EN HOMMAGE A SATGURU SIVANANDA MURTY, 1928-2015

Edith Hathaway, USA © 2016

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2016

vizak2 (9)

Sivananda Murty  

Pour d’autres photos de cette conférence et d’autres conférences, cf. http://edithhathaway.com/photos/.        

[Cet article est une version, légèrement retravaillée, de celle qui est parue en juin-juillet 2016 dans le numéro de Sapatha magazine, un bi-mensuel bilingue (anglais et Telugu) indien. Ce numéro est dédié à Satguru Sivananda Murty à l’occasion du premier anniversaire de sa mort, le 10 juin 2015 à l’âge de 87 ans. Sivananda Murty est un maître spirituel respecté qui compte de nombreux adeptes en Inde et de par le monde. L’astrologue védique K.N. Rao a écrit à son sujet, le 11 octobre 2005 : 

…Parfois, la prédiction vient dans un flash d’intuition. Une analyse-synthèse est réalisée en bonne et due forme par la suite pour confirmer la prédiction intuitive. Les Patanjali Yoga Sutras [28] nous disent qu’il existe en nous un Jyotishmati Nadi (ou un canal de prédiction intuitive), qui une fois activé, permet de voir présent, passé et futur. Ici, nul besoin d’horoscope ou de savoir astrologique. Je le tiens d’une personne – Sivananda Murty à Hyderabad. Il a fait pas mal d’astrologie dans sa jeunesse. A présent, il peut vous parler de votre futur sans l’aide d’un horoscope. De tous les gens que je connais, il est le seul en vie avec un Nadi (ou canal) de ce type en activation complète.

James Kelleher, astrologue védique du nord de la Californie, fut pendant quelque temps, un disciple de Satguru Sivananda Murty. Il joua un rôle essentiel en aidant le Satguru à organiser la toute première World Conference on Mundane Astrology à être sponsorisée par Sivananda Murty et sa fondation.]

*********

Au printemps 2010, Jim Kelleher m’a invitée à faire un exposé à la World Conference on Mundane Astrology, qui devait avoir lieu du 1 au 4 octobre 2010, à l’Université d’Andhra, à Vishakhapatnam, India. Située dans la Baie du Bengale, c’est la plus grande ville de l’Etat d’Andhra Pradesh. J’avais entendu parler de Sivananda Murty et j’étais heureuse et impressionnée à la fois, qu’il fût le sponsor principal de cette conférence, avec son organisation – le Sanathana Dharma Charitable Trust. Si à l’époque j’étais impressionnée, l’expérience en pratique, dépassa et de loin, mes attentes.

L’atmosphère de cet événement fut considérablement rehaussée par la présence constante, physique et spirituelle, de Sivananda Murty, qui nous a témoigné une grande hospitalité, comme à des hôtes de choix. Entre autres orateurs et invités, il y avait des astrologues, des scientifiques, des philosophes, des ingénieurs, des médecins, des professeurs d’université, et bien davantage. Cela se passait sur un campus universitaire, et le degré le plus élevé de rigueur académique et culturelle était toujours de mise, avec l’inimitable supervision de Satguru Sivananda Murty.

Il fallait que je réponde “oui” à cette invitation, non seulement parce que je suis extrêmement intéressée par l’astrologie mondiale, et ce depuis pas mal de temps, mais aussi parce que Jim Kelleher disait que c’était une opportunité spéciale de se trouver en présence de cet “Etre Illuminé”. Il disait : “Je ne sais pas combien d’Êtres Illuminés vous connaissez, mais je pense que vous serez très heureuse de passer un peu de temps auprès de et avec celui-ci”.

J’étais si heureuse que le Satguru se focalise à ce point sur l’importance de l’astrologie mondiale, c-à-d. comment les planètes, leurs configurations et leurs cycles affectent non seulement les individus mais de plus vastes entités, comme les Etats-nations et les grosses sociétés, avec les cycles socio-politiques, culturels et économiques. Cet aspect de l’astrologie m’a toujours fascinée, et j’étais surprise qu’il y eût en Inde, un maître spirituel pour accorder autant de poids à ces sujets, et suffisamment en tout cas, pour parrainer une conférence.

Les orateurs de la conférence venaient de toutes les régions de l’Inde, comme des USA et de l’Europe (Grande-Bretagne et Allemagne). Chaque orateur était prié d’adresser un article avant d’en faire l’exposé. Ceux-ci furent publiés en octobre 2010 dans la première édition de The World Tomorrow: What They Say… Mon article figure dans le recueil de la conférence, pp. 30-58, et il est aussi disponible sur mon site (http://edithhathaway.com): “Corporate Conglomerates vs. Nation-States: Which Nations Will Survive and Thrive?” L’article se concentre sur la conjonction cruciale Jupiter-Saturne de février 1961, la première à se produire en signe de Terre après la période de Transition du Feu à l’Air, de 1901-1961.

Les conférenciers étaient aussi traités avec un grand respect, et on présenta aimablement à tous de nombreux beaux souvenirs de la conférence. Trois de ces objets sont demeurés sur mon autel pendant les 5 années et demi qui suivirent. Mais bien sûr, le plus important, c’était le darshan (bénédiction) que nous avons reçu du Satguru, non seulement lors de la conférence, mais après – quand un grand nombre d’entre nous reprirent le bus pour voyager une heure ou plus en direction du nord, le long de la côte de Vishakhapatnam, depuis le lieu de la conférence, jusqu’à l’ashram du Satguru, à Bheemunipatnam.

Certains d’entre nous se sont arrangés pour rester à l’ashram quelques jours de plus, après le départ du gros de la troupe. C’était une occasion exceptionnelle de passer un peu plus de temps dans l’atmosphère du Satguru, de recevoir à nouveau le darshan au moins une fois par jour, et d’avoir son enseignement en privé. Mes cours eurent lieu tout au long des deux jours où je suis restée à l’ashram. Comme le Satguru parlait anglais couramment, mes échanges avec lui furent un privilège. Je lui ai posé des questions que j’avais en tête, surtout au sujet du livre que j’avais écrit et que j’étais sur le point de publier, In Search of Destiny.

J’avais l’intention de le faire début 2011, et quand je lui ai demandé à quel point c’était proche, il a dit évasivement : “Bientôt !…. bientôt !” Mais il ne donna pas de date précise ou de créneau approximatif, juste l’assurance que ceci arriverait “bientôt” en matière de temps et d’espace. En d’autres choses, il fut plus catégorique. Par exemple, après quelques questions que je lui posai sur l’emplacement des planètes dans mon thème natal, il semblait savoir exactement quels Vimshottari Dashas (périodes planétaires) étaient sur le point d’arriver, et comment elles impactaient mon thème. Et aussi, au sujet du livre, il ajouta, et ce furent ses mots exacts : “A la 11e heure, il se peut que vous ayez des idées nouvelles, l’inspiration. Ce [nouveau] chapitre sera brillant.” Bien que ce fussent des nouvelles positives, j’étais un peu contrariée, car je pensais que le livre était terminé et prêt pour l’édition finale et la relecture avant la publication.

Mais le Satguru vit et travaille dans des royaumes qui échappent à notre entendement humain. Il avait raison, à ce qu’il s’avéra. Quelques mois plus tard, alors que je retournais chez moi dans le sud de la Californie, je vérifiais l’épreuve de ma Préface du livre, pour y apporter les dernières retouches, ou du moins c’est ce que je croyais. Mais je continuais à sentir qu’il n’était pas terminé, comme s’il y manquait quelque chose, sans parvenir à cerner ce que c’était. Quand j’en discutai avec mon éditeur au Canada (Kay Meierbachtol), elle me suggéra d’augmenter le chapitre sur les grands cycles historiques, qui à ce moment, faisaient surtout partie des sections biographiques, et de parler davantage des cycles Jupiter-Saturne.

J’étais d’accord, et je m’y suis lancée. Mais au bout de 5 à 7 jours, cette Préface m’échappait. C’était bien trop volumineux pour n’être qu’une Préface. Après 2 semaines, c’était sûr : on était bien au-delà des paramètres habituels d’une Préface. Quand je vérifiai à nouveau auprès de Kay, elle dit : “Ne t’en fais pas et vas-y comme ça. C’est du bon. Ne t’inquiète pas pour le nombre de pages.” Environ une semaine après, je me suis soudainement rappelée ce qu’avait dit le Satguru. Et j’ai pensé, “Bon Dieu ! Le Satguru avait raison ! Je suis occupée à rédiger un nouveau chapitre. C’est ce qui est en train de se produire ici.”

Donc je me suis apaisée ainsi, et après 5 ou 6 semaines de recherche et d’écriture, j’avais un nouveau chapitre (56 pp.), que j’ai intitulé “Historical Context and Collective Destiny.” C’est devenu le Chapitre 1 du livre, couvrant près de 1000 ans d’histoire, de 1405 à 2398 de notre ère, en utilisant les cycles Jupiter-Saturne, à la fois les plus longs (plusieurs centaines d’années) et les plus courts (20 ans). Les grands cycles qui se produisent aux conjonctions demeurent principalement au sein de l’un des quatre Eléments : Feu-Terre-Air-Eau. Les périodes de transition d’un Elément à un autre peuvent prendre entre 60 et 139 ans.

Quand les conjonctions JUP-SAT se produisent trois fois dans un seul signe, c’est relativement rare et peut amener une accélération intense. C’est ce qui est arrivé deux fois au cours du XXe siècle : en 1940-41, avec une triple conjonction en Bélier ; et en 1980-81, avec une triple conjonction en Vierge. Il m’est apparu clairement que les conjonctions de 1940-41 en FEU (Bélier) marquaient le début de l’Ere atomique, alors que les conjonctions de 1980-81 en TERRE (Vierge) marquaient le début de l’Ere de l’Information. Elle nous a apporté les ordinateurs portables, les téléphones cellulaires, et l’Internet. Mercure, la planète des communications gouverne la Vierge. Les avancées technologiques à la fois dans l’armement et l’accès à l’information donnaient le vertige avec à la fois leur champ d’application et leur vitesse, en créant un monde largement différent et un nouveau système nerveux global, quasi viscéral vu son caractère instantané. Mercure gouverne aussi tout ceci.

C’était le Satguru Sivananda Murty qui avait inspiré ce chapitre, et il a transmis non seulement sa passion de l’astrologie mondiale, mais aussi sa pleine confiance en moi et son sentiment (connaissance) de ce que j’allais bientôt écrire et publier. J’ai pris une année encore pour intégrer complètement la nouvelle matière dans le livre, qui fut publié le 15 avril 2012. Son titre in extenso, qui date de 2010 et d’avant : In Search of Destiny: Biography, History & Culture As Told Through Vedic Astrology.

Satguru Sivananda Murty figure dans mes Remerciements : “pour son inspiration et son soutien pour l’astrologie associée à l’histoire. Ses bénédictions, sur moi et sur mon livre, depuis l’automne 2010 furent réellement bénéfiques”.

Alors que j’étais à Bheemunipatnam à l’ashram, the Satguru me dit en privé : “Ceci est une époque où vous [et sans doute d’autres astrologues] devriez vous concentrer davantage sur l’astrologie mondiale et la destinée du monde…. Le futur de l’humanité se voit dans les thèmes [des dirigeants du monde]….Les biographies de gens illustres [nous permettent de voir] la destinée des nations.” Je lui ai dit qu’il y avait déjà des sections du livre dédiées à Sir Winston Churchill et au Mahatma Gandhi, entre autres. Il dit : “Churchill, Gandhi – ce sont des individus qui ont fait la grandeur de leur pays. [Vous devriez étudier] ceux qui ont influencé un pays et présidé aux destinées de ce pays, en bien ou en mal …. Hitler, par exemple, a causé la ruine de son propre pays”.

Le Satguru poursuivit : “On peut diagnostiquer des événements majeurs sur le globe, on peut les étudier à partir de ces configurations. Entre deux conjonctions successives Jupiter-Saturne, de nombreuses choses peuvent survenir. Cela dépend de l’étoile, du signe où résident ces deux [planètes] …. Les conjonctions en signe vont être le déclic de résultats, certains bons, d’autres mauvais, pour un pays en particulier. La conjonction elle-même est le commencement de l’histoire [pour les 20 ans qui suivent]…. La combinaison Jupiter-Saturne gouverne le monde pendant 20 ans. La combinaison Jupiter-Saturne [conjonction] en Sagittaire en 1901 … a gouverné le monde et influencé la situation mondiale jusqu’à la combinaison suivante de 1921 [et ainsi de suite]. Vous devez trouver où elle se produit [pour chaque pays]. Le thème rashi [de naissance] est important.” Le Satguru fait peut-être référence ici à un genre de thème natal qui correspond à la conjonction JUP-SAT calculée pour la capitale d’un pays donné.

Venant du Satguru, ceci focalisa davantage mon attention, vu que j’étais occupée à explorer les cycles JUP-SAT et les conjonctions au fil de nombreux articles et exposés, dont mon exposé en Inde, en octobre 2010 et tout au long de mon livre In Search of Destiny, notamment au Chapitre 1, comme prédit par le Satguru. Ce centre d’intérêt se maintient quand je regarde l’élection présidentielle US 2016 et ce qui se passe dans le monde. Et à présent que je travaille sur le Volume deux d’In Search of Destiny, je raccroche ensemble tous ces souvenirs, à l’occasion du premier anniversaire de sa mort. Je me suis souvenue de la chance que j’ai eue de me trouver en la présence de Satguru Sivananda Murty et de bénéficier de son inspiration et de ses conseils pendant un temps plus ou moins long.

*********

[Cet article paraît en intégralité dans le numéro de juin 2016 d’Astrologic magazine, un magazine online, et sous une version légèrement abrégée dans le numéro de juin-juillet 2016 du bimensuel bilingue Sapatha magazine, Inde.]

Copyright © 2016, Edith Hathaway. Tous droits réservés.

Edith Hathaway est consultante de niveau international, pratiquant depuis 1980 ; auteure, enseignante et conférencière en astrologie védique, elle fait partie des rares astrologues contemporains formés et diplômés en astrologie aussi bien orientale qu’occidentale. Elle a été membre fondateur du American Council of Vedic Astrology et depuis 1992, elle remplit les fonctions de Professeur et Membre du Conseil à la fois du American Council et du American College of Vedic Astrology. Elle a reçu de nombreux diplômes et récompenses d’organisations astrologiques majeures, dont le Jyotish Brihaspati, la plus haute récompense donnée par le Council of Vedic Astrology (CVA). Nombre de ses articles et conférences sont disponibles sur son site web www.edithhathaway.com, avec des témoignages et des commentaires sur son tout dernier ouvrage, In Search of Destiny: Biography, History & Culture As Told Through Vedic Astrology, 2012. Il existe une version papier et livre électronique Kindle chez Amazon USA, Amazon Europe et ailleurs. Cf. son site web pour les documents audio en mp3 qui accompagnent les dossiers en PDF.