Des Accords Sykes-Picot en 1916 à l’EI en 2015

Des Accords Sykes-Picot en 1916 à l’EI en 2015 : Préparation du terrain des attentats de Paris en 2015

Edith Hathaway, USA © 2015

Traduction française : Patricia Depasse, Belgique © 2015

“ … From a proud tower in the town
­  Death looks gigantically down.”

Edgar Allen Poe, cité par Barbara Tuchman dans son livre The Proud Tower : A Portrait of the World Before the War, 1890-1914, © 1966.

CONTEXTE HISTORIQUE

L’EI est un groupe jihadiste de Musulmans sunnites, basé au Moyen Orient, qui s’est érigé en Califat le 29 juin 2014. Auparavant, le dernier grand Califat officiel à être créé fut celui de l’Empire ottoman, qui contrôlait les affaires politiques et religieuses d’une large bande de territoire. Au point culminant de leur domination, durant le 16e et le 17e siècle, les Ottomans contrôlaient une grande partie du sud-est de l’Europe, l’Asie occidentale, le Caucase, l’Afrique du Nord et la Corne de l’Afrique –qui correspond à nombre de territoires que le nouvel ISIL ou EI (Etat Islamique) veut à nouveau contrôler, ce qui englobe près de la moitié de l’Afrique. A l’heure actuelle, L’EI contrôle des territoires en Irak et en Syrie. L’Empire ottoman a dominé l’Irak de 1533 à 1918 ; son autorité fut établie en 1299 et dissoute en 1923, à la formation de l’Etat turc laïque. Le Califat ottoman fut proclamé en 1517 et aboli le 3 mars 1924. Les Ottomans étaient en majeure partie des Sunnites, et du 16e jusques et y compris le 19e siècle, ils furent en guerre contre la classe dominante des Chiites persans. (Les Chiites représentent, à l’heure actuelle, entre 10 à 15% des Musulmans, les autres étant des Sunnites.)

La puissance des Ottomans connut son déclin au cours du 19e siècle, et ils formèrent une alliance avec l’Allemagne durant la Première Guerre Mondiale (1914-1918) dans le but de la regagner. La Bataille de Gallipolli (1915-1916), aussi nommée Campagne des Dardanelles, vit la victoire des Ottomans et la déroute des Britanniques et des Français. Aussitôt après les batailles navales, en mars 1915, Winston Churchill, alors Ministre de l’Amirauté, fut démis du Cabinet et sa carrière politique et militaire, près d’être détruite à jamais. Les Alliés, principalement la Grande Bretagne, la France et la Russie jusqu’à la fin juin 1917, cherchaient à prendre le contrôle des voies maritimes depuis l’Europe jusqu’à la Russie. Les USA entrèrent en guerre le 6 avril 1917 et les premières troupes américaines arrivèrent en Europe le 26 juin 1917. Pour les Alliés, l’aide financière et militaire américaine était cruciale.

Dès le tout début de la guerre, les Français et les Britanniques élaborèrent la façon dont ils se répartiraient le Moyen Orient et ses richesses, s’ils remportaient la guerre sur l’Allemagne et les “… Du haut d’une orgueilleuse tour citadine La mort paraît gigantesquement anodine” Ottomans. A cette fin, les Accords Sykes-Picot (Sykes-Picot Agreement) furent négociés en secret entre novembre 1915 et mars 1916, et finalement signés le 9 mai 1916, avec l’accord des Russes, qui furent des alliés de la première heure, jusqu’à ce que la Révolution de novembre 1917 les fasse sortir de la guerre. Mais les Bolchéviques révélèrent les termes de l’accord à la fin novembre 1917, au grand dam des Britanniques et des Français, qui avaient promis aide et assistance aux Arabes en vue de leur indépendance. Et stimulés par cette promesse, de nombreux Arabes combattirent pour leur indépendance des Turcs ottomans, avec l’aide et le support de T.E. Lawrence (“Laurence d’Arabie”). Les Accords Sykes-Picot tout au contraire, montraient que la France et la Grande Bretagne projetaient de maintenir un étroit contrôle sur la région et de rester en place en tant que “protecteurs officiels de l’Etat Arabe”.

La Grande Bretagne elle aussi avait des intérêts importants en Palestine, ce qui fut clairement démontré lors de la Déclaration Balfour du 2 novembre 1917, où la Grande Bretagne indiquait son intention de créer un territoire national pour les Juifs en Palestine. Le mouvement sioniste recevait son principal appui de la Grande Bretagne depuis le 19e siècle, avec le Premier Ministre Lloyd George (1916-1922), l’un des plus fervents supporters du sionisme. Ceci incita d’autant plus les Britanniques à persuader les USA d’entrer en guerre, car dès 1916, les Allemands et les Ottomans faisaient figure de vainqueurs. Mais avec l’appui des USA, les Alliés purent finalement gagner la guerre en 1918. La scène était donc prête pour que la France, la Grande Bretagne et les USA établissent leur influence territoriale et leur contrôle sur tout le Moyen Orient. Ces intérêts furent mis en place après six mois de négociations et de manœuvres laborieuses, à dater du 18 janvier 1919, pour se conclure avec le Traité de Versailles, le 28 juin 1919.

Le Califat actuel, proclamé par l’EIIL en juin 2014, a fait main basse sur des territoires à la fois en Syrie et en Irak, en tirant profit d’une région terriblement affaiblie et déstabilisée par l’invasion de l’Irak, menée par les USA en 2003. Il s’ensuivit très bientôt une violence sectaire en Irak et une guerre civile en Syrie. Une sévère sécheresse dans le bassin du Tigre et de l’Euphrate (2006-2009) suscita une agitation supplémentaire au sein de la population, quand les Syriens en grand nombre durent abandonner leurs terres agricoles. D’autres tensions virent le jour entre les Etats-nations du Moyen Orient, causées par la politique de gestion de l’eau, maladroitement menée ou planifiée, à moins peut-être qu’il ne se soit agi de favoriser à dessein une nation au détriment des autres. Par exemple, sur les 40 ans qui se sont écoulés depuis la construction des barrages et des centrales hydro-électriques, la Turquie a réduit les apports en eau de 80% en Irak et de 40% en Syrie.

L’EI est particulièrement fier d’avoir effacé les anciennes frontières des Etats-nations de Syrie et d’Irak, qui avaient été dessinées par les Accords Sykes-Picot. Pour remonter à la source de la colère et du ressentiment des Musulmans envers les nations non-musulmanes d’Occident, nous pouvons aller jusqu’aux Accords Sykes-Picot de 1916, aux événements qui ont suivi la Première Guerre Mondiale et au Traité de Versailles (juin 1919), période où la résistance armée des Arabes et des Kurdes face à la domination française et britannique était chose commune, et où les puissances coloniales ont souvent sous-estimé le pouvoir des armes des tribus locales.

Mais pour en revenir à un antécédent plus proche de la mise en place de l’EI, nous savons que l’invasion de l’Irak menée par les USA, et le démantèlement systématique des structures militaires et du renseignement sunnites, ont dépossédé de leur pouvoir et de leur travail des centaines de milliers de milices sunnites baathistes. Ces mêmes Baathistes, avec leur entraînement militaire poussé, sont devenus les piliers de l’EI. Et bien que le Baath soit un parti musulman laïque, certains de ses slogans principaux proviennent des Ecritures islamiques, comme “Une nation arabe unique, avec un message éternel” et “Unité, liberté, socialisme”. La première phrase évoque le panarabisme qui, à la manière du pangermanisme de la période précédant la Première Guerre Mondiale, avait pour but d’unifier les populations arabes en une seule nation ou région, alors que “liberté” ne signifie pas la liberté individuelle, mais bien l’indépendance nationale et la libération de l’impérialisme.

Mais la Première Guerre Mondiale fut le début de la fin du Califat, et le commencement d’un vif intérêt des nations occidentales à contrôler le Moyen Orient, les USA étant l’indispensable allié militaire et financier de la France et de la Grande Bretagne, afin de remporter une victoire et de réaliser leurs desseins, surtout au Moyen Orient.

Des Accords Sykes-AL-01SOURCE ET COMMENTAIRE : https://en.wikipedia.org/wiki/World_War_I

L’heure exacte est inconnue. On a utilisé midi. La Première Guerre Mondiale a commencé le 28 juillet 1914, quand l’Autriche-Hongrie a déclaré la guerre à la Serbie ; elle prit fin le 11 novembre 1918. Neuf millions de combattants et sept millions de civils furent tués. Le traité de paix (Traité de Versailles, ou Traité de Paix de Paris) fut signé le 28 juin 1919. Bien que 21 nations aient été en présence, à compter du 18 janvier 1919, les principaux détenteurs du pouvoir étaient la France, la Grande Bretagne, l’Italie et les US Toutefois, le Président US Woodrow Wilson connut moins de succès dans la poursuite de ses objectifs, et les puissances coloniales européennes, la France et la Grande Bretagne, le considérèrent comme un naïf et un doux rêveur. On accabla l’Allemagne en termes très durs, en préparant le terrain pour la revanche allemande et l’ascension d’Adolf Hitler.

DEBUT DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE – COMMENTAIRE ASTROLOGIQUE

Plusieurs éléments-clés vont se répéter dans les quelques cartes qui vont suivre, dont celle de l’invasion US de l’Irak. On remarque que Mars et Vénus transitent ensemble le même signe, le Lion en ce cas. Lors d’une interaction au sein d’un même signe, ou par échange réciproque de signes (Parivartana yoga) ou par échange de Maîtres de nakshatra (Nadi yoga), Mars et Vénus intensifient la quête de pouvoir. La combinaison montre l’énergie sexuelle qui est soit dispersée soit sublimée par la recherche d’une puissance triomphante au niveau mondial. Il y a un besoin exacerbé de combattre et de gagner, que ce soit au plan militaire, athlétique, politique, ou social, jusques et y compris dans le domaine des conquêtes sexuelles. Pour en apprendre davantage sur cette combinaison, vous pouvez vous reporter ici :  http://edithhathaway.com/wp- content/uploads/2015/11/ISD_Excerpt_Libra_Intro.pdf  (Cet extrait ainsi que le commentaire ajouté est aussi paru dans le numéro de novembre 2015 d’Astrologic magazine.)

Ces thèmes nécessitent une plus longue gestation ou maturation quand Mars et Vénus mettent davantage de temps à transiter le même signe. C’est ce qui s’est produit dans les semaines qui ont mené au début de la Première Guerre Mondiale et tout juste après son début officiel, le 28 juillet Réparties sur une période de 3 mois et demi en 1914, les dates en sont : du 9 juillet au 2 août (Lion) ; du 4 au 31 août (Vierge) ; du 19 au 30 septembre (Balance) ; du 1er novembre au 12 décembre (Scorpion). Plusieurs Graha Yuddhas (Guerres planétaires) se sont produits durant ce laps de temps, dont le plus crucial eut lieu fin juillet-début août 1914, quand un jeune Adolf Hitler rejoignit les rangs de l’armée pour la première fois, alors qu’il venait tout juste de voir agréer sa demande de servir pour l’Allemagne de par sa citoyenneté autrichienne, tout ceci après avoir évité avec succès un enrôlement en Autriche. La Vénus natale et le Mars natal de Hitler se trouvent en Bélier dans une configuration de Graha Yudda, dans un Bharani nakshatra gouverné par Vénus.

Dans le thème du début de la Première Guerre Mondiale, Mars et Vénus sont ensemble en Purva Phalguni nakshatra, un nakshatra gouverné par Vénus, où ces deux planètes deviennent encore plus rajasiques (c.-à-d. passionnées et guidées par le désir, le cœur battant dans l’attente de l’action). Avec Mars et Vénus en transit sur l’axe de l’éclipse (Rahu-Ketu), la propension aux troubles, qui s’emballent jusqu’à la perte de contrôle, en est davantage renforcée. Et le 21 août 1914, il se produisit une éclipse totale à 4.55 Lion en Magha nakshatra, symbolisé par le trône. Le Lion est le plus royal des trois signes de Feu, et tous sont des kshatriyas (caste des guerriers, des nobles et des souverains). Entre 1915 et 1918, trois monarques éminents perdirent le pouvoir : le Kaiser Wilhelm II d’Allemagne et de Prusse, le Czar Nicolas de Russie et le Roi George V d’Angleterre. La fin de la Première Guerre Mondiale marquerait la fin des empires allemand, russe, ottoman et austro-hongrois. L’Empire britannique était toujours en place, particulièrement quand, en juin 1919, il gagna le pouvoir qu’il convoitait sur les territoires du Moyen Orient, depuis l’Irak jusqu’en Palestine. La France occupa le Liban en 1971 après la défaite turque, et reçut mandat sur la Syrie en avril 1920. La Grande Bretagne allait bientôt partager sa position dominante avec les USA, auprès desquels elle s’était endettée lourdement afin de combattre et de remporter la Première Guerre Mondiale.

Il y a d’autres facteurs planétaires majeurs à observer dans la carte, et ce sont les positions de Jupiter et de Saturne, les planètes du Dharma et du Karma. Jupiter en transit est débilité et rétrograde en Capricorne, malgré son statut de Neecha Bhanga (un genre de correction et d’élévation) du fait que Saturne est situé en maison angulaire de la Lune. Saturne est en Gémeaux, en relation de maisons 6 et 8 (remplie de tensions) avec Jupiter, ce qui indique de nombreux desseins conflictuels des diverses parties prenantes dans la Première Guerre Mondiale, si bien que même les vainqueurs vont discuter âprement les uns avec les autres pour se répartir le butin de la guerre en 1919. Jupiter et Saturne sont tous deux dans des nakshatras gouvernés par Mars, ce qui donne davantage de force et d’importance à Mars, planète de la guerre, qui en retour est mis en branle et intensifié du fait de sa position avec Vénus et Ketu (opposé à Rahu) dans un nakshatra gouverné par Vénus. Donc le maître ainsi que le maître en second du nakshatra de Jupiter et Saturne sont Mars et Vénus, respectivement. En même temps, Saturne en transit aspecte aussi cette poudrière en Lion (Ketu, Vénus et Mars) en essayant de la contenir, sans grande chance d’y parvenir vu que ses maîtres de nakshatra exercent un tel pouvoir. (C’est un principe en Nadi Jyotisha, qui donne davantage de pouvoir aux maîtres de nakshatra plutôt qu’aux maîtres des signes, quoique tous les facteurs doivent être soupesés.)

LA PERIODE A DOMINANTE TERRE : DE 1961 A 2199 (1e conjonction JUP-SAT en Terre : 1921)

Dans une perspective plus large, la position affaiblie de Jupiter en Capricorne dans le thème de la Première Guerre Mondiale, et généralement en signes de Terre, présage de la dominante TERRE dans les conjonctions Jupiter-Saturne à partir de septembre 1921, mais avec une période de transition initiale, la période de mutation du FEU en TERRE (1901-1961) avant que les conjonctions Jupiter-Saturne ne commencent à se produire plus régulièrement en signes de TERRE de 1961 à 2199. La période à dominante TERRE se focaliserait davantage sur des domaines gouvernés par Saturne : intérêts commerciaux, sécurité matérielle, consolidation des forces et des ressources matérielles, développement de multinationales, plus particulièrement celles qui se spécialisent en armes de défense et/ou dans le domaine pharmaceutique. A la même époque, les significations de Jupiter devraient graduellement s’affaiblir, mais de façon plus nette à compter de 1961, avec cependant divers facteurs qui prennent place dès la 1e conjonction en TERRE le 9 septembre 1921, la conjonction JUP-SAT en Vierge. Les domaines de Jupiter recouvrent l’Etat-nation, le sentiment aigu de l’identité nationale et le patriotisme, les préoccupations humanitaires et éthiques, la loi et les hommes de loi, la religion et les leaders religieux, l’éducation supérieure et les enseignants, le journalisme et les journalistes, le domaine de l’édition, l’envie irrépressible de liberté politique et individuelle, et la royauté ou les souverains en exercice.

PERIODE DE MUTATION AIR-EAU : jan 1405-sep 1544  139 ans
DOMINANTE EAU : février 1425-janvier 1723  298 ans
PERIODE DE MUTATION EAU-FEU : mai 1702-nov 1782 60 ans
DOMINANTE FEU : 5 janvier 1723-9 septembre 1921 198 ans
PERIODE DE MUTATION FEU-TERRE : nov 1901-fév 1961 60 ans
DOMINANTE TERRE : 9 septembre 1921-7 avril 2199   278 ans
(la période précédente à dominante Terre allait de 1007 à 1305, soit 298 ans)
PERIODE DE MUTATION TERRE-AIR : mars 2080-avril 2199    119 ans
DOMINANTE AIR : 7 avril 2199-octobre 2398                                                                    199 ans
PERIODE DE MUTATION AIR-EAU : 2318-2398      80 ans

SOURCE & COMMENTAIRE : Edith Hathaway, In Search of Destiny : Biography, History & Culture As Told Through Vedic Astrology, © 2012, p. 15. Chapitre 1 (pp. 1-56) présente une discussion plus approfondie des périodes EAU, FEU, TERRE et AIR, sur une durée de 1000 ans d’histoire et de culture : de 1405 à 2399. Y compris des chronologies avec et sans annotations des conjonctions JUP-SAT en chaque signe, en degrés et en nakshatra, avec une référence particulière aux triples conjonctions à chaque occurrence, puisqu’elles confèrent davantage d’intensité à chaque période.

La période précédente à dominante EAU a favorisé l’expansion du commerce par voie maritime, ainsi que celle de l’autorité royale et religieuse. On a déjà remarqué que le Califat ottoman était au faîte de sa puissance durant les 16e et 17e siècles, tout comme la papauté, et c’était durant la période à dominante EAU, époque où furent aussi produites les plus grandes œuvres d’art religieux et d’architecture. La période à dominante FEU a favorisé la royauté, le patriotisme et la ferveur nationaliste, avec moins de focalisation sur la religion per se. Aussi, les périodes de 20 ans qui ont suivi les conjonctions JUP-SAT en FEU seraient plus généralement favorables à ceux qui recherchent l’indépendance comme les Etats-nations. Par exemple, l’Inde a fini par obtenir son indépendance juste après la Seconde Guerre Mondiale (1939-1945), à la suite des triples conjonctions JUP-SAT en Bélier (1940-1941), quoique nombre de facteurs favorisants fussent déjà en place dès la fin de la Première Guerre Mondiale.

Mais la conjonction JUP-SAT en Vierge en septembre 1921 favorisa les intérêts des sociétés commerciales et industrielles plutôt que de ces groupes en quête d’indépendance sous forme de nations, ainsi que le ferait la période plus longue à dominante TERRE, de 1961 à 2199, quand toutes ces matières premières ont été plus en faveur : fer, plomb, zinc, métaux de couleur sombre, charbon, carburants – surtout pétrole, essence, produits chimiques, biocarburants, et produits du cuir. La Grande Bretagne a acquis une participation dans l’Anglo-Iranian Oil Company le 14 août 1914, 18 jours à peine après le début de la Première Guerre Mondiale. Et sur l’espace de quelques décades, les champs pétrolifères les plus riches dans le monde allaient être découverts au Moyen Orient, en Arabie Saoudite, au Koweït et en Irak. Quand les industries, automobile et aéronautique, nouvelles-nées prirent leur essor au début des années ’20, les puissances occidentales, dépendantes du pétrole, trouvèrent davantage de raisons à tenter de contrôler les intérêts industriels et commerciaux au Moyen Orient. A la même époque, des alliances paradoxales se formèrent bizarrement entre l’Arabie Saoudite, le Koweït et le Qatar (qui fit partie de l’Empire britannique jusqu’en 1971). Ce sont toujours les nations les plus riches en pétrole du Moyen Orient et–ironiquement, les plus grands financiers de l’armement militaire d’Al-Qaïda et de divers autres groupes de Sunnites radicalisés, dont l’EI, le nouvel Etat Islamique. La Turquie aussi envoie des armes aux jihadistes sunnites, et l’Arabie Saoudite est le foyer du wahhabisme, une forme extrême et rigide de l’Islam, pratiquée par les Sunnites, dont un certain Oussama Ben Laden, un radicalisé.

La croissance rapide de l’industrie militaire mondiale après la Seconde Guerre Mondiale (l’Ere Atomique) et le nouvel équilibre du pouvoir au niveau mondial démontra bien clairement que n’importe quel groupe, fût-il national, ethnique ou religieux, avait besoin d’acquérir des armes lourdes s’il voulait s’assurer un réel pouvoir politique au niveau mondial. Les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies sont les nations considérées comme les grands vainqueurs de la Seconde Guerre Mondiale. Et bien que les Nations Unies fussent formées en octobre 1945 afin d’éviter ou de limiter la guerre entre nations, ce sont les mêmes nations qui ont acquis les premières les armes nucléaires : les USA (1945), la Russie (1949), la Grande Bretagne (1952), la France (1960) et la Chine (1964).

On pourrait se demander quelles sont les chances d’un nouveau Califat qui serait fondé au beau milieu d’une période de TERRE, peu portée sur la religion. Mais le nouveau Califat plonge aussi ses racines dans le pétrole et s’il peut assurer la sécurité économique et restaurer un sentiment de fierté personnelle dans un monde qui tourne le dos à tant de défavorisés dans le domaine de l’éducation et de l’emploi des jeunes, alors l’EI peut très bien réussir là où d’autres Etats-nations ont échoué en matière de progrès significatifs, particulièrement dans une région déchirée et déstabilisée par la guerre. La France en particulier, avec 8% de population musulmane, se présente comme une cible facile, surtout par sa culture fortement laïque, anticléricale, où la population musulmane n’a pas été bien intégrée. Et puisque l’EI attire en foule des recrues de partout dans le monde, à la fois de nations riches et pauvres, il nous faut considérer que les recrues de l’EI venant de pays riches ont peut-être perdu leur motivation dans une culture de consommation et de profit, et qu’ils se languissent de quelque chose de plus profond. Pour cette raison, ils peuvent succomber, et en fait ils le font, aux promesses de l’EI de créer un monde plus pur (en ce cas, islamique). Même si la plupart des Musulmans sont considérés comme des “modérés” et dénoncent avec vigueur les tactiques brutales de l’EI, le message des jeunes Musulmans, partis une fois encore à l’assaut des empires occidentaux, peut ne pas se perdre, en particulier auprès des jeunes Irakiens et Syriens dont la pauvreté est un facteur crucial.

La conjonction JUP-SAT la plus récente (28 mai 2000) s’est tenue à 28.52 Bélier, dans le nakshatra guerrier de Krittika. La prochaine conjonction, en date du 21 décembre 2020, se produira à 6.20 Capricorne, en Uttara Ashadha. Bien que la période de TERRE semble avoir engendré une guerre perpétuelle, la majeure partie de ses profits vont aux industries les plus développées, à savoir la défense et la pharmacie, ainsi qu’aux armes illégales et aux drogues illicites.

Il est inhabituel, quel que soit le siècle, d’avoir une triple conjonction JUP-SAT sur 40 ans, et la chose ne se reproduira plus avant le 23e siècle. Mais le 20e siècle nous a donné une triple conjonction de FEU en Bélier (1940-1941) et une triple conjonction de TERRE en Vierge (1980-1981), ce qui a apporté une intensité ainsi qu’une accélération extraordinaire à de nombreux domaines de la vie, et a mis le feu aux poudres d’une révolution à la fois dans les armes (l’Ere Atomique) et dans la technologie de l’information (l’Ere de l’Information). Non seulement les armes surpassent-elles à présent en puissance toutes celles de l’histoire humaine, toutes périodes confondues, mais l’information aussi est la nouvelle matière première à la mode, spécialement avec Internet (World Wide Web) à partir de 1970, le PC, les téléphones cellulaires et les technologies apparentées qui connectent les gens partout, alors qu’en même temps, ils les rendent vulnérables à la surveillance et à la technologie militaire. En même temps, les profits et considérations financières (Saturne) ont plus souvent pris l’ascendant sur le bien public (Jupiter), quand les intérêts des sociétés dominent sur les Etats-nations et sur les citoyens qu’ils sont censés représenter. De cette façon, on génère une guerre perpétuelle.

L’auteur britannique et historien Tony Judt (1948-2010) a dit que “la privatisation a mené à une catastrophe morale et à l’effondrement de l’esprit public”. L’EI a répondu à cette crise d’une façon perverse, en engageant les communautés sous son emprise dans la voie de la brutalité, de la peur, de l’intimidation et de l’esclavage pur et simple. Néanmoins, spécialement dans une région où l’identité ethnique, religieuse ou nationale est devenue si problématique, et où même un réfugié n’a aucune garantie de protection ou de sécurité, l’EI a réussi à galvaniser ses recrues et ses disciples, notamment par l’usage sophistiqué d’Internet et de la technologie digitale.

Des Accords Sykes-AL-02

SOURCE & COMMENTAIRE :

https://en.wikipedia.org/wiki/Timeline_of_the_2003_invasion_of_Iraq.

Les premières attaques US contre Bagdad ont commencé le 20 mars 2003 à 5h30 locales, Bagdad, Irak. Votées par le Congrès américain sur l’hypothèse que l’Irak de Saddam Hussein aurait possédé des armes de destruction massive, il s’avéra bien vite qu’il s’agissait d’une information erronée, et pour une guerre, c’était un point de départ illégal et criminel, du moins selon les principes de la Convention de Genève (1949) et du Procès de Nuremberg (1945-1946). Les Nations Unies n’approuvèrent pas l’attaque, mais n’avaient aucun moyen de pression légal pour l’arrêter.

INVASION US DE L’IRAK – COMMENTAIRE ASTROLOGIQUE

Ce sont les signes fixes qui sont représentés dans ce thème, et il n’y a que des planètes maléfiques classiques dans les angles : Saturne, Rahu et Ketu, et un Ascendant en Verseau. Ce facteur tend à donner un effet rémanent aux actions réalisées à l’époque. Toute la société irakienne, jusqu’à son fondement même, fut déchirée de part en part, y compris ses infrastructures, comme le montrent les maléfiques classiques dans la Maison 4 des fondations. Jupiter, Maître de la Maison 2 des revenus financiers, se trouve dans la Maison 6 des litiges et des procès. Des dizaines de milliards de dollars ont été gaspillés ou perdus. A un moment donné, 9 milliards de dollars ont soudainement disparu, tout comme nombre d’objets culturels de valeur. Des résultats aussi extraordinaires peuvent provenir d’un Jupiter exalté, et même s’il a apporté un immense flux de fonds US et de main d’œuvre, pour la plupart il s’agissait du domaine militaire et d’armement (aussi Maison 6), avec nombre de grandes bases militaires qui furent construites pour les soldats US, et un très grand ensemble (420 m2) pour l’ambassade US à Bagdad. Vers la mi-mai 2005, les soldats US occupaient 106 bases militaires en Irak, de taille variable. L’insistance sur la fixité, avec Saturne-Rahu en Maison 4, suggère une présence US à plus long terme en Irak qu’initialement projetée, y compris durant le Dasha de Rahu (du 29 juin 2007 au 28 juin 2025). Les bénéficiaires majeurs des largesses américaines semblent principalement les contractants de la défense US et les armées de mercenaires, non pas les Irakiens, à l’exception de quelques corrompus. Avec la Lune en Maison 8 dans ce thème, le peuple irakien allait souffrir de façon irréparable dès ce moment.

Encore une fois, comme dans le thème du début de la Première Guerre Mondiale, on voit les énergies de Vénus en transit, jumelée avec Mars. Ils partagent un Nadi yoga important (échange des maîtres de nakshatra), qui reprend le thème de la quête passionnée du pouvoir. Pour ajouter à la complexité, Vénus en Capricorne échange son Maître en signe avec Saturne en Taureau, puisque Vénus gouverne le Taureau et Saturne le Capricorne. Ce qui donne une puissante composante commerciale à toute l’entreprise.

Mais puisque Rahu se trouve avec Saturne en Taureau, on sait que les motifs véritables de l’invasion de l’Irak seraient gardés sous couvert aussi longtemps que possible. Toute accusation, insinuant que les envahisseurs en avaient aux abondantes réserves de pétrole irakien, était sommairement écartée. Mais Saturne est Maître de nakshatra de quatre planètes, Mars de trois planètes et Vénus et Soleil des deux restantes, et voici qui devrait nous dire à quel point Saturne exerce son contrôle ici, y compris son aspect à Jupiter exalté mais rétrograde en Cancer. Et aussi, Saturne avec Rahu donne l’assurance d’éléments secrets et calculateurs dont le grand public n’est pas conscient. Dans son livre Winning Modern Wars, 2003, p. 130, le Général Wesley Clark décrit comment, en novembre 2001, peu après les attaques de septembre 2001 sur le sol américain, il fut informé au Pentagone de plans en préparation pour “une campagne de cinq ans …[y compris] des attaques sur sept pays du Moyen Orient, en commençant par l’Irak, ensuite la Syrie, le Liban, la Lybie, l’Iran, la Somalie et le Soudan.” Par coïncidence, chacun de ces pays avait été la proie de la violence et d’attaques à dater de 2001, et l’Iran souffrait de lourdes sanctions économiques depuis de longues années.

Bien que l’objectif fût de débarrasser l’Irak de ses armes de destruction massive et de “libérer le peuple irakien” d’un dictateur cruel, on peut, à partir de cette carte, prédire à certains égards, les dégâts provoqués par l’invasion américaine. Même la séquence du Vimshottari Dasha raconte une importante histoire. La sous-période de Rahu-Saturne va du 3 août 2012 jusqu’au 10 juin 2015, marquant l’émergence de l’EI, alors que les USA pensaient les avoir vaincus, comme en 2006 et à nouveau en 2011. Mais comme on l’a déjà remarqué plus haut, les mêmes Baathistes iraquiens qui furent dispersés lors de l’occupation US à la fin mai 2003 ont fini par se rassembler autour de l’EI. D’autres milices irakiennes, entraînées et équipées par les USA, ont aussi migré vers l’EI, avec un grand nombre de véhicules militaires, d’équipements et d’armes fournis par les USA.

Jupiter en transit, exalté en Cancer, est proche de sa Station avant retour à la Direction, à 14.09 Cancer (le 4 avril 2003), ce qui intensifie ses effets. Comme déjà mentionné, les effets de Jupiter sont déjà davantage exagérés et extravagants, dans son signe d’exaltation, particulièrement quand Jupiter est contrôlé par Saturne avec ici la présence de Rahu, tous deux étant à l’aspect de Saturne et se trouvant en Pushya nakshatra, possédé par Saturne. Remarquez aussi que le cycle orbital de Jupiter est de 11,9 ans. Jupiter en transit est retourné en Cancer sidéral le 20 juin 2014 (jusqu’au 14 juillet 2015), dénotant un important résultat de l’invasion. Dans les 9 jours du retour de Jupiter, l’EI s’est érigée en Califat : le 29 juin 2014. Les brûlots de la religion et de l’incitation à la guerre sont facilement attisés avec Jupiter en Cancer, surtout quand Mars est impliqué, comme en ce thème pour l’invasion américaine en Irak. Mars en transit en Sagittaire aspecte les Maisons 4, 7 et 8 à compter de lui-même, en aspect du Soleil en transit, de Mercure en Poissons et de Jupiter en transit en Cancer.

Auparavant, Jupiter en transit se trouvait en Cancer du 6 juillet 2002 jusqu’au 31 juillet 2003. Ce qui couvrait l’invasion US en Irak, en dépit de l’opposition des Nations Unies et de millions de gens de par le monde qui ont conflué largement en marches de protestation, de septembre 2002 jusqu’en mars 2003. Pendant le même temps, l’industrie des médias, soutenue par l’avide industrie de la défense, a fait bloc avec le Président US de l’époque, George W. Bush, et les nombreux politiciens avides ou bellicistes de sa suite. Depuis cette époque, il y a plus ou moins 20 millions de personnes de plus déplacées dans le monde, pour un total actuel de 60 millions, au nombre desquels surtout des réfugiés qui fuient des pays déchirés par la guerre au Moyen Orient et en Afrique, en commençant par l’Irak en 2003. Beaucoup sont allés initialement dans des camps de réfugiés en Turquie, au Liban et en Jordanie, mais ces camps sont surpeuplés à l’heure actuelle et largement sous-financés, avec des distributions de nourriture minimalistes, peu voire pas d’activité salariée pour les adultes et peu voire pas d’éducation pour les enfants. Pas étonnant que la crise des réfugiés gagne inévitablement l’Europe et au-delà.

Des Accords Sykes-AL-03SOURCE & COMMENTAIRE :

http://www.aljazeera.com/news/middleeast/2014/06/isil-declares-new- islamic-caliphate-201462917326669749.html

Les journaux ne donnent pas l’heure. On a utilisé midi. L’EI a pris pour chef Abu Bakr al-Baghdadi, “le calife” et “chef des Musulmans partout dans le monde”. Annoncé en arabe, l’avis fut diffusé le premier jour du mois saint du calendrier musulman, le Ramadan, et enregistré sur dossier audio, et utilise nommément le vocable EI (Etat Islamique), en lieu et place de ses précédentes appellations, dont EIIL (Etat Islamique en Irak et au Levant), EIIS (Etat Islamique en Irak et du Sham) et Daech. C’est un groupe militant extrémiste, jihadiste wahhabite/salafiste. L’Occident continue à l’appeler Daech, peut-être pour ne pas avoir à reconnaître le nouvel “Etat Islamique”, ainsi qu’il est officiellement désigné en tant que “organisation terroriste étrangère” par les USA, la Grande Bretagne, l’Australie, le Canada, l’Indonésie et l’Arabie Saoudite. Les Nations Unies, avec les médias occidentaux et du Moyen Orient, l’ont baptisé ISIS (Islamic State of Iraq and Syria) ou IS (Islamic State) en tant que “organisation terroriste”.

PROCLAMATION DU CALIFAT de l’EI – COMMENTAIRE ASTROLOGIQUE

L’Irak de Saddam Hussein est resté laïque jusqu’en mars 2003, mais l’invasion en Irak en 2003 et les boulettes en cascade de la politique étrangère US qui suivirent déclenchèrent la colère des Sunnites et même une vengeance au sens large et des représailles par des branches d’Islamistes extrémistes, permettant à des jihadistes plus stricts et plus puristes de chercher à étendre leur pouvoir au sein de la région pour punir leurs envahisseurs et anciens maîtres de la colonisation, en même temps que d’autres perçus comme une menace pour les Sunnites, dont les Chiites. Revendiquant de vastes bandes de territoire en Irak et en Syrie, l’EI a auto-proclamé son Califat, le 29 juin 2014. Ce qui signifie qu’elle déclare son autorité religieuse sur tous les Musulmans de par le monde, dans le but d’attirer la plupart des régions du monde habitées par des Musulmans sous son contrôle politique direct.

La première chose à remarquer d’un point de vue astrologique, c’est le retour de Jupiter sur le thème de l’invasion américaine en Irak, comme déjà mentionné. Jupiter est la planète la plus associée à la religion et à ses dirigeants. Les signes d’Eau sont les Brahmines, c.-à-d. les prêtres, les maîtres spirituels et ceux qui cherchent un niveau supérieur de conscience. En même temps, toutes les planètes se répartissent sur 6 Maisons (ou signes). Ceci correspond bien à l’EI qui peut proclamer son autorité et réaliser son objectif, quoique bien sûr, l’organisation ait possédé de nombreux noms depuis sa création en 1999, et qu’elle ait fait périodiquement allégeance à Al- Qaïda. Mais même après des efforts répétés des USA en vue de détruire l’EI et les autres groupes jihadistes, notamment en 2006, le retour de Jupiter (planète du Dharma), à sa position dans la carte de l’invasion de 2003, s’est produit quand l’EI a gagné son titre honorifique et a proclamé son Califat en juin 2014. Cela ne faisait que 9 jours que Jupiter en transit était entré en Cancer, et il se trouvait toujours dans la phase de Vargottama, c.-à-d. dans les 3 premiers degrés et 20 minutes d’un signe Chara, quand il se répète en Navamsha et qu’on le considère comme fort. Pendant quelque 8 mois, l’EI a négocié avec Al-Qaïda en vue de réaliser un front uni, mais ce fut un échec, quand en février 2014, Al-Qaïda désapprouva les méthodes brutales de l’EI, entre autres choses.

Auparavant, bien que les rebelles syriens aient capturé Raqqa en Syrie en mars 2013, dès mai 2013, l’EI commençait à s’emparer du pouvoir sur la ville. Et dès janvier 2014, elle en avait le contrôle complet, expulsant ou exécutant tout rebelle ou tout citoyen syrien réfractaire. C’est la cité qu’ils choisirent comme centre du Califat.

Puisqu’il n’y a pas d’heure confirmée pour la journée du 29 juin 2014, nous n’avons pas d’Ascendant confirmé, bien qu’on puisse toujours faire usage de l’Ascendant de la Lune, et en ce cas, il est des plus puissants, vu qu’il est en Cancer (le signe que possède la Lune) dans l’auspicieux Pushya nakshatra, qui nourrit et soutient la croissance. La Lune est conjointe à Jupiter exalté, lui aussi en Cancer. A chaque fois que Jupiter se situe dans un Ascendant important, il passe pour ôter 1000 doshas (défauts). Cinq planètes sont remarquablement fortes de par leur état d’exaltation (Jupiter en Cancer, Saturne en Balance), ou de par leur présence en signe (Vénus en Taureau, Mercure en Gémeaux et Lune en Cancer). Mais Lune-Jupiter en Cancer décrit le désir de se réunir à l’instar d’une famille, en ce cas une famille qui se définit comme islamique, et Jupiter situé à l’Ascendant de la Lune donne à cette organisation une protection plus forte que ses ennemis n’auraient pu souhaiter. Il se peut qu’il soit plus difficile qu’escompté de vaincre l’EI.

La cruauté de leurs méthodes se voit en partie de Saturne et Rahu conjoints en Balance, comme dans le thème de l’invasion US en Irak, avec Saturne et Rahu conjoints en Taureau. Une autre qualité en commun avec ce thème, c’est le fait que Saturne (avec l’influence de Rahu) aspecte à nouveau Jupiter, cette fois depuis la Maison 10. Donc tout le zèle religieux de Jupiter exalté en Cancer est propulsé par Saturne en vue d’une orientation commerciale et administrative. En effet, l’EI a établi son autorité civile et militaire, gouvernant et administrant à la fois par la peur mais aussi par l’attention aux détails, collectant des taxes et des impôts quand il convient, et punissant ceux qui sont pris à frauder ou à voler. Les recrues sont entraînées, armées, bien payées et on leur donne le sentiment de suivre la voie de l’intégrité, même si des méthodes sévères sont utilisées de temps à autre. Bien des personnes ont raconté qu’elles se sentaient plus en sécurité sous l’EI que sous le gouvernement syrien, mais c’était avant le bombardement initié par la Russie et les autres nations occidentales. Cependant, Jupiter est fort, dans son propre nakshatra, Punarvasu, et Saturne se trouve aussi dans le nakshatra de Jupiter, Vishakha.

Il existe un autre parallèle avec le thème de l’invasion US en Irak, et c’est Saturne-Rahu en Maison 4 comptée de l’Ascendant, Chandra ou Ascendant de la Lune, en ce cas. Avec une telle combinaison, l’infrastructure de la région que l’EI espère, ou proclame réguler, est susceptible de subir une grande rigueur, comme elle l’a déjà fait, indubitablement – avec la récente campagne de bombardement menée par la Russie et les autres nations. Donc nous dirions que les qualités les plus puissantes de ce thème sont : 1) Lune et Jupiter en Cancer, qui montrent la capacité à transmettre un message puissant et galvanisant d’une unité de communauté et de religion ; 2) la dispersion des planètes sur 6 Maisons, qui montre la capacité de se connecter aux autres au travers d’une vaste sphère d’influence ; et 3) cinq planètes soit exaltées (Jupiter et Saturne) ou swakshetra, en leur propre signe (Lune, Mercure, Vénus), qui montrent la force intrinsèque dans la capacité à accroître leur nombre et à persévérer. Leurs mots-clés affirmés sont “Endurance, expansion”.

Mars est fort en Vierge, disposé par Mercure rétrograde en Gémeaux. Mercure rétrograde pourrait montrer un désir de se regrouper, de réévaluer et reconsidérer de nouvelles voies. Il y a très peu de fixité dans le thème, et on ne peut être sûr du thème de Navamsha, donc on ne sait pas clairement si l’EI sera de fait capable de s’étendre et de durer, mais avec une carte relativement forte comme celle-ci, ils peuvent très bien défier et tenir tête à leurs adversaires, en dépit de leur en nombre et en armes. C’est ce qui est arrivé avec les Talibans en Afghanistan. Sinon, il est  difficile de prédire combien de préjudice ils vont continuer à infliger aux autres nations de par le monde, ou s’ils pourraient s’arrêter après avoir gagné du territoire et de l’autorité, ce qu’ils cherchent, et brider leurs méthodes violentes. Le Président syrien Bashar al-Assad les a laissés tranquilles jusqu’ici, à ce qu’on en dit pour la plupart, et s’est montré pragmatique dans sa façon de traiter avec eux, puisque l’EI contrôle les champs pétrolifères et qu’on peut être sûr qu’ils s’occuperont de les administrer sans à-coups et avec efficacité. Assad est plus soucieux quant aux forces rebelles : l’Armée Libre Syrienne, Al-Nosra et autres affiliés de Al-Qaïda.

Le Dr. Olivier Roy, auteur français et éminent spécialiste de la langue et de la civilisation persane, avait raison en 2002 quand il s’est exprimé sur la déstabilisation du Moyen Orient qui allait se produire en cas d’invasion US en Irak. A présent en 2015, sa recherche sur les nouvelles recrues de l’EI, pour la plupart des adolescents, montre qu’ils ne sont pas tant motivés par de profondes croyances religieuses que par une façon de se sortir d’une existence, bien souvent de petit délinquant et de dealer de drogue, pour en intégrer une autre, qui promet héroïsme, action et un sentiment de donner un sens à sa vie, ce qui ressemble pas mal à leurs jeux vidéos. La recherche de Roy soutient les conclusions de Salman Rushdie en 2006, qui a dit : “[C’est] … une nouvelle tyrannie… qui utilise le langage de la religion… le langage de l’Islam. Mais qui en fait, est un totalitarisme. Qu’on peut comparer au nazisme, ou au stalinisme. Et qui agit contre son propre peuple tout autant que contre le reste du monde, avec des méthodes très fascisantes et très opprimantes… Donc ce projet fascisant, un projet politique, qui se pare du langage de la religion comme d’une cape, une cape protectrice, doit nécessairement être appelée de son nom véritable.” http://www.pbs.org/moyers/faithandreason/print/rushdie_lp_print.html
Des Accords Sykes-AL-04SOURCE : http://www.nytimes.com/interactive/2015/11/13/world/europe/paris-shooting- attacks.html?_r=0

Une chronologie est donnée pour chacune des attaques survenues le vendredi 13 novembre 2015, avec une carte des lieux où les attaques se sont déroulées à Paris. La première attaque, au Stade de France à Saint-Denis, eut lieu à 21h20 le 13 novembre 2015. En tout, il y eut 130 personnes tuées et entre 352 et 368 blessés. Sept assaillants ont opéré en trois équipes. Tous ont été tués, pour la plupart par des ceintures explosives qu’ils avaient eux-mêmes actionnées. Un complice belge demeure en fuite, alors que d’autres suspects ont été arrêtés en Belgique et en France, et un autre tué dans une opération de police à Paris.

ATTAQUES TERRORISTES, PARIS 2015 – COMMENTAIRE ASTROLOGIQUE

A l’automne 2015, grâce à ses recrues à l’étranger, l’EI a mis sur pied des attaques contre des civils en de nombreux endroits, en Turquie, au Liban, en Egypte (l’avion de ligne russe), et tout récemment en France, où certains experts disent que l’EI veut provoquer une guerre civile. L’EI profite de la discorde entre citoyens, des guerres civiles et de gouvernements faibles.

Etendant le champ de ses opérations, l’EI a accéléré ses attaques contre des civils à la fois au Moyen Orient et en Europe au moment où – l’automne 2015 – Vénus et Mars étaient occupés à transiter le même signe. Ceci devint encore plus grave quand une ou les deux planètes sont disposées par le Soleil en transit. Vénus et Mars en transit se trouvaient ensemble en Cancer du 13 août au 16 septembre 2015, en Lion du 1er octobre au 3 novembre 2015, et encore toujours ensemble en Vierge du 3 au 29 novembre 2015. Ils se réunissent brièvement en Balance du 23 au 24 décembre 2015. Le Soleil en transit a traversé la Balance (du 17 octobre au 15 novembre 2015) et ensuite le Scorpion (du 15 novembre au 15 décembre 2015). Vénus gouverne la Balance et Mars gouverne le Scorpion. Ainsi que je l’ai remarqué le mois dernier, quand Mars en transit est conjoint à Vénus en transit et Rahu en Vierge, du 3 au 29 novembre 2015, “cette combinaison pourrait indiquer quelque malaise plus profond, dû à la guerre, aux passations de pouvoir, et aux inégalités entre les peuples, à la fois au sein ou au-delà des nations ou des races. Les campagnes politiques peuvent aussi changer de direction au cours de ce créneau temporel. ”

L’EI a revendiqué l’explosion d’un avion de ligne russe le 31 octobre 2015, en Egypte. Tous les passagers (224 personnes à bord) ont été tués. Après les attaques terroristes du 13 novembre à Paris, le Président français Hollande a déclaré l’état d’urgence pour une période de trois mois, a refermé les frontières du pays et déclaré la guerre à l’EI. D’autres pays ont relevé leurs mesures de sécurité. Dans sa campagne présidentielle, Hillary Clinton est devenue elle aussi plus belliciste, et la plupart des candidats républicains sont devenus plus agressifs et plus directs quant à la nécessité d’attaquer l’EI et la Syrie, et aussi à la nécessité de refuser tout réfugié syrien, quoique certains aient dit que les réfugiés syriens chrétiens seraient plus acceptables pour les USA. De cette façon, les brûlots de la xénophobie et de l’islamophobie ont commencé à flamber de plus belle aux USA, tout comme fit rage en 1917 l’ardeur guerrière contre l’Allemagne et tout ce qui était allemand, avec l’aide en ce cas du bien nommé CPI (Committee on Public Information) et de son projet d’influencer l’opinion publique, depuis avril 1917 jusqu’en août 1919. Le Président Woodrow Wilson voulait persuader les Américains des mérites des USA à entrer dans la Première Guerre Mondiale, particulièrement au moment où une large tranche de la population comportait des immigrés allemands, restés loyaux à l’Allemagne, et où la plupart des citoyens étaient en faveur de la neutralité. Mais en guise de résultat de cette campagne, le sentiment antigermanique s’est si bien inscrit dans les esprits qu’il fut facile de le rallumer dans les années ’40, afin de gagner l’appui du public à l’entrée dans la Seconde Guerre Mondiale.

De même, les recrues de l’EI peuvent avoir lancé une campagne de désinformation stratégique au moment des attaques à Paris en novembre 2015. Le fait d’avoir abandonné un passeport syrien aux abords des attaques de Paris était clairement destiné à provoquer peur et inquiétude quant aux réfugiés syriens et des débats encore plus enflammés quant au bien-fondé d’accueillir en Europe ou ailleurs, des réfugiés en provenance de pays déchirés par la guerre, comme la Syrie. En fait, même si nombre d’entre eux ont été entraînés en Syrie, aucun des attaquants n’était syrien, tous avaient des identités européennes, et le passeport syrien avait sans doute été volé à un soldat syrien mort. Mercure en Balance en Parivartana yoga (échange mutuel de signes) avec Vénus en Vierge, se comporte en partie COMME SI il se trouvait en Vierge avec Mars et Rahu. Mercure est exalté en Vierge, montrant de la dextérité mentale et une faculté d’adaptation, mais comme il est conjoint à Mars et Rahu, on peut l’utiliser à des fins violentes. Nul doute que les terroristes aient été bien entraînés à l’usage d’armes et d’explosifs, et qu’ils fussent parfaitement préparés à se faire exploser plutôt que de se laisser capturer. Mars-Rahu rend compte de tels extrêmes, quoiqu’avec trois planètes débilitées (Soleil, Lune et Vénus), les assaillants opéraient avec un certain désavantage. Ils avaient espéré infliger bien plus de dégâts au Stade de France durant le match de football, mais au lieu de cela, un seul assaillant s’est fait exploser à l’extérieur du stade.

Même ainsi, le fait que Vénus (maîtresse du vendredi) est en Neecha Bhanga Raja yoga, ce qui rattrape sa condition débilitée et lui assure d’être élevée – voici qui donne davantage de force au thème dans son entier et au rajasique trio Vénus-Mars-Rahu, donc le pouvoir d’infliger des actes de violence à d’innocents civils, symbolisés par la Lune en Maison 5 des sports et du divertissement. Mais la Lune est débilitée en Scorpion, et rabaissée par Saturne, planète du chagrin et des restrictions. Cependant, la violence la plus importante prend la suite de la rage et de la passion qu’on retrouve dans la combinaison Vénus-Mars-Rahu en Vierge, ce qui nous ramène au thème initial de Vénus en conjonction de Mars, que nous avons explorée au fil de ces thèmes, depuis la première carte présentée pour le commencement de la Première Guerre Mondiale le 28 juillet 1914, jusqu’à celle de l’invasion US en Irak, pour finir avec celle de l’attaque terroriste à Paris le 13 novembre 2015. Avec une suite de thèmes comme celle-ci, on pourrait bien se demander, en ce qui concerne le mode opératoire des attaques, qui l’emporte sur le plan moral, si tant est qu’il y en ait un. L’EI est tristement célèbre pour ses attaques brutales, et il faut le traiter comme une entité totalitaire. Mais le programme militaire US en cours, qui fait usage de drones, par ses assassinats ciblés grâce à des engins déshabités par l’homme, manque de précision et est devenu “une force motrice majeure pour l’EI et autres groupes terroristes”, selon les membres du service de l’US Air Force, qui ont plus de 20 ans d’expérience. Avec ses ventes d’armes à l’Arabie Saoudite, au Pakistan et à d’autres pays renommés pour leur peu de respect des droits humains, lesquelles ventes se chiffrent en milliards de dollars, les USA alimentent encore davantage le cycle de la violence au Moyen Orient et ailleurs.

*******

REFERENCES :

(Texte des Accords Sykes-Picot, proposé le 9 mai 1916 par Sir Mark Sykes (Grande Bretagne) et François Georges-Picot (France), mais qui ne furent pas signés avant le 19 mai 1916.)

*******

Copyright © 2015, Edith Hathaway. Tous droits réservés.

Edith Hathaway est conseillère de niveau international, pratiquant depuis 1980 ; auteure, enseignante et conférencière en astrologie védique, elle fait partie des rares astrologues contemporains formés et diplômés en astrologie aussi bien orientale qu’occidentale. Elle a été membre fondateur de l’American Council of Vedic Astrology et depuis 1992, elle remplit les fonctions de Professeur et Membre du Conseil à la fois de l’American Council et de l’American College of Vedic Astrology. Elle a reçu de nombreux diplômes et récompenses d’organisations astrologiques majeures, dont le Jyotish Brihaspati, la plus haute récompense donnée par le Council of Vedic Astrology (CVA). Ses articles et conférences sont disponibles sur son site web www.edithhathaway.com, avec des témoignages et des commentaires sur son tout dernier ouvrage, In Search of Destiny: Biography, History & Culture As Told Through Vedic Astrology, 2012. Disponible en version papier et livre électronique Kindle chez Amazon USA, Amazon Europe et ailleurs. Cf. son site web pour les enseignements en vidéo ou les documents audio en mp3 qui accompagnent les dossiers en PDF.

Nouveauté en boutique sur le site web – Septembre 2015 ! Réédition du cours audio 2002 de Edith, The Vedic Chart: An Expert Guide Through the 12 Ascendants. Les 12 cassettes audio sont à présent disponibles sous format mp3, en collection entière ou au détail, accompagnées d’un texte PDF pour la version courte (22 pp.) et pour la version complète (84 pp.), toutes deux avec des Addenda et des mises à jour des cartes mais aussi des données biographiques. La version PDF complète accompagne les 12 mp3 et comporte la totalité des 62 thèmes et des données de naissance. Cette collection, qui rassemble 18 heures et demies d’enseignement, se qualifie à hauteur de 20 crédits au moins dans la plupart des programmes d’accréditation en astrologie védique, aux USA et ailleurs.