début est absolument lié à la mère de Callas (Saturne gouverne les Maisons 3 et 4). Elles n’avaient pas de relations faciles, mais la mère a poussé sa fille depuis sa tendre enfance à développer ses talents pour le chant. La mère a aussi été décrite comme “une ambitieuse quasi pathologique”. Les deux facteurs, le Maître d’Ascendant qui perd le Graha Yuddha, et sa carrière qui démarre lors d’un Dasha-bhukti Mars-Saturne, montrent : 1) son succès professionnel, surtout à l’étranger, 2) le désir de plaire d’abord à sa mère, et 3) sa dépendance ultérieure à deux hommes à la suite, tous deux bien plus âgés qu’elle. La défaite de la planète donne tout son pouvoir aux gens représentés par Saturne. Le Graha Yuddha de Mars-Saturne en Maison 12 indique aussi le manque profond d’équilibre affectif de Callas – spécialement après le commencement de sa liaison avec Onassis en 1959. Quoique ses talents fussent renversants, elle perdit peu à peu tout le sens de sa vie, surtout durant les 10 dernières années de sa vie, à partir de ses 43 ans. Notez que dans le thème Navamsha, Saturne aspecte la Lune en Capricorne en Maison 2 de la voix et de la gorge, et que Mars aspecte Mercure-Ketu en Verseau en Maison 3 de l’audition, de la vigueur et du courage. Du début des années ’60, elle contracta une affection de la gorge qui lui fit perdre la qualité de sa voix.

Callas avait la réputation de prestations titanesques, musicalement et émotionnellement. Elle avait un tempérament explosif sur scène et en dehors, et était célèbre pour ses fréquentes annulations et sorties. Elle était assiégée par la presse, surtout après sa liaison amoureuse avec le richissime armateur grec, Aristote Onassis – avec qui elle entretint une relation quasi ininterrompue dès leur première rencontre en juillet 1959 (alors qu’elle était toujours mariée à l’industriel Giovanni Meneghini – depuis 1947) et jusqu’au moment de la mort d’Onassis, le 15 mars 1975. Son mari avait 26 ans de plus qu’elle, et Onassis 18 ans. Astrologiquement, on voit l’influence indélébile d’hommes plus âgés, avec la combinaison Mars-Saturne, et aussi comment ces deux hommes ont affecté radicalement son existence, Onassis de façon plus catastrophique.

On attribue à Meneghini le mérite d’avoir transformé Callas de cantatrice godiche de 100 kg en star glamour de 65 kg. Cette transformation majeure de son apparence s’est opérée en 1954, une année qui a commencé – littéralement le 1er janvier – avec une conjonction Mars-Saturne à 14.20 Balance– en Swati nakshatra, et une année marquée par une station de Saturne à proximité de son Mars natal en juin 1954. Mars a transité la plupart de l’année 1954 en Scorpion ou en Sagittaire – un emplacement très bénéfique pour récupérer une allure plus jeune. C’était aussi le premier retour de Saturne sur sa position natale, et elle se trouvait en Dasha-bhukti Rahu-Mercure. Elle épousa Meneghini durant la période Rahu-Rahu, et fut conquise par Onassis durant Rahu-Vénus, et elle porta son enfant – qui est née prématurément le 30 mars 1960 et ne vécut que deux heures. Rahu est situé en Purva Phalguni, un nakshatra possédé par Vénus. Ceci devait être bénéfique pour sa vie amoureuse du fait qu’elle avait un amant très riche, mais cela anéantit sa nature émotive déjà fragile, et fut nuisible pour sa carrière à l’opéra.

A partir du début des années ’60, elle donna de moins en moins de représentations, prise dans une spirale baissière à la fois affective et physique. Quand Onassis épousa Jackie Kennedy en 1968, elle perdit le goût de vivre, même s’ils continuaient à se voir. Elle est morte toute seule à Paris, d’une crise cardiaque, à l’âge de 53 ans, le 16 septembre 1977. Elle était en période Jupiter-Rahu. Le Dasha de Jupiter (à partir de mai 1963) reflèterait le Graha Yuddha en ce sens que Jupiter était dans un nakshatra de Saturne, et que dans son cas, Saturne implique aussi la défaite du Maître d’Ascendant, Mars. Ceci implique la façon dont elle fut dépassée de plus en plus durant le Dasha de Jupiter. Elle est décédée avant le commencement du Dasha de Saturne (mai 1979) et 9 mois après Jupiter-Mars.

Thème 22 : les Nations UniesGrahaYuddha-AL_FR_21

Coordonnées : 24 octobre 1945, 16 h 45 EST, Washington, 77 O 02, 38 N 54. Ascendant : 26.58 Poissons. Mars : 0.53 Cancer. Saturne : 0 1.39 Cancer. Mars : 22.25 décl. N., Saturne : 20.58 décl. N. Mars : 01.08 lat. N., Saturne : 0.12 lat. S.

Le Graha Yuddha se produit en Maison 5, dans le 1er pada du Cancer, donc Vargottama. Mars débilité perd la guerre planétaire même s’il est plus septentrional en déclinaison, surpassé par l’importance de Saturne. Saturne possède aussi une plus grande longitude. Mars, en tant que planète du Dharma (Maître de 9) de ce thème et de son Ascendant Poissons, est vaincu par Saturne. Cet élément pourrait peut-être passer relativement inaperçu durant le Dasha de Saturne, d’une durée de 19 ans, qui se termina le 4 août 2002. La force de Saturne pour la bureaucratie pourrait temporairement masquer le fait que les Nations Unies ne tendent pas vers leur Dharma principal – qui est de prévenir les guerres entre nations. Ceci apparut de manière flagrante à nombre d’occasions, mais particulièrement quand les Nations Unies ont lutté pour leur existence lors de l’épreuve de force contre l’Irak, sous la présidence de G. W. Bush. Ainsi que Robin Cook le soulignait dans son discours de départ du Cabinet Blair à la Chambre des Communes britannique, le 17 mars 2003, “Cela fait plus de 30 ans que la Résolution 242 [des Nations Unies] a appelé Israël à se retirer des territoires occupés.”

Comme pour le cas de Bruno Hauptman, les Nations Unies sont nées lors du Dasha-bhukti de deux planètes du Graha Yuddha, durant la période Mars-Saturne. Ce ne fut pas auspicieux en général pour la capacité à tenir ses objectifs. Eleanor Roosevelt a dirigé une commission des Nations Unies qui a produit la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Elle passa devant le sénat le 10 décembre 1948, durant la période Soleil-Mars des Nations Unies, et c’est probablement le document le plus important et le seul sur les droits de l’homme des temps modernes. Malheureusement, ainsi que le savait très bien Mme Roosevelt, cette version finale de la Déclaration Universelle ne fut jamais légalement contraignante, donc les Nations Unies n’avaient au final aucun moyen officiel de poursuivre ces pays qui agissaient à l’encontre de ses principes. Mars, en tant que Maître de 9 dans ce thème, étroitement corrélé avec le domaine légal, est pourtant détruit dans le Graha Yuddha – et n’a pas permis que ceci se produise.

JUPITER-SATURNE

Thème 23 : cliente (née 2 jours avant la conjonction JUP-SAT de 1980)GrahaYuddha-AL_FR_22

Coordonnées : 29 décembre 1980, 10 h 07 CST, Skokie, IL, 87 O 44, 42 N 02. Ascendant : 5.50 Verseau. Jupiter : 15.45 Vierge. Saturne : 15.50 Vierge. Jupiter : 2.30 décl. S., Saturne : 01.34 décl. S. Jupiter : 01.18 lat. N., Saturne : 02.21 lat. N.

Née 2 jours avant la conjonction exacte Jupiter-Saturne à 15.54 Vierge dans la constellation d’Hasta, le Saturne de la native gagne sur Jupiter à cause de la supériorité de sa taille et de son influence – si on inclut l’étendue de ses nombreux anneaux. Saturne est aussi plus avancé en longitude, et plus au nord en déclinaison et en latitude. Cependant, la victoire de Saturne est douce-amère ici, vu que le vainqueur du Graha Yuddha est piètrement situé en tant que Maître d’Ascendant en Maison 8 du thème natal, à compter d’un Ascendant Verseau. Saturne est aussi mal placé en Arishta yoga avec le Maître de 6, la Lune, dans un Hasta nakshatra possédé par la Lune.

En combinant des influences déjà difficiles à son bien-être physique, Saturne au 16ème degré de la Vierge est au degré Mrityu Bhaga, un degré soi-disant fatidique, et l’un qui peut causer la mort. Deux mois avant son 16ème anniversaire, et plusieurs mois après être entrée en période Dasha- bhukti Rahu-Saturne (à partir de juin 1966), cette jeune femme fut renversée par une voiture, et subit des dégâts sévères au niveau de la moëlle épinière au niveau cérébral. Elle entra en coma pendant 13 mois, et les soins médicaux qui s’ensuivirent, affectèrent lourdement les ressources financières de la famille. Jupiter est Dhana yogakaraka ici, comme Maître de 2 et de 11. Placé en Maison 8, il indique déjà de possibles revers financiers. Mais en tant que perdant dans le Graha Yuddha, il pourrait – et il le fit – représenter un fardeau financier extrêmement lourd pour sa famille, bien qu’ils l’aient vu plutôt comme une obligation pour un être cher, jusqu’au moment de sa mort, survenue fin décembre 1997, durant son Dasha Rahu-Saturne-Soleil.

Plusieurs événements astrologiques cruciaux ont entouré l’accident :

1) du 5 décembre 1995 au 23 juin 1997, des éclipses se sont produites en Vierge ou en Poissons.

2) Rahu en transit se trouvait à quelques minutes d’arc du Graha Yuddha au moment de l’accident. Ceci déstabilise la combinaison.

3) Saturne en transit est devenu stationnaire avant son retour à la direction à 6.48 Poissons, à l’opposé de son amas Jupiter-Saturne-Lune un mois après l’accident, ce qui a fourni un cadre initial.

4) Saturne en transit est devenu stationnaire direct à 19.43 Poissons, à l’opposition de la même combinaison, 6 jours avant sa mort, ce qui a fourni un cadre final.

5) Le Dasha-bhukti Rahu-Saturne était opérant à compter du moment de l’accident (novembre 1966) jusqu’au moment de sa mort (décembre 1997). Le Maître d’Ascendant, Saturne, était situé en Hasta nakshatra possédé par la Lune. Le maître de Dasha, Rahu, était situé en Maison 6, des problèmes de santé, dans le signe de la Lune. Elle était née aussi un lundi (jour de la Lune). L’accident s’est produit un lundi, et elle est décédée un lundi[22].

Thème 24 : client (né à 4 jours de la conjonction JUP-SAT de 1961[23])GrahaYuddha-AL_FR_23

Coordonnées : 22 février 1961, 7 h 30 MST, Tucson, AZ, 110 O 56, 32 N 13. Ascendant : 20.04 Verseau. Jupiter : 02.38 Capricorne. Saturne : 02.15 Capricorne. Jupiter : 21.10 décl. S., Saturne : 21.00 décl. S. Jupiter 0.11 lat. S., Saturne 0.03 lat. S.

Cet homme est né quatre jours après la conjonction majeure Jupiter-Saturne en Capricorne, la première à se produire dans l’Elément Terre dans une série qui durera 675 ans. (Cf. Thème 25.) Le thème Navamsha a un Ascendant en Bélier avec la Lune située en Bélier. Toutes les planètes du thème natal sont en positions bien améliorées en thème Navamsha – en Maisons 9, 10 et 11, ce qui donne à cet individu un thème Navamsha encore plus fort (indicateurs de développements futurs), après des difficultés initiales. De 35 à 40 ans, il semble qu’il ait eu un succès notable en tant qu’artiste (arts graphiques) et en second lieu comme écrivain sur les beaux arts, bien qu’il n’ait pas été en mesure de le confirmer à ce jour en 2010. Cependant, toutes les indications astrologiques sont en place, avec au départ un Dasha de Jupiter, et un passage direct en Dasha de Saturne. A cause de leurs maîtrises sur la Maison 9 et la Maison 10 dans le thème Navamsha, et de leur position Vargottama en Maison 10 de la carrière et du statut, il lui est venu un succès d’une certaine importance en Dashas de Jupiter et aussi de Saturne. Son Dasha de Jupiter, d’une durée de 16 ans, allait du 15 septembre 1993 au 15 septembre 2009, quand il entra dans son Dasha de Saturne d’une durée de 19 ans. Ceci en partie parce que Jupiter et Saturne sont des indicateurs majeurs du temps pour chacun de nous, et qu’ils peuvent donner à la personne une plus grande autorité et un plus grand pouvoir, et un lien avec leur époque, surtout si les planètes sont situées en angles ou en maisons trigonales. Ce qui se produit dans le thème Navamsha.

Cependant, Saturne en transit se trouve en Vierge du 9 septembre 2009 au 16 novembre 2011. Puisque c’est la Maison 8 à compter de l’Ascendant Verseau, elle peut provoquer des pertes au départ du Dasha de Saturne. Il peut se produire des situations extrêmes et hautement dramatiques non seulement quand quelqu’un a une conjonction majeure dans son thème natal, mais aussi quand l’une de ces planètes est Maître d’Ascendant, comme en ce cas. Et puis, une forte résonnance est possible aussi quand se produisent d’autres conjonctions Jupiter-Saturne, tous les 20 ans. En ce cas, la prochaine après la naissance se produisait en Vierge en 1980-81 et en Maison 8 comptée de l’Ascendant. La Maison 8 est une maison de pertes, de souffrance et de transformation majeure. Il vécut tout cela sur une période de 6 jours, quand le 1er mars 1980, sa maison fut détruite par un incendie, et le 7 mars, sa copine fut tuée dans un accident de circulation. Il y eut une éclipse de Pleine Lune le 1er mars 1980 à 17.22 Lion, dans sa Maison 7 des associations, et 10 mois plus tard, la première des trois conjonctions Jupiter-Saturne en Vierge s’est produite à 15.53 Vierge, près de la cuspide de sa Maison 8. Il était en Dasha Rahu-Jupiter-Lune au début de mars 1980. Son Jupiter natal est situé en Maison 12 des pertes dans le thème natal. Rahu et Jupiter sont en relation de Maisons 6-8, ce qui indique de la tension et du conflit entre elles, surtout dans les Dashas-bhukti qui impliquent l’une d’elles. De plus, Mars natal aspecte Jupiter et Saturne en Capricorne.

Mais par-dessus tout, Jupiter est débilité en Capricorne et va apporter des revers dans sa sous-période et/ou au départ de sa période majeure. La période intense de pertes énormes est venue après une éclipse le long de l’axe de l’Ascendant, menant à la conjonction Jupiter-Saturne en cette Maison 8. Saturne rétrograde en transit était déjà dans sa Maison 8 à 1.05 Vierge, alors que Jupiter aussi rétrograde était dans sa Maison 7 à 11.01 Lion. L’éclipse de Pleine Lune du 1er mars 1980 à 17.22 Lion était précédée d’un Jupiter stationnaire rétrograde à 16.40 Lion le 26 décembre 1979.

Thème 25 : conjonction JUPITER-SATURNE, 18 février 1961GrahaYuddha-AL_FR_24

Coordonnées : 18 février 1961, 19 h 01 EST, Washington, D.C., 77 O 02, 38 N 54. Ascendant : 22.06 Lion. Jupiter et Saturne : 01.53 Capricorne. Jupiter : 21.17 décl. S., Saturne : 21.03 décl. S. Jupiter : 0.10 lat. S., Saturne : 0.03 lat. N.

Les deux planètes sont très proches de l’équateur, mais Saturne est plus au nord en déclinaison et en latitude. Saturne gagne aussi pour de nombreuses autres raisons, surtout à cause de sa supériorité de taille et d’influence – quand on tient compte aussi de ses anneaux. Saturne aussi possède le signe du Capricorne et est Vargottama dans son propre signe, tandis que Jupiter est débilité en Capricorne et son statut de Vargottama redouble l’impact de sa débilitation et de sa défaite face à Saturne[24].

Dans son œuvre classique Uttara Kalamrita, Kalidasa considère que la pire des guerres planétaires se fait entre une Paura (Mercure, Jupiter, ou Saturne) et une autre Paura. Que oui ou non ce dicton se vérifie en pratique, on y voit l’importance d’autres facteurs dans la mesure de la gravité d’une guerre planétaire, tel que le signe et le nakshatra où elle se situe. Elle se produit ici en Uttara Ashada nakshatra, ce qui veut dire “le dernier vainqueur” et aussi “la victoire inexorable”. Au niveau de l’astrologie mondiale, cela peut donner à la fin un pouvoir total à l’entreprise (Saturne) sur l’Etat-nation (Jupiter), tous deux se trouvant en leur statut matériel le plus ambitieux en Capricorne. Jupiter dans son rôle d’administrateur de la justice, de l’éthique et des soucis humanitaires, a été abattu par le vainqueur, Saturne. Dès lors, ces soucis vont exiger un effort bien plus soutenu de la part des citoyens, vu que gouvernements et entreprises peuvent leur manifester un intérêt de pure forme. Jupiter gouverne les journalistes, et ceci est affaibli aussi dans le cycle qui s’étend de 1961 à 2199, remettant en question la puissance de la presse à demander des comptes aux gouvernements (et aux entreprises). La consolidation des médias est bien définie astrologiquement par cette conjonction et reflète le pattern historique à partir de 1961.

Précédée d’une “période de mutation” depuis les signes de Feu vers les signes de Terre entre 1901 et 1961, la conjonction Jupiter-Saturne de février 1961 a marqué la première séquence primaire en signes de Terre des conjonctions Jupiter-Saturne sur une période de 675 ans. Au début de la précédente séquence des signes de Terre, les descendants de Gengis Khan avaient le pouvoir. Ils gouvernaient sur l’empire le plus vaste (en termes de superficie) dans l’histoire mondiale. Ils étaient connus sous le nom de Mongols – un mot utilisé aujourd’hui pour désigner quelqu’un qui a le pouvoir financier[25]. Un mongol devait aussi avoir un pouvoir militaire.

Et c’est ainsi que de nos jours, les nations et les entreprises travaillent de façon de plus en plus étroite pour protéger leurs intérêts commerciaux, en particulier avec l’aide de l’armée. C’est ainsi que les nations survivent, souvent en essayant de paraître plus démocratiques qu’elles ne sont, alors que les intérêts des entreprises sont de plus en plus dominants. Dans ce thème, dressé pour le Capitole US, avec un Graha Yuddha dans la Maison 6 (du conflit) – aspecté par Mars – ce fait apparaît très clairement. A ce moment aussi (février 1961), les plus grosses entreprises mondiales se sont mises sur pied, alimentées par l’implication US dans la guerre du Viet Nam. La Maison 6 correspond bien à ces entreprises les plus cotées, selon cet ordre : drogues illégales (chiffre d’affaire estimé à plus d’un trillion en 2003), drogues légales, armes illégales et armes légales. Les armes peuvent avoir dépassé les drogues.

En 2010, avec l’engagement des USA dans la guerre la plus longue de leur histoire, en Irak et en Afghanistan, la guerre perpétuelle devient un sujet plus pressant dans certains départements, alors qu’on le remarque à peine dans d’autres. Des ouvrages récents confirment la notion de “Guerre Permanente” – dont celui d’Andrew Bacevich, Washington Rules: American’s Path to Permanent War, 2010. Bacevich a pris sa retraite en tant que Colonel de l’Armée US après 23 ans de service, et il est Professeur d’Histoire et de Relations Internationales à la Boston University. Il n’est pas optimiste quant à un renversement de ce modèle, lequel reflète le pattern projeté (de 238 ans des conjonctions Jupiter-Saturne principalement en signes de Terre) qui commence à partir de la première conjonction dans cette série actuelle, soit le 18 février 1961. Et le 17 janvier 1961, comme s’il nous prévenait de ce qui nous attend, le Président sortant, Dwight D. Eisenhower a donné son message d’Adieu à la nation, un discours qui vaut incroyablement la peine qu’on l’étudie :

“ … Jusqu’au dernier de nos conflits mondiaux, les USA n’avaient pas d’industrie d’armement… Cette conjonction d’un immense système établi militaire et d’une vaste industrie de l’armement est nouvelle dans l’expérience américaine. L’influence totale – économique, politique, spirituelle même – s’en ressent en chaque ville, chaque institution, chaque bureau du Gouvernement Fédéral. Nous reconnaissons le besoin impératif de ce développement. Mais nous ne devons pas échouer à comprendre ses graves implications.”

Copyright © 2003, révisé & augmenté 2010, Edith Hathaway. Tous droits réservés.

[1] Graha Yuddha (GRAH- ha YOWD-ha) : Graha (planète, ou littéralement, en sanscrit, “celui qui vous capture”) ; Yuddha (combat, conflit, dispute) ; donc guerre planétaire.

[2] NdT : de 128 à 207 fois le rayon de la planète (60 000 km à l’équateur). D’après Wikipedia https://en.wikipedia.org/wiki/Rings_of_Saturn#Phoebe_ring

[3] Gandanta (gan-DAHN-ta) : Littéralement, “une mauvaise fin”, qui comprend les derniers 3.20 degrés (pada) d’un signe d’Eau et les premiers 3.20 degrés d’un signe de Feu, une transition viciée et imprévisible, où finissent à la fois le signe et le nakshatra. Le plus problématique, c’est le passage du Scorpion au Sagittaire, puisque la déesse Nritti gouverne le Mula nakshatra (de 0.00 à 13.20 Sagittaire). Nritti est la déesse de la mort et de la destruction (de l’ego, etc.) Gandanta est aussi le 9e Navamsha de chaque signe d’Eau (thème de 9e harmonique), marquant le dernier pada de chaque signe d’Eau.

[4] Vargottama (var-GOT-tah-ma) : se produit dans le même signe dans le Navamsha (thème de 9e harmonique), ce qui renforce la planète si elle est déjà forte, et l’affaiblit davantage si elle est déjà faible.

[5] Prasna (PRA-jna) : c’est un texte d’astrologie horaire védique. Le thème est construit et lu au moment où l’astrologue reçoit la question, et le questionnant doit avoir une intention sérieuse et sincère.

[6] Dhana yogakaraka (DAH-nah YO-ga KAH-rah-ka) : significateur (karaka) de richesse (dhana)

[7] Balarishta yogas (BAH-la RISH-ta) indique la mort durant l’enfance, avant l’âge de 8 ans. Entre autres combinaisons, on retrouve : a) une planète bénéfique rétrograde en Maison 6, 8 et 12 comptée de l’Ascendant, comme ici ; b) la Lune avec une maléfique dans un angle du thème ; et c) une naissance au lever du Soleil dans un Hora (heure) de Lune, comme ici.

[8] Viparita Raja yoga (VEE-pah-REE-ta RAH-ja) : ce yoga se produit quand les maîtres de maisons dusthana sont situés dans leur propre maison dusthana ou dans une autre : les Maisons 6, 8 et 12. Ceci varie selon les maisons impliquées, mais c’est généralement considéré comme un yoga hautement protecteur, surtout pour la santé, les finances et les procès.

[9] Rikta (ou Riksha) Sandhi : Rikta (signe ou constellation) ; Sandhi (jonction) : la jonction de deux signes ou de deux constellations (nakshatras). Ceci se produit trois fois dans le zodiaque, à la fin d’un signe d’Eau et au début d’un signe de Feu. En chaque cas de figure, un nakshatra ne passe pas la barrière du signe, mais se termine au degré 30 du signe d’Eau. Cf. aussi la note 2 sur le Gandanta.

[10] AK : Atma karaka : planète au degré de longitude le plus élevé, généralement fortunée, à moins que d’autres facteurs n’interviennent. Amk : Amatya karaka, planète en second rang par degrés de longitude. Si cette planète est associée à un AK, comme ici, c’est généralement fortuné, et considéré comme un Raja yoga dans le système Jaïmini. Mais en ce cas, le yoga est annulé par le Graha Yuddha, et Mercure perd face à Vénus, avec Mercure en maître de nakshatra de quatre planètes, les affaiblissant donc toutes de la même manière.

[11] Parivartana (PAH-ri-VAR-tah-na) yoga : un échange mutuel de signes entre planètes, ce qui crée un échange d’énergie entre elles, le même que lors d’un aspect mutuel. La nature de l’effet dépend de leur relation, si elles sont amies, ennemies ou neutres l’une envers l’autre.

[12] Maraka (MAH-rah-ka) : planète produisant la mort, d’ordinaire en tant que Maître de 2 ou 7 ou 12 (la perte) comptée à chaque fois des maisons de la longévité : les Maisons 3 et 8. La Lune ne s’utilise pas comme maraka.

[13] Dig Bala : indique la force directionnelle, étant puissant dans un angle particulier du thème.

[14] Sarpa Drekkana : Sarpa (serpent) ; Drekkana (décan, segment de 10 degrés, à compter de 0 degré d’un signe zodiacal). Cancer : le 2e et le 3e drekkana ; Scorpion : le 1er et le 2e drekkana ; Poissons : le 3e drekkana. Si d’autres facteurs vont dans le même sens, une planète située en cet endroit apporte une mauvaise santé durant son Dasha ou son sous-Dasha

[15] Brihat Parasara Hora Sastra, Vol. 1, Ch. 18, “Effets de la Maison 7”, p. 161, v. 6 : “Plusieurs épouses [c.-à-d. d’associés] : Si le Maître de 7 est dans un signe de Saturne ou de Vénus et qu’il est aspecté par une bénéfique, il y aura beaucoup d’épouses. Si le Maître de 7 devait être en exaltation, plus particulièrement, les mêmes effets se produiront.” Dans ce cas, Saturne est fort en son propre signe du Verseau, et avec deux bénéfiques classiques, Vénus et Mercure.

[16] Combustion : les textes classiques donne un orbe plus important pour Mars, jusqu’à 17 degrés à partir du Soleil, alors que Vénus doit se trouver dans les 10 degrés du Soleil pour être combuste. La planète ne peut être vue à l’œil nu du fait de sa proximité du Soleil. On le traduit d’ordinaire par une surcompensation d’un sentiment qui n’est pas vu ou reconnu, dont l’importance dépendra de nombreux autres facteurs du thème.

[17] Dasamsha (dah-SHAM-sha) : un thème de 10e harmonique avec des indicateurs subtils dans le sens du domaine de la Maison 10 : carrière et statut.

[18] Darakaraka (DAH-ra KAH-rah-ka) : indicateur de l’époux : planète au degré le plus bas en longitude céleste. Si d’autres facteurs ne dénient pas le mariage/l’association, il peut se produire au cours du Dasha de cette planète.

[19] Le Graha Yuddha entre Mars et Vénus partage une résonnance remarquable avec la combinaison Mars-Vénus natale, elle-même dans un puissant Nadi yoga, un échange de maîtres de nakshatras.

[20] Vénus est le karaka (significateur) des véhicules, bien que Mars possède la Maison 4 des véhicules et le signe du Scorpion, où réside Vénus. Vénus a remporté la décision d’utiliser une décapotable, dépourvue donc d’un toit pare-balle, ce qui laissa Kennedy et les autres complètement vulnérables. Mars, en tant que planète de l’agression, a vu son efficacité facilitée, peut-être plus déterminé que jamais à atteindre sa cible. Cet événement marque inévitablement le dernier moment où un leader politique US de premier plan a utilisé une décapotable.

[21] Lee Harvey Oswald fut lui-même abattu le 24 novembre 1963 à 11 h 21 CST devant les caméras de télévision, alors qu’on le transférait du Q.G. de la police de Dallas à la prison du comté. Il est décédé dans les deux heures. Son assassin était un directeur de nightclub de Dallas (Jack Ruby), qui a déclaré avoir été déboussolé par la mort de Kennedy.

[22] La Lune gouverne le jour planétaire du lundi, qui commence au lever du soleil le lundi, jusqu’au lever du soleil le mardi. La position de la Lune est cruciale ce jour-là.

[23] Lowell Liebermann, compositeur, pianiste et chef d’orchestre américain tenu en haute estime, est né aussi le 22 février 1961 à New York City (heure inconnue). Après avoir obtenu le grade de Bachelor, Master & Ph.D. à Juilliard, il fit ses débuts en tant que pianiste à Carnegie Hall à l’âge de 16 ans, interprétant une sonate qu’il avait écrite à l’âge de 15 ans, et à 50 ans, il avait produit plus de 100 œuvres de tous les genres. Considéré comme un pianiste remarquable, il est parmi les plus prolifiques des compositeurs en vie, et aussi parmi les plus fréquemment joués et commissionnés. The New York Times le décrit comme “quelqu’un de traditionnaliste autant qu’innovant.” Un Ascendant Bélier est possible, ce qui placerait son Jupiter-Saturne en Maison 10, lui donnant une carrière prédominante, avec le Maître d’Ascendant, Mars, en Maison 3 de la musique. Son apparence grêle et énergique supporte aussi un Ascendant Bélier, protégé par les bénéfiques classiques exaltées Lune et Vénus de part et d’autre, un Shubha Kartari yoga. Etant donné sa production artistique créative, et son rythme soutenu et énergique dans le calendrier des représentations et dans sa façon de conduire un orchestre, le thème devrait décrire une prodigieuse énergie en continu et une productivité de haute qualité. Un Ascendant Bélier (ou Taureau) donne une capacité maximum à cette cruciale conjonction Jupiter-Saturne afin qu’elle le porte au pinacle, avec ses débuts au commencement du Dasha de Rahu, et puis les Dashas de Jupiter et de Saturne à la suite en partant de 1993 (il avait 32 ans) jusqu’en 2028 (67 ans).

[24] Il y a beaucoup de matière sur ce sujet qu’on peut retrouver dans mes deux articles Conjonctions Jupiter-Saturne et Entreprises transnationales, publié en premier lieu dans The Astrological Magazine, numéros de janvier et février 2002. J’ai aussi couvert le sujet de la conjonction Jupiter-Saturne de février 1961 de façon exhaustive, avec une carte dressée pour Washington, D.C. et autres capitales de pays : Cf. Conglomérats contre Etats-nations : Quelles nations vont-elles survivre et s’épanouir ? Ces thèmes sont basés sur le degré de longitude céleste où se produit exactement la conjonction à la minute d’arc près, établissant le premier instant de leur résonnance conjointe. Le thème ci-dessus est dressé pour le degré exact de la conjonction à la seconde d’arc près. On trouvera ces articles ainsi que d’autres sur mon site web : www.edithhathaway.com. 

[25] NdT : Mogul en anglais